La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 3248 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant
Analgésie avec anti-inflammatoire et anesthésie locale par gel anesthésiant

Analgésie avec anti-inflammatoire et anesthésie locale par gel anesthésiant

Consulter le resumé

Protocoles de prise en charge de la douleur lors de la castration de porcelets mâles de 7 jours ou moins.

La prise en charge de la douleur lors de la castration chirurgicale nécessite une utilisation combinée d’une anesthésie contre la douleur per opératoire et d’un anti inflammatoire contre la douleur post opératoire. Ce protocole répond à cet objectif.
Le choix du protocole est à faire en concertation avec votre vétérinaire.

PDF icon protocole_castration_trisolfen.pdf
2021
Analgésie avec anti-inflammatoire et anesthésie locale par lidocaïne

Analgésie avec anti-inflammatoire et anesthésie locale par lidocaïne

Consulter le resumé

Protocoles de prise en charge de la douleur lors de la castration de porcelets mâles de 7 jours ou moins.

La prise en charge de la douleur lors de la castration chirurgicale nécessite une utilisation combinée d’une anesthésie contre la douleur per opératoire et d’un anti-inflammatoire contre la douleur post opératoire. Ce protocole répond à ces objectifs.
Le choix du protocole est à faire en concertation avec votre vétérinaire..
PDF icon protocole_castration_lidocaine.pdf
2021

Quels bâtiments d’élevage porcin pour demain ? Enseignements du projet GOPEI Occitanie « Elevages porcins : des solutions pour demain»

Consulter le resumé

Quels bâtiments d’élevage demain pour l’Occitanie ? Voici la question posée par Midiporc, l’interprofession porcine d’Occitanie, dans le cadre d’un projet GOPEI de cinq ans, financé par l’Europe.
Il s’agit de concevoir un ou des modèles d’élevage durables qui répondent conjointement aux attentes :
– des éleveurs. Ce sont les acteurs les plus importants à convaincre car ils seront aux commandes des élevages de demain : les éleveurs actuels doivent pouvoir se projeter dans une transformation progressive de leur outil de travail et les nouveaux éleveurs doivent avoir envie de s’installer ;
– de la filière qui représente le collectif et qui inclut les étapes de transformations jusqu’aux produits de consommation. La filière est le maillon qui relie les éleveurs aux consommateurs ;
– des consommateurs qui achèteront les produits issus de ces nouveaux élevages ;
– des citoyens afin d’améliorer leur représentation des élevages de porcs, notamment de ceux de leur région.
L’élevage de demain doit également se réfléchir dans un cadre réglementaire en constante évolution, notamment sur les questions de bien-être animal et de protection de l’environnement.

Editions Ifip-Institut du porc, 42 pages.

PDF icon brochure_gopei_2021_v1.pdf
2021
Planning linéaire annuel ifip

Planning linéaire annuel

Consulter le resumé

Pour gérer la conduite de l’élevage au jour le jour !

Ce calendrier permet de gérer efficacement la conduite des bandes de truies : il permet en premier lieu de connaître exactement la date de mise bas des truies en notant leur date d'insémination. Il sert aussi à noter tous les soins apportés à la bande de truies et à leurs porcelets, jour par jour, sur toute une année. Véritable mémoire pour l'éleveur, il permet de visualiser d’un seul coup d’œil le programme des interventions à réaliser, de contrôler l’efficacité des groupages et la fréquence des retours, d’enregistrer les résultats techniques par bande et les performances de chaque truie... Pour les éleveurs, c'est un outil du quotidien que l'Ifip met à leur service depuis de nombreuses années...

Un support mural est nécessaire pour enrouler la bande d'enregistrement papier (3 mois visibles d'un coup) et nous donnons quelques conseils pour débuter l'utilisation du planning : Notice d’utilisation (pdf 600 ko) 

Édition 2022 utilisable du 1er décembre 2021 jusqu’au 31 janvier 2023 - format 53 x 390 cm - disponible à partir du 1er novembre 2021

35,00 €
2021

Le porc par les chiffres 2021-2022

Consulter le resumé

Nouveau : fichier pdf à télécharger !

Les chiffres clés les plus récents des filières porcines dans le monde et l’UE (production, consommation, cheptel...) et de la filière porcine en France ; les données utiles pour se repérer tout au long de l’année et à avoir toujours sous la main : un outil indispensable à tous !

25,00 €
2021

Midiporc et l'Ifip imaginent l'élevage de demain

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol et Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 38-39

Un collectif piloté par l’interprofession porcine d’Occitanie a réfléchi à un nouveau concept d’élevage associant le bien-être animal, l’environnement, les attentes sociétales et la sécurité sanitaire, tout en maintenant les performances techniques.

Source : Réussir Porc

PDF icon Sandrine Espagnol et Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 38-39
2021

Sim'Alter simule le coût de l'arrêt de la castration

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 52-53

L’Ifip présente Sim’Alter, un simulateur permettant d’évaluer l’incidence économique de différents scénarios d’arrêt de la castration des porcs sur le résultat de l’élevage.
Le gain calculé se situe entre 5,15 et 5,45 euros par porc sorti selon le scénario.

PDF icon Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 52-53
2021

Le surcoût de l'aliment "mâles entiers variable selon le contexte des matières premières

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 53

Sim’Alter calcule le surcoût de l’aliment « mâles entiers » dans un contexte de prix d’aliment moyen (248 €/t) ou élevé (275 €/t).

PDF icon Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 53
2021

La démédication, une prise de risque payante

Consulter le resumé

Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 54-55

Accompagnés de leur vétérinaire et de leur technicien, six éleveurs du groupement Agrial ont réduit leur utilisation d’antibiotiques. Résultats : des performances technico-économiques stables voire en hausse et un sentiment de réussite.

PDF icon Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 54-55
2021

Une baisse très marquée d'antibiotiques en post-sevrage

Consulter le resumé

Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 55

L’utilisation d’antibiotiques a fortement baissé en post-sevrage.

PDF icon Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 55
2021

Finishing season and feeding resources influence the quality of products from extensive-system Gascon pigs. Part 1: Carcass traits and quality of fresh loin

Consulter le resumé

Bénedicte Lebret (Inrae) et al., Animal, 2021, volume 15, n° 8, août, 9 pages

Consumers perceive pork products from local breeds reared in extensive systems positively because of their specific quality properties and regional identity. The sensory, nutritional and technological qualities of these products depend, among other things, on pig production, especially its climatic conditions and the availability of feed resources, which can influence traits of muscle and fat tissue. The present study (part 1) was part of a larger project that assessed the influence of the finishing season and feeding resources on carcass and tissue traits and the quality of meat and dry-cured ham from Gascon pigs in an extensive system. Following the specifications of the Protected Designation of Origin “Noir de Bigorre”, castrated Gascon males were reared on rangelands (grassland and forest areas) and received a supplementary diet from 5 to 6 months of age until slaughter at a minimum of 12 months of age and ca. 170 kg live weight. Three finishing seasons were considered as follows: Winter (n = 18), Spring (n = 22) and Autumn (n = 23). To estimate specific effects of season on productive and quality traits and avoid bias due to effects of genes known to influence these traits, polymorphisms in the RYR1, PRKAG3, MC4R and LEPR genes were included in the analysis models. The finishing season did not influence growth rate. Compared to Winter pigs, Spring and Autumn pigs had slightly lower carcass fatness (P < 0.05), higher ultimate pH and redder and darker color of the Longissimus muscle (LM) (P < 0.01). Loin drip loss was low overall, but was higher for Spring pigs, whereas cooking loss and shear force were similar among seasons. Spring pigs tended to have the lowest LM lipid content, whereas LM myoglobin content remained unaffected. Autumn pigs had lower potential of lipid oxidation in LM than Winter and Spring pigs (P < 0.01), but muscle metabolic traits assessed via glycolytic and oxidative enzyme activities did not differ among seasons. The finishing season modified the backfat fatty acid (FA) profile, with a lower polyunsaturated FA percentage in Autumn pigs than Winter or Spring pigs (P < 0.001), even though the saturated and monounsaturated FA percentages did not differ. In particular, Spring pigs had the lowest n-6:n-3 and C18:2:C18:3 ratios (P < 0.001), as a result of grazing. Overall, Spring and Autumn finishing seasons seem more favorable to technological and sensory pork attributes, with an additional positive effect of Spring finishing on pork nutritional value.

source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1751731121000823/pdfft?md5=3f432f36803a5cfaf1973f60d6f38d03&pid=1-s2.0-S1751731121000823-main.pdf

2021

Effect of freezing during on oxidation of backfat from pig fed N-3 pufa rich diets

Consulter le resumé

Aurélie Promeyrat et al., 67th International Congress of Meat Science and Technology, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster

In meat products, lipid oxidation affects:
1. the safety due to the formation of secondary peroxidation products ;
2. the nutritional value with the degradation of essential fatty acids ;
3. the sensory quality with changes of fl avor and color ;
Unsaturated fatty acids are highly sensitive to the oxidation process.

PDF icon Aurélie Promeyrat et al., 67th ICOMST, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster
2021

Arrêt de la castration à vif : une appli pour simuler les impacts économiques

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Porc Mag (FRA), 2021, n° 564-565, juillet-septembre, p. 32-33

Un gain supérieur à 5€ par porc sorti en arrêtant la castration. C'est l'estimation moyenne calculée par la nouvelle application Sim'Alter développée par l'Ifip. Chaque éleveur peut désormais, en fonction de différents scénarios, évaluer l'incidence économique de son choix de conduite pour le 1er janvier 2022.

Source (réservé aux abonnés de Porc Mag) : https://magazine-numerique.editionsduboisbaudry.com/app/last/viewer/3077/564/33

2021

L'Ifip investit dans l'énergie solaire

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 30-31

La station expérimentale de l’Ifi p à Romillé s’est dotée en 2021 de 360 m² de panneaux photovoltaïques. Aurélien Collin, responsable de la station, nous présente l’installation.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 30-31
2021

Une méthode de mesure de particules adaptée aux élevages

Consulter le resumé

Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 29

Dans tous les domaines, la qualité des données acquises par mesure repose essentiellement sur la méthode de mesure.

PDF icon Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 29
2021

Des pistes pour réduire les particules dans l'air

Consulter le resumé

Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 28-29

Alimentation soupe et évacuation fréquente des effluents réduisent la production de particules dans les bâtiments d’élevage. C’est le constat d’une étude terrain dirigée par l’Ifip.
PDF icon Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 28-29
2021

Prélèvement urinaire facilitant le monitoring des pathologies uro-génitales

Consulter le resumé

Sylvie Boulot, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 102

Les pathologies urogénitales ont longtemps été un des motifs de traitement antibiotique des truies le plus fréquent. Selon les études, elles concernent 10 à 40% des truies et peuvent impacter la reproduction et la longévité. Or après des années de monitoring régulier, les contrôles semblent moins fréquents. Est-ce lié à une meilleure prévention ou à des prélèvements plus chronophages depuis la mise en groupe des truies gestantes ? L’objectif de cette étude réalisée à la station expérimentale de l’IFIP, est de proposer une méthode permettant une collecte d’urine plus rapide et plus systématique en élevages à l’aide d’un tampon vaginal. Cette technique doit rester compatible avec les analyses biochimiques et bactériologiques habituelles.

PDF icon Sylvie Boulot, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 102
2021

Les conditions climatiques estivales pertubent la réponse des porcs aux conditions d'alimentation

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou et Gérard Daumas, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 104

La présente étude fait partie d’un programme de recherche plus vaste qui porte sur la mise en oeuvre d’une méthode de classement de précision des carcasses et des pièces et la mise en relation des résultats avec des indicateurs d’efficience de l’engraissement. Différentes conduites alimentaires en trois phases sont appliquées pendant l’engraissement afin de modifier la composition du gain de poids pendant la croissance. Les porcs du lot Témoin (T) sont alimentés à volonté avec une séquence en trois phases qui couvre les besoins en acides aminés essentiels. Un rationnement alimentaire est appliqué avec les mêmes aliments (R) afin d’obtenir des porcs moins gras à l’abattage. Au contraire, une adiposité plus élevée est attendue chez des porcs alimentés à volonté avec des aliments formulés pour des apports en acides aminés en dessous du besoin (B). Tous les aliments sont iso énergétiques, e.g. 9,7 MJ d’énergie nette/kg) La 1ère bande de porcs a été étudiée en conditions de confort thermique pendant l’hiver 2019, tandis que la seconde a subi un stress thermique chronique estival, accompagné de quelques vagues de chaleur. En moyenne, il a fait 10°C de plus à l’extérieur pendant l’engraissement que pendant la 1ère bande.

PDF icon Nathalie Quiniou et Gérard Daumas, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 104
2021

Suppléments de méthionine, thréonine et tryptophane au sevrage

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 105

L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’intérêt de renforcer l’apport alimentaire simultané de méthionine, de thréonine et de tryptophane au porcelet au moment du sevrage. Le choix de s’intéresser à ces acides aminés provient de leurs implications dans les phénomènes immunitaires (tryptophane) dans la lutte contre le stress oxydant (méthionine) et de leur importance, dans le cas de la thréonine, dans la constitution des mucines (protéines du mucus intestinal). Dans cet essai, l’accroissement des apports en méthionine, thréonine et tryptophane a été limité à l’aliment 1er âge. En complément des mesures de performances zootechniques classiques, une évaluation de l’état de santé des porcelets a été réalisée (score fécal, analyse sanguine, état corporel individuel).

PDF icon Didier Gaudré, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 105
2021

Réseau sur les impacts environnementaux des élevages : Maele

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 108

Les systèmes d’élevage sont fortement remis en cause par les consommateurs principalement sur des questions de bien-être des animaux, d’environnement, et/ou de modèles d’élevage jugés trop industriels. Dans un contexte où la question est celle de répondre aux attentes de la société (en termes d’environnement, de bien-être animal, …) et de niveau de compétitivité des élevages, l’enjeu est d’éviter les réponses partielles qui conduiraient à des transferts de pollution ou une délocalisation de la production et un accroissement des importations (avec des implications diverses sur l’environnement). Il ressort qu’une vision macroscopique est requise pour connecter les élevages aux systèmes agricoles et alimentaires. C’est ce que propose le RMT MAELE (MAcro ELevages Environnement). Ainsi, l’objectif opérationnel du RMT MAELE est d’évaluer les incidences environnementales de systèmes d’élevages en lien avec leur territoire et connectés à des systèmes alimentaires.

PDF icon Sandrine Espagnol, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 108
2021

Pages