La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 61 à 80 de 1322 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Impact du décorticage et des traitements thermiques du soja sur la valeur nutritionnelle des tourteaux partiellement déshuilés chez le porcelet

Consulter le resumé

Veronika Halas (Kaposvár University, Hongrie) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 31-36

Des graines de soja cultivées en Europe ont été broyées, puis décortiquées (D) ou non (W), puis extrudées par mono vis à 140°C à environ 100 kg/h (EP) ou bien cuites à 150°C pendant 60 minutes après floconnage (FCP), et enfin pressées. L’extrusion permet d'abaisser la teneur en huile résiduelle dans les tourteaux, alors que le décorticage accroît la teneur en protéine. Les activités antitrypsiques (TI) sont, respectivement, de 2,6, 3,5, 3,6 et 7,6 UIT/mg pour les tourteaux EP-W, EP-D, FCP-W et FCP-D. La température inférieure en sortie du sécheur du lot FCP-D (90 vs 97°C) explique probablement une moindre inactivation des TI, ce que confirme l'hydrolyse in vitro à base de trypsine, chymotrypsine et peptidase (méthode pH-stat). Les valeurs nutritionnelles des quatre tourteaux ont été comparées à celle d’un tourteau extrait au solvant lors d’un essai zootechnique d’une durée de 28 jours suivi par une collecte en cages de digestibilité pendant 5 jours consécutifs. Pour ces deux essais, 70 porcelets mâles castrés âgés de 5 semaines ont été utilisés. La digestibilité iléale apparente et standardisée a été déterminée par collecte post-mortem des digesta à la fin de l'iléon. Les performances et la rétention azotée obtenues avec trois des tourteaux (EP-D, EP-W et FCP-W) sont équivalentes à celles du tourteau témoin, mais avec des digestibilités iléales apparente et standardisée des acides aminés numériquement supérieures à celle du témoin. Les performances dégradées et la digestibilité inférieure des acides aminés obtenues avec le tourteau FCP-D soulignent l’importance d’une bonne maîtrise de l’activité antitrypsique. Grâce à leur excellente valeur biologique, de tels tourteaux produits à partir de soja local non OGM pourraient avoir un intérêt nutritionnel et économique en Europe. 

ENG

Influence of dehulling and thermal treatment of soybeans on nutritive value of partly defatted soymeals for piglets

European grown soy beans were ground, then dehulled (D) or kept whole (W), then extruded using a single screw extruder at 140 °C at about 100 kg/h (EP) or cooked at 150 °C during 60 minutes after flaking (FCP), and finally pressed. Extrusion allowed a lower residual oil content in the soybean meal (SBM), whereas dehulling resulted in a higher content of the protein. The trypsin inhibitor (TI) values were 2.6, 3.5, 3.6 and 7.6 TIU /mg, for EP-W, EP-D, FCP-W and FCP-D SBM, respectively. The lower temperature at the dryer exit for the FCP-D batch (90 vs 97 °C) probably explained a lower TI inactivation, which was confirmed by the in vitro hydrolysis using trypsine, chymotrypsine and peptidase (pH-Stat method). The nutritive values of the four meals were compared to a commercially available solvent extracted SBM in a 28-day performance trial using a total of 70 5-week-old barrow piglets, followed by a 5-day N balance study in metabolic cages with the same animals. Apparent (DIA) and standardized (DIS) ileal digestibility were determined by ileal chyme collection post-mortem. Diets contained the different SBMs as sole protein source. Three of the diets (EPD, EP-W, and FCP-W) resulted in similar performance and N retention compared to the control SBM, and had higher apparent and standardized ileal digestibility of amino acids than this control diet. Lower piglet performance and amino acids digestibility for the FCP-D diet highlight the importance of a low residual TI activity in SBM. Thanks to their excellent biological value, such meals produced from local and non-GMO soybeans could be of nutritional and economic interest in Europe.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2020

Application d’un programme d’alimentation de précision chez le porc en croissance alimenté à volonté : effet sur les performances et l’utilisation des nutriments

Consulter le resumé

Ludovic Brossard (Inrae) et al., 52es Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 111-112, poster

Poster.

L’alimentation de précision est une technique innovante pour améliorer l’efficacité nutritionnelle en production porcine. Elle consiste à adapter quotidiennement l’apport de nutriments aux besoins de chaque individu au sein d’un groupe de porcs. Dans le cadre du projet européen H2020 Feed-a-Gene, un outil d’aide à la décision (OAD) a été développé pour le porc en croissance pour appliquer l’alimentation de précision (AP) en fermes commerciales. Cet outil repose sur l’analyse des données quotidiennes et individuelles de poids vif (PV) et de consommation alimentaire obtenues les jours précédents afin de prédire les performances du lendemain (PV, gain de PV, consommation alimentaire), les besoins individuels, et donc la composition de l’aliment à distribuer (Brossard et al., 2017 ; Quiniou et al., 2018). L’objectif de l’étude est de tester le fonctionnement de l’OAD en conditions pratiques et ses conséquences sur les  performances et l’utilisation des nutriments chez les porcs en croissance nourris à volonté.

ENG

Poster.

Application of a precision feeding program in growing pigs fed ad libitum: effect on performance and nutrient use

Within the Horizon 2020 EU program Feed-a-Gene, a decision support system (DSS) was developed to implement precision feeding (PF) in commercial pig farms and to help improve feed efficiency. This study aimed to perform PF with the DSS in practical conditions with growing pigs fed ad libitum and to assess consequences on performance and nutrient use. Sixty-four pigs were reared from 77 to 161 days of age (33.5 to 108.8. kg body weight, BW) in a single pen equipped with an automatic weighing-sorting system and eight automatic feeders that register feed intake and deliver a tailored blend of two diets (A and B, respectively 1.0 and 0.4 g SID Lysine (Lys)/MJ net energy (NE), and 9.7 MJ NE/kg) to individual pigs. The control group received a blend providing 0.9 g Lys/MJ NE until the group weighed 65 kg on average (growing phase) and 0.7 g Lys/MJ NE thereafter (finishing phase). For the PF group, the Lys requirement was assessed individually and on a daily basis, based on up to 20 previous records of BW and feed intake, and diets A and B were blended accordingly. Daily feed intake, average daily gain, and feed conversion ratio did not differ between treatments. During the growing period, Lys and nitrogen (N) intake and N excretion were 11%, 9%, and 14% lower in the PF group than those in the control group, respectively (P < 0.05). During the finishing period, these values were only numerically lower (difference <2%; P > 0.66). These results could be explained by the slightly higher feed intake in the PF group (+100 g/d, P = 0.24) and the lower Lys content used during the finishing period of the 2-phase strategy compared to standard diets.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2020

Evaluation in vivo de la pertinence des niveaux de formulation choisis a priori pour concevoir un plan d'alimentation multiphase

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou, 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 117-118, poster

Poster.

Le développement de systèmes d'alimentation innovants permet de rendre plus dynamique la séquence alimentaire mise en œuvre pendant l’engraissement. L’impact environnemental de l’élevage du porc peut être diminué en réduisant les périodes d’apports de nutriments en excès. Le maintien voire l’amélioration des performances implique de limiter les périodes d’apports en-deçà du besoin.

PDF icon Nathalie Quiniou, 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 117-118, poster
2020

Analyse environnementale de stratégies d'alimentation de précision des porcs charcutiers

Consulter le resumé

Florence Garcia-Launay (Inrae) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 331-336

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2020

Supplémentation d’extrait d’algues en engraissement : effets sur la qualité technologique et nutritionnelle (viande et abats)

Consulter le resumé

Antoine Vautier et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster

Poster.

De récentes études attribuent aux extraits d’algues de multiples qualités telles que des propriétés antioxydantes, antivirales, anticancer, anticoagulantes ou hypolipidémiantes. En élevage, l’usage d’extrait d’algues dans l’alimentation animale commence à se rencontrer en tant qu’élément naturel susceptible d’améliorer les fonctions immunitaires de l’animal. Dans cette étude, la question de l’effet d’une supplémentation en extrait d’algues dans l’alimentation des porcs sur la qualité nutritionnelle et technologique de la viande et des abats a été étudiée. 

PDF icon Antoine Vautier et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, poster
2020

La spectroscopie dans le proche infrarouge (NIRS) détermine avec précision la valeur nutritive des matières premières et des aliments pour porcs

Consulter le resumé

Samantha Joan Noel ( Aarhus University, Danemark) et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 105-106, poster

Poster.

L'ajustement de la variation de la valeur nutritive des aliments porcins est généralement effectué en utilisant les résultats d’analyse chimique et les valeurs moyennes de digestibilité des tables ou des équations disponibles. Cependant, à cause de l’effet des conditions de culture sur la composition des matières premières, les valeurs des tables sont insuffisamment précises pour déterminer les variations entre matières premières du même type (Just et al., 1983). Actuellement, les autres méthodes pour déterminer la valeur nutritive des aliments pour porcs à l’aide de modèles animaux ou de digestions in vitro sont longues et coûteuses. L’objectif est ici d’utiliser le spectre proche infrarouge (NIRS) de matières premières et aliments porcins combinée avec la modélisation pour développer des estimations rapides, peu coûteuses et précises de leur composition et valeur nutritive.

ENG

Poster.

Near-infrared spectroscopy (NIRS) accurately predicts the nutritive value of individual components and mixed diets for pigs

Accurate feed-quality information is of outmost importance, not only because feed accounts for at least two-thirds of the cost of livestock production, but also because accurate feed-quality information is critical for optimizing performance and minimizing the climate footprint of livestock production. Current methods to determine the nutritive value of pig feedstuffs are time consuming and expensive (animal models or in vitro digestions) or not accurate enough to determine variation among feedstuffs of the same type (table values). Here, we used near-infrared spectroscopy (NIRS) of 619 pig feedstuffs in combination with modeling to develop rapid, inexpensive and accurate estimates of the digestibility of macronutrients (energy (DE), organic matter (OM), protein, fat, crude fiber (CF), nitrogen free extract (NFE), dietary fiber (DF) and hemicellulose) as well as metabolizable energy. Prediction models were developed for cereals, alternative ingredients (e.g. cereal substitutes, protein concentrates, cereal by-products and grass meal) and mixed diets or all pig feedstuffs together as a whole. Models were tested using an independent set of samples (n=154). Overall models predicted the digestibility of macronutrients well (R2 = 0.70-0.87 for DM, OM, protein, fat, and energy). Moderately accurate predictions (R2 = 0.50-0.52) were made for CF and DF. The mean relative standard error was 5%, except for the digestibility of fat, CF, DF and hemicellulose (16-25%). NIRS estimates of DE were better than those using the current Danish in vitro method with enzymatic digestion of OM (R2 = 0.97 vs. 0.90, respectively), and NIRS estimates of ME were better than using table values (R2 = 0.94 vs. 0.89, respectively). Thus, NIRS provides more accurate estimates of the digestibility of feedstuffs than current estimation methods.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2020

Réduire les rejets azotés des porcs en croissance par un ajustement dynamique des apports en acides aminés au besoin et une diminution de la teneur en matières azotées totales de l'aliment

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 115-116, poster

Poster.

 

PDF icon Nathalie Quiniou et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 115-116, poster
2020

Analyse descriptive individuelle du comportement alimentaire, d’abreuvement et de la prise de poids journalière de porcelets sains logés en post-sevrage

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 323-324, poster

Poster.

La détection précoce de pathologies est l’une des pistes à investiguer afin de réduire la consommation d’intrants en production porcine et de proposer des produits fidèles aux nouvelles exigences du consommateur. Le suivi du comportement alimentaire et d’abreuvement des porcelets en post-sevrage peut être utilisé pour concevoir ce type de modèle (Pijpers et al., 1991 ; Andersen et al., 2014). Des études préalables (Rousselière et al., 2016 et 2020 ; Marcon et al., 2018) ont permis le développement de trois automates spécifiquement dédiés à cet objectif : nourrisseur et abreuvoir connectés et système de pesée automatique. Tandis que les études précédentes étaient axées sur l’ingénierie et le mode de fonctionnement des automates, notre étude est ici davantage tournée vers les données collectées et leurs valeurs ajoutées. Avant d’analyser le comportement déviant des animaux malades, une analyse descriptive du comportement naturel des animaux sains est donc proposée.  

ENG

Individual data on drinking and feeding behaviour and daily weight gain of healthy weaned piglets

Poster.

At IFIP’s experimental facility in Romillé, France, trials were performed to collect individual drinking and feeding behaviour of two batches of 102 weaned piglets housed in six pens (17 piglets each). Each pen contained two connected feeders and one automatic weighing station located in front of a connected drinker. Animals were individually identified using Radio Frequency Identification (RFID) ear tags. All data collected (weight, feed and water consumption, frequency, duration and timestamp of each visit to an automaton) were stored in a database on a local network. An operator checked the health status of each piglet five days per week, with a specific focus on locomotor, respiratory and digestive disorders. This study concerned only animals that were in good health during the period concerned (1 st age (0-14 days post-weaning), 2 nd age (the following 25 days) and the total duration of postweaning), thus excluding pigs with any clinical signs, even slight, that could have changed their behaviour. In the post-weaning period, piglets consumed each day a mean of 9.5-10.5% and 3.8-4.6% of their body weight in water and feed, respectively. Nevertheless, consumption increased from the 1st to the 2nd age, and the means hid huge inter- and intra-individual variability: 40.7-61.4 % for the 1st age and 18.3-44.7% for the 2nd age

PDF icon Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, p. 323-324, poster
2020

Alimentation à volonté, individuelle et automatisée pour des porcelets en post-sevrage

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster

Afin de suivre au mieux le comportement et les performances individuels des porcelets sevrés tout en modifi ant le moins possible leurs comportements naturels, l’Ifip, en collaboration avec Asserva, a développé un nourrisseur connecté. Cet automate permet de nourrir les porcelets à volonté tout en récupérant des informations sur leurs comportements alimentaires individuels.

PDF icon Yvonnick Rousselière et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, poster
2020

Effets d’un maïs naturellement contaminé en déoxynivalénol et de l’apport alimentaire d'anti-oxydants sur le stress oxydant chez le porc en engraissement

Consulter le resumé

Eric Royer et al., 8èmes Journées Mycotoxines, 30 – 31 Janvier 2020, Brest, France, poster

La modulation du système antioxydant est l’une des causes des effets physiopathologiques du déoxynivalénol (DON) chez l’animal. L’étude vise à déterminer si l’apport alimentaire d’anti-oxydants permet de limiter l’oxydation des lipides et de moduler l’activité des enzymes antioxydantes résultant de l’exposition au DON.

PDF icon Eric Royer et al., 8es Journées Mycotoxines, 30 – 31 Janvier 2020, Brest, France, poster
2020

Processing of partly defatted meals fro m European soybeans and nutritional value for broilers and piglets

Consulter le resumé

Eric Royer (anciennement IFIP, actuellement IDELE) et al., colloque final du projet Feed-a-gene, 22-24 janvier 2020, Rennes, poster

The study determined the influence of different processes to produce good quality soy bean meal (SBM) with 46-52 % crude protein, 4-8 % residual oil and trypsin inhibitor content below 8 TIU/mg. Such extruded-expelled SBM produced in medium-sized crushing plants from local and GMO-free European soybean crops could have interesting nutritional values.

PDF icon Eric Royer et al., colloque final du projet Feed-a-gene, 22-24 janvier 2020, Rennes, poster
2020

Environmental assessment of new European protein sources for feed (Task 6.2). Part 2 - at animal product perimeter

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol et al., Colloque final du projet Feed-a-gene, 22-24 janvier 2020, Rennes, poster

Assessing the environmental consequences for animal products (pig and poultry) of using innovative protein sources to replace Brazilian soybean meal in the feed.

PDF icon Sandrine Espagnol et al., Colloque final du projet Feed-a-gene, 22-24 janvier 2020, Rennes, poster
2020

Améliorer les performances et le bien être des truies gravides par la mobilisation de nouvelles technologies pour une alimentation de précision et la détection de signaux comportementaux

Consulter le resumé

Michel Marcon et al., Innovations Agronomiques (FRA), 2020, volume 79, janvier, p. 245-256

Depuis la mise en groupe des truies gestantes, les éleveurs observent plus d’hétérogénéité de l’état corporel des truies lors de leur entrée en maternité impliquant plus de pertes de porcelets. Il est également plus difficile d’observer les problèmes d’aplombs dans des grands groupes de truies. La première étape de ce projet avait pour objectif le développement d’un capteur capable d’enregistrer le niveau d’activité individuel des truies logées en groupe conformément à la réglementation bien-être. Cette étude a donc permis la mise au point de l’Acti’Sow. Il s’agit d’un accéléromètre autonome, positionné à l’oreille des truies, qui permet de connaître le temps quotidien passé par les truies à rester couchée, debout ou encore à marcher. Par ailleurs, cette étude offre également une meilleure connaissance du comportement des truies grâce aux nourrisseurs et aux abreuvoirs connectés, à la station de pesée identifiée et aux capteurs d’activité. En moyenne, la consommation d'eau quotidienne d’une truie est de 8,2 l / jour mais ce résultat cache une variabilité conséquente de près de 50% lorsque l'on compare une truie par rapport à une autre et de 38% pour la même truie d'un jour à l'autre. À propos de leur activité, une truie « normale » passe 67% de son temps en position couchée, un peu plus de 28% en position debout sans bouger et moins de 5% en marche. Sachant cela, entre la plus fainéante et la plus active, la dépense énergétique liée à cette activité représente plus de 500 g d’aliment. Le système d'alerte précoce des problèmes de boiterie est l'autre principal objectif de cette étude. En utilisant les comportements alimentaire et hydrique (nombre de visites par jour, heure de chaque visite, quantité d’eau / d’aliments consommée, rang d’accès au nourrisseur / abreuvoirs), le poids individuel et le niveau d’activité, nous avons construit un premier modèle capable de prédire individuellement les boiteries 24 heures avant que l’agriculteur puisse l’observer. La précision est proche de 77%. 

https://www6.inrae.fr/ciag/content/download/6832/49647/file/Vol79-16-Marcon%20et%20al.pdf

ENG

Use of new technologies to improve welfare and technical results of pregnant sows through precision feeding and early abnormal behavioural signals detection 

Since the new welfare regulation, farmers have to breed pregnant sows penned in the group. Thus, breeders observed more heterogeneity in the backfat thickness of sows when they are entering the farrowing units, implying more losses of piglets. It is also more difficult to observe lameness issues in large groups of sows. The objectives of this project are (i) to develop an activity sensor to feed each sow according to the energy it spends and (ii) to create an early detection system for lameness problems. The first step of this project was to develop a sensor able to record the individual activity level of sows penned in a group. As a result, Acti’Sow has been created. It is an ear tag accelerometer offering to know the daily time spent lying, standing and walking by a sow with a global accuracy close to 85 %. This project offers a better knowledge about sow behavior thanks to automatic feeders, connected drinkers, weighing scale and activity sensors. On average, the daily water consumption is 8.2 l/day/sow, but this result hides a huge variability close to 50 % when comparing a sow to another and 38 % for the same sow from a day to the next one. About their activity, an average sow spends 67 % of its time lying down, a bit more than 28 % standing up without moving and less than 5% walking. According to that, between the laziest one and the more active one, energy expenditure represent more than 500 g of feed. It means, with the same fixed objective of backfat thickness with these two sows, a farmer will need to give 500 g more feed/day for the very active sow. Early warning system for lameness issues was the other main result of this study. Through the use of watering and feeding behavior (number of visits per day, time of each visit, quantity of water/feed consumed, access rank to the feeder), individual weight and activity level, we built a first model able to individually predict lameness issue 24 hours before the farmer can observe it. The accuracy is close to 77 %. It means, that a cell phone app can alert farmers when a sow needs to be checked. 

https://www6.inrae.fr/ciag/content/download/6832/49647/file/Vol79-16-Marcon%20et%20al.pdf

2020

Alimentation à la demande en maternité

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 275, janvier, p. 41

L’Ifip a testé sur la station de Romillé un système d’alimentation en maternité permettant de distribuer des petites doses d’aliment frais tout au long de la journée selon la demande de la truie.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 275, janvier, p. 41
2020

Panorama des études Ifip financées par Inaporc pour le Pôle viandes et charcuteries de 2010 à 2018

Consulter le resumé

Panorama interactif des études Ifip financées par Inaporc pour le Pôle viandes et charcuteries de 2010 à 2018.

Le document offre un accès facilité aux résultats de chaque étude par un lien direct à une fiche synthétique.

PDF icon etudes_ifip_inaporc_2019.pdf
2019

Panorama des études Ifip financées par FranceAgriMer pour le Pôle viandes et charcuteries de 2010 à 2018

Consulter le resumé

Panorama interactif des études Ifip financées par FranceAgriMer pour le Pôle viandes et charcuteries de 2010 à 2018.

Le document offre un accès facilité aux résultats de chaque étude par un lien direct à une fiche synthétique.

PDF icon etudes_ifip_franceagrimer_2019.pdf
2019

Coûts de revient internationaux en 2018. Des hausses dans la majorité des pays

Consulter le resumé

Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), 2019, n° 502, novembre, synthèse du mois, p. 8

Contrairement à l’année passée, 2018 a témoigné d’une diminution généralisée des marges des élevages. Les coûts de revient sont en hausse dans la plupart des pays étudiés, portés par le regain du prix de l’aliment. Seule la partie sud du Brésil est épargnée. Ces augmentations, combinées à la baisse du prix du porc, ont affaibli la situation des exploitations.

PDF icon Lisa Le Clerc, Baromètre Porc (FRA), 2019, n° 502, novembre, synthèse du mois, p. 8
2019

Le multiphase en soupe doit couvrir les besoins des porcs

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2019, n° 273, novembre, p. 22-23

Intéressant sur le plan environnemental, le multiphase peut l’être également sur le plan économique si les performances sont maintenues et si le coût des équipements supplémentaires reste limité.

PDF icon Didier Gaudré, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2019, n° 273, novembre, p. 22-23
2019

La station expérimentale de l’Ifip fait peau neuve

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2019, n° 273, novembre, p. 44-45

La station expérimentale de Romillé va connaître entre 2019 et 2020 une évolution ambitieuse. Éric Gault, responsable du site, nous fait entrer dans les coulisses des travaux à venir.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2019, n° 273, novembre, p. 44-45
2019

Smart Tracking surveille l'activité des porcs

Consulter le resumé

Michel Marcon, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2019, n° 272, octobre, p. 17-18

Savoir comment se comporte chaque porc dans les cases, combien de temps ils passent à manger ou boire… C’est ce que propose le Smart Tracking actuellement testé à la station de l’Ifip à Romillé.

PDF icon Michel Marcon, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2019, n° 272, octobre, p. 17-18
2019

Pages