La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 5167 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Réflexion sur le choix de l’unité fonctionnelle en ACV dans le cadre de l’affichage environnemental des produits alimentaires

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 7(2), 1-15 - La revue R&D de la filière porcine française

La méthode de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) semble, à ce jour, être la plus opérationnelle à court terme pour disposer d’indicateurs environnementaux à l’échelle des produits alimentaires pour leur affichage environnemental. Ainsi, le « socle ACV » constituerait le socle principal de l’information produit destinée aux consommateurs. Or, dans le cadre de l’ACV, l’unité de référence est l’Unité Fonctionnelle (UF).
En parallèle de l’expérimentation nationale sur l’affichage environnemental des produits alimentaires, un groupe de travail, sous l’égide du RMT Actia Écoval, s’est ainsi constitué pour proposer des éléments de réflexions sur les UF spécifiques aux aliments.
L’objectif de ce groupe est d’apporter des éléments de réflexion quant à la pertinence relative des UF autres que l’unité de masse (1 kg ou 100 g de produit consommé), souvent utilisée par défaut. L’approche méthodologique de ces travaux se base sur les méthodes ACV utilisées dans Agribalyse 3.0 et sur la table de valeurs nutritionnelles Ciqual de l’ANSES. Un panel d’UF pour l’ACV de produits alimentaires a été testé basées sur la masse, la portion recommandée ou la teneur en calories ou en nutriments essentiels.
Les principaux enseignements des simulations sont que l’UF massique peut être adaptée pour différencier des produits similaires (marque A vs marque B), mais apparait en revanche peu satisfaisante pour des produits très différents (issus de différentes catégories de produits). En effet, l’utilisation de cette UF appliquée de manière uniforme à tous les produits pour calculer un score environnemental produit (ex : score fourni pour 100 g de produit consommé quel que soit le produit) biaiserait certaines comparaisons inter-catégories que feront les consommateurs et pourrait conduire à des choix erronés ne conduisant pas à des gains environnementaux. Néanmoins, les travaux et les discussions menés soulignent la difficulté d’identifier des alternatives satisfaisantes à une UF massique tant qu’une UF unique transversale à l’ensemble des produits est recherchée. En effet, chaque option présente un certain nombre d’avantages et d’inconvénients ne permettant pas de dégager des recommandations claires ; certaines UF étant adaptées à certains types de produits, mais pas à d’autres. Les UF basées sur la portion nutritionnelle présentent l’avantage d’évaluer les impacts environnementaux par rapport au véritable service rendu par l’aliment (apports nutritionnels majoritaires ou apports d’énergie à l’organisme). Les travaux menés soulignent également l’intérêt de raisonner au niveau d’un segment de produits dans l’optique de permettre une comparaison intra-catégorie. Cette approche permet en effet d’envisager des UF plus adaptées, mais nécessite un travail préalable sur la segmentation des produits.

PDF icon cahier_ifip_n2_v7_2021_nassy_uf_acv.pdf
2021

Expérimentation sur l’affichage environnemental. Proposition pour un affichage environnemental des produits alimentaires à l’aide d’unités fonctionnelles adaptées

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 7(2), 17-40 - La revue R&D de la filière porcine française

L’affichage environnemental des produits alimentaires vise à la fois à orienter les consommateurs vers une alimentation plus durable et à inciter les producteurs agricoles et les industriels à éco-concevoir leurs pratiques et leurs procédés afin de réduire les impacts environnementaux.
Compte tenu de la diversité des services rendus par les produits alimentaires, le choix d’une unité fonctionnelle (UF) est complexe, mais déterminant pour répondre aux objectifs de l’affichage.
L’unité actuelle est le kg de produit, une unité pratique pour le fabricant, mais utilisée par défaut pour le consommateur et pour la base de données Agribalyse 3.0. En effet, l’UF massique (kg) appliquée de manière uniforme à tous les produits ne différencie pas les apports nutritionnels et biaise la perception des produits riches en eau ou dilués.
En parallèle de l’expérimentation nationale sur l’affichage environnemental des produits alimentaires, un groupe de travail sous l’égide du RMT Actia Écoval s’est constitué pour proposer des éléments de réflexion sur les unités fonctionnelles. À partir de ce travail et des publications de Weidema et al. (2004) et de Poore and Nemecek (2018), une série de simulations a été réalisée afin d’évaluer la faisabilité d’un affichage environnemental adapté aux produits alimentaires français.
La présente étude consiste en plusieurs simulations sur un échantillon de 739 produits alimentaires extraits de la table Ciqual pour les valeurs nutritionnelles, de la base Agribalyse 3.0 pour le score environnemental unique et de la Base ANSES 2016 pour le classement en familles alimentaires.
Les simulations ont permis de tester une segmentation des produits de la table Ciqual en 10 « familles de produits », d’évaluer l’application d’UF pertinente pour chacune des 10 familles, ainsi que de simuler l’expression des impacts environnementaux selon une échelle relative type « ABCDE » (avec un écart de 20% permettant de passer d’un échelon à l’autre) appliquée à chacune des 10 familles de produits substituables.
Au terme de ces simulations, il nous apparaît que dans l’objectif d’éclairer les consommateurs dans leurs choix et d’orienter le producteur vers des produits éco-conçus, une option intéressante consisterait à (i) regrouper les produits de la table de composition Ciqual en familles de produits homogènes dans leur fonction donc substituables, (ii) utiliser les UF adaptées à cette fonction pour établir la valeur absolue d’impact environnemental pour chaque produit de la famille, (iii) à transformer l’échelle absolue en échelle relative type « ABCDE» pour aider les consommateurs dans leurs choix. Ce système relatif est simple pour les consommateurs et incitatif à l’éco-conception pour les fabricants.
Cependant, le score environnemental global d’Agribalyse étant composé de 16 indicateurs, une progression de 20% sur ce score global nécessite une éco-conception sur plusieurs d’entre d’eux. On peut se demander si un indicateur consolidé à partir de 16 indicateurs est suffisamment sensible pour permettre de mesurer l’éco-conception qui, en général, ne s’applique qu’à certains impacts environnementaux, donc à certains indicateurs du score environnemental global.

PDF icon cahier_ifip_n2_v7_2021_nassy_score_environnemental.pdf
2021

Effet de l'augmentation des apports alimentaires en méthionine, thréonine et tryptophane au moment du sevrage sur les performances et l'état de santé de porcelets élevés dans des conditions d'élevage très dégradées

Consulter le resumé

Des travaux récents indiquent que la méthionine, la thréonine et le tryptophane peuvent influencer favorablement la santé digestive, la réponse à l’inflammation et le statut anti-oxydant des porcelets au sevrage. Dans cette optique, l’enrichissement en méthionine, thréonine et tryptophane de l’aliment de sevrage est testé dans cet essai mené à partir de porcelets élevés en conditions très dégradées d’élevage.

PDF icon Effet de l'augmentation des apports alimentaires en méthionine, thréonine et tryptophane au moment du sevrage
2021

Midiporc et l'Ifip imaginent l'élevage de demain

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol et Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 38-39

Un collectif piloté par l’interprofession porcine d’Occitanie a réfléchi à un nouveau concept d’élevage associant le bien-être animal, l’environnement, les attentes sociétales et la sécurité sanitaire, tout en maintenant les performances techniques.

Source : Réussir Porc

PDF icon Sandrine Espagnol et Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 38-39
2021

Sim'Alter simule le coût de l'arrêt de la castration

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 52-53

L’Ifip présente Sim’Alter, un simulateur permettant d’évaluer l’incidence économique de différents scénarios d’arrêt de la castration des porcs sur le résultat de l’élevage.
Le gain calculé se situe entre 5,15 et 5,45 euros par porc sorti selon le scénario.

PDF icon Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 52-53
2021

Le surcoût de l'aliment "mâles entiers variable selon le contexte des matières premières

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 53

Sim’Alter calcule le surcoût de l’aliment « mâles entiers » dans un contexte de prix d’aliment moyen (248 €/t) ou élevé (275 €/t).

PDF icon Alexia Aubry, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 53
2021

La démédication, une prise de risque payante

Consulter le resumé

Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 54-55

Accompagnés de leur vétérinaire et de leur technicien, six éleveurs du groupement Agrial ont réduit leur utilisation d’antibiotiques. Résultats : des performances technico-économiques stables voire en hausse et un sentiment de réussite.

PDF icon Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 54-55
2021

Une baisse très marquée d'antibiotiques en post-sevrage

Consulter le resumé

Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 55

L’utilisation d’antibiotiques a fortement baissé en post-sevrage.

PDF icon Alexandre Poissonnet, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 291, septembre, p. 55
2021

Finishing season and feeding resources influence the quality of products from extensive-system Gascon pigs. Part 1: Carcass traits and quality of fresh loin

Consulter le resumé

Bénedicte Lebret (Inrae) et al., Animal, 2021, volume 15, n° 8, août, 9 pages

Consumers perceive pork products from local breeds reared in extensive systems positively because of their specific quality properties and regional identity. The sensory, nutritional and technological qualities of these products depend, among other things, on pig production, especially its climatic conditions and the availability of feed resources, which can influence traits of muscle and fat tissue. The present study (part 1) was part of a larger project that assessed the influence of the finishing season and feeding resources on carcass and tissue traits and the quality of meat and dry-cured ham from Gascon pigs in an extensive system. Following the specifications of the Protected Designation of Origin “Noir de Bigorre”, castrated Gascon males were reared on rangelands (grassland and forest areas) and received a supplementary diet from 5 to 6 months of age until slaughter at a minimum of 12 months of age and ca. 170 kg live weight. Three finishing seasons were considered as follows: Winter (n = 18), Spring (n = 22) and Autumn (n = 23). To estimate specific effects of season on productive and quality traits and avoid bias due to effects of genes known to influence these traits, polymorphisms in the RYR1, PRKAG3, MC4R and LEPR genes were included in the analysis models. The finishing season did not influence growth rate. Compared to Winter pigs, Spring and Autumn pigs had slightly lower carcass fatness (P < 0.05), higher ultimate pH and redder and darker color of the Longissimus muscle (LM) (P < 0.01). Loin drip loss was low overall, but was higher for Spring pigs, whereas cooking loss and shear force were similar among seasons. Spring pigs tended to have the lowest LM lipid content, whereas LM myoglobin content remained unaffected. Autumn pigs had lower potential of lipid oxidation in LM than Winter and Spring pigs (P < 0.01), but muscle metabolic traits assessed via glycolytic and oxidative enzyme activities did not differ among seasons. The finishing season modified the backfat fatty acid (FA) profile, with a lower polyunsaturated FA percentage in Autumn pigs than Winter or Spring pigs (P < 0.001), even though the saturated and monounsaturated FA percentages did not differ. In particular, Spring pigs had the lowest n-6:n-3 and C18:2:C18:3 ratios (P < 0.001), as a result of grazing. Overall, Spring and Autumn finishing seasons seem more favorable to technological and sensory pork attributes, with an additional positive effect of Spring finishing on pork nutritional value.

source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1751731121000823/pdfft?md5=3f432f36803a5cfaf1973f60d6f38d03&pid=1-s2.0-S1751731121000823-main.pdf

2021

Finishing season and feeding resources influence the quality of products from extensive-system Gascon pigs. Part 2: muscle traits and sensory quality of dry-cured ham

Consulter le resumé

Bénedicte Lebret (Inrae) et al., Animal, 2021, volume 15, n° 8, août, 9 pages

The quality of pork products from local breeds in extensive systems depends, among other things, on pig production. In particular, the variability in climatic conditions and feeding resources may influence the properties of tissues at slaughter and the quality of pork and processed products. The present study (part 2) was part of a larger project that assessed the influence of the finishing season and feeding resources on carcass and tissue traits and the quality of meat and dry-cured ham from Gascon pigs in an extensive system. Following the specifications of the Protected Designation of Origin “Noir de Bigorre”, castrated Gascon males were reared on rangelands (grassland and forest areas) and received a supplementary diet from 5 to 6 months of age until slaughter at a minimum of 12 months and ca. 170 kg BW. Three finishing seasons were considered: Winter (n = 18), Spring (n = 22) and Autumn (n = 23). To estimate the specific effects of season on quality traits and avoid bias due to effects of genes known to influence these traits, polymorphisms in the RYR1, PRKAG3, MC4R and LEPR genes were included in the analysis models. Compared to Winter pigs, Spring and Autumn pigs had higher ultimate pH in the semimembranosus and gluteus medius (GM) muscles, lower meat lightness (P < 0.05) and tended to have higher GM intramuscular fat (IMF) content (P < 0.10). They also had higher GM contents of saturated, monounsaturated and polyunsaturated fatty acids (FAs) than Winter pigs (P < 0.05). Spring pigs had the lowest n-6:n-3 polyunsaturated FA ratio and the highest GM α-tocopherol content (P < 0.001), indicating pig grazing. The finishing season did not influence the processing yield of dry-cured hams (24-month process). Within each seasonal group, ten hams selected for genetic variability and IMF content were analyzed by a trained sensory panel. The season did not modify the appearance or odor, but influenced texture and taste. Hams from Winter and Spring pigs had higher tenderness and melting fat scores than hams from Autumn pigs (P < 0.01). Hams from Spring pigs had higher taste intensity and salty taste (P < 0.01) but lower positive tastes (e.g. fruits, forest) than hams from the other groups. Overall, finishing season had moderate effects on ham sensory traits. Furthermore, our results reveal high redness, tenderness, taste and odor intensity, and low rancid flavor of hams from Gascon pigs produced in an extensive system.

source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1751731121001488/pdfft?md5=cdf85db9768c2b268e92f3588bbd44f0&pid=1-s2.0-S1751731121001488-main.pdf

2021

Effect of freezing during on oxidation of backfat from pig fed N-3 pufa rich diets

Consulter le resumé

Aurélie Promeyrat et al., 67th International Congress of Meat Science and Technology, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster

In meat products, lipid oxidation affects:
1. the safety due to the formation of secondary peroxidation products ;
2. the nutritional value with the degradation of essential fatty acids ;
3. the sensory quality with changes of fl avor and color ;
Unsaturated fatty acids are highly sensitive to the oxidation process.

PDF icon Aurélie Promeyrat et al., 67th ICOMST, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster
2021

Arrêt de la castration à vif : une appli pour simuler les impacts économiques

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Porc Mag (FRA), 2021, n° 564-565, juillet-septembre, p. 32-33

Un gain supérieur à 5€ par porc sorti en arrêtant la castration. C'est l'estimation moyenne calculée par la nouvelle application Sim'Alter développée par l'Ifip. Chaque éleveur peut désormais, en fonction de différents scénarios, évaluer l'incidence économique de son choix de conduite pour le 1er janvier 2022.

Source (réservé aux abonnés de Porc Mag) : https://magazine-numerique.editionsduboisbaudry.com/app/last/viewer/3077/564/33

2021

Body composition of pork carcasses slaughtered at the same age as influenced by high ambient temperature

Consulter le resumé

Gérard Daumas et al., 67th International Congress of Meat Science and Technology, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster

The climate change is provoking more heat waves in certain temperate areas.

High ambient temperature is also an important issue in the great farming tropical areas. Pigs reduce their feeding consumption as an adaptive response to reduce heat production (Renaudeau et al., 2011). The study objective was to evaluate the effects of elevated temperature on carcass composition and the relative importance of each primal cut of pigs slaughtered at the same age.

PDF icon Gérard Daumas et al., 67th ICOMST, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster
2021

Comparison of methods to validate the prediction of ham and belly composition by magnetic induction scanner

Consulter le resumé

Gérard Daumas et al., 67th International Congress of Meat Science and Technology, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster

Statistical validation is an important stage in testing a technology, but there is no consensus on a method. The objective of this study was to compare the performance of five prediction methods of the composition of hams and bellies by magnetic induction. Magnetic induction, which principle takes advantage of the dielectric properties of tissues, was tested by Simoncini et al. (2012) on hams and by Daumas et al. (2019) on bellies and hams.

PDF icon Gérard Daumas et al., 67th ICOMST, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster
2021

Simulation of the impact of an increased proportion of entire male pigs on the composition of pork cuts

Consulter le resumé

Gérard Daumas et Mathieu Monziols, 67th International Congress of Meat Science and Technology, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster

The EU regulation banning castration of pigs without anaesthesia and its current implementation in several countries should provoke an increase in the production of entire males. As castration has an important effect on the fat distribution and the body composition in general, a great change in the composition of pork cuts is expected. In order to quantify such changes, the composition was assessed according to several scenarios including an increased proportion of entire male pigs.

PDF icon Gérard Daumas et Mathieu Monziols, 67th ICOMST, Krakow, Pologne, 23-27 août 2021, poster
2021

PPA : des espoirs de vaccins ?

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 43

Les experts du groupe Européen COST ASF-STOP ont fait un point sur les perspectives de vaccin contre la peste porcine africaine (PPA).

PDF icon Isabelle Corrégé, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 43
2021

L'Ifip investit dans l'énergie solaire

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 30-31

La station expérimentale de l’Ifi p à Romillé s’est dotée en 2021 de 360 m² de panneaux photovoltaïques. Aurélien Collin, responsable de la station, nous présente l’installation.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 30-31
2021

Une méthode de mesure de particules adaptée aux élevages

Consulter le resumé

Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 29

Dans tous les domaines, la qualité des données acquises par mesure repose essentiellement sur la méthode de mesure.

PDF icon Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 29
2021

Des pistes pour réduire les particules dans l'air

Consulter le resumé

Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 28-29

Alimentation soupe et évacuation fréquente des effluents réduisent la production de particules dans les bâtiments d’élevage. C’est le constat d’une étude terrain dirigée par l’Ifip.
PDF icon Nadine Guingand, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2021, n° 290, juillet-août, p. 28-29
2021

Prélèvement urinaire facilitant le monitoring des pathologies uro-génitales

Consulter le resumé

Sylvie Boulot, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 102

Les pathologies urogénitales ont longtemps été un des motifs de traitement antibiotique des truies le plus fréquent. Selon les études, elles concernent 10 à 40% des truies et peuvent impacter la reproduction et la longévité. Or après des années de monitoring régulier, les contrôles semblent moins fréquents. Est-ce lié à une meilleure prévention ou à des prélèvements plus chronophages depuis la mise en groupe des truies gestantes ? L’objectif de cette étude réalisée à la station expérimentale de l’IFIP, est de proposer une méthode permettant une collecte d’urine plus rapide et plus systématique en élevages à l’aide d’un tampon vaginal. Cette technique doit rester compatible avec les analyses biochimiques et bactériologiques habituelles.

PDF icon Sylvie Boulot, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 102
2021

Pages