La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 321 à 340 de 1358 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Rejets en azote et phosphore des exploitations porcines et capacités d'épandage

Consulter le resumé

L’analyse réalisée est basée sur différentes simulations visant à encadrer la réalité des exploitations porcines aux situations individuelles hétérogènes. Elle commence par diagnostiquer l’état structurel de chaque exploitation vis-à-vis de l’azote et du phosphore et aboutit à la situation de chaque commune française en prenant en compte l’ensemble des exploitations qui la composent et la situation des communes voisines.
PDF icon Rejets en azote et phosphore des exploitations porcines et capacités d'épandage
2006

Enquête sur la qualité technologique des tissus gras de porcs recevant des rations à base de maïs humide

Consulter le resumé

Le maïs est riche en acide linoléique C18:2 (17,8 g/kg à 86 % MS). La teneur maximale en C18:2 dans l’aliment des porcs est établie à 1,7 % de la matière sèche (14,8 g/kg à 87 % MS) afin de limiter sa teneur dans les tissus gras à moins de 15 % des acides gras totaux, au delà de laquelle apparaît un risque de mauvaise qualité technologique.
PDF icon Enquête sur la qualité technologique des tissus gras de porcs recevant des rations à base de maïs humide
2006

L'Encan électronique du porc au Québec

Consulter le resumé

Au Canada, les Pouvoirs publics interviennent selon 3 axes : le subventionnement de l’assurance, l’aide en cas de catastrophes et l’incitation à l’épargne de précaution. L’épargne de précaution lisse les revenus dans le temps selon la conjoncture. Programme basé sur le coût de production, très apprécié par les producteurs, l’Assurance Stabilisation du Revenu Agricole, mise en place au Québec en 1981, stabilise le revenu en fonction d’un objectif de rémunération minimale de la main d’œuvre familiale.
PDF icon L'Encan électronique du porc au Québec
2006

Note de conjoncture Aliment - février 2006

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - février 2006

PDF icon fevrier06.pdf
2006

Le besoin en lysine digestible relativement à l'énergie nette des porcs rationnés est-il plus élevé que celui des porcs alimentés à volonté ?

Consulter le resumé

Deux essais ont été réalisés sur des femelles élevées en individuel afin de quantifier l'effet du rationnement sur le besoin en lysine digestible (LYSd) par rapport à l'énergie nette (EN) entre 35 et 105 kg. Dans l'essai 1, les porcs reçoivent 100 %, 95 %, 90 % ou 85 % de l'ingéré énergétique à volonté sur la base du poids, les apports journaliers en acides aminés étant égalisés.
PDF icon Le besoin en lysine digestible relativement à l'énergie nette des porcs rationnés est-il plus élevé que celui des porcs alimentés à volonté ?
2006

Production et filière porcine, le Brésil parmi les grands

Consulter le resumé

Le Brésil s’est imposé comme un des principaux exportateurs mondiaux de volailles et de bovins. Il est aussi le 4ème exportateur mondial de viande porcine.

Fort de son potentiel agricole, le Brésil compte profiter de la baisse des protections à l’importation dans l’UE, en discussion à l’OMC.

Ses faibles coûts de production et l'expérience des entreprises leader lui donnent des avantages sérieux pour surmonter ses handicaps (état sanitaire, logistique...).
PDF icon Production et filière porcine, le Brésil parmi les grands
2006

Besoin en thréonine du porc en finition

Consulter le resumé

Le besoin en thréonine de mâles castrés et femelles croisés (LWxLD)xP76 est étudié dans deux essais entre 60 et 110 kg.

Dans l’essai 1, les porcs sont répartis entre quatre régimes dont la teneur en lysine digestible (LYSd) est limitante pour la croissance et qui diffèrent par leur rapport thréonine/lysine digestibles (THRd/LYSd, 55, 60, 65 et 70 %). Dans l’essai
PDF icon Besoin en thréonine du porc en finition
2006

La production et la filière porcine au Brésil : état des lieux, dynamique récente et perspectives

Consulter le resumé

Au cours de la dernière décennie, le Brésil est devenu un des premiers acteurs du marché mondial de viandes bovines et de volailles. Les ventes de viandes porcines ont aussi décollé.

La libéralisation du commerce dans le cadre des négociations en cours à l’OMC ouvrent au pays une augmentation potentielle des volumes.
PDF icon La production et la filière porcine au Brésil : état des lieux, dynamique récente et perspectives
2006

Quel est l'impact d'un apport d'énergie sous forme de lipides pendant la gestation et/ou la lactation sur les performances des truies allaitantes et celles des porcelets jusqu'à l'abattage ?

Consulter le resumé

L’effet de l’apport d’énergie sous forme de lipides ou d’amidon est étudié sur les performances de lactation des truies et de leur portée. Dans l’essai 1, les truies reçoivent un aliment de gestation ou de lactation enrichi en huile de soja (5 %, lot GL5) ou en amidon de maïs (11,3 %, lot GL0) du 35ème jour de gestation jusqu’au sevrage. Les apports quotidiens en énergie nette sont égalisés pendant la gestation. Dans l’essai 2, l’apport d’énergie sous forme d’huile ou d’amidon est réalisé seulement à partir de la mise bas (respectivement lots L5 et L0).
PDF icon Quel est l'impact d'un apport d'énergie sous forme de lipides pendant la gestation et/ou la lactation sur les performances des truies allaitantes et celles des porcelets jusqu'à l'abattage ?
2006

Note de conjoncture Aliment - mars 2006

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - mars 2006

PDF icon mars06.pdf
2006

Incidence zootechnique d'un taux de complémentation vitaminique élevé en engraissement

Consulter le resumé

Cet essai compare l’effet sur les performances zootechniques, les caractéristiques de carcasse et les critères de qualité technologique des viandes,de 2 niveaux de complémentation vitaminique en engraissement, le niveau témoin est représentatif de la pratique, alors que le niveau testé est bien supérieur aux besoins estimés des porcs à ce stade. L’augmentation du taux d’incorporation de vitamines dans cet essai, ne conduit pas à une amélioration des performances moyennes des porcs en engraissement, ni de leur caractéristiques de carcasse ou de la qualité technologique de leurs viandes.
PDF icon Incidence zootechnique d'un taux de complémentation vitaminique élevé en engraissement
2006

Uso de maíz húmedo en la alimentación líquida de cerdos de engorde.<br /><br /><br />L'emploi du maïs humide en alimentation liquide.

Consulter le resumé

No es necesario demostrar el interés del maí húmédo en alimentación líquida.

Numerosos productores de Francia, Alemania e Italia, utilizan con éxito esta técnica en el engorde de credos desde 1970, ya que permite una reducción del yasto en alimentación debido a la ausensia de costes de secado y puede llevarse a cabo en todo tipo de granjas.




2006

France : bilan 2005, en recul

Consulter le resumé

La production française a poursuivi en 2005 sa tendance baissière. Le recul plus soutenu de la consommation a légèrement accru le taux d’auto-approvisionnement, à 107%.

L'exportation s'est développée, de plus en plus concentrée sur les autres pays de l’UE. A l’importation, l’Espagne continue de renforcer sa présence en France, surtout avec des pièces désossées.
PDF icon France : bilan 2005, en recul
2006

Note de conjoncture Aliment - avril 2006

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - avril 2006

PDF icon avril061.pdf
2006

Marché du porc : abaissement des protections par l'OMC et compétitivité des importations

Consulter le resumé

Dans le cadre des négociations actuelles à l'OMC, l'union européenne propose des baisses sensibles des droits à l'importation sur les viandes porcines. Afin d'apprécier les risques réels pour le marché du porc, la compétitivité de l'offre des grands exportateurs mondiaux, fournisseurs potentiels et les déterminants de la demande des transformateurs européens sont à examiner.
PDF icon Marché du porc : abaissement des protections par l'OMC et compétitivité des importations
2006

Note de conjoncture Aliment - mai 2006

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - mai 2006

PDF icon mai06.pdf
2006

Engraissement des porcs : enquête sur la qualité technologique des tissus gras de porcs recevant des rations à base de maïs humide

Consulter le resumé

Le maïs humide, ensilé ou inerté, peut être utilisé comme seule céréale du régime d'engraissement des porcs charcutiers à des taux voisins de 70 %. Cette technique, valorisant la production céréalière de l'exploitation et économisant les frais de séchage, s'est développée dans de nombreuses régions. Cette étude s'applique à démontrer qu'il est possible de nourrir des porcs en engraissement avec une forte proportion de maïs sans altérer la qualité des tissus gras.
PDF icon Engraissement des porcs : enquête sur la qualité technologique des tissus gras de porcs recevant des rations à base de maïs humide
2006

Note de conjoncture Aliment - juin 2006

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - juin 2006

PDF icon juin06.pdf
2006

Union Européenne, exportations en vif, un regain

Consulter le resumé

Assez stables jusqu'en 2002, les échanges de porcs vivants dans l'UE se sont fortement développés durant les 3 dernières années. Cela traduit d'une part les effets des réglementations environnementales dans les pays expéditeurs, d'autre part, la montée des besoins des pays destinataires. Souvent, ils s'établissent entre pays voisins, parfois au sein des mêmes bassins de production.
PDF icon Union Européenne, exportations en vif, un regain
2006

La production de l'UE se stabilise

Consulter le resumé

En 2005, l’Union européenne à 25 a stabilisé sa production porcine par rapport à 2004 : 241,7 millions de porcs ont été produits pour 21,2 millions de tonnes équivalent carcasse. Une hausse de moins de 1% est attendue pour 2006. Le mouvement d’ensemble est très faible, mais des différences importantes sont observées entre les pays.

Les exportations européennes vers les pays tiers représentent plus de 7% des quantités produites dans l’UE, alors que les importations sont devenues quasiment inexistantes depuis l’élargissement aux Nouveaux États Membres (NEM) en 2004.
PDF icon La production de l'UE se stabilise
2006

Pages