La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 63 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Réduction de l’excrétion d’azote chez le porc en croissance par l’ajout d’un objectif environnemental dans l’algorithme traditionnel de formulation

Consulter le resumé

Le but de ce travail était donc de développer une méthode d’optimisation multi-objectif permettant de minimiser simultanément le prix des formules et les rejets d’azote puis d’en évaluer les conséquences économiques et environnementales. Pour tester cet objectif, nous avons optimisé 2 160 formules correspondant à 2 environnements économiques (France et Québec), 12 mois (janvier - décembre 1995), 3 teneurs en protéine équilibrée dans les aliments (90, 110 et 130 g/kg), 2 systèmes d’énergie (EN et ED) et 15 niveaux de coût sur les rejets d’azote.
PDF icon Réduction de l’excrétion d’azote chez le porc en croissance par l’ajout d’un objectif environnemental dans l’algorithme traditionnel de formulation
1997

Performances de croissance du porcelet en post-sevrage obtenues avec des régimes à base de pois et de manioc

Consulter le resumé

Le but de cette étude, menée chez le porcelet en post sevrage, est

1/ de déterminer si la teneur en énergie digestible du pois est déprimée lorsque ce dernier est associé à du manioc (essai de digestibilité),

2/ de vérifier si les performances de croissance obtenues avec des aliments comportant l’association pois-manioc sont équivalentes à celles obtenues avec du pois seul ou du manioc seul (essai de croissance). Les aliments expérimentaux de l’essai de croissance ont été formulés à partir des valeurs énergétiques déterminées lors de l’essai de digestibilité.
PDF icon Performances de croissance du porcelet en post-sevrage obtenues avec des régimes à base de pois et de manioc
1997

Estimation de la valeur énergétique des aliments et des matières premières chez le porcelet en post-sevrage et chez le porc charcutier

Consulter le resumé

Le but de ces travaux est de comparer chez le porcelet en post-sevrage et chez le porc charcutier 1/ les modèles de prédiction de la valeur énergétique des aliments à partir de leur composition analytique, 2/ l’utilisation digestive des matières grasses, 3/ la valeur énergétique de quelques matières premières (en situation de régime complexe).
PDF icon Estimation de la valeur énergétique des aliments et des matières premières chez le porcelet en post-sevrage et chez le porc charcutier
1997

Utilisation des déchets de restauration collective dans l'alimentation du porc : moyenne et variabilité de la composition chimique du co-produit

Consulter le resumé

Utilisation des déchets de restauration collective dans l’alimentation du porc : moyenne et variabilité de la composition chimique du co-produit.

Moyennant dérogation préfectorale, les déchets de restauration collective

stérilisés peuvent être utilisés dans l’alimentation des porcins.

Leur composition chimique reste cependant peu connue.

Cette courte note descriptive présente, dans un premier temps, les principales caractéristiques du co-produit, issues de l’analyse de 18 échantillons prélevés sur une année entière, permettant de tester
PDF icon Utilisation des déchets de restauration collective dans l'alimentation du porc : moyenne et variabilité de la composition chimique du co-produit
1998

Optimisation de l'alimentation, de l'assolement et de la fertilisation dans des exploitations céréalières avec porcs. Méthodologie et résultats

Consulter le resumé

L’évolution de l’environnement économique et réglementaire de la production porcine contraint les élevages à une adaptation permanente. Une des voies possibles s’appuie sur la complémentarité des productions au sein des exploitations.
PDF icon Optimisation de l'alimentation, de l'assolement et de la fertilisation dans des exploitations céréalières avec porcs. Méthodologie et résultats
1999

Effet du rapport lysine / énergie sur les performances du porcelet. Incidence d'une distribution de l'aliment post-sevrage jusqu'à 40 kg

Consulter le resumé

Trois cent soixante porcelets sevrés, d'un poids moyen de 7,5 kg, sont mis en lots pour déterminer le rapport lysine digestible/énergie nette (lys. d/EN) optimum. Quatre traitements sont comparés dans un essai factoriel 2 x 2 : deux niveaux d'énergie nette 2300 et 2200 kcal/kg x 2 niveaux de lys. d./EN, 4,9 et 5,3 g. Les régimes sont à base de maïs, blé, orge et tourteau de soja. La consommation d'aliment n'est influencée ni par l'énergie ni par le taux de lysine.
PDF icon Effet du rapport lysine / énergie sur les performances du porcelet. Incidence d'une distribution de l'aliment post-sevrage jusqu'à 40 kg
1999

Principaux facteurs de variation du besoin en acides aminés du porc en croissance

Consulter le resumé

L'aliment distribué au porc en croissance doit à la fois couvrir ses besoins protéiques (acides aminés essentiels et azote "indifférencié") et ses besoins énergétiques avec comme conséquence pratique en formulation la nécessité de définir un rapport entre la valeur protéique et la valeur énergétique de l'aliment. Cet article passe en revue les effets de quelques facteurs de variation (le génotype, le type

sexuel, le poids vif, la conduite alimentaire, l'environnement climatique
PDF icon Principaux facteurs de variation du besoin en acides aminés du porc en croissance
1999

La granulométrie des aliments porcins fabriqués à la ferme

Consulter le resumé

La bonne mouture des matières premières est l'un des principaux critères de la qualité des aliments fabriqués à la ferme. La taille des particules influence l'homogénéité du mélange des différentes matières premières, ainsi que l'assimilation des nutriments par les animaux.

La dimension des particules peut être qualifiée par les mesures de granulométrie.
PDF icon La granulométrie des aliments porcins fabriqués à la ferme
1999

Appréciation de la qualité sanitaire du CORAMI®, co-produit de l'amidonnerie du blé utilisé en alimentation porcine

Consulter le resumé

La présente étude propose une appréciation de la qualité sanitaire (l’ensemble des paramètres caractérisant la qualité de conservation, la contamination chimique et microbiologique) du CORAMI®, co-produit issu de l'amidonnerie du blé provenant de la récolte 1997. Le co-produit est étudié dès son origine (entreprise productrice) jusqu'à sa destination (l'animal) dans le but d’identifier les points critiques de contamination.
PDF icon Appréciation de la qualité sanitaire du CORAMI®, co-produit de l'amidonnerie du blé utilisé en alimentation porcine
1999

Digestibilité du phosphore de 14 matières premières et influence de la phytase végétale dans l'alimentation du porc charcutier

Consulter le resumé

À l'aide de bilans, la digestibilité du phosphore de 14 matières premières et de 4 aliments composés est mesurée sur des porcs charcutiers pesant environ 40 kg. Les aliments sont formulés de façon à contenir des activités phytasiques comprises entre 200 et 1000 U/kg à partir des matières premières étudiées individuellement. Les digestibilités des matières premières varient entre 12,4 %, son de riz et 49,5 %, son de blé et remoulage blanc. La digestibilité du phosphore des aliments augmente avec l'activité phytasique de ceux-ci, soit +28 % pour 500 U/kg.
PDF icon Digestibilité du phosphore de 14 matières premières et influence de la phytase végétale dans l'alimentation du porc charcutier
2000

Influence de la granulométrie sur les performances en post-sevrage et la digestibilité de quatre aliments à base d'orge, de blé, de maïs et de pois

Consulter le resumé

L'incidence de la finesse de mouture des matières premières sur les performances des porcelets en post-sevrage a été étudiée dans cinq essais. Quatre granulométries, réparties de 0,43 à 0,90 mm, ont été comparées : très fine (TF), fine (F), moyenne (M) et grossière (G). Les aliments monocéréales concernés étaient formulés à base d'orge, de blé et de maïs. Le dernier essai a concerné un aliment renfermant 35 % de pois. Les aliments ont été distribués en farine, à volonté, au nourrisseur dans les essais zootechniques.
PDF icon Influence de la granulométrie sur les performances en post-sevrage et la digestibilité de quatre aliments à base d'orge, de blé, de maïs et de pois
2000

Les analyses de granulométrie des aliments pour porcs fabriqués à la ferme

Consulter le resumé

La fabrication des aliments porcins nécessite une maîtrise complète de chaque

étape du process, de la conception de l'aliment à la réalisation et même à sa

distribution. La qualité de l'opération de broyage peut être évaluée à partir des

analyses de granulométrie. Il est utile de savoir interpréter les mesures de la

taille des différentes particules composant l'aliment, en particulier pour les éleveurs

fabriquant leurs propres aliments à la ferme.
PDF icon Les analyses de granulométrie des aliments pour porcs fabriqués à la ferme
2000

Incidence du taux de tourteau de colza sur les performances de post-sevrage et d'engraissement

Consulter le resumé

Deux essais ont été réalisés avec des taux croissants de tourteau de colza à faible teneur en glucosinolates :

- l’un en post-sevrage, avec des taux de 0, 5, 10 et 15 %,

- l’autre en engraissement, avec des taux de 0, 6, 12 et 18 %.

Les aliments, dans les 2 cas, à base de blé, de pois et de tourteau de soja, ont été formulés en énergie nette et en acides aminés digestibles pour tenir compte en particulier de la moindre digestibilité des acides aminés du colza comparés au soja..
PDF icon Incidence du taux de tourteau de colza sur les performances de post-sevrage et d'engraissement
2001

Le point sur l'équilibre acido-basique chez le porc et le bilan électrolytique des aliments

Consulter le resumé

Les aliments destinés aux porcs ont tendance à contenir de moins en moins de matières

premières riches en protéines, ce qui est rendu possible par la disponibilité des acides aminés industriels.

Ce principe de formulation conduit à des aliments pour lesquels il convient de vérifier le bilan électrolytique, voire de le corriger, afin que sa valeur respecte les minima définis pour chaque stade physiologique.
PDF icon Le point sur l'équilibre acido-basique chez le porc et le bilan électrolytique des aliments
2002

Fabrication d'aliments à la ferme : bien comptabiliser les coûts

Consulter le resumé

2002
Tables d’alimentation pour les porcs (uniquement en version électronique)

Tables d’alimentation pour les porcs (uniquement en version électronique)

Consulter le resumé

Caractéristiques nutritionnelles des principales matières premières

Limites d’incorporation et conditions d’utilisation. Analyses de contrôle de la qualité. Besoins des animaux. Équilibres à respecter dans les rapports lysine/énergie et acides aminés. Règles de base de la conduite alimentaire. Calcul des valeurs énergétiques à partir des résultats d’analyse, et des teneurs en acides aminés à partir du dosage de la MAT.



Édition 2002 - Ifip, Arvalis, Unip, Cetiom - 40 pages 17 X 24

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Estimation du besoin en phosphore digestible apparent du porc charcutier : synthèse d'essais zootechniques effectués au cours des dix dernières années

Consulter le resumé

Les données issues de 17 essais zootechniques conduits en France au cours des 10 dernières années ont été réunies de façon à prédire les performances de porcs charcutiers en fonction de l’apport en P digestible alimentaire. Pour chacun des aliments, la teneur en P total a été mesurée et la digestibilité fécale apparente a été estimée à partir des données proposées dans la table INRA-AFZ (2002).
PDF icon Estimation du besoin en phosphore digestible apparent du porc charcutier : synthèse d'essais zootechniques effectués au cours des dix dernières années
2003

Intérêt des phosphates inorganiques dans l'alimentation du porcelet

Consulter le resumé

Sur des porcelets de 12 à 25 kg, trois aliments sont comparés dans lesquels le phosphore provient de phosphates inorganiques (phosphates mono et bicalcique) pour 2 aliments, d’une complémentation en phytase microbienne pour le troisième.

La comparaison porte sur la croissance des animaux et sur le bilan en P. Pour la croissance, 360 animaux sont utilisés au total, 60 mâles castrés et 60 femelles par traitement. Pour le bilan, 120 animaux sont utilisés, 4 loges de 10 animaux par traitement. L’aliment est granulé à une température de 80°C.
PDF icon Intérêt des phosphates inorganiques dans l'alimentation du porcelet
2003

Analyse de la composition minérale de deux co-produits issus de l'industrie céréalière

Consulter le resumé

Deux essais de mesures des éléments minéraux sur des co-produits issus de l'amidonnerie de blé ont été menés au cours des années 1999 et 2001. Les résultats obtenus ont permis d'établir une première banque de données sur les éléments minéraux : le calcium, magnésium, sodium, potassium, chlorures et phosphore pour les macro éléments ; le fer, cuivre, zinc et manganèse

pour les oligo-éléments. Toutes ces valeurs permettent de faire une comparaison sur deux

PDF icon Analyse de la composition minérale de deux co-produits issus de l'industrie céréalière
2003

Variabilité intra-matière première de la digestibilité du phosphore des céréales et du pois chez le porc en croissance

Consulter le resumé

Nous avons conduit un essai sur des porcs en croissance (45-49 kg) dans le but d’évaluer la variabilité intra et inter matière première de la digestibilité du phosphore total (CUD P) et du phosphore phytique du blé, du triticale, de l’orge, du maïs et du pois. La variabilité de la digestibilité du phosphore intra-matière première est faible à l’exception du maïs qui est un peu plus variable. Le blé, le triticale et le pois présentent des CUD P (respectivement 52,0, 51,0, 49,0 %) supérieurs à l’orge (41,5 %) puis au maïs (27,3 %) qui présente les digestibilités les plus faibles.
PDF icon Variabilité intra-matière première de la digestibilité du phosphore des céréales et du pois chez le porc en croissance
2004

Pages