A la une du numéro de Juin de Baromètre Porc, la revue économique de l'IFIP ?

Le prix de l’aliment reste stable en juin mais pourrait se raffermir dans les prochains mois. Les bilans des céréales et du soja s’annoncent plus tendus pour la campagne 2018/19. Le prix du porc bouge peu également en France. Une demande intérieure plus soutenue avec le retour des grillades a pu compenser une production en hausse (alourdissement des carcasses) et une dévalorisation des prix des produits exportés vers les pays-tiers. La nouvelle loi sur l’agriculture que le gouvernement souhaite faire appliquer avant novembre, modifie, entre autres, le cadre des relations commerciales entre agriculteurs et aval. Elle cherche à renforcer le rôle des Organisations de Producteurs (OP) dans ces négociations, notamment sur le sujet de la contractualisation. Aujourd’hui ces OP diffèrent en termes de services et de poids sur le marché en fonction de leur filière et de leur statut juridique.

Bérengère Lecuyer, Rédactrice en chef
berengere.lecuyer@ifip.asso.fr