La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 641 à 660 de 3109 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Impact de la longévité des truies sur la rentabilité

Consulter le resumé

La viande de truies de réforme est utilisée en frais, par les salaisonniers et en cuit, par les transformateurs. 2 lots de 15 truies de réforme de rang de portée < 2 et > 6 ont fait l’objet de mesures.
PDF icon Impact de la longévité des truies sur la rentabilité
2005

Abreuvoirs économiseurs d'eau utilisés au Québec : comparaison des performances en engraissement

Consulter le resumé

Dans cette étude, la consommation d’eau et les performances des porcs en engraissement ont été analysées en comparant les quatre types d’abreuvoirs.

Il n’y avait pas de différence significative pour le gain moyen quotidien entre les abreuvoirs. La réduction de l’utilisation d’eau avec le bol avec couvercle correspond à une réduction du gaspillage d’eau et des volumes de lisiers dans la fosse.
PDF icon Abreuvoirs économiseurs d'eau utilisés au Québec : comparaison des performances en engraissement
2005

Efficacité de la séparation fèces-urine sous caillebotis, bilan et sous-produits

Consulter le resumé

Cette étude a évalué l’efficacité d’un système de racloir en «V», dont l’objectif est de séparer les fèces et l’urine sous le caillebotis. Sur une période de 15 semaines, les essais ont été réalisés dans 2 salles d’engraissement de 144 porcs chacune. Chaque salle était équipée de 4 dalots munis de racloirs en « V » afin d’évacuer les déjections. Les essais ont caractérisé la composition des fractions solides et liquides.
PDF icon Efficacité de la séparation fèces-urine sous caillebotis, bilan et sous-produits
2005

Influence de deux probiotiques sur l'immunité du porcelet

Consulter le resumé

L’influence de 2 probiotiques, Pediococcus acidilactici et la levure Saccharomyces cerevisiae boulardii, sur la réponse immunitaire a été étudiée. Dès la naissance, des portées de porcelets ont reçu 5 traitements 1) témoin sans antibiotique ou 2) avec antibiotique (tiamuline), 3) Pediococcus a., 4) Saccharomyces c. et 5) les 2 probiotiques. Parmi les sevrés, certains ont subi une infection avec E. Coli.
PDF icon Influence de deux probiotiques sur l'immunité du porcelet
2005

Canada organisé pour exporter

Consulter le resumé

Avec une production porcine comparable à celle de la France, le Canada vise explicitement l'exportation : 6 porcs sur 10 sont vendus à l’extérieur. Producteur de céréales, de pois et de colza, son bas coût alimentaire le situe en bonne place dans la compétition internationale.

A l'aval, l’organisation de la commercialisation permet à ses entreprises d'aller chercher la valeur ajoutée. Un exemple, qu'une étude récente de l’ITP analyse en détail.
PDF icon Canada organisé pour exporter
2005

Influence of adding 0.5 or 1% of benzoic acid to the feed of growing-finishing pigs on ammonia emission and performance

Consulter le resumé

Recent evolution of French regulation obliges pig breeders to annually declare ammonia emitted by their activities. In the calculation of emission, some techniques like scrubber, covers or additives are identified leading to the application of abatement factor. In a global program of studies concerning reduction of ammonia, ITP conducted an experiment concerning benzoic acid and the effects on ammonia and pig performance.
PDF icon Influence of adding 0.5 or 1% of benzoic acid to the feed of growing-finishing pigs on ammonia emission and performance
2005

Gestion des risques, l'assurance revenu au Canada

Consulter le resumé

Au Canada, les gouvernements fédéraux et provinciaux accordent une importance historique à la gestion des risques de l’entreprise agricole. De nombreux programmes associant les agriculteurs et l'État ont été conçus, en l’absence d’une politique de soutien telle que la PAC dans l’Union européenne.

L’ASRA au Québec, et le PCSRA pour tout le pays, sont accessibles aux éleveurs de porcs. Pour stabiliser ou soutenir le revenu des agriculteurs, ces dispositifs bénéficient de financements publics. Ils ont des objectifs et des modalités différents.
PDF icon Gestion des risques, l'assurance revenu au Canada
2005

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction. Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.
PDF icon Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs
2005

Teneur en cuivre et zinc des lisiers et des fumiers de porcs charcutiers après réduction de leur concentration dans les aliments

Consulter le resumé

Cette étude a évalué l’efficacité d’un système de racloir en «V», dont l’objectif est de séparer les fèces et l’urine sous le caillebotis. Sur une période de 15 semaines, les essais ont été réalisés dans 2 salles d’engraissement de 144 porcs chacune. Chaque salle était équipée de 4 dalots munis de racloirs en « V » afin d’évacuer les déjections. Les essais ont caractérisé la composition des fractions solides et liquides.
PDF icon Teneur en cuivre et zinc des lisiers et des fumiers de porcs charcutiers après réduction de leur concentration dans les aliments
2005

Impact du type d'alimentation en engraissement sur la prévalence troupeau des ulcères subcliniques

Consulter le resumé

Cette étude évalue la prévalence d’ulcères gastro-oesophagiens en fonction du type d’alimentation utilisé en engraissement. Au total, 73 lots de 20 porcs soit 1 454 estomacs ont été notés. Les observations des estomacs ont été réalisés à l’abattoir selon le système de notation en 8 points utilisé à l’ITP. Les ulcères observés ici sont majoritairement subcliniques. Il s’agit de lésions d’hyperkératinisation et d’érosion le plus souvent légères.
PDF icon Impact du type d'alimentation en engraissement sur la prévalence troupeau des ulcères subcliniques
2005

Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?

Consulter le resumé

Les naisseurs-engraisseurs représentent 62 % des dossiers. 46% des élevages nominés se situent en Bretagne, 13% en Pays de la Loire. En moyenne, 1,8 personne travaille sur l’atelier porc. Chez les naisseurs-engraisseurs, le nombre de truies par UTH est en moyenne de 92,5. Le plus souvent, l’atelier porc est inséré dans une exploitation dont la surface moyenne est de 65 ha. Les 2/3 produisent des céréales. 92 % des éleveurs sont engagés dans la démarche VPF ; 89% le sont aussi dans une autre démarche « qualité ». Près de 40 % des 180 maternités enquêtées ont été rénovées.
PDF icon Qui sont les éleveurs Cochons d'Or ?
2005

XIIth International Society for Animal Hygiene congress, Université d'Agriculture de Varsovie (Pologne) 4-8 Septembre 2005

Consulter le resumé

Le congrès annuel de l’ISAH s’est déroulé dans l’enceinte de la Faculté des Sciences Animales de l’Université d’Agriculture à Varsovie en Pologne du 04 au 08 septembre 2005.

Une session a été intégralement consacrée à la santé et l’environnement en production porcine avec 10 présentations orales et 9 posters. Quelques éléments sont brièvement rapportés dans cet article.
PDF icon XIIth International Society for Animal Hygiene congress, Université d'Agriculture de Varsovie (Pologne) 4-8 Septembre 2005
2005

Préparation et départ de la ferme : les 24 dernières heures à la ferme

Consulter le resumé

La préparation des porcs à l’élevage dans les 24 dernières heures avant l’embarquement revêt une importance capitale pour la qualité de la viande.
PDF icon Préparation et départ de la ferme : les 24 dernières heures à la ferme
2005

Etats-Unis, la filière porc en ordre de bataille

Consulter le resumé

Après une forte restructuration dans les années 1990, la production porcine américaine est aussi portée par la dynamique de l’ALENA. La filière entière se renforce.

Les exportations des États-Unis s’accroissent sur les grands marchés mondiaux. Ils pourraient vendre prochainement à l’UE, s’ils bénéficient de la baisse des protections à l’importation,

en cas d’accord à l’OMC.
PDF icon Etats-Unis, la filière porc en ordre de bataille
2005

La valorisation des races locales porcines du sud de la France continentale

Consulter le resumé

Les logiques de valorisation en produits typiques influencent la gestion des races locales menacées.

De nouveaux partenaires sont associés au processus de reconnaissance et de mise en valeur des produits. Est-ce toujours compatible avec la conservation ?
2005

Identification porcine : du nouveau dans la continuité

Consulter le resumé

Présentation des mesures d'identification des porcs contenues dans le décret n° 2005-482 du 10 mai 2005 relatif à l'identification du cheptel porcin.

2005

La production porcine française en quête d'une nouvelle compétitivité

Consulter le resumé

La production porcine française est confrontée à des défis importants : la consommation intérieure stagne, la compétition internationale s'accroît, les effets de la réforme de la Politique Agricole Commune sont encore difficiles à cerner, l'élargissement de l'Union européenne a ouvert des marchés, mais elle peut aussi faire surgir de nouvelles concurrences.

Cet article dresse un état des lieux et envisage les perspectives de la filière porcine française.
2005

Regards sur l'élevage porcin français

Consulter le resumé

La production porcine n'évoque à certains que des crises répétées, d'autres la considèrent même comme indésirable ; en revanche et fort heureusement, d'aucuns reconnaissent les emplois directs et induits qu'elle engendre - beaucoup dans la filière en font une passion - et les consommateurs plébiscitent la qualité et la diversité de ses produits qui permettent à la viande de porc de tenir la première place parmi les viandes, aussi bien en France qu'en Europe et dans le monde.
2005

Overview of the genetic variability in French selected livestock populations and management approaches

Consulter le resumé

Some results from pedigree analyses of French livestock breeds are reported. Results on both probabilities of gene origin and rates of inbreeding show that ‘large’ breeds may be small populations from a genetical point of view. Different management methods for selected populations are presented and the efficiency of optimized procedures is illustrated on cases of dairy cattle and pigs breeds. The easiness of application of such methods is discussed.
PDF icon Overview of the genetic variability in French selected livestock populations and management approaches
2005

Adapter les structures d'élevages pour permettre l'expression du potentiel technique et génétique

Consulter le resumé

2005

Pages