La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 37 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 104

L’IFIP participe à l’encadrement du programme de conservation des ressources génétiques : gestion des animaux vivants et adhésion à la Cryobanque Nationale.

L’IFIP suit et gère la variabilité génétique intra-race des populations et l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection. L’IFIP anime le Ligéral, livres généalogiques des races locales.

Le Ligéral, agréé par le Ministère de l’Agriculture, détient les livres généalogiques des 6 races locales porcines : Pie Noir du Pays Basque, Bayeux, Gascon, Cul Noir Limousin, Blanc de l’Ouest et Nustrale.

PDF icon Herveline Lenoir, Bilan 2016, mai 2017, p. 104, fiche n° 64
2017

Le porc par les chiffres 2017-2018

Consulter le resumé

Un outil indispensable à tous ! Toutes les données utiles pour se repérer tout au long de l’année et à avoir toujours sous la main, les chiffres clés les plus récents des élevages porcins dans le monde et l’UE et de la filière porcine en France : Un fichier powerpoint contenant les principaux graphiques complète la brochure ; les visuels présentant chaque maillon de la filière peuvent directement servir à la préparation d’interventions techniques ; envoi sur simple demande à ifip@ifip.asso.fr

25,00 €
2017

Conservation des ressources génétiques

Consulter le resumé

Fiche n° 069 : des actions de R&D pour répondre aux politiques publiques

L’IFIP contribue à la préservation des ressources génétiques des populations porcines, par l’encadrement qu’il apporte au programme de conservation
in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale). L’IFIP assure le suivi de la variabilité génétique intrarace et de l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection. L’IFIP participe au fonctionnement du Ligéral (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs). Le Ligéral est l’OSP agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2015_069.pdf
2016

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 024 : contribution aux politiques publiques

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) par un suivi de la variabilité génétique intra-race et de l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien technique pour le fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs).
Le LIGERAL est agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2014_024.pdf
2015

Analyse de la variabilité génétique des 6 races locales porcines / Analysis of genetic variability in 6 regional-heritage pig breeds

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(1), 19-25 - La revue R&D de la filière porcine française

L’analyse de la variabilité génétique des six races locales de porcs, réalisée à partir des informations généalogiques disponibles, a été étudiée selon deux approches : estimation de la consanguinité et des probabilités d’origine des gènes. Pour ces populations fermées, l’augmentation de la consanguinité est inéluctable. La consanguinité moyenne des races locales est comprise entre 10,2 % pour le Blanc de l’Ouest et 21,8 % pour le Bayeux. Les coefficients de consanguinité observés mettent en avant une gestion efficace des accouplements sur les 10 dernières années. L’analyse des probabilités d’origine des gènes montre une relative stabilité de la variabilité génétique des races Basque, Bayeux et Limousin entre 2000 et 2013. Le porc Gascon a perdu un peu de diversité génétique entre 2000 et 2010 mais s’est stabilisé depuis. Pour le Blanc de l’Ouest, les chiffres de 2013 sont inquiétants, cependant la diminution de la taille de la population de référence et le faible nombre de portées peuvent expliquer ces résultats ; un nouveau bilan en 2015 s’impose. Les résultats pour la race Nustrale sont à considérer avec précaution car, dans cette race, une large partie des naissances n’est pas enregistrée dans la base de données. La réalisation régulière de ce type de bilan permet de limiter les dérives.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

L’Ecusson Noir, un exemple de mise en place d’une filière en race locale

Consulter le resumé

De type Ibérique, le porc Cul Noir Limousin est originaire de l’ouest du Massif Central et connu depuis le 16ème siècle. Désormais, il est élevé en région Limousin et sur deux départements limitrophes : la Dordogne et la Charente. Un collectif se construit actuellement pour mettre en place une filière de commercialisation.

PDF icon techporc_lenoirb_n20_2014.pdf
2014

Races locales : la progression des effectifs est conditionnée par la valorisation

Consulter le resumé

Les six races locales porcines françaises, regroupées dans le programme de conservation au début des années 1980, sont aujourd’hui reconnues en tant que races à part entière.
Certaines d’entre elles se sont engagées dans des démarches d’Appellation d’Origine Protégée leur permettant de mettre en avant un savoir faire lié au territoire.

PDF icon techporc_lenoir_n20_2014.pdf
2014

Conservation des races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 82 : Contribution aux politiques publiques

L’IFIP contribue au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) notamment en veillant à la variabilité génétique intra-race et en limitant l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien à l’animation et au fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs). Le LIGERAL a reçu l’agrément du Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des six races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2013_82.pdf
2014
La race cul noir du Limousin

Les races porcines locales françaises (à petits effectifs et en conservation)

Consulter le resumé

Des fiches pour mieux connaitre les races locales porcines française, à petits effectifs et en conservation.

PDF icon cliquez ici pour télécharger les fiches
2014

Les races locales de porcs en France

Consulter le resumé

Plaquette du Ligeral sur les 6 races locales : porc blanc de l'Ouest, porc de Bayeux, porc cul noir du Limousin, porc basque, porc gascon, porc nustrale.

PDF icon plaquetteligeral.pdf
2013

Les races porcines en France. Les races sélectionnées. Les races locales

Consulter le resumé

Affiche représentant les différentes races sélectionnées et les races locales

Poster
PDF icon Les races porcines en France. Les races sélectionnées. Les races locales
2010

Carte des races locales

Consulter le resumé

Localisation sur le territoire français des races locale format A3.
PDF icon Carte des races locales
2009

Bilan des effectifs, des performances de reproduction et de la variabilité génétique des 6 races locales

Consulter le resumé

Les données extraites de la base informatique du LIGERAL permettent de dresser un bilan sur les 10 dernières années tant sur les effectifs, les performances de reproduction que sur la variabilité génétique des 6 races locales porcines françaises agréées. Concernant les évolutions du cheptel, les races Gasconne et Basque se distinguent par leur fort développement alors que les races Bayeux, Limousine et Porc Blanc de l'Ouest affichent une légère baisse. La race Nustrale, récemment agréée, présente des effectifs intermédiaires.
PDF icon Bilan des effectifs, des performances de reproduction et de la variabilité génétique des 6 races locales
2008

40èmes Journées de la Recherche Porcine 5 et 6 février 2008

Consulter le resumé

Pour les 40 ans du congrès, tous les textes en format PDF publiés depuis 1969 dans les recueils des JRP, ont été mis en ligne sur le site www.journeesrecherche-porcine.com et sont accessibles à tous, par année et session thématique.

Les prochaines Journées de la Recherche Porcine se tiendront à nouveau à Paris les 3 et 4 février 2009.
PDF icon 40èmes Journées de la Recherche Porcine 5 et 6 février 2008
2008

Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine

Consulter le resumé

Le maintien de la variabilité génétique des races locales porcines repose sur une gestion rigoureuse des accouplements. Le stock de semences conservées dans la Cryobanque Nationale constitue une sauvegarde du patrimoine destiné à permettre la reconstitution d'une race en cas d'extinction. L’expérience concerne l’utilisation des stocks de la Cryobanque Nationale pour gérer la variabilité en élevage, montrant ainsi la complémentarité des outils de conservation in situ et ex situ.
PDF icon Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine
2008

Le porc Blanc de l’ouest

Consulter le resumé

Les origines remontent au type du porc Celtique

qui peuplait l’Ouest de la France à la fin du

Moyen-Age. Porc de grande taille à tête camuse

et aux oreilles tombantes. Des Flandres à la Bretagne, il apparaît sous le nom de races

Flamande, Boulonnaise, Normande et Craonnaise.

PDF icon Le porc Blanc de l’ouest
2007

Diversité génétique des populations porcines françaises dans les régions chromosomiques soumises à la sélection : projet DIVQTL

Consulter le resumé

Le projet DIVQTL avait pour but d'analyser la diversité génétique de la quasi-totalité des populations porcines françaises présente au sein de 8 régions du génome contenant des QTL ou des gènes majeurs. Une première phase a été réalisée sur 1 000 animaux avec 10 marqueurs microsatellites, suivie d'une deuxième phase où une sélection de 300 individus représentatifs des différentes races a été analysée sur 27 microsatellites complémentaires ainsi qu'un premier jeu de 29 SNP.
2006

La valorisation des races locales porcines du sud de la France continentale

Consulter le resumé

Les logiques de valorisation en produits typiques influencent la gestion des races locales menacées.

De nouveaux partenaires sont associés au processus de reconnaissance et de mise en valeur des produits. Est-ce toujours compatible avec la conservation ?
2005

Estimation, par utilisation de semence congelée, du progrès génétique réalisé en France entre 1977 et 1998 dans la race porcine Large White : résultats pour quelques caractères de production et de qualité des tissus gras et maigres

Consulter le resumé

Une expérimentation destinée à estimer le progrès génétique réalisé entre 1977 et 1998 (ÄG) dans la race porcine Large White (LW) est en cours dans les unités expérimentales INRA. Des truies LW ont été saillies avec de la semence de verrats LW nés en 1977 (semence congelée) ou en 1998. Parmi les individus produits, environ 15 mâles et 80 femelles ont été accouplés dans chaque groupe expérimental afin de produire une seconde génération d’individus dont on a comparé les performances de croissance, carcasse et qualité des tissus.
PDF icon Estimation, par utilisation de semence congelée, du progrès génétique réalisé en France entre 1977 et 1998 dans la race porcine Large White : résultats pour quelques caractères de production et de qualité des tissus gras et maigres
2004

Estimation, par utilisation de semence congelée, du progrès génétique réalisé en France entre 1977 et 1998 dans la race porcine Large White : résultats pour quelques caractères de reproduction femelle

Consulter le resumé

Une expérimentation destinée à estimer le progrès génétique réalisé entre 1977 et 1998 en race porcine Large White (LW) est en cours dans les unités expérimentales INRA. Des truies LW ont été saillies avec de la semence de verrats LW nés en 1977 (semence congelée) ou en 1998 (semence fraîche). 30 portées issues de pères de 1977 et 33 portées issues de pères de 1998 (portées A77 et A98, respectivement) ont été produites.
PDF icon Estimation, par utilisation de semence congelée, du progrès génétique réalisé en France entre 1977 et 1998 dans la race porcine Large White : résultats pour quelques caractères de reproduction femelle
2003

Pages