La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 141 à 160 de 1325 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Diurnally variation of ambient temperature around 24 or 28°C : influence on performance and feeding behaviour of growing pigs

Consulter le resumé

The influence of variation of ambient temperature (T) on growth performance was studied in three successive experiments, involving each 192 crossbred gilts and barrows. The T was either kept constant or fluctuated over the day by ± 1.5, ± 3 or ± 4.5°C around 24 or 28°C. Artificial light was provided between 0700 and 1900. Growth performance were lower at 28 than at 24°C whichever the range of variation of T. At the mean T of 24°C, the highest average daily gain (ADG) was obtained when the diurnally variation of T was ± 1.5°C (903 vs.
2000

Porc : la crise est-elle derrière nous ?

Consulter le resumé

2000

Suppression des farines et graisses animales : conséquences et enjeux pour l'alimentation animale

Consulter le resumé

La suppression des farines et des graisses de l’alimentation animale en France, décidée en novembre 2000, a un impact majeur sur les aliments volailles, avec des coûts supérieurs

et des difficultés techniques d’ajustement des rations. Les répercussions économiques

et techniques sont moindres pour les porcs.

L’éviction des farines de viandes dans l’UE à partir de 2001 augmente les besoins en soja et pousse les cours des matières premières à la hausse.
PDF icon Suppression des farines et graisses animales : conséquences et enjeux pour l'alimentation animale
2000

Le biphase en alimentation porcine, une pratique d’élevage doublement intéressante

Consulter le resumé

Plus de 40 % des porcs charcutiers et plus de 60 % des truies reproductrices reçoivent une alimentation biphase dans les élevages français. Cette technique permet de mieux ajuster les apports nutritionnels aux besoins réels de l’animal, en distinguant deux phases, et donc deux aliments successifs, dans le processus d’élevage : «croissance» puis «finition» pour le porc à l’engrais, «gestation» puis «allaitement» pour la truie.
2000

Effect of diurnally fluctuating high temperatures on performance and feeding behaviour of multiparous lactating sows

Consulter le resumé

Forty-two multiparous Large White sows were used to investigate the effect of diurnally fluctuating temperature (T) on lactation performance and feeding behaviour. The animals were allocated to one of the four thermic treatments: constant T at 25°C (25C) and 29°C (29C) or equal-mean diurnal cyclic T varying from 21 to 29°C (25V) and from 25 to 33°C (29V). Photoperiod was fixed to 14 h of light. The sows were given food ad libitum between the 7th and the 19th day post partum. Lactation performance was measured for all sows whereas the feeding behaviour was recorded only on 28 sows.
2000

Les Pays-Bas sous la contrainte de l'environnement

Consulter le resumé

Les Pays-Bas sont confrontés à un problème global d’environnement, plus préoccupant que

la situation des régions françaises où l’élevage est développé.

Afin de réduire l’impact environnemental des productions animales, la politique néerlandaise repose sur trois piliers :

- application du principe « pollueur payeur » (comptabilité MINAS),

- obligation de définir au préalable des débouchés au lisier produit (épandage sur terres en propre, exportation, traitement),
PDF icon Les Pays-Bas sous la contrainte de l'environnement
2000

Suppression des farines et graisses animales : les enjeux

Consulter le resumé

Conséquence de la crise de l'ESB, l'Union européenne vient de suspendre l'utilisation des farines animales pour l'ensemble des animaux d'élevage pendant 6 mois. Les farines de poisson sont toujours autorisées. Importations et exportations sont suspendues à partir du 1er janvier 2001. Cette mesure fait suite à l'interdiction de la plupart des produits d'origine animale en France.

Quelle seront les conséquences économiques pour la production porcine ?

PDF icon bp2000n288.pdf
2000

Situation économique de l'industrie charcutière en 1999

Consulter le resumé

Analyse de la situation économique des industriels charcutiers, traiteurs et transformateurs de viandes.
PDF icon Situation économique de l'industrie charcutière en 1999
2000
Atlas des filières porcines des régions de France

Atlas des filières porcines des régions de France

Consulter le resumé

Les caractéristiques de la filière porcine dans chacune des régions françaises

Des chiffres et descriptifs de l’activité des différents maillons.

Des listes d’entreprises. Les relations commerciales et structurelles entre les principales entreprises ainsi que les démarches visant à améliorer la valorisation des produits.

Synthèse de la situation régionale.



Édition 2000 - 176 pages - 21 X 29.7

23,00 €
2000

Elargissement de l'UE : nouveaux équilibres, nouveaux marchés

Consulter le resumé

A partir de 2004, l’Union européenne va franchir un pas décisif avec l’intégration progressive d’une douzaine de nouveaux membres. Au-delà des difficultés d’organiser politiquement la vie et la gestion de l’Union à 27, de nouveaux équilibres économiques vont s’établir. Malgré la présence de poids lourds de la production porcine parmi les candidats, l’élargissement du marché du porc devrait correspondre, dans un premier temps, plus à l’accroissement des débouchés qu’à la montée de nouvelles concurrences.

PDF icon bp2001n289.pdf
2001

Incidence du taux de tourteau de colza sur les performances de post-sevrage et d'engraissement

Consulter le resumé

Deux essais ont été réalisés avec des taux croissants de tourteau de colza à faible teneur en glucosinolates :

- l’un en post-sevrage, avec des taux de 0, 5, 10 et 15 %,

- l’autre en engraissement, avec des taux de 0, 6, 12 et 18 %.

Les aliments, dans les 2 cas, à base de blé, de pois et de tourteau de soja, ont été formulés en énergie nette et en acides aminés digestibles pour tenir compte en particulier de la moindre digestibilité des acides aminés du colza comparés au soja..
PDF icon Incidence du taux de tourteau de colza sur les performances de post-sevrage et d'engraissement
2001

Influence de la température ambiante et de la concentration en nutriments de l'aliment sur les performances de lactation des truies selon le rang de portée

Consulter le resumé

Les effets, sur les truies et leur portée, de la température ambiante et de la concentration en nutriments de l’aliment sont étudiés au cours des trois premières lactations. Les animaux sont répartis entre deux salles différant par la température ambiante (20 vs. 26°C) et entre deux régimes différant par leur teneur en énergie nette (EN) et en acides aminés essentiels (régime B : 9,7 MJ et 8,5 g de lysine par kg ; régime H : 10,5 MJ et 9,1 g de lysine par kg). Le même traitement est appliqué pour chaque truie au cours des trois lactations.
PDF icon Influence de la température ambiante et de la concentration en nutriments de l'aliment sur les performances de lactation des truies selon le rang de portée
2001

La production porcine dans l'Union Européenne

Consulter le resumé

La production porcine occupe une place diverse dans l’économie et l’agriculture des

États membres, ce qui peut entraîner attention et mobilisation différentes.

La disparité de répartition des cheptels se traduit par des bassins de densité extrêmement élevée et des zones de « désert porcin ».

Les élevages sont nombreux et de dimension familiale, mais les plus grands progressent

plus vite. L’intégration a trouvé un nouveau souffle en Espagne.
2001

Porc dans l'UE : diversité des prix perçus

Consulter le resumé

Bientôt exprimés dans une monnaie commune, l'euro, le prix de marché du porc publiés dans les pays de l'UE, ne sont pas directement comparables et ne permettent pas de connaître la rémunération. Aussi, l'ITP a réalisé une étude pour situer et comparer les prix réellement perçus dans les principaux bassins de l'UE, proposant un outil permanent d'observation.

Le prix de porc est le résultat de la confrontation de l'offre et de la demande, sur un marché européen, unique, libéral et ouvert aux échanges. Une hiérarchie apparaît toutefois entre les pays.

PDF icon bp2001n290.pdf
2001

Le prix du porc perçu par les producteurs dans les principaux bassins de l'Union Européenne

Consulter le resumé

Les cotations et autres références de prix de marché n’autorisent pas une appréciation correcte des prix perçus par les éleveurs de porcs des pays de l’U.E.

Une approche des prix perçus du porc a donc été proposée pour les principaux pays de l’Union : France, Pays-Bas, Belgique, Danemark, Allemagne et Espagne.

Les informations de gestion-technico-économique et des prix de marché, la recherche des éléments explicatifs du niveau de paiement aux éleveurs ont permis de déterminer les prix perçus, sur une base comparable.
PDF icon Le prix du porc perçu par les producteurs dans les principaux bassins de l'Union Européenne
2001

Influence de l'exposition au chaud et de la réduction du taux de protéines dans l'aliment sur les performances des truies multipares en lactation

Consulter le resumé

Les effets de l’exposition au chaud (29 vs 20°C) et de la réduction du taux de matières azotées totales (MAT) sont testés sur 59 truies multipares croisées Large White x Landrace. Le régime témoin (R1) contient 17,6% de MAT et 0,96% de lysine ; les deux régimes expérimentaux (R2 et R3) sont moins thermogéniques en relation avec des teneurs plus faibles en MAT (respectivement 14,2 et 15,2%) et un enrichissement en matières grasses (R3).
PDF icon Influence de l'exposition au chaud et de la réduction du taux de protéines dans l'aliment sur les performances des truies multipares en lactation
2001

Effet de la consommation d'aliment 1er âge sur les performances du porcelet en post-sevrage

Consulter le resumé

Cet essai conduit à la station de Romillé a eu pour but de comparer les performances

zootechniques en post-sevrage, de porcelets recevant des quantités variables d’aliment

premier âge. On constate une amélioration de la croissance des porcelets avec l’augmentation de la quantité d’aliment

premier âge distribuée.

L’homogénéité des porcelets paraît améliorée ainsi que l’indice de consommation.

L’intérêt économique est discuté mais il est essentiellement lié à la façon dont se répercute en fin d’engraissement, le gain de
PDF icon Effet de la consommation d'aliment 1er âge sur les performances du porcelet en post-sevrage
2001

Impact d'une restriction de l'usage des facteurs de croissance antibiotiques sur le coût de production du porc

Consulter le resumé

Les antibiotiques facteurs de croissance utilisés dans l’alimentation animale ont apporté une contribution importante au développement et à l’économie des élevages porcins intensifs, par une amélioration de l’état sanitaire, de la vitesse de croissance et de l’efficacité alimentaire.

Accusée de favoriser l’apparition chez l’homme d’antibiorésistances, cette utilisation est aujourd’hui remise en cause. La réglementation européenne a prohibé en septembre 1999 l’emploi des six principaux antibiotiques utilisés dans l’alimentation des porcs.
PDF icon Impact d'une restriction de l'usage des facteurs de croissance antibiotiques sur le coût de production du porc
2001

La consommation de viandes dans l'Union Européenne - La situation avant la crise

Consulter le resumé

La nouvelle crise de l’ESB, depuis novembre dernier, a fait fortement chuter la consommation de viande bovine sur la plupart des marchés européens. Ses effets pourraient être durables, modifiant le niveau et la répartition de la demande de viandes des différentes espèces.

L’actualité nécessite de faire le point sur la situation et les tendances de la consommation de viandes des états de l’Union Européenne.
PDF icon La consommation de viandes dans l'Union Européenne - La situation avant la crise
2001

Alimentation des porcs : suppression des antibiotiques

Consulter le resumé

La réglementation européenne proscrit désormais l'usage de la plupart des facteurs de croissance antibiotiques dans l'alimentation des porcs. Une suppression totale est en vue. Une étude réalisée par l'ITP, montre que ces décisions ont pour conséquences la baisse des performances techniques des élevages et donc le renchérissement des coûts. La substitution des antibiotiques par différents additifs non antibiotiques ne permet pas de retrouver le même niveau de résultats.

PDF icon bp2001n291.pdf
2001

Pages