La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 121 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Résultats techniques des élevages porcins bio en France 2014

Consulter le resumé

Ce document propose une synthèse nationale des résultats GTE/GTTT compilés par l’IFIP pour la production porcine biologique en 2014. Il s’agit du 1er travail de ce type à l’échelle nationale. Les résultats présentés ici concernent uniquement les résultats techniques des élevages. Ce premier travail met en avant une grande variabilité des performances techniques, et des marges de progrès à mobiliser pour améliorer les résultats techniques en élevage. La base de données GTE/GTTT Bio doit être complétée en terme de représentativité afin d’avoir une meilleure connaissance des résultats techniques en élevage

PDF icon résultats techniques des élevages biologiques de porcs
2016

Focus sur les maternités collectives

Consulter le resumé

En fort développement ces dix dernières années dans l’Ouest de la France, les maternités collectives présentent de bonnes performances techniques, similaires à celles des élevages de plus de 500 truies ayant les mêmes pratiques de sevrage. Leur coût de revient est comparable à celui des autres ateliers naisseurs, avec des charges de main-d’œuvre inférieures mais davantage de frais divers.

PDF icon techporc_badouard_n23_2015.pdf
2015

GTTT-GTE : les résultats observés au 1er semestre 2014

Consulter le resumé

Les références du 1er semestre 2014 montrent la poursuite de l’amélioration des indices de consommation dans les élevages. La productivité progresse, mais demeure pénalisée par un léger accroissement des taux de pertes après le sevrage. Le prix d’aliment inférieur à celui de 2013 a peut-être encouragé les éleveurs à alourdir leurs carcasses. La marge chez les naisseurs-engraisseurs reste proche de 1000 €/truie/an.

PDF icon techporc_badouard_n22_2015.pdf
2015

Evolution des modèles d'élevage de porcs en Europe, entre performance technico-économique et acceptabilité sociale

Consulter le resumé

L’évolution de la production porcine depuis 2000 est caractérisée par une concentration structurelle, très forte dans certains pays. Elle se traduit par une progression rapide des performances techniques du fait de la disparition des élevages les moins efficaces, de la spécialisation des exploitations, de la modernisation des bâtiments et de l’amélioration consécutive des conditions de travail du personnel et de vie des animaux. Alors que l'intensification de l’élevage de porcs s’est accentuée ces dernières années, des entretiens menés auprès d’associations environnementales et de protection animale mettent en lumière une remise en cause totale de ce modèle intensif. Il lui est reproché de multiples effets négatifs, sur l’environnement, le bien-être animal, la sécurité sanitaire, les conditions de travail des éleveurs et l’emploi. L’arbitrage entre les mécanismes économiques de marché et les demandes sociétales relève des politiques publiques. Les citoyens et les consommateurs ont aussi une responsabilité dans les évolutions.

PDF icon roguet2015-sfer2.pdf
2015

GT-Direct, nouvel outil Web proposé par l’IFIP - Focus sur le calculateur : Calculer l’incidence économique de variations de performances

Consulter le resumé

L'Ifip propose de nouveaux services aux éleveurs, aux techniciens et aux partenaires de la filière :

  • En s’appuyant sur les informations déjà connues dans les bases de données (résultats d’élevages, références)
  • via le Web c'est à dire accessibles de partout et à tout moment
  • pour Renforcer l’utilisation des références
  • les rendre Plus accessibles, plus nombreuses
  • il est Simple à utiliser

A suivre : … vers l'analyse de la reproduction, …

PDF icon un nouvel outil web de l'Ifip pour les élevages de porcs, PDF icon calculateur-gestion-technico-economique-outilwebifip.pdf
2014

GTE 2013 : gain technique, mais marge en baisse

Consulter le resumé

L'année 2013 est de nouveau marquée par une hausse du prix de l'aliment (+ 18 €/tonne) par rapport à 2012. La faible augmentation du prix du porc (+ 0,022 €/kg de carcasse) ne compense pas l'augmentation du coût alimentaire. Les performances techniques progressent. Mais la marge sur coût alimentaire reste en dessous des 1 000 euros par truie présente et par an en 2013.

2014

GTTT 2013 : augmentation de la productivité, effet conduite et taille d'élevage

Consulter le resumé

L'année 2013 a été marquée par une amélioration des résultats de productivité numérique : + 0,3 porcelet sevré/truie productive/an. Celle-ci est due à une augmentation des nés et des sevrés par portée, mais elle est aussi liée à la diminution de l'âge au sevrage des porcelets.

2014

Calcul du coût de revient de l’atelier porc : la méthode GTE+, basée sur la GTE et la comptabilité de l’éleveur

Consulter le resumé

Poster. En raison de la forte volatilité du prix des matières premières, les éleveurs doivent pouvoir calculer rapidement et simplement leur coût de revient. La méthode GTE+ a été développée avec un objectif double :

- aller au-delà de la marge sur coût alimentaire et renouvellement, calculée en Gestion Technico-économique (GTE), et des coûts calculés au niveau global de l’exploitation, sur la période comptable seulement, en comptabilité ;

- renforcer la référence « coût de revient des porcs » à partir d’un échantillon d’élevages représentatif de l’élevage moyen.
PDF icon Calcul du coût de revient de l’atelier porc : la méthode GTE+, basée sur la GTE et la comptabilité de l’éleveur
2013

Caractérisation des structures d'élevage à partir de la base de données BDPORC. Comparaison aux calculs obtenus en GTE

Consulter le resumé

Poster. La concurrence, la recherche de compétitivité et les obligations réglementaires poussent à une évolution rapide des structures d’élevage de porcs en France, qu’il est important de suivre en temps réel. Des algorithmes de calcul ont pour cela été développés à partir des flux de porcins enregistrés dans BDPORC, la base de données nationale de l’identification porcine.
PDF icon Caractérisation des structures d'élevage à partir de la base de données BDPORC. Comparaison aux calculs obtenus en GTE
2013

Caractérisation des structures d’élevage à partir de la base de données BDPORC. Comparaison aux calculs obtenus en GTE

Consulter le resumé

Poster. La concurrence, la recherche de compétitivité et les obligations réglementaires poussent à une évolution rapide des structures d’élevage de porcs en France, qu’il est important de suivre en temps réel. Des algorithmes de calcul ont pour cela été développés à partir des flux de porcins enregistrés dans BDPORC, la base de données nationale de l’identification porcine.

PDF icon jrp-2013-economie12.pdf
2013

Performances techniques et économiques des élevages de porcs en France : identifier les clés et les trajectoires de la réussite

Consulter le resumé

Alors que la rentabilité de la production de porcs s’effrite et que des choix d’évolution sont nécessaires pour regagner en compétitivité, la présente étude propose un diagnostic précis de l’excellence technique en élevages de porcs en France en 2010, identifie les facteurs et trajectoires de réussite et évalue son bénéfice économique. Le niveau technique global de chaque élevage naisseur‐engraisseur a été synthétisé en une marge sur coût alimentaire standardisée (valeurs individuelles pour les performances techniques, prix moyens pour l’aliment et le porc).

PDF icon jrp-2013-economie03.pdf
2013

Relation entre l'usage des antibiotiques et les performances technico-économiques en élevage de porcs

Consulter le resumé

L'objectif de cette étude est d'analyser les relations entre les quantités d'antibiotiques utilisées et les performances technico-économiques des élevages.
2012

Evolution des résultats économiques des éleveurs de porcs en France, et diversité des situations

Consulter le resumé

L’analyse de la situation économique des éleveurs de porcs mène à un double constat

La situation économique des éleveurs s’est dégradée sur le long terme. La filière doit s’adapter à court terme, pour faire face à un nouvel équilibre basé sur des coûts élevés
PDF icon Evolution des résultats économiques des éleveurs de porcs en France, et diversité des situations
2012

Les résultats des élevages de porcs en France en 2011

Consulter le resumé

Encore un nouveau sommet pour le prix de l’aliment en 2011, et les marges des éleveurs sont entraînées vers le fond. Comment dans ce contexte dégager un résultat suffisant pour réaliser les investissements nécessaires à la pérennité des élevages, ou même seulement dégager un revenu raisonnable ?

PDF icon techporc_aubry_n6_2012.pdf
2012

Résultats 2011 : les performances techniques restent essentielles

Consulter le resumé

Les données économiques de l'année 2011 confirment la situation difficile dans laquelle se trouvent les éleveurs de porcs depuis quelques années. Toujours déterminant dans l'explication des écarts de résultats économiques entre élevages, le progrès technique(1) accuse une baisse de régime mais se poursuit.





(1) Les résultats présentés sont issus du dispositif national de références de GTTT et GTE
2012

Quel est l'impact de la longévité des truies sur les performances des élevages ?

Consulter le resumé

Une étude sur la longévité réalisée par l'Ifip en partenariat avec Inzo, a été présentée aux dernières Journées de la recherche porcine. Elle indique que la longévité des truies serait sous-optimale dans près de 20% des élevages français. Une faible longévité est associée à des performances techniques et économiques souvent moindres. Les pratiques de renouvellement extrêmes peuvent avoir une incidence économique importante.

PDF icon techporc_boulot_n5_2012.pdf
2012

Résultats 2011 des élevages : À quand la sortie de crise ?

Consulter le resumé

Le produit dégagé en 2011 aurait pu donner aux éleveurs le souffle qu’ils attendent depuis fin 2007. Mais les prix des matières premières sont restés très hauts toute l’année, accroissant les charges alimentaires des éleveurs. Dans ce contexte difficile pour l’alimentation, les perspectives sont moroses pour les éleveurs de porcs, alors que les besoins d’investissements et de modernisation des élevages sont importants.
PDF icon bp2012n421.pdf
2012

Bien gérer le moment de mise en groupe

Consulter le resumé

Dossier spécial : Bien-être animal : truies en groupe



Le moment de mise en groupe des truies a-t-il une influence sur les performances de reproduction ? L’analyse des résultats de gestion technique de 2010 des élevages conduisant leurs truies en groupe montre que oui.

PDF icon techporc_courboulay_02_n4_2011.pdf
2012

Aliment et travail : les premiers résultats des élevages en groupe

Consulter le resumé

Dossier spécial : Bien-être animal : truies en groupe



Les consommations d'aliment reproducteurs ne varient pas entre systèmes mais sont supérieures sur sol paillé; Tous les systèmes en groupe affichent un temps de travail inférieur dans notre échantillon par rapport aux références nationales hors groupe.

PDF icon techporc_courboulay_03_n4_2011.pdf
2012

En groupe, les performances de reproduction s’améliorent dans tous les systèmes

Consulter le resumé

Dossier spécial : Bien-être animal : truies en groupe



Les performances des élevages conduits en groupe ont progressé depuis 2008 et sont

actuellement supérieures à celles des autres élevages. Les écarts de résultats entre systèmes se resserrent. Certains points restent sensibles comme l’introduction et la conduite des cochettes, la mise à la reproduction en système Dac et le moment de mise en groupe des truies : toutes les pratiques sont possibles mais certaines sont plus risquées.

PDF icon techporc_courboulay_n4_2011.pdf
2012

Pages