L’élevage avicole face aux demandes de société : panorama des controverses sur l’élevage dans quelques pays de l’UE, conséquences sur les modes d’élevage et les segmentations de marché

Christine Roguet et al., 12es Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 5-6 avril 2017, p. 220-224

Une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en 2015 dans cinq pays d’Union européenne (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie) pour évaluer dans quelle mesure elles diffèrent entre pays et appréhender leurs impacts sur l’évolution des modes d’élevage et des segmentations de marché. L’étude a reposé sur une bibliographie et trois missions d’étude. Nous confirmons l’existence d’un gradient de préoccupations sociétales sur l’élevage, du nord au sud de l’Europe. Les débats sont très vifs au nord de l’Europe, sur de nombreux sujets (bien-être animal, santé publique, impacts environnementaux, modèles d’élevage), portés par de puissantes associations. Elles ont créé des labels pour le bien-être animal : Beter Leven de Dierenbescherming aux Pays-Bas, Anbefalet af Dyrenes Beskyttelse et Stjernekød au Danemark, Für Mehr Tierschutz du Deutscher Tierschutzbund en Allemagne. La recherche joue un rôle actif dans les controverses sur l’élevage en formulant des recommandations et en participant à la conception de modèles d’élevage plus durables. Le pouvoir politique fixe les lignes directrices pour l’élevage de demain, renforce la règlementation, oriente les subventions pour les éleveurs et les crédits pour la recherche. Enfin, les acteurs des filières agissent sur deux plans : la communication, et la conception d’initiatives et de labels privés pour proposer aux consommateurs, à des prix abordables, des produits répondant à leurs attentes. Ces nouveaux cahiers des charges conduisent à faire évoluer les pratiques d’élevage pour une part croissante de la production nationale.

ENG

Poultry faced to societal demands: a panorama of controversies on livestock farming in some EU countries and effects on farming methods and market segmentation

An analysis of the controversies about livestock farming was carried out in 2015 in five countries of the European Union (Germany, Denmark, The Netherlands, Spain, and Italy) to evaluate how they differ between countries and to understand their impact on changes in farming methods and market segmentation. The study was based on a literature review and study tours in Germany, Denmark and Italy. We confirm the existence of a gradient of societal concerns on livestock farming, from northern to southern Europe. Controversies are very active in northern Europe on many issues (animal welfare, public health, environmental impacts, farming models), driven by powerful associations. In recent years they have created animal welfare labels: Beter Leven by Dierenbescherming in the Netherlands, Anbefalet af Dyrenes Beskyttelse and Stjernekød in Denmark, Für Mehr Tierschutz by Deutscher Tierschutzbund in Germany. Research plays an active role in livestock controversies by formulating recommendations and participating in the design of more sustainable breeding models. Political power sets guidelines for tomorrow's livestock, strengthens regulations, directs subsidies for breeders and credits for research. Finally, the actors of the industries act on two levels: communication, and the design of initiatives and private labels to offer consumers, at affordable prices, products that meet their expectations. These new specifications lead to the evolution of farming practices for a growing part of the national production.