Actualités

La négociation entre l’Union européenne et les Etats-Unis en vue d’un accord de libre-échange s’accélère. Quels sont les enjeux pour la filière porcine européenne ?

Une journée d'échanges afin de comprendre les enjeux de l'attractivité des métiers de l'élevage, identifier les leviers pour l'améliorer et découvrir des actions innovantes aura lieu à Paris le mardi 17 mai 2016 de 9h30 à 17h ; elle est destinée aux responsables professionnels

L’objectif est de guider l’utilisateur dans ses choix en donnant les éléments qui permettent d’identifier les méthodes de quantification les plus adaptées à ses objectifs et moyen

La base de données Salmonella de l'Ifip permet à la filière porcine de mieux connaître le danger Salmonella tout au long de la chaîne alimentaire. Créée en 2007, cette base correspond à une volonté collective des professionnels d'amélioration de la surveillance.

  • Plus de 400 inscrits dont 20% de participants étrangers (40% Belges, 20% Espagnols, 15% Italiens, 11% Néerlandais, 9% Canadiens,  Allemands, Suisses, Britannique, Coréen…) 
  • Plus de 50 entreprises ont souscrit au Comité de soutien des JRP 2016 - 3 écoles d’ingénieurs partenaires : Lasalle Beauvais, Agroparistech et Esa Angers

En janvier dernier, l’IFIP et l’ANSES ont coorganisé une journée d’information sur l’actualité technique, scientifique et réglementaire en matière de maîtrise des salmonelles en filière porcine. Une vingtaine de questions ont permis d’aborder les enjeux des salmonelles pour la filière porcine, les outils de surveillance, les mesures de maîtrise à chaque maillon, les plans de surveillance en France et à l’étranger (Danemark Allemagne, Belgique) ... 

La rentabilité de la filière porcine passe par la création de valeur : accroître les marges par une offre adaptée aux attentes de chaque marché est un défi majeur.

Cette journée avait pour objectif de transférer les outils de détection et de caractérisation des dangers alimentaires en tenant compte des contraintes liées à la diversité des matrices et à la variabilité des agents pathogènes, ainsi qu’à leur faisabilité technico-économique pour

L’Aftaa organise le 20 octobre 2015 au Mans (Palais des Congrès), avec le soutien de l’IFIP et de Philéas Info, une journée de formation et de réflexion autour de la production porcine française et de la manière dont

Le secteur agro-alimentaire est caractérisé par des besoins énergétiques et une production de déchets organiques importants. La valorisation de ces déchets organiques via une unité de méthanisation, réduit le coût et le temps de gestion de ces déchets, et produit de l’électricité et de la chaleur améliorant l'autonomie énergétique des entreprises.

Le projet ACCEPT* analyse les controverses et mobilisations collectives autour des élevages. Il porte principalement sur la France mais une de ses actions est consacrée à l’étude du regard de la société sur l’élevage dans d’autres pa

Le Ministère de l’agriculture vient de publier sur son site la version actualisée du vade-mecum d’inspection pour les contrôles bien-être en élevage de porc (version 2.01 du 20 juillet 2015).

L’utilisation du type génétique Piétrain en tant que verrat terminal dans les élevages de production n’a cessé de progresser depuis le début des années 2000 pour atteindre 79,6 % des doses commercialisées par les CIA en France (2012).

A la demande de la commission européenne, un cabinet de consulting (Civic)* a réalisé  une étude coût/bénéfice portant sur 3 alternatives à la castration à vif.

Les Organismes de Sélection Porcine (OSP) adhérents à l’ASP conscients du possible risque d’introduction sur notre territoire de ce nouveau type de coronavirus lors de l’importation de reproducteurs ou de semence provenant de pays touchés se sont engagées sur un certain nombre de mesures appropriées de protection.

Le fonds d’assurance de formation des chefs d’entreprises agricoles Vivea prendra en charge à 100% la formation des éleveurs de porcs.

A cette occasion, l'Ifip a présenté des résultats de travaux menés par l'Institut dans le domaine du sanitaire et a également eu l'opportunité d'être présent sur un espace dédié aux organismes de Recherche et de Développement français travaillant en santé animale

La réduction des antibiotiques dans les dilueurs : c'est le sujet d’actualité sur lequel a été mis l’accent lors du 3ème séminaire international consacré à la reproduction bovine et porcine organisé en Juin dernier par IMV-Technologies : ce qu'il faut retenir...

Avec leur projet « APPoR », l’IFIP-Institut du Porc et Asserva ont remporté le trophée 2015 de la meilleure « Découverte » lors du concours de l’innovation « ITA’INNOV », organisé par l’ACTA au sein des Instituts Techniques des différentes filières animales et végétales ; la remise du t

Des travaux antérieurs ont montré qu’un porc malade modifiait son comportement d’abreuvement plusieurs heures avant l’apparition des premiers signes cliniques visibles ; cela peut donc constituer un indicateur précoce de l’apparition d’une pathologie, avec l

Le modèle de méthanisation agricole actuellement développé en France s’oriente principalement vers des unités avec cogénération d’une puissance électrique comprise entre 100 et 300 kW.

Le ministre de l’agriculture danois a organisé les 29 et 30 avril 2015 à Copenhague une conférence internationale sur le bien-être animal.

La volonté collective des opérateurs économiques et des instituts de recherche dote la filière porcine française d’un outil performant pour répondre aux enjeux de la sélection génomique.

Outil de recherche-développement au service de la filière, l’IFIP propose des voies innovantes et des clés techniques et économiques pour l’adaptation des entreprises, parmi lesquelles :

Parmi les salmonelles isolées en filière porcine, deux variétés sont prédominantes. Les microbiologistes de l’IFIP ont étudié la spécificité de leurs propriétés : mobilité, adhésion aux surfaces, résistance aux antibiotiques et aux biocides.

Les visuels des interventions IFIP sont en ligne !

Les acteurs du RMT Actia Florepro enquêtent sur l’utilisation des flores protectrices pour la conservation des produits carnés, laitiers et produits de la mer commercialisés en Europe et aux Etats-Unis : quels produits, quels volumes, quels modes d’application ?

Contrairement à de nombreux pays européens, dans la majorité des abattoirs français, la langue des porcs est laissée à l’intérieur de la carcasse sur la chaîne d’abattage. Cette spécificité de process constitue-t-elle un facteur de protection contre la contamination de surface des carcasses par Yersinia enterocolitica ?

En Europe, 35 abattoirs ont participé à une enquête menée par l’IFIP et 8 autres instituts sur les méthodes de détection des carcasses odorantes de porcs mâles entiers. Sur 10 abattoirs disposant d’une méthode de détection, l’un utilise une méthode instrumentale, les 9 autres s’appuient sur la méthode du « nez humain ».

Une étude européenne menée par 9 instituts de différents pays, dont l’IFIP, a évalué l’acceptation de steaks hachés issus de porcs mâles entiers par les consommateurs de 7 pays du monde. Quand ils présentent de très faibles odeurs, les steaks issus de mâles entiers sont aussi bien acceptés que les steaks issus de mâles castrés. 

Pages