La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 51 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Les coûts par place en production porcine

Consulter le resumé

Dossier Bâtiments : la modernisation des bâtiments : un facteur clé de la compétitivité

Les coûts moyens par place, ainsi que ceux d’éléments annexes comme les fosses, sont mis à jour une fois par an.

2016

Le prix des places

Consulter le resumé

Chaque année, l'Ifip met à jour les coûts moyens par place des bâtiments neufs en production porcine ainsi que des annexes comme les fosses. Voici les derniers chiffres qui datent de 2014.

2016

Les coûts par place en production porcine

Consulter le resumé

L’Ifip met à jour une fois par an les coûts moyens par place, ainsi que pour certains éléments annexes comme les fosses.

PDF icon techporc_massabie_n19_2014.pdf
2014

Gains et coûts d’une amélioration environnementale pour les élevages

Consulter le resumé

Des bonnes pratiques environnementales sont conseillées aux éleveurs. Quelle amélioration globale peuvent-ils en attendre et à quel coût ? Pour répondre à cette question, huit élevages de demain optimisés sur l’environnement ont été simulés et évalués. Les résultats donnent quelques jalons pour  guider  l’évolution des systèmes actuels.

PDF icon techporc_espagnol_n17_2014.pdf
2014

Dépenses de santé : le poste curatif continue à diminuer

Consulter le resumé

Dossier spécial : santé de porcs

L'évolution des dépenses de santé dans les élevages naisseurs-engraisseurs et post-sevreurs-engraisseurs montre une diminution de plus de 40% des dépenses curatives de 2002 à 2012.

PDF icon techporc_correge_n16_2014.pdf
2014

Dépenses de santé dans les élevages de porcs français : évolution et analyse typologique

Consulter le resumé

L’évolution sur les dix dernières années des dépenses de santé des élevages naisseurs‐engraisseurs (n> 1475 élevages) et postsevreurs‐engraisseurs (n> 349 élevages) est analysée à partir de la base de Gestion Technico‐Économique (GTE). Les dépenses de santé totales et réparties en 4 catégories sont étudiées : vaccins et produits de conduite d’élevage (dépenses préventives) ; supplémentations par voie orale, antibiotiques et anti‐inflammatoires injectables (dépenses curatives).

Une typologie des élevages (classification hiérarchique ascendante) basée sur les dépenses de santé en 2012 est réalisée et des

facteurs d’élevage et des critères technico‐économiques caractérisant chacun de ces groupes sont recherchés.

Chez les naisseurs‐engraisseurs, les dépenses de santé totales diminuent ainsi que les produits de conduite d’élevage, les supplémentations par voie orale, les antibiotiques et les anti‐inflammatoires injectables. Les dépenses en vaccins augmentent. De 2002 à 2012, les dépenses de santé curatives diminuent de 40% et restent inférieures, en valeur absolue, aux préventives. Chez les post‐sevreurs‐engraisseurs, les dépenses de santé diminuent également ainsi que les supplémentations par voie orale, les antibiotiques et les anti‐inflammatoire injectables. Par contre, la part des vaccins n’augmente pas. Les dépenses de santé curatives diminuent de 50%.

L’analyse typologique met en évidence quatre groupes d’élevages avec des profils de dépenses de santé assez marqués.

L’influence de la zone géographique, l’impact de la taille d’élevage et des relations entre les niveaux de dépenses de santé et

certains critères technico‐économiques sont mis en évidence chez les naisseurs‐engraisseurs. Chez les post‐sevreurs‐engraisseurs, seule la zone géographique est liée aux niveaux de dépenses de santé.

PDF icon jrp2014-sante-correge.pdf
2014

Development of a new anti microbial edible film for fresh meat products

Consulter le resumé

Food waste has become a major issue worldwide. According to FAO, about a third of the food for human consumption is wasted globally, representing around 1.3 billion tons a year. The food that costs the most because it is thrown away without being consumed is fresh meat. The development of an anti-microbial and edible film for this food would help reduce meat waste and will also be a good alternative to reduce packaging costs and cut the environmental impact.

PDF icon meatcoat_dicfs_vf_2013.pdf
2013

Petite méthanisation en élevage de porc : il faut encore réduire les coûts

Consulter le resumé

La petite méthanisation à la ferme permet de réduire de 20 à plus de 50 % les émissions directes de gaz à effet de serre d’une exploitation porcine. Les différents modèles simulés ne sont toutefois pas rentables dans les conditions économiques actuelles et hors situation particulière. Des efforts de réduction des coûts d’investissement sont notamment nécessaires.

PDF icon techporc_levasseur_n11_2013.pdf
2013

Coûts à l’aval de la filière porcine : Situations diverses et nouvelles relations commerciales

Consulter le resumé

À l’aval de la filière porcine française, les différents secteurs présentent une importante diversité des coûts, selon les produits et leur niveau de transformation. La main-d’œuvre représente une part importante des charges notamment pour l’élaboration des pièces et la préparation des produits finis. 

PDF icon fichiers_2013bpn429.pdf
2013

Allemagne, Espagne :Main d’oeuvre à coût faible. Un avantage comparatif

Consulter le resumé

Sur le marché européen du porc, alors que la production française est relativement stable, l’Allemagne et l’Espagne connaissent de fortes croissances de la production et des exportations, notamment de produits à forte incorporation de main-d’œuvre. Ces deux pays détiennent un avantage comparatif par leurs politiques sociales qui réduisent le coût de la main-d’œuvre et par conséquent les coûts totaux de production de viande de porc.

PDF icon bp2012n418.pdf
2012

Bien calculer le coût de fabrication à la ferme des aliments pour porcs

Consulter le resumé

Les coûts de fabrication d’aliment à la ferme sont très variables, et dépendent notamment de l’âge de la fabrique, du tonnage fabriqué et du type de fabrication. Chaque éleveur doit connaître son coût de fabrication d’aliment et l’enregistrer en GTE pour pouvoir comparer ses résultats à ceux des autres éleveurs et aux références.
PDF icon Bien calculer le coût de fabrication à la ferme des aliments pour porcs
2011

Les coûts des bâtiments en 2009

Consulter le resumé

De janvier 2009 à janvier 2010, l'indice national du coût de la construction tous corps d'état (BT01) a augmenté de 0,5%. Cette évolution s'est faite en deux temps. Sur le premier semestre 2009, l'indice a perdu 0,24% pour augmenter légèrement sur la deuxième partie de l'année. Il reprend même 0,4% sur le dernier mois. Globablement les coûts de construction des bâtiments de porcs ont stagné, voire baissé dans certaines réalisations. Cette évolution est due à une conjoncture difficile pour les entreprises de maçonnerie qui pour maintenir une activité, ont réduit le prix de leurs prestations.
PDF icon tp3massabie10.pdf
2010

A whole farm-model to simulate the environmental impacts of animal farming system : MELODIE

Consulter le resumé

The ex-ante environmental evaluation of farming system is an increasing demand to propose new evolutions of animal farming systems. Modelling is a promising approach to reduce the cost and the delay to study the relationship between farming management and risky emissions. The simulation of impacts of alternative decisions is essential to better analyze ex-ante changes in farm management, but is rarely considered in environmental models.
PDF icon A whole farm-model to simulate the environmental impacts of animal farming system : MELODIE
2009

Résultats 2008 des élevages : une crise profonde

Consulter le resumé

Comment qualifier les charges alimentaires, déjà "record" en 2007, alors qu'elles atteignent en 2008 des niveaux encore supérieurs ? Malgré un prix du porc plus élevé en 2008 et de nouvelles améliorations des performances, les coûts de revient subis par les éleveurs pèsent lourdement sur leur situation financière, qui devient critique.

PDF icon Résultats 2008 des élevages : une crise profonde
2009

Construction en élevage : ce cher bâtiment

Consulter le resumé

L'analyse de devis de bâtiments porcin a permis de dégager le coût de la construction en 2007-2008. Compter en moyenne 1 500 euros pour loger une truie en groupes, 340 euros pour un porc charcutier. Le choix des équipements détermine le prix des réalisations.
2009

Résultat GTE en 2007 : la technique compte toujours

Consulter le resumé

Dans la crise, il ne faut pas oublier la technique. Les partenaires étrangers redoublent leurs efforts; Résultats à l'appui.
2008

Analyse des performances énergétiques des opérations unitaires industrielles pour une meilleure maîtrise des impacts environnementaux sur la filière porcine aval.

Consulter le resumé

L'évolution du marché alimentaire se traduit par des attentes de plus en plus fortes de la part des consommateurs et des parties intéressées (distribution, administrations, Europe, investisseurs...) en matière d'environnement et de développement durable.Cette évolution va nécessiter, à court terme, la maîtrise des impacts environnementaux liés aux activités de production (opérations unitaires des procédés mis en oeuvre, utilités, transport...).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Les coûts des bâtiments en 2007

Consulter le resumé

De janvier 2007 à janvier 2008, l'indice national du coût de la construction tous corps d'état (BT01) a augmenté de 4,9%. Après une pause en 2005, l'indice retrouve, pour la deuxième année consécutive, une progression plus élevée que l'inflation sur la même période. Les cours des matières premières ont continué à tirer les prix à la hausse. La mauvaise conjoncture de 2007 n'a pas permis de moderniser le parc bâtiment. Il y a eu cependant quelques restructurations d'élevages. Le passage aux truies en groupe qui doit être réalisé avant 2013 a été actuellement peu anticipé.
PDF icon Les coûts des bâtiments en 2007
2008

Résultats 2007 des élevages : les coûts ont explosé

Consulter le resumé

Marquée par l’envol du coût de l’aliment et le bas niveau du prix du porc, l’année 2007 a vu s’effondrer les résultats économiques des élevages. Leur situation financière s’est détériorée, alors qu’elle commençait tout juste à se redresser en 2006. L’amélioration des performances techniques s’est accentuée, incapable toutefois de compenser les effets de la conjoncture.
PDF icon Résultats 2007 des élevages : les coûts ont explosé
2008

Les techniques de récupération d'énergie : l'énergie solaire

Consulter le resumé

En matière d'énergie renouvelable, l'énergie solaire fait aussi son apparition dans le domaine de l'élevage. Elle peut contribuer soit à l'alimentation d'un chauffe-eau solaire, soit à la production d'énergie électrique destinée au réseau pour la vente à EDF. Dans le premier cas, le principe technique consiste à récupérer l'énergie solaire via une batterie de capteurs placés sur le toit des bâtiments pour générer de l'eau chaude. Dans le second cas, des panneaux solaires de conception différente sont destinés à la fabrication d'énergie électrique.
PDF icon Les techniques de récupération d'énergie : l'énergie solaire
2008

Pages