La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 381 à 400 de 3091 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Les porcs affichent leurs préférences vis à vis du type de sol en fonction de la température ambiante

Consulter le resumé

L’enrichissement du milieu de vie des porcs est une voie d’amélioration de leur bien-être, considérée dans l’évolution des textes réglementaires. Cette étude éthologique, conduite sur 16 groupes de 6 porcs (70 kg), vise à préciser les préférences des animaux vis-à-vis de trois types de sol (litière: L; béton nu: B; caillebotis béton: C) offerts en libre choix au sein de la même loge. Le choix est analysé en fonction de la température ambiante fixée à un niveau faible (18°C) ou élevé (27°C). Les activités majeures au cours du nycthémère sont le repos (70 % du temps) et l’investigation (20 %).
PDF icon Les porcs affichent leurs préférences vis à vis du type de sol en fonction de la température ambiante
2002

Faut-il distribuer des aliments enrichis en fibres aux truies en groupe ?

Consulter le resumé

Cette expérimentation a pour objectif d’étudier les effets de la distribution d’un aliment riche en fibres (F) par rapport à un aliment témoin (T) sur le bien-être des truies logées dans différents systèmes : contention individuelle (B = 3 bandes de 24 truies), groupe de 6 truies alimentées à l’auge avec bas-flancs (G6 : 2 x 24 truies), groupe de 12 truies alimentées au DAC (DAC : 2 x 24 truies). Dans chaque bande, la moitié des truies reçoit l’aliment T (20 % NDF), l’autre moitié l’aliment F (32 % NDF). Les animaux sont suivis sur trois à quatre cycles de reproduction.
PDF icon Faut-il distribuer des aliments enrichis en fibres aux truies en groupe ?
2002

Elevage des truies gestantes en groupe ; acquis et perspectives de recherches

Consulter le resumé

La révision de la directive européenne (91/630) conduit au maintien en groupe des truies et des cochettes gestantes.
PDF icon Elevage des truies gestantes en groupe ; acquis et perspectives de recherches
2002

Bien-être et logement des porcs charcutiers : quels travaux à conduire au vu des connaissances actuelles ?

Consulter le resumé

L’impact du logement sur le bien-être du porc de production entre le sevrage et l’abattage a été évalué à partir de la bibliographie. La mise en place des relations sociales au sein du groupe fait l’objet de nombreuses interactions agressives aux conséquences néfastes pour l’animal (stress, blessures, chute de croissance). Une limitation des mélanges d’animaux issus d’origines différentes lors de la constitution du groupe paraît être un moyen plus efficace que les modifications ou l’enrichissement de l’environnement pour limiter les effets défavorables du regroupement.
PDF icon Bien-être et logement des porcs charcutiers : quels travaux à conduire au vu des connaissances actuelles ?
2002

Les salmonelles en élevage porcin : caractérisation et rôle épidémiologique du statut des cochettes

Consulter le resumé

Les statuts salmonelles de cochettes prises individuellement et de lots de cochettes en début de quarantaine ainsi que l’évolution de ces statuts au cours de la phase de quarantaine, sont étudiés à l’aide d’isolement des salmonelles sur fèces et de recherche d’anticorps par sérologie ELISA sur sérum.
PDF icon Les salmonelles en élevage porcin : caractérisation et rôle épidémiologique du statut des cochettes
2002

Baisse de production, coûts en hausse, restructurations : jours sombres pour la production porcine aux Pays-Bas

Consulter le resumé

Les éleveurs néerlandais ont subi une réduction autoritaire de leurs effectifs de 10 %. Aujourd'hui, pour qu'ils arrêtent, on leur paie leurs terres jusqu'à plus de 1 million de francs àl'hectare. Les syndicats sont d'accord. Ceux qui resteront seront moitié moins nombreux mais deux fois plus gros !
2002

GTE 1er semestre 2001 : résultats exceptionnels mais fragiles

Consulter le resumé

Plus de 9 900 F de marge sur coût alimentaire par truie présente et par an : des niveaux de résultats inconnus depuis 1992. Mais le deuxième semestre risque d'engendrer à nouveau des situations difficiles.
2002

Facteurs de croissance et produits alternatifs en alimentation porcine : réglementation, modes d'action et conséquences technico-économiques

Consulter le resumé

Les antibiotiques sont non seulement utilisés en élevage dans un but thérapeutique mais également incorporés à faible dose dans l'aliment avec un but strictement zootechnique d'amélioration des performances. Les mécanismes d'action de ces facteurs de croissance antibiotiques sont encore incomplètement élucidés mais il est clair qu'ils permettent, par le biais de la flore intestinale, d'amoindrir les effets négatifs dus aux déséquilibres rencontrés lors de certaines périodes critiques d'élevage.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Aliments industriels porcs 1990-2000 : multiples influences

Consulter le resumé

La production française d'aliments composés a ralenti sa croissance ces dernières années, dans un contexte modifié : freins au développement des productions animales, crises de marché et alimentaires.

La réforme de la PAC, puis l'Agenda 2000, ont changé les conditions d'approvisionnement, soumises à de nouvelles contraintes (sécurité sanitaire, traçabilité). Les volumes d'aliments porcs ont connu des évolutions différentes selon les régions.

PDF icon bp2002n303.pdf
2002

France : bilan 2001, export réduit

Consulter le resumé

La croissance est terminée : pour la 4ème année consécutive, la production porcine française s'est stabilisée à 2,3 millions de tonnes en 2001. Le taux de couverture des besoins intérieurs s'est détérioré, d'autant plus que la crise du bœuf a relancé la demande en viande porcine.

Les exportations ont reculé, divisées par deux vers les pays-tiers sous l'effet de la fièvre aphteuse, accrues vers nos partenaires de l'UE. L'Espagne s'installe de manière durable comme premier fournisseur de la France.

PDF icon bp2002n304.pdf
2002

France 2001 : exportations en difficulté vers les pays tiers

Consulter le resumé

Les deux cas de fièvre aphteuse pèsent très lourd sur nos échanges. En effet, les

exportations vers les pays tiers ont été divisées par deux par rapport à 2000.

Néanmoins, les entreprises ont su développer les parts de marché dans l’Union

européenne, limitant ainsi l’effondrement des ventes.

A l’importation, les volumes diminuent aussi. L’Espagne a maintenu ses ventes et

a augmenté sa part de marché. Le Danemark s’est aussi renforcé. En revanche, les

Pays-Bas et la Belgique étaient moins présents en 2001 qu’en 2000.
PDF icon France 2001 : exportations en difficulté vers les pays tiers
2002

Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales

Consulter le resumé

Cette étude confirme les faibles performances d’engraissement des races locales par rapport aux races améliorées Seul le Porc Blanc de l’Ouest se distingue par des performances zootechniques intermédiaires entre les trois autres races

locales et le Large White.

Cette situation est encore aggravée si l’on considère les performances de reproduction. Le Blanc de l’Ouest confirme sa position intermédiaire.

Pour toutes ces raisons, la valorisation de tels animaux n’est possible qu’en dehors des filières habituelles. La finition extensive
PDF icon Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales
2002

Les signes de qualité en production porcine

Consulter le resumé

Plus de 80 % des porcs sont aujourd’hui produits sous signes de qualité ; tous garantissent au minimum l’origine du produit et sa traçabilité, certains un mode de production.

Au niveau français, VPF rassemble sous un même logo, différentes démarches de qualité et d’origine.
PDF icon Les signes de qualité en production porcine
2002

Réduction des émissions d'ammoniac - De la convention de Genève à la loi sur l'Air

Consulter le resumé

La directive 96/61 concerne la prévention et à la réduction de la pollution de l’air, des sols et de l’eau. Elle donne comme délai le 30 octobre 2007 pour la mise en place, pour les installations classées (dont les élevages de plus de 2000 places de porcs de plus de 30 kg ou 750 truies), des meilleures techniques actuellement disponibles permettant de respecter les valeurs d’émissions fixées.
PDF icon Réduction des émissions d'ammoniac - De la convention de Genève à la loi sur l'Air
2002

Recensement agricole 2000 : la production bouge

Consulter le resumé

La production porcine a considérablement évolué au cours des trente dernières années, et plus encore sur la période récente. La Recensement Agricole 2000 fournit une vision exhaustive des structures, de la répartition du cheptel et de l’insertion du porc au sein des exploitations. La production porcine, comme les autres secteurs de l’agriculture ou de l’économie s’est fortement professionalisée. Une nécessité pour produire les garanties que la société exige.

PDF icon bp2002n305.pdf
2002

Comparaison de différents systèmes d’abreuvement et analyse du comportement des porcs sur un transport de 24h

Consulter le resumé

Aujourd’hui, la présence d’un système d’abreuvement en cours de transport dépend de la durée du trajet. Ainsi, la durée ne doit pas dépasser 8 heures dans un camion non équipé en dispositif d’abreuvement. Cependant, si le lieu de destination est à proximité au terme des 8 heures, la durée du trajet peut être prolongée de 2 heures soit un maximum de 10 heures de temps de transport (Directive 29/95 CE, Arrêté du 5 Novembre 1996, Arrêté du 24 Novembre 1999).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Influence du type de revêtement et de litière utilisés dans les camions sur le bien-être et le confort des porcs charcutiers lors d’un transport de 16 heures

Consulter le resumé

Le règlement CE 411/98 prévoit que les porcs puissent disposer lors du transport d’une litière appropriée garantissant leur confort et qui permette une évacuation adéquate des déjections. La quantité de litière peut varier en fonction du nombre d’animaux transportés, de la durée du transport et des conditions atmosphériques. A ce jour, seule la sciure est utilisée en France pour des transports de longue distance. La quantité varie selon l’appréciation du chauffeur sans qu’il ne dispose de véritables recommandations fondées sur des études.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Résultats techniques et économiques 2001 : une année exceptionnelle

Consulter le resumé

L'année 2001 restera une année phare pour la production porcine qui a connu des résultats dépassant ceux des années précédentes. Le prix du porc a pratiquement doublé en deux ans, les marges n'ont jamais été aussi élevées; Mais le coût de production s'est accru, fragilisant la situation face à la baisse du prix de marché qui a immédiatement suivi.

PDF icon bp2002n306.pdf
2002

Le prix du porc à la production dans l'UE - Situation et évolution récentes

Consulter le resumé

Depuis janvier 2002, les prix de marché du porc dans l’Union Européenne sont exprimés dans notre monnaie commune, l’euro.

Ils ne sont pas pour autant comparables et n’indiquent pas la rémunération réelle des éleveurs ! L’observatoire ITP des prix perçus permet d’y voir plus clair.
PDF icon Le prix du porc à la production dans l'UE - Situation et évolution récentes
2002

Bien-être et logement des porcs charcutiers

Consulter le resumé

La mise en place des relations sociales au sein d’un groupe fait l’objet d’interactions

agressives aux conséquences néfastes pour le porc.

- Une limitation des mélanges d’animaux issus d’origines différentes paraît être un moyen plus efficace que les modifications de l’environnement pour limiter les effets

défavorables du regroupement.

- Un espace insuffisant entraîne une augmentation des actes agressifs et une réduction des performances, observées également en cas de surface disponible trop élevée.
PDF icon Bien-être et logement des porcs charcutiers
2002

Pages