La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1161 à 1180 de 1284 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières

Consulter le resumé

La gestion de la litière nécessite une adaptation des pratiques pour favoriser le confort des porcs (niche et pied de cuve).

En terme de performances, les croissances sont similaires entre les systèmes caillebotis et paille, en post sevrage comme en engraissement.

La dégradation de l’indice de consommation apparaît, surtout en hiver, du fait de besoins d’entretien élevés.

Les TVM baissent également en hiver (dépôt de gras). La qualité hygiénique des carcasses est identique. En hiver, le pH24 est plus bas d’où des rendements inférieurs en jambons cuits.
PDF icon Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières
2005

Du nouveau sur l'identification porcine !

Consulter le resumé

Le décret donne une définition unique à l’échelon national d’un site d’élevage ; une exploitation peut comporter un ou plusieurs sites d’élevage.

• Les porcs doivent être identifiés avant tout déplacement d’un site d’élevage à un autre, ou vers toute autre destination ; ce déplacement est appelé « mouvement ».

• Le principe d’une base nationale de l’identification porcine est instauré ; cette base contiendra l’ensemble des sites d’élevage et les mouvement entre sites d’élevage, et entre site d’élevage et abattoir, équarrissage, etc.

PDF icon Du nouveau sur l'identification porcine !
2005

Performance of an earth-tube heat exchanger in swine buildings

Consulter le resumé

PDF icon Performance of an earth-tube heat exchanger in swine buildings
2005

Influence du mode d'élevage sur la propreté visuelle des porcs et la contamination microbiologique des porcs et des carcasses

Consulter le resumé

Au moment de l'abattage, les porcs sont visuellement très propres avec 95 % des zones anatomiques ayant une note inférieure ou égale à 1 (moins de 25 % de la surface souillée) sur une échelle de 5 notes; l'arrière du porc est généralement plus sale que le dos et les flancs. A l'élevage, les animaux sont globalement assez propres avec 40 % des zones anatomiques notés 0 ou 1, mais les différences ne sont pas aussi nettes qu'à l'abattoir.
PDF icon Influence du mode d'élevage sur la propreté visuelle des porcs et la contamination microbiologique des porcs et des carcasses
2005

Conséquences d'une augmentation de la surface par animal sur les performances, les lésions et le comportement du porc à l'engrais

Consulter le resumé

Cette étude regroupe deux essais successifs comparant un lot témoin (10C, dix porcs/case, 0,68m2/porc) à des groupes de huit porcs (8C, 0,85m2/porc - essai 1) ou de sept porcs (7C, 0,97m2/porc - essai 2). Chaque traitement est affecté à une salle de six cases sur caillebotis béton. Le dispositif est répété deux fois. La période d’engraissement va de 26,6 kg à 110 kg. Des observations vidéo sont réalisées à trois ou quatre reprises et une notation des lésions est effectuée après 41 j et 79 j de présence (essai 1), 28 j, 48 j, 65 j et 76 j (essai 2).
PDF icon Conséquences d'une augmentation de la surface par animal sur les performances, les lésions et le comportement du porc à l'engrais
2005

Qualité sanitaire de cochettes sevrées précocement puis élevées dans un local protégé jusque 160 jours d'âge

Consulter le resumé

386 porcelets croisés LW-LR font l’objet d’un sevrage précoce médicamenteux vers 5 jours d’âge et sont élevés dans un local à air filtré jusque 160 jours d’âge. Douze lots d’animaux sevrés toutes les 9 semaines ont fait l’objet d’un suivi clinique quotidien, de prélèvements sanguins ainsi que de prélèvements visant des recherches bactériologiques. L’objectif de cette production régulière est d’évaluer les capacités d’adaptation des cochettes produites dans ce contexte au sein d’un élevage conventionnel.
PDF icon Qualité sanitaire de cochettes sevrées précocement puis élevées dans un local protégé jusque 160 jours d'âge
2005

Optimisation environnementale des systèmes de production porcine

Consulter le resumé

Une exploitation agricole produisant à la fois des porcs à l'engrais et des cultures de vente a été modélisée afin d’optimiser différents systèmes de production. Pour chaque simulation, le modèle définit les formules d’aliment, l’assolement, le système de gestion des effluents et la fertilisation, qui maximisent la marge brute.

PDF icon Optimisation environnementale des systèmes de production porcine
2005

Type de sol et taux de renouvellement de l'air : effets sur l'ambiance et sur les performances du porc à l'engrais

Consulter le resumé

Deux essais portant chacun sur 192 porcs à l’engrais ont été conduits afin de déterminer l’effet du type de caillebotis et du taux de renouvellement sur les performances et l’état de santé des animaux. Un caillebotis fil métallique (CF) a été comparé à un caillebotis béton (CB) et deux débits d’air neuf (minimum et optimum) ont été mis en place selon un dispositif factoriel 2x2. Le débit minimum (DM) passe de 8 à 19 m3/h/porc entre 30 et 110 kg de poids vif. Le débit optimum (DO) évolue entre 15 et 50 m3/h/porc.
PDF icon Type de sol et taux de renouvellement de l'air : effets sur l'ambiance et sur les performances du porc à l'engrais
2005

Flux d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc en exploitation porcine. Etude de quatre élevages spécialisés

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est de quantifier les flux d’azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc dans 4 élevages porcins spécialisés. En fonction des déséquilibres entre les apports par la fertilisation et les exportations culturales, nous avons proposé des voies d’améliorations par une modification de leurs pratiques.
PDF icon Flux d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc en exploitation porcine. Etude de quatre élevages spécialisés
2005

Grouper les porcelets par sexe au sevrage réduit les comportements agressifs

Consulter le resumé

L’objectif de ce travail est de limiter les agressions entre porcelets lors des regroupements au sevrage. Pour cela, les allotements par sexe sont étudiés. 192 porcelets Large-White sont sevrés à 28 jours et répartis dans 4 lots : (Fam-MF) 4 mâles et 4 femelles issus d’une même portée (familiers), (Etr-M) 8 mâles issus de 4 portées (étrangers), (Etr-F) 8 femelles étrangères, (Etr-MF) 4 mâles et 4 femelles étrangers. L’essai est reconduit sur 6 bandes. Les groupes sont observés (vidéo) 2 heures/jour à J28, J29, J31, J39 et J46.
PDF icon Grouper les porcelets par sexe au sevrage réduit les comportements agressifs
2005

Caractérisation du statut "Salmonelles" d'un élevage de porcs : analyse comparée de la sérologie et de la bactériologie

Consulter le resumé

Les salmonelles sont la principale cause de toxi-infection alimentaire collective chez l’homme. Un nouveau règlement européen sorti en novembre 2003 impose à la filière porcine de mettre en place un plan contrôle d’ici 2009. La détection des porcs porteurs asymptomatiques de Salmonella et un process particulier d’abattage pour les élevages les plus contaminés devraient permettre de diminuer la contamination des produits carnés d’origine porcine.
PDF icon Caractérisation du statut "Salmonelles" d'un élevage de porcs : analyse comparée de la sérologie et de la bactériologie
2005

L’infertilité des truies en été - Enquête sur les pratiques d’élevage

Consulter le resumé

Cette étude détermine une trentaine de pratiques susceptibles de moduler l’effet néfaste de la saison sur les performances de reproduction. Sensibilisation sur l’importance de certains points de conduite. Grille d’analyses de risques comme guide pour faire le point en élevage et déterminer les priorités d’action.
20,00 €
2005

Cleaning and disinfecting processes compared

Consulter le resumé

An effective scheme of cleaning and disinfection makes it possible to reduce incidence and consequences of numerous diseases. Unfortunately this takes a lot of time and is often costly. The aim of this study is to propose an optimised scheme of cleaning and disinfection for pig farms.
2005

Analyse descriptive du niveau d'hygiène microbiologique de la machine à soupe dans neuf élevages. 2. Influence des soupes résiduelles et des aliments

Consulter le resumé

Depuis plusieurs années, les machines à soupe permettent une séparation des menus par bouchon ou par eau, ce qui limite les quantités de soupes résiduelles du fonds de cuve ou de la canalisation principale. Entre les repas, celle-ci est remplie d’eau de séparation. La présente investigation porte sur l’influence des eaux de séparation et/ou des soupes résiduelles sur la contamination microbiologique finale ainsi que sur le rôle éventuel de l’eau et des aliments.
2005
Le nettoyage-désinfection en élevage porcin

Le nettoyage-désinfection en élevage porcin

Consulter le resumé

Réalisation successive et rigoureuse des différentes étapes du protocole : comment optimiser le nettoyage et la désinfection ; les 6 étapes ; quelle quantité de produit utiliser et comment calculer la dilution ; le contrôle.



Édition 2004 - Dépliant de 6 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Impact du type d'alimentation en engraissement sur la prévalence troupeau des ulcères subcliniques

Consulter le resumé

Poster.
PDF icon Impact du type d'alimentation en engraissement sur la prévalence troupeau des ulcères subcliniques
2004

Rentabilité des élevages de porcs : quels leviers d'action ?

Consulter le resumé

La forte hétérogénéité des coûts de production entre élevages porcins constitue la première marge de progrès de la rentabilité et renforce l’intérêt d’analyser des systèmes performants techniquement et économiquement dès lors qu’ils sont reproductibles. La mise en évidence de leviers techniques, économiques, financiers et structuraux, passe par l’analyse de la composition du coût de production et de l’origine des écarts entre les élevages les plus et les moins performants.
PDF icon Rentabilité des élevages de porcs : quels leviers d'action ?
2004

Méthodes d'échantillonnage et d'analyse des lisiers de porcs : enquête en élevage

Consulter le resumé

Une enquête téléphonique a permis de faire le point sur les différentes méthodes d’échantillonnage et d’analyse pratiquées en élevage de porcs. 97 % des éleveurs, sur les 61 élevages contactés, cherchent à connaître la composition de leur lisier en effectuant leurs propres analyses. L’échantillonnage est réalisé, dans 66 % des cas, par le prélèvement de la fraction surnageante d’un lisier brassé. L’homogénéisation du lisier avant et/ou pendant l’épandage est mis à profit pour le prélèvement d’un échantillon.
PDF icon Méthodes d'échantillonnage et d'analyse des lisiers de porcs : enquête en élevage
2004

Analyse descriptive du niveau d'hygiène microbiologique de la machine à soupe dans neuf élevages. 1. Influence des différents maillons du circuit

Consulter le resumé

L’hygiène des machines à soupe (MAS) apparaît une composante importante de l’hygiène générale de l’élevage porcin. Afin de mieux comprendre la nature et les évolutions de la contamination des différents maillons de l’installation : soupière, canalisations principales, descentes, une étude a été réalisée sur les MAS de cinq élevages à problèmes associés au syndrome «entérotoxémies» en engraissement et quatre élevages sans problème.

Le degré d’hygiène microbiologique pré- et post-nettoyage-désinfection de la MAS a été évalué sur l’eau mise en contact avec chacun des maillons.
2004

Observations préliminaires de l'effet du nettoyage-désinfection de la machine à soupe sur le syndrome entérotoxémique chez le porc à l'engrais

Consulter le resumé

Dans 5 élevages (Pb+) ayant un taux élevé de mortalités brutales en engraissement d’origine digestive, une étude a été conduite afin d’observer l’incidence d’une opération de nettoyage-désinfection de la machine à soupe sur l’évolution de ce syndrome. Après l’intervention, il y a eu une amélioration du nombre de mortalités liées au syndrome dans un élevage (E), aggravation dans deux élevages (G, I), et statu quo dans deux élevages

(F, H).
2004

Pages