La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 621 à 640 de 3248 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Apport de la sociologie à l’étude de la réduction d’usage des antibiotiques

Consulter le resumé

Christian Ducrot et al., INRA Productions Animales (FRA), 2018, volume 31, n° 4, 1er juin, p. 304-324

Pour réduire l’usage des antibiotiques en élevage, divers travaux en sciences biotechniques visent à concevoir et identifier des solutions zootechniques ou thérapeutiques alternatives aux antibiotiques. Cependant, au-delà de ces solutions techniques, des facteurs humains et sociaux déterminent les décisions de prescrire et d’administrer ou non des antibiotiques. L’article met l’accent sur ces facteurs et dresse une synthèse des travaux menés en sciences humaines et sociales en France sur la réduction de l’usage des antibiotiques dans différentes filières animales et leurs contributions pour relever ce défi. Trois contributions majeures ont émergé, à différentes échelles. La première consiste en une meilleure compréhension des processus de changement de pratiques opérés par les éleveurs pour réduire l’usage des antibiotiques dans leur élevage : identification des freins et motivations des éleveurs pour opérer ce changement, caractérisation de trajectoires de changement y compris les contextes dans lesquels elles sont réalisées, et outils mobilisés par les éleveurs pour y parvenir. Une seconde contribution porte sur la compréhension du rôle des réseaux d’acteurs des éleveurs dans ces processus de changement : rôle du conseiller d’élevage et du vétérinaire et de leur relation de travail avec l’éleveur ; rôle des pairs pour expérimenter de nouvelles pratiques.
La dernière contribution porte sur la compréhension et la conception de modes de gouvernance collectifs pour réduire l’usage des antibiotiques en élevage : analyse de la prescription vétérinaire et de ses évolutions, du rôle des acteurs des filières pour une action concertée et de la dynamique impulsée par le plan EcoAntibio. Quelques pistes sont évoquées pour approfondir ces travaux.

https://productions-animales.org/article/view/2395/6632

Contribution of sociology to the study of the decrease of antimicrobial use on farms

In order to decrease the use of antimicrobials on farms, various technical options target zootechnical solutions or alternative drugs. However, beyond these technical options, human and sociological factors determine the decision to prescribe and use antimicrobials. The paper focuses on these factors and provides an overview of research studies in the field of social sciences in France on the reduced use of antimicrobials in different animal species. Three major contributions emerged at different scales. The first one addresses the issue of the processes carried out by the farmers to change their practices for a decreased use of antimicrobials at the farm level: barriers and motivations of farmers, trajectories of change, as well as the context in which changes are performed and the tools used. The second contribution deals with the role of the social networks surrounding the farmers in this process: role of farm advisors and veterinarians and their relationships with farmers, as well as peer group activities to experiment new farming practices. The third contribution focuses on the understanding and design of collective modes of governance to reduce the use of antimicrobials: analysis of veterinary prescription practices and their ongoing developments, the role of farmers’ organizations and value chain actors for a concerted approach to reducing the use of antimicrobials, and the dynamic implemented with the EcoAntibio program. Various perspectives are presented for further developments in this field.

https://productions-animales.org/article/view/2395/6632

2018
mieux connaître les travaux conduits par l'institut du porc

Bilan d'activité de l'IFIP en 2017 : près de 70 fiches-actions de R&D (études et des résumés des résultats)

Consulter le resumé

L’IFIP est l’organisme de recherche-développement-innovation au service de tous les métiers de la filière porcine française, filière dont la vocation est de :

PDF icon près de 70 fiches actions de R&D de l'IFIP Institut du porc : résultats des études conduites en 2017
2018

La production française a baissé de 1 % en 2017

Consulter le resumé

Michel Rieu et Elisa Husson, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 8

À 2,2 millions de tonnes, la production porcine française (production indigène exprimée en tonnage) a baissé de 1 % en 2017, après un rebond de près de 2 % les deux années précédentes. Elle est ainsi inférieure de 5% à la moyenne des années 1998-2002 (2,33 Mt), période de son sommet historique et de 4 % par rapport à la moyenne 2008-2010 (2,31 Mt).

PDF icon Michel Rieu et Elisa Husson, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 8
2018

Smartpharm automatise les saisies des traitements sanitaires

Consulter le resumé

Michel Marcon, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 20-21

L’Ifip développe avec Asserva une application pour identifier les médicaments par la lecture de QR code ou de code-barre et affecter ensuite un traitement adapté à la salle, la case ou l’animal porteur d’une puce RFID.

PDF icon Michel Marcon, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 20-21
2018

Des usages d’antibiotiques en baisse… mais pas toujours

Consulter le resumé

Anne Hémonic et al., Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 31

Le plan Ecoantibio est un succès : la baisse de l’exposition des porcs aux antibiotiques est de 41 % sur la période 2011-2016 pour un objectif initial de - 25 %. Mais cette évolution n’a pas été semblable dans tous les élevages.

PDF icon Anne Hémonic et al., Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 31
2018

L’Ifip affine les plafonds d’aliment

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 32-33

Un suivi précis des porcs en engraissement avec un système d’alimentation individualisé démontre qu’un plafond de 2,7 kg rationne les mâles, mais pas les femelles.

PDF icon Nathalie Quiniou, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 32-33
2018

Les écoaliments limitent l’impact environnemental du porc

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 44-45

L’Ifip et l’Inra ont exploré un nouveau mode de formulation qui intègre des objectifs de moindres impacts environnementaux.

PDF icon Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 44-45
2018

PERSPECTIVES 2018 : pression accrue sur les cours

Consulter le resumé

Michel Rieu et Elisa Husson, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 6-8

En 2018, le prix du porc européen pourrait baisser de 9 % environ. Il faudra compter avec une hausse de la production de l’UE et une plus forte concurrence sur le marché mondial.

PDF icon Michel Rieu et Elisa Husson, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 258, mai, p. 6-8
2018

Un service de cotations en ligne

Consulter le resumé

Françoise Raynaud, Porc Mag (FRA), n° 531, mai, p. 32

Baroporc permet de suivre les marchés de la filière porcine : prix du porc, de l'aliment, des porcelets, cotations des pièces et au détail... en régions et France, dans l'UE et les principaux pays producteurs de porc...

2018

Commerce mondial du porc : au sommet en 2017

Consulter le resumé

Michel Rieu, Baromètre Porc (FRA), 2018, n° 486, mai, synthèse du mois, p. 8

En 2016 et 2017, le commerce mondial du porc a atteint le sommet. Au sein de l’UE, première grande zone exportatrice avec plus de 10% de sa production, le marché mondial a de fortes répercutions. Chaque pays et chaque entreprise doit se faire sa propre place dans des conditions exigeantes et changeantes.

PDF icon Michel Rieu, Baromètre Porc (FRA), 2018, n° 486, mai, synthèse du mois, p. 8
2018

Elba : A national reference tool for agricultural biomass resource assessment in France

Consulter le resumé

Sylvain Marsac (ARVALIS, Insititut du végétal) et al., 26th Biomass conference and exhibition, 14-17 mai 2018, Copenhagen, Danemark, 8 pages

French National strategy for biomass mobilization and Bio economy placed agriculture biomass among main resources to reach renewable energy and GHG emissions objectives. Need for a better knowledge in local resource assessment was noticed as a break down for projects development. Five main French farming R&D institutes joined forces to build a reference tool. An innovative methodological approach has been applied for biomass crops (residues, energy crops) and livestock biomass (slurry, manure) quantification. The purpose was to value different national statistical database (agricultural census, specific survey…) with experimental reference and expertise of the partners. A computational tool has been specifically developed for online use from web navigator to be shared with a maximum number of stakeholders. Results obtained at NUTS 3 mesh are interesting for policy markers and manufacturers with 120 Mt livestock manure (including 41.15 Mt of slurry) localised for half in Northwestern France and 2.6 Mt DM by-products without cereal straw concentrated in five areas. But NUTS 4 scale is really interesting for farmers and local institutions to concentrate action plans. An interactive tool platform could integrate this tool with new economic and environmental indicators.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Antimicrobial usage evolution between 2010, 2013 and 2016 in a group of French pig farms

Consulter le resumé

Hémonic A et al., 10th European Symposium of porcine health management, mai 2018, Barcelone, Espagne, poster

Monitoring antimicrobial usage in pig farms is a key element of a reduction plan. The objective of this study was to analyse the antimicrobial usage evolution in the same farms between 2010-2013-2016 and to identify the factors of variations.

PDF icon Hémonic A et al., 10th European Symposium of porcine health management, mai 2018, Barcelone, Espagne, poster
2018

Quels indicateurs et outils simples peut-on mettre en place en élevage pour évaluer le bon déroulement des mise-bas?

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés par Sylviane Boulot, aux Colloques Bien-être animal, 12-14 décembre 2017, Rennes, France

 

PDF icon Sylviane Boulot, Colloques Bien-être animal, 12-14 décembre 2017, Rennes, France
2018

Les antibiotiques, ce n’est pas automatique chez le porc

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° .257, avril, p. 20-21

Le porc français n’est pas accro aux antibios.
Dans le cadre du plan Ecoantibio, il s’est même distingué, avec une baisse record d’utilisation des antibiotiques de 41% en cinq ans.

PDF icon Anne Hémonic, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° .257, avril, p. 20-21
2018

Améliorer collectivement le bien-être des animaux

Consulter le resumé

Valérie Courboulay, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 22

L’Ifip développe des outils pour accompagner les professionnels depuis de nombreuses années vers une meilleure prise en compte du bien-être des animaux.

PDF icon Valérie Courboulay, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 22
2018

L’élevage porcin a des atouts pour l’environnement

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 23-24

La maîtrise de la production réduit ses impacts environnementaux et optimise le cycle de l’azote. Des arguments à faire valoir face à l’image de modèle pollueur souvent renvoyée aux consommateurs.

PDF icon Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 23-24
2018

Les filières répondent aux attentes des consommateurs

Consulter le resumé

Christine Roguet, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 24-25

Pour satisfaire la demande des consommateurs, les fi lières porcines françaises foisonnent d’initiatives individuelles, au-delà des signes officiels de qualité.

PDF icon Christine Roguet, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 24-25
2018

De meilleurs résultats économiques avec une biosécurité renforcée

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 36-37

Plusieurs études, dont deux de l’Ifip, montrent un lien entre le niveau de biosécurité et les usages d’antibiotiques. Elles mettent aussi en lumière l’intérêt technico-économique des mesures mises en place.

PDF icon Isabelle Corrégé, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 36-37
2018

Outil de simulation : Mogador vise ls résultats en engraissement

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Porc Mag (FRA), 2018, n° 530, avril, p. 31

L'Ifip propose un outil pour l'atelier d'engraissement porcin permettant de tester l'effet de différentes combinaisons de pratiques, structures d'élevage et niveaux de potentiel des animaux, sur les performances technico-économiqueset environnementales de l'atelier;

2018

Bilan des échanges porcins français : déficit accru en 2017

Consulter le resumé

Elisa Husson, Baromètre Porc (FRA), 2018, n° 485, synthèse du mois, avril, p. 8

En 2017, la production française a légèrement diminué. Importations comme exportations ont été stables en volume, mais le dé cit commercial en valeur s’est creusé. Les prix unitaires des produits importés ont augmenté.
En outre la France a importé davantage de produits à haute valeur ajoutée.

PDF icon Elisa Husson, Baromètre Porc (FRA), 2018, n° 485, synthèse du mois, avril, p. 8
2018

Pages