Références techniques 2018 des abattoirs-découpes de moyenne cadence

L’IFIP a mis à jour des références techniques à la disposition exclusive des industriels de la filière abattage-découpe porcine en France concernant des abattoirs à moyenne cadence de 200 à 350 porcs / heure sur 5 points :

1) la gestion des animaux vivants à l’abattoir,
2) les productivités selon les cadences et les niveaux d’automatisation des chaînes d’abattage,
3) la qualité des viandes et la présentation des carcasses,
4) les organisations et automatisations des opérations de découpe
5)  les énergies et eau consommées sur une année civile.

La première évolution notable est la prise en considération forte du bien-être animal par les exploitants. Les porcheries d’abattoir ont évolué et certains abattoirs disposent de petites cases de stockage (15 à 20 porcs). Concernant la conception des chaînes d’abattage, certains abattoirs à moyenne cadence ont amélioré considérablement les postes de travail et limité la pénibilité, tandis qu’en salles de découpe il y a globalement un manque de place pour introduire de la robotisation et travailler plus en ligne.

En matière d’hygiène des carcasses, l’ensemble des abattoirs visités disposent d’un double flambage permettant de faire chuter la contamination de surface avant éviscération. Les écarts de consommation en eau, gaz et électricité entre les abattoirs-découpes laissent entrevoir d’importants gains potentiels.

Etude financée par FranceAgriMer et Inaporc.

Pour avoir plus d’informations sur cette étude ou sur les possibilités de réaliser un bilan et une étude des voies de réduction des consommations en eau et énergie en abattoir et découpe de porc, prenez contact avec Patrick Chevillon, ingénieur à l’IFIP au Rheu :
patrick.chevillon@ifip.asso.fr