Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Chine : Wens augmente sa production de porcs en 2016 (20 Janvier 2017)

L’un des principaux producteurs de porcs chinois, Wens Foodstuff Group, a augmenté sa production de 38% en 2016 par rapport à 2015. Son offre a atteint 17,1 millions de porcs. Wens, basé dans la province de Guangdong, vise à produire 27,5 millions de porcs par an d'ici 2019.

Source : Ifip d’après AsianAgribusiness

Pologne : la production de volailles s’emballe (17 Janvier 2017)

Selon les estimations de l’USDA, la production polonaise de viandes de volailles a augmenté de 15% en 2016 par rapport à l’année précédente. En 2015, elle atteignait 2,386 millions de tonnes, en progression annuelle de 7 %. L’expansion des volumes a été tirée par l’attrait de la viande de volailles auprès des consommateurs et l’essor des exportations. En 2016, ces dernières approcheraient les 600 000 tonnes à destination de l’Union Européenne et près de 200 000 tonnes vers les pays-tiers.

Source : Ifip d’après USDA FAS

Brésil : Frimesa augmente sa production (16 Janvier 2017)

Frimesa, coopérative centrale de viande porcine et de produits laitiers du Paraná (740 millions d’euros en 2016, 1050 producteurs de porcs sous contrat) a accru é de 27% sa production de viandes porcines et produits transformés en 2016 par rapport à l’année précédente. En 2015, près de 13% des volumes étaient écoulés à l’exportation. Frimesa possède actuellement une capacité d’abattage de 7000 porcs/jour. Elle vise 21 000 porcs par jour en 2025 grâce à un projet de construction d’un très important complexe de transformation dont une première étape entrerait en fonctionnement en 2018.

Ifip d’après O Estado de S.Paulo

Source : Ifip d’après O Estado de S.Paulo

Canada : Pénurie de main-d’œuvre d’ici 2025 (12 Janvier 2017)

La filière canadienne de production porcine pourrait rencontrer des limites de développement faute de disponibilités de main-d’œuvre. Le CCRHA (Conseil canadien des ressources humaines en  agriculture) estime que 3 000 emplois du secteur ne pourront être pourvus d’ici 2025. Plus de la moitié du besoin en employés concerne les provinces du Québec et d’Ontario. Les provinces des prairies emploient le tiers des actifs du secteur.

Source : Ifip d’après EchoPORC

Brésil : le porc tire les exportations de viandes (11 Janvier 2017)

En 2016, le Brésil a accru d’un tiers ses exportations de viandes porcines, portées à 629 000 tonnes. Le poulet reste toutefois le fer de lance du commerce extérieur, avec 3,961 Mt (+1,87 % en un an). Les ventes de viandes bovines sont stables, à 1,078 Mt.

Source : Ifip d’après Avisite

Etats-Unis : Smithfield achète les céréales en direct (10 Janvier 2017)

Smithfield Food Inc (Groupe WH Group) couvre désormais 65% de ses besoins en céréales par des achats directs auprès des agriculteurs. Depuis 2014, la société a dénoncé ses contrats d’approvisionnement de ses usines d’aliments du bétail avec la principale coopérative de collecte de grains CHS puis avec la coopérative MaxYield (Iowa). Puis, elle a acheté des sites de collecte, de stockage et de chargement des céréales dans l’Ohio.

Source : Ifip d’après Reuters

Pays-Bas : Van Drie étudie la possibilité de reprendre Vion (06 Janvier 2017)

Depuis décembre 2016, l’entreprise familiale néerlandaise VanDrie, spécialisée dans l’abattage et la commercialisation de veaux, étudie la reprise de l’entreprise d’abattage de porcs et de bovins, Vion. Vion doit restructurer sa division d’abattage de porcs, principalement en Allemagne. C’est la Banque de Vion, ABN-AMRO qui a proposé au groupe VanDrie, son entrée au capital. Depuis janvier 2017, la Rabobank, banque historique de Vion ne fait plus partie de ses financeurs.

VanDrie est présent en France via sa filiale VanDrie France avec les entreprises Sobeval et Tendriade. 

Source : Ifip d’après presse néerlandaise

Etats-Unis : Investissement en alimentation animale dans l’Iowa (02 Janvier 2017)

La Coopérative CFE (Cooperative Farmers Elevator) va démarrer début 2017 la construction d’une nouvelle usine d’aliments composés dans le nord-est de l’Iowa. L’outil produira 780 000 tonnes d’aliments composés par an. L’investissement vise à tirer profit d’une zone de production animale en croissance et à conforter les débouchés de ses adhérents céréaliers. La nouvelle usine assurera la garantie de l’absence de ractopamine pour les opérateurs de la filière engagés dans cette démarche.

Source : Ifip d’après WattAgNet

Brésil : les exportations vont continuer leur hausse (16 Décembre 2016)

Selon l’association des entreprises de transformation et d’exportation de viandes porcines (ABPA), les exportations brésiliennes pourraient augmenter de 5% en 2017. L’ABPA attend comme facteurs positifs l’ouverture de la Corée du sud, de nouvelles habilitations d’usines vers la Chine et la possibilité d’un accès au marché mexicain. Pour 2016, les exportations sont prévues à hauteur de 720 000 tonnes, en progression de 30% sur 2015. La production brésilienne s’établirait à 3,7 millions de tonnes (+2,4% en un an).

Source : Ifip d’après Carnetec

Russie : Cherkizovo augmente son autosuffisance (12 Décembre 2016)

La récolte de céréales de Cherkizovo augmente cette année de 42% par rapport à l’an dernier. Le groupe leader de l’élevage et de transformation des viandes (porc et volailles) possède 90 000 hectares, cultivés en céréales et protéagineux. Ces ressources permettront de faire passer son taux d’autosuffisance pour la production d’aliments composés de 25% en 2015/2016 à 35% en 2016/17.

Source : Ifip d’après WattAgNet

Brésil : JBS se renforce au Mato Grosso do Sul (06 Décembre 2016)

Le groupe JBS va investir 560 millions de reais (151 Millions €) sur le site « viandes » de sa division Seara à Dourados (Mato Grosso Do Sul). La capacité d’abattage passerait de 3000 porcs par jour actuellement à 6000 porcs par jour. Le nombre d’employés augmenterait de 2400 à 4000.

Source : Correiodoestado

Etats-Unis : coup de pouce pour l’éthanol-maïs (05 Décembre 2016)

L’agence de protection de l’environnement des Etats-Unis (EPA) a relevé de 1,4% l’objectif de production d’éthanol à base de maïs pour 2017. Le débouché éthanol engloutira ainsi 35,2 % de la récolte des Etats-Unis (sur la base de la production 2016). L’alimentation animale resterait le premier débouché avec 37,1 %

Source : Ifip d’après DTN

Allemagne : la famille Tönnies investit dans la transformation (02 Décembre 2016)

L’entreprise familiale Döllinghareico (fabrication de saucisses) serait reprise par Maximilien Tönnies. La famille Dölling n’a pas confirmé l’information. Le jeune entrepreneur de 26 ans fait partie de la direction de zur-Mühlen (1er charcutier allemand) racheté par son père (Clemens Tönnies, 60 ans) en 2011. De plus, il a racheté Nölke (charcuteries de volaille) fin 2014 et l’usine Hochwald spécialisée dans la fabrication de saucisses située à Meppen en avril 2016. Maximilien n’a pas de liens directs avec le groupe Tönnies qui appartient à son père et son cousin (Robert, 40 ans).

Certaines organisations professionnelles agricoles allemandes dénoncent une organisation peu transparente et un risque d’oligopole dans l’industrie de la viande allemande.

Source : Ifip d’après la presse allemande

Vietnam : 3 entreprises françaises créent la filière porcine « Le PORC du Mékong » (01 Décembre 2016)

Au Vietnam, début septembre 2016, une charte de filière a été signée entre l’Association de l’Elevage du Vietnam (producteurs locaux de porcs) et trois acteurs français présents dans le pays : Neovia Vietnam (fabricant d’aliment), Groupe Grimaud (génétique porcine via sa filiale Choice Genetics Vietnam) et Le Boucher (abatteur et transformateur de viande de volaille et de porc et filiale de Alain Glon Holding).

L’objectif de cette filière est de produire une viande de porc saine, traçée et économiquement pérenne.

Les éleveurs seront libres d’adhérer à la filière « Le PORC du Mékong », mais sous la contrainte de respecter un cahier des charges de production. Les produits devraient arriver sur le marché au premier semestre 2017.

Source : ifip d’après Invivo

Tonnïes échappe à une amende record de 128 millions d’euros (30 Novembre 2016)

En 2014, les autorités de la concurrence allemande avait condamné 21 producteurs de saucisses à un amende record de 338 millions d’euros pour cartel et entente sur les prix de vente. Ce système qui a lésé pendant des années le consommateur allemand a été mis en place dès le début des années 80. 11 entreprises ont déjà payé 71 millions d’euros, les autres ont fait appel.

Deux filiales de l’entreprise zur-Mühlen racheté par Clemens Tönnies en 2011 étaient impliquées dans le cartel. Mais l’amande de 128 millions d’euros qui leur incombait vient d’être annulée en raison de la restructuration du groupe. Les deux filiales n’existent plus et le droit allemand ne prend pas en compte ce cas de figure qui a été nommé par la presse « Würst Lücke » (littéralement vide de la saucisse). Pour pallier à ce vide juridique, un projet de modification de la loi sur la concurrence est en cours.

Source : presse allemande

Etats-Unis : concentration dans l’alimentation animale (25 Novembre 2016)

Comme pour l’abattage-transformation de viandes porcines, la concentration se poursuit dans les filières agro-industrielles aux Etats-Unis. Le groupe coopératif Land O’lakes (lait, approvisionnement, alimentation animale) a fait part de son intention d’acquérir la branche alimentation animale de la coopérative Southern States. Le géant, basé dans le Minnesota, produisait en 2014 près de 12,7 millions de tonnes d’aliments. Southern States (Virginie) opère dans les états du sud et produit 900 000 tonnes par an.

Source : Ifip d’après Feednavigator, Wattagnet

Etats-Unis : HW-Group reprend Clougherty Packing (24 Novembre 2016)

Smithfield Foods, détenu par le groupe chinois HW, reprend l’entreprise Cloughterty Packing à Hormel Foods. La reprise, d’un montant de 145 millions de dollars, comprend 2 outils industriels et 3 fermes de production de porcs. L’abattoir-découpe-transformation, situé à Los Angeles, abat chaque année environ 1,8 million de porcs. Smithfield acquiert ainsi les marques Farmer John et Saag’s Specialty Meats. Les 2000 employés de Cloughterty vont portent l’effectif de Smithfield à 52 0000 employés ; l’entreprise abattra ainsi 38 millions de porcs par an. Hormel Foods conserve deux abattoirs dans les Etats de Minnesota et de Nebraska.

Source : Ifip d’après Smithfield Foods

Danemark : Danish Crown veut investir en Chine (23 Novembre 2016)

Dans le cadre de la mise en place d'un nouveau plan stratégique, Danish Crown envisage d'investir 300 millions de DKK (40 millions d’euros) dans une usine de transformation et de vente au détail à Shanghai. La matière première, la viande de porc, sera importée du Danemark. L’entreprise souhaite ainsi mieux répondre à la nouvelle demande chinoise de produits emballés.

Ifip d’après Danish Crown

Source : Ifip d’après Danish Crown

Allemagne : Tönnies reprend les parts de KTG Agrar en Roumanie (22 Novembre 2016)

Le groupe allemand de transformation des viandes Tönnies Fleisch va acquérir la totalité des actifs détenus en commun avec KTG Agrar en Roumanie, la société Agro Iulia (40% KTG Agrar, 60% Tönnies). Cette dernière possède plusieurs milliers d’hectares de céréales et soja. Un partenaire serait recherché pour la culture et la commercialisation des produits. Le groupe agricole et agro-industriel allemand KTG Agrar a récemment été déclaré en faillite.

Source : Ifip d’après Top Agrar

Chine : BRF chez COFCO (21 Novembre 2016)

Brasil Foods (BRF SA) vient d’acquérir 2% du capital groupe chinois Cofco Meat Holdings Ltd, pour 20 millions de dollars. Cette opération permettra une meilleure connaissance du marché chinois, selon un dirigeant de l’entreprise brésilienne. Les deux entreprises ont également décidé de renforcer leur coopération stratégique. Par ailleurs, le groupe Cofco, un des principaux acteurs du secteur du sucre au Brésil, a annoncé vouloir accroître ses investissements dans ce secteur dans le pays.

Source : Ifip d'après Reuters, Globo, Valor

Belgique : Debra-Meat et Goosens Group fusionnent (18 Novembre 2016)

Debra-Meat (située à Tielt) et Goosens Group (située à Waregem) ont annoncées leur intention de fusionner. Les deux entreprises souhaitent concentrer leurs activités à Tielt sur le site d’abattage-découpe de Debra-Meat. Cet outil a bénéficié de multiples modernisations et agrandissements ces dernières années. Le nouveau groupe poursuivra ses activités sous le nom Debra-Meat. L’entreprise traitera environ 2 millions de porcs par an. 

Source : Ifip d’après De Tijd

Brésil : JBS retire son plan d’internationalisation (03 Novembre 2016)

La BNDES (Banque nationale de développement économique et sociale) a mis son véto au projet de réorganisation du géant des viandes brésilien JBS. Le fonds d’investissement de la banque publique, BNDESPar, détient environ 20% du capital de JBS. Le groupe JBS voulait transférer près de 80% de ses activités à une nouvelle société JBS Foods International, domiciliée au Royaume-Uni. L’entreprise pourrait chercher maintenant des alternatives pour augmenter sa base actionnariale et notamment ouvrir le capital de sa filiale JBS USA.

 

Source : Ifip d’après Valor

Argentine : consortium à l’exportation (26 Octobre 2016)

Un groupe de 13 entreprises d’élevage va créer un consortium pour coopérer à l’exportation de viande porcine. Selon les statistiques officielles, la production de viande porcine a atteint 483 000 tonnes carcasse en 2015, tandis que les exportations de viandes porcines et coproduits s’élevaient à 7 200 tonnes.

Source : Agronoticias, Ministère de l’économie

Espagne : un nouvel outil de naissage en Aragon (14 Octobre 2016)

La Coopérative « Virgen del Rosario » a inauguré au nord de Saragosse l’exploitation porcine Valseca, d’une capacité de 3500 truies qui produiront jusqu’à 100 000 porcelets par an. Le montant du projet est de 5 millions d’euros. 27 adhétents de la coopérative aragonaise ont investi dans cet outil.

Source : El Periódico de Aragón

Etats-Unis : Smithfield foods sécurise son approvisionnement en aliment (13 Octobre 2016)

Smithfield foods fait l’acquisition de sites de collecte, de stockage et de chargement de trains de maïs et de soja à Harpster et à Morral (Ohio). L’entreprise déclare améliorer ainsi l’approvisionnement direct de ses élevages de Caroline du Nord. Smithfield vise aussi atteindre un taux de 75% d’aliment d’origine « durable » en 2018. Pour cela, il met en œuvre un programme pour aider les céréaliers à optimiser leurs apports d’engrais et à améliorer la santé des sols.

Source : World Grain

Vietnam : ouverture aux viandes et produits laitiers brésiliens (28 Septembre 2016)

Le Ministère brésilien de l’Agriculture vient d’annoncer l’ouverture du marché vietnamien des viandes (bovines, volailles et porcines) et des dérivés du lait aux produits brésiliens. Avec ses 94 millions d’habitants, le Vietnam connaît une forte croissance économique et un essor de la demande de produits animaux.

Source : CanalRural

Etats-Unis : davantage de truies pour Seaboard (27 Septembre 2016)

Le groupe agroalimentaire de production et transformation porcine Seaboard Foods prend le contrôle de Texas Farm, filiale du groupe japonais Nipponham Foods. Texas Farm possède 25 000 truies en production avec une capacité d’hébergement de 40 000 reproducteurs. Désormais, avec cette acquisition, Seaboard détient environ 290 000 truies.

Source : Feedstuffs

Brésil : abattages de porcs en hausse (26 Septembre 2016)

Au premier semestre 2016, les abattages brésiliens de porcs ont atteint près de 1,8 million de tonnes, en progression de 8,6% sur la même période de l’année précédente. Cette production élevée a pesé sur les cours, en dépit de la bonne tenue des exportations sur la période (353 000 tonnes exportées sur janvier-juin, +55% en un an).

Source : IBGE, ABPA

Myanmar : nouveau marché pour De Heus (16 Septembre 2016)

La firme néerlandaise d’alimentation animale va inaugurer prochainement une usine au Myanmar (ex Birmanie)bibr, d’une capacité de 120 000 tonnes par an. Au Vietnam, l’entreprise est déjà bien implantée dans la fabrication d’aliments composés. Pour y soutenir le développement de la production, elle vient d’y construire un élevage de démonstration de 400 truies.

Source : De Heus, Agroberichten

Russie : de « bonnes terres » à vendre (02 Septembre 2016)

Le groupe financier suédois « Black earth farming » (BEF) exploitant en Russie via la société Agro-Invest négocie la vente d’une grande partie de ses terres (256 000 hectares dans la région des terres noires au centre du pays) avec le groupe ABS Group. Mais, entre autres, le groupe de viandes Miratorg pourrait aussi être concerné. Premier producteur porcin russe, Miratorg couvre 60% des besoins de ses usines d’aliments à partir de sa production de céréales et d’oléoprotéagineux.

Source : Ifip d’après UkrFarmingConsult, Miratorg

Pages