Prédiction du défaut jambon déstructuré et du rendement par spectroscopie proche infrarouge

Antoine Vautier, bilan 2012, éditions Ifip, juin 2013, p. 75

Cette étude fait suite à un précédent projet mené par l’IFIP en spectroscopie dans le domaine du visible et du proche infra-rouge et qui a notamment permis la définition d’équations de prédiction pour le défaut viande déstructurée et le rendement technologique du jambon cuit supérieur.
Ce travail a toutefois révélé un nombre important de faiblesses au niveau du protocole de calibrage : il reposait sur un nombre limité d’observations et le protocole de transformation qui est une adaptation du procédé industriel habituel n’était pas strictement répétable entre répétitions.
L’IFIP a donc mené ce projet afin de déterminer dans des conditions de répétabilité satisfaisantes des calibrages robustes pour la prédiction du rendement technologique et la détection du défaut jambon déstructuré.
Ces calibrages déterminés par méthode de validation croisée ont ensuite été utilisés sur des fabrications individuelles distinctes, dans le but d’évaluer par validation externe leurs performances.