Station expérimentale de Romillé

Parmi les stations porcines les plus modernes d'Europe

La diversité des équipements, la rigueur expérimentale et la capacité d'enregistrements en font un outil exceptionnel pour la filière porcine française. Entrée en service en 1998 avec 170 truies productives, cette station basée près de Rennes (35) constitue un outil au service des techniques d'élevage (nutrition, environnement, reproduction, sanitaire, logement, qualité...). Tous les stades de la production du porc sont étudiés. Les critères évalués vont des paramètres d'élevage, à la qualité des carcasses. DAC, gestantes en groupes, maternités climatisées, nourrisseurs secs ou soupe, caillebotis partiel ou total, traitement de l'air... Le potentiel expérimental est impressionnant !

Axes de recherche...en environnement

  • Maîtriser les émissions de gaz et d'odeurs : lavage d'air, photocatalyse et autres techniques innovantes. Un suivi continu des procédés sur plusieurs bandes de porcs enrichit une base de données et permet d'apprécier leur efficacité (abattement d'odeurs et d'ammoniac, consommation d'eau, gestion des poussières)
  • Mieux connaître la composition des effluents porcins et leurs coproduits de traitemnt: Bilans de flux sur + de 20 éléments (N, P, K, Cu, Zn...) sont établis de l'aliment distribué jusqu'aux coproduits de traitement. Une base de données regroupe + de 3 500 valeurs d'analyse.

... sur la conduite des truies et porcelets

  • Améliorer le déroulement des mises bas et de la lactation, augmenter la vitalité des porcelets à la naissance par des essais sur les gestantes avec un suivi pharmacologique et des test d'impact de l'alimentation.
  • Proposer des outils d'aide au diagnostic et faciliter l'analyse des problèmes de reproduction : par exemple par le contrôle de la puberté des cochettes par échographie, avec évaluation des conditions de mise en oeuvre
  • Comparer les modes de logement en groupes de taille variable, en étudiant les interactions selon la nature de l'aliment et les modes d'alimentation (DAC...).

...en post-sevrage et engraissement

  • Optimiser techniquement et économiquement la courbe de croissance du porc, du sevrage à l'abattage, et au delà, assurer la qualité des viandes. L'origine génétique, la conduite d'élevage, le transport et l'abattage en corrélation avec la qualité de la viande font l'objet d'essais qui se poursuivent jusqu'à la découpe et à la transformation.
  • Proposer et valider des stratégies d'amélioration du bien-être animal dans le cadre des réglementations européennes relatives à la mise à disposition d'un environnement adapté aux besoins du porc.
  • Tester l'efficacité de différentes alternatives de conduites alimentaire et sanitaire en les évaluant de façon objective, par exemple en caractérisant l'état de santé des animaux à l'aide de marqueurs sanguins.