La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 341 à 360 de 1453 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Meat quality mapping of the loin : pH vs NIR spectroscopy to predict the cooking yield

Consulter le resumé

Cooked loins for self service shelves is a recent use for pork loins that are traditionally intended to the fresh meat market. Therefore, the prediction of the meat quality for a processing purpose is still poorly documented. A previous study revealed a close relationship between the cooking yield of the loin and its ultimate pH and described strong problems of slicing. The aim of this work is to explore other meat quality predictors such as visible+NIR spectroscopy and conductance, and to study the texture problems occurring during the slicing of cooked loins. The ultimate pH of the Longissimus shows good correlation level with the cooking yield whatever the measurement site (from r=0.60 to r=0.69), but conductance can’t be considered as a meat quality predictor in this study. External validation results for visible+NIR spectroscopy prediction of the cooking yield (r=0.65) let us consider this technique as a reliable alternative to ultimate pH for cooking yield prediction, but only if applied at the caudal end of the Longissimus. The “paste-like” defect location is specific of both cranial and caudal end of the loin, and is not linked with the halothane genotype.

PDF icon vautier2014icomst.pdf
2014

Consommation et consommateurs en 2013 : Nouveaux circuits et disparités régionales

Consulter le resumé

En 2013, la consommation de porc frais (morceaux bruts, hors élaborés) a légèrement reculé par rapport à 2012 (-0,2%), tandis que la charcuterie progressait de 1,2%, principalement grâce aux produits à la coupe.
Des évolutions marquées ont eu lieu cette année entre les circuits de distribution, alors que les disparités de consommation subsistent entre les principales régions.

PDF icon 2014bpn444.pdf
2014

Infos Viandes fraîches et produits transformés - Juillet 2014

Consulter le resumé

Actualités de l’Ifip

Agenda 2014 :

- Biopréservation : où en est-on ?

- 15e JSMTV 2014 : 4-5 novembre 2014 à Clermont-Ferrand (www.jsmtv2014.com)

  • Cartographie de la variation du pH dans les muscles du jambon (Antoine Vautier et Mathieu Monziols)
  • Valorisation de la longe de porc : du consommateur… à des concepts et produits innovants (Vincent Legendre et Pierre Le Strat)
  • Acyvia : analyse de cycle de vie pour les produits transformés (Arnaud Bozec)
  • La métagénomique désormais utilisable pour l’industrie agro-alimentaire (Carole Feurer)
  • Consommer du porc en 2013… qui, quoi et où ? (Vincent Legendre)
  • L’IFIP propose des essais et mesures technologiques (Jean-Luc Martin)
  • Prévisions pour le marché du porc : groupe de travail européen (Estelle Antoine)
  • Retrouvez les experts de l’IFIP dans les prochains congrès internationaux :
  • 60th ICOMST (17-22 août 2014 à Punta del Este, en Uruguay (Arnaud Bozec et Antoine Vautier)
  • 24e conférence internationale de l’ICFMH, Food Micro 2014, 1-04 septembre à Nantes (Carole Feurer)
  • 15e JSMTV, 4-5 septembre 2014 à Clermont-Ferrand (Michel Rieu et Gilles Nassy)
  • MeatCoat : nouveau film d’emballage protecteur comestible pour les viandes fraîches (Mariem Ellouze)
  • Bilan d’activité 2013 de l’IFIP

Veille réglementaire (Martine Carlier)

Formation (Françoise Dufour)

PDF icon newletter_juillet2014.pdf
2014

Impact des nitrites et de traitement thermique sur la couleur des produits hachés cuits

Consulter le resumé

Fiche n° 73 : Contribution aux politiqus publiques

L’influence de différentes teneurs en nitrite sur le développement de la couleur du pâté de campagne et de la saucisse à pâte fine ont été étudiés.
L’objectif est de déterminer les teneurs minimales permettant d’obtenir une couleur satisfaisante dans du pâté de campagne (petit calibre, 350g, pour l’étude) et des saucisses à pâte fine (Francfort).
La couleur est évaluée par des mesures avec un spectrocolorimètre. L’intensité de la couleur rouge est proportionnelle à l’angle de teinte rouge H*.

PDF icon fiche_bilan2013_73.pdf
2014

Réduction du chlorure de sodium dans les charcuteries hachées cuites

Consulter le resumé

Fiche n° 74 : Contribution aux politiques publiques

Ce projet répond à la demande du Plan National Nutrition Santé (PNNS) visant à réduire la teneur en sodium des produits.
L’influence des teneurs en chlorure de sodium sur les caractéristiques technologiques de la saucisse à pâte fine et du pâté de campagne a été étudiée.
Les teneurs réduites en NaCl étaient 16, 15 et 13 g/kg, soit des réductions de 10 à 35% en fonction de la référence de 20 ou 18 g/kg.
Différentes solutions de formulation ont été étudiées à l’aide de composants apportant une fonctionnalité comparable ou complémentaire à celle du chlorure de sodium.
Les effets des combinaisons ont été étudiés par rapport au rendement technologique (RT en %) et la fermeté (exprimée par la force de compression F en N).

PDF icon fiche_bilan2013_74.pdf
2014

Identification and origin of odorous sulfur compounds in cooked ham

Consulter le resumé

The aim of this work was to identify and gain further knowledge on the origin of sulfur compounds present in the volatile fraction of cooked ham, and on their role in the aroma of this product. To this end, we performed analyses by one- and two-dimensional gas chromatography coupled with mass spectrometry, and olfactometry. Among the odorant sulfur compounds identified, three furans present in trace amounts proved to have very intense odours responsible for the “meaty, cooked ham” notes of this pork product. They were 2-methyl-3-furanthiol, 2-methyl-3-(methyldithio)furan and bis(2-methyl-3-furyl) disulphide. Addition of thiamine or cysteine also enabled us to study the effect of these odour precursors on the formation of odorant furans during the cooking of ham. The results revealed a direct link between the thermal degradation of thiamine and the formation of these compounds. By contrast, addition of cysteine in the presence of fructose or xylose did not appreciably increase their production.

2014

Bilan français des pièces de jambon ; le déficit du marché français

Consulter le resumé

Le jambon est la pièce de porc la plus utilisée sur le marché français. Le bilan d'approvisionnement complet des échanges de jambon, intégrant les pièces brutes, désossées et celles incluses dans les carcasses non découpées, met en évidence un taux d’auto-approvisionnement de la France de 80%. 

Par ailleurs, les jambons importés représentent 37% des jambons utilisés en France.

PDF icon 2014bpn442.pdf
2014

Transport d’animaux vivants : mesures de biosécurité destinées à limiter la propagation de la diarrhée épidémique porcine, DEP

Consulter le resumé

Les données issues de l’épidémie de DEP aux Etats-Unis et au Canada ont montré que le transport des animaux vivants est une des principales voies de transmission de la maladie entre élevages.

De plus, la gestion rigoureuse des transports au Canada, et tout particulièrement au Québec semble avoir permis de limiter de manière efficace la transmission de la maladie.
Ce document décrit les mesures de biosécurité conseillées pour le transport des animaux vivants afin de limiter la propagation de la DEP en cas d’apparition en France.

PDF icon dep_transport.pdf
2014

Produire et commercialiser des porcs en circuits courts. Organisation et performances

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude était d’évaluer les performances technique, économique, sociale et environnementale des ateliers porcins pratiquant la vente en circuits courts en vue de favoriser le développement des circuits courts de commercialisation. Le traitement des données issues de l’échantillon de 115 exploitations s’est basé sur une analyse approfondie des différentes étapes de production.
.Les résultats présentés dans ce document s’intègrent dans le cadre d’une étude plus large intitulée « Elaboration d’un référentiel pour évaluer la performance technique, économique, sociale et environnementale et favoriser le développement des circuits courts de commercialisation », projet lauréat CASDAR 2010.
Ce projet a réuni 61 partenaires dont 11 contributeurs en continu sur l’ensemble du programme : CERD, FNAB, Institut de l’Elevage, IFIP, ITAVI, TRAME, FRCIVAM Bretagne, APCA/RESOLIA, CRA Rhône Alpes, INRA UMR Cesaer/AgroSup Dijon, INRA UMR Innovation.

PDF icon Brochure de 24 pages. Attention, veuillez patienter pendant toute la durée du téléchargement
2014

Commerce français porcin en 2013 : Nouveau record du déficit

Consulter le resumé

En 2013, les échanges français de produits de porc ont atteint un solde négatif record de 210 millions d’euros. Ce commerce se caractérise par une importation croissante de produits à forte valeur ajoutée et l’exportation de produits de plus faible valeur.

L’Espagne renforce sa position comme partenaire principal à l’importation. À l’exportation, le Russie et la Chine ont gagné en importance.

PDF icon 2014bpn441.pdf
2014

Valorisation de la longe de porc : du consommateur… à des concepts et produits innovants

Consulter le resumé

A la demande de la filière, l’IFIP avec l’appui du cabinet de conseil en marketing Vitamines a conduit un projet visant à redynamiser et à revaloriser la longe de porc.
La démarche suivie, guidée par l’adaptation aux attentes des consommateurs, s’articule autour de 3 étapes.
■ Analyse du contexte actuel de la valorisation de la longe : principaux débouchés, point sur l’offre actuellement existante, caractéristiques de la consommation et des consommateurs, benchmark de l’offre internationale…

PDF icon produit_innovant_longe.pdf
2014

Etude de l’efficacité des opérations de nettoyage et désinfection dans la filière viande : mise au point d’un protocole spécifique et harmonisé

Consulter le resumé

Les opérations de nettoyage et de désinfection (N&D) nécessitent l’usage de produits détergents et désinfectants, dont l’efficacité est souvent mise à mal dans l’industrie agroalimentaire. Leur efficacité dépend de nombreux facteurs tels que la nature des souillures, le type et l’état des matériaux, la qualité de l’eau utilisée, les conditions d’application ou encore l’état physiologique des microorganismes. La plupart de ces paramètres ne sont pas pris en compte dans les protocoles normalisés utilisés pour valider l’efficacité de ces produits (NF EN 13 697 ou 1276).

PDF icon fremaux2014.pdf
2014

Quantifier les Salmonelles : quelles performances pour les laboratoires ? : étude inter-laboratoires pour la quantification des salmonelles

Consulter le resumé

Dans le cadre du RMT Actia "Expertise pour la détermination de la durée de vie microbiologique des aliments", une étude inter-laboratoires pour la quantification des salmonelles a été menée. 
L'ENIL de Saint-Lô There et l'ENILBIO de Poligny sont également membres de ce RMT.
Ce projet a été piloté par Mariem ELLOUZE (E-mail : mariem.ellouze@ifip.asso.fr), ingénieur d'études en microbiologie et microbiologie prévisionnelle, de l'IFIP (Institut du porc).

2014

Compétitivité des filières porcines : élaboration d'un indicateur de synthèse

Consulter le resumé

Poster. La compétitivité de la filière porcine française est mise en question depuis une décennie avec une perte de dynamisme de la production et un déficit commercial croissant en valeur. Notion multifactorielle, cette compétitivité n’avait pas été mesurée de manière objective et synthétique. Un indicateur synthétique non monétaire de la compétitivité des filières porcines a alors été élaboré. Le calcul est effectué pour la France, l’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et l’Espagne.

PDF icon jrp2014-ecosocio-roussillon-poster.pdf
2014

Evolution comparée des prix dans la filière porcine française

Consulter le resumé

Poster. Ces dernières décennies, l’évolution des prix dans la filière porcine a suivi des mouvements contrastés. A partir de données statistiques, une observation comparée de l’évolution des prix de la filière depuis 1990 a été réalisée, prenant en compte l’aliment porc, le prix du porc à la production, ainsi que les prix des pièces, des charcuteries industrielles et des produits de porc au détail.

Les principales caractéristiques des prix sont analysées et des pistes de réflexion pour mieux les interpréter sont avancées.

PDF icon jrp2014-ecosocio-legendre-poster.pdf
2014

Evolution comparée des prix dans la filière porcine française

Consulter le resumé

Poster. 

Ces dernières décennies, l’évolution des prix dans la filière porcine a suivi des mouvements contrastés. L’article propose, à partir de données statistiques de différentes sources, une observation comparée de l’évolution des prix de la filière depuis 1990. Le périmètre observé comprend l’aliment porc, le prix du porc à la production, ainsi que les prix des pièces, des charcuteries industrielles et des produits de porc au détail. Les principales caractéristiques des prix sont aussi analysées et des pistes de réflexion pour mieux les interpréter sont avancées.

PDF icon Poster JRP de Vincent Legendre et al.
2014

Commercialiser des porcs sous contrat. Expériences à l’étranger, enseignements pour la France

Consulter le resumé

Les contrats de commercialisation traduisent l’engagement de partenaires à fournir et à recevoir un bien ou un service, précisant les modes de livraison et de paiement. Ils permettent aux partenaires de se couvrir d’un risque de variation importante du prix ou d’approvisionnement/débouché, mais les expose au risque qu’une des parties au contrat ne respecte pas ses engagements. Au travers d’une étude bibliographique et d’entretiens auprès d’experts, les contrats de commercialisation des porcs en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil ont été recensés et caractérisés. Leur intérêt pour la production porcine française a été ensuite analysé.
En Europe, la commercialisation des porcs se fait essentiellement sur la base de prix négociés sur l’instant (spot). En Angleterre et en Italie cependant, 70 à 80% des animaux sont vendus via des contrats de moyenne à longue durée. Aux Etats-Unis, les contrats à livraison différée (exécution ultérieure de termes décidés à la signature du contrat) sont fréquents (61% des porcs abattus). Ils peuvent être basés sur des prix fixes, sur des cotations officielles ou sur des valeurs encadrées par des seuils ou indexés sur un coût de revient estimé.
Du fait de ses caractéristiques et un mode de commercialisation actuel qui garantit la transparence des prix et un débouché aux animaux, la production porcine française n’a globalement pas d’intérêt à s’engager dans contrats à prix fixés. Mais face à des variations interannuelles des prix croissance, de telles pratiques permettraient cependant de limiter la variabilité des résultats. L’utilisation de contrats nécessiterait toutefois un profond changement de culture de l’ensemble de la filière.

PDF icon jrp2014-ecosocio-antoine.pdf
2014

Compétitivité des filières porcines européennes. Construction d’un indicateur de synthèse

Consulter le resumé

Poster. 

La compétitivité de la filière porcine française est mise en question depuis une décennie avec une perte de dynamisme de la production et un déficit commercial qui se creuse en valeur. Notion multifactorielle, la compétitivité ne peut cependant être mesurée de manière objective et synthétique.

La construction d’indicateurs composites non monétaires est l’une des solutions proposée par de nombreuses institutions pour mesurer des phénomènes économiques aussi complexes (Gadrey et Jany‐Catrice, 2003 ; Hatem, 2005 ; Boutaud, 2007 ; Annoni et Kozovska, 2010;). Leur intérêt réside dans leur vision globale d’un phénomène complexe (Jany‐Catrice, 2009).

Cet article présente une méthode de construction d’un indicateur synthétique non monétaire de la compétitivité des filières porcines. L’indicateur est calculé pour la France, l’Allemagne, le Danemark, les Pays‐Bas et l’Espagne, en 2011.

PDF icon Poster JRP de Marie-Alix Roussillon
2014

Commercialisation des porcs : intérêt des contrats à prix fixe

Consulter le resumé

Aux Etats-Unis, ainsi que dans quelques pays européens, des contrats de commercialisation des porcs à prix fixe permettent aux éleveurs de gérer leurs mises en marché ou leurs revenus. Du fait de ses caractéristiques, la production porcine française se base actuellement sur un prix spot.

PDF icon techporc_antoine_n15_2014.pdf
2014

Infos Viandes fraîches et produits transformés - février 2014

Consulter le resumé

Actualités de l'Ifip

- Mémento Viandes et Charcuteries - 1ère édition 2014 (vient de paraître)

- Agenda :

            IQ-Freshlabel

            JRP 2014 (4-5 février)

Modélisation des salmonelles en fonction de la formulation dans le saucisson sec (Sabine Jeuge et Mariem Ellouze)

Valoriser les gras de bardière odorants : essais sur saucisse pâte fine et pâté de campagne  (Patrick Chevillon)

L'Ifip agréé pour le crédit d'impôt recherche (Gilles Nassy)

Le Laboratoire de Microbiologie de l'Ifip reconnu pour la réalisation des "challenge tests" de Listeria (Carole Feurer)

L'Ifip a lu pour vous : intérêt de l'hélium pour un abattage sans stress (Claire Bènes)

L'Ifip a lu pour vous : un modèle pour prédire la teneur en TBARS dans les saucisses (Claire Bènes)

Veille réglementaire (Martine Carlier)

PDF icon newsletter_aval_fev_2014.pdf
2014

Pages