Guide de Bonnes Pratiques de biosécurité pour le transport des porcs

Isabelle Corrégé, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 104

Le transport des porcs vivants est à l’origine de risques importants de transmission de maladies entre pays, régions ou élevages. La situation sanitaire concernant la Fièvre Porcine Africaine (qui s’étend vers l’ouest de l’Europe) comme celle de la diarrhée épidémique porcine (DEP) décrite dans plusieurs pays européens, doivent inciter les acteurs à renforcer leur vigilance. De même, pour le SDRP, l’objectif est de maintenir un statut négatif dans une partie du territoire français et dans certains élevages.
En matière de sécurité des aliments, la gestion optimisée des transports fait partie des éléments de maîtrise de la contamination des porcs par les salmonelles. Par ailleurs, les audits des aires de lavage des camions de transport de porcs réalisés en 2016 et 2017 par l’Ifip, l’ANSP et les organisations régionales professionnelles et/ou sanitaires ont montré la nécessité de renforcer les mesures de biosécurité liées aux transports.