La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 3141 à 3160 de 3234 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Une pharmacie intelligente en élevage : SmartPharm

Consulter le resumé

Michel Marcon, Yvonnick Rousselière et Anne Hémonic, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 94

La demande des consommateurs s’exprime fortement pour une meilleure traçabilité des pratiques (jusqu’au produit), notamment en ce qui concerne les traitements vétérinaires. Le projet Smartpharm a pour objectif d’automatiser la collecte des informations relatives aux traitements sanitaires en les associant aux animaux traités. Il s’agit avant tout de proposer à l’éleveur un tableau de bord lui permettant de suivre l’évolution des traitements réalisés et de comparer ses propres pratiques à des références proposées par l’IFIP ; l’objectif étant de faire évoluer ces pratiques pour limiter le recours aux traitements curatifs. Les utilisateurs peuvent également éditer des fiches de traçabilité indiquant, pour un animal ou un lot d’animaux, l’ensemble des traitements reçus ; cette traçabilité, élément de rassurance du consommateur, permettant aussi le cas échéant de valoriser les animaux non traités dans des filières dédiées « sans antibiotiques », par exemple.

PDF icon Michel Marcon, Yvonnick Rousselière et Anne Hémonic, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 94
2019

Une pompe doseuse, oui ou non ?

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Tech Porc (FRA), 2016, n° 30, juillet-août, p. 40-42

La pompe doseuse est un matériel incontournable en élevage. Simple d’utilisation, elle implique quand même une bonne maîtrise de la qualité de l’eau, du matériel et de la préparation de la solution mère. Les éleveurs équipés sont satisfaits. Les autres expriment des réticences qui peuvent être levées par un accompagnement et un appui technique.

PDF icon Anne Hémonic, Tech Porc (FRA), 2016, n° 30, juillet-août, p. 40-42
2016

Une production porcine diversifiée à consolider

Consulter le resumé

Christine Roguet, Jimmy Balouzat (Ifip), et Hélène Rapey (Inrae), Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 287, avril, p. 18-19

Dossier : Massif Central

L’élevage de porcs dans le Massif central est très majoritairement associé à des ateliers d’herbivores. Cette mixité présente des avantages. Mais des changements se dessinent à court terme.

PDF icon Christine Roguet, Jimmy Balouzat (Ifip), et Hélène Rapey (Inrae), Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 287, avril, p. 18-19
2021

Une rémunération pour les élevages bas carbone

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 286, février-mars, p. 34-35

Un élevage porcin peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre jusqu’à près de 20 %, et pourrait à terme prétendre à être rémunéré pour cela. C’est une bonne nouvelle pour la filière qui a des atouts à faire valoir sur le marché du carbone.

PDF icon Sandrine Espagnol, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 286, février-mars, p. 34-35
2021

Une source de stress pour la truie allaitante : la température ambiante

Consulter le resumé

Au cours de ces dernières années, l’augmentation de la prolificité des truies s’est accompagnée d’une augmentation de leur potentiel de production laitière. Or, les besoins nutritionnels pour la production de lait sont très importants et en fait supérieurs à la quantité de nutriments que la truie est capable d’ingérer spontanément. Il en résulte un déficit qui est compensé,

dans une certaine limite, par la mobilisation des réserves corporelles. Tout facteur influençant l’appétit sera donc susceptible d’aggraver le déséquilibre
PDF icon Une source de stress pour la truie allaitante : la température ambiante
2000

Une stratégie nationale pour le bien-être animal

Consulter le resumé

Yannick Ramonet et Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2016, n° 30, juillet-août, p. 10-11

A l’heure où certains pays d’Europe du Nord s’associent pour améliorer le bien-être des animaux, la France dévoile un programme ambitieux : mieux faire connaître et reconnaître les bonnes pratiques des élevages et accompagner les filières pour progresser dans la prise en compte du bien-être des animaux.

PDF icon Yannick Ramonet et Valérie Courboulay, Tech Porc (FRA), 2016, n° 30, juillet-août, p. 10-11
2016

Une Unité Mixte Technologique (UMT) dédiée au numérique : DigiPorc

Consulter le resumé

Nathalie Quniou (Ifip) et Ludovic Brossard (Inra), Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 121

Une UMT est une structure collaborative, labellisée par le Ministère de l’Agriculture, dédiée à un thème de recherche finalisée : le Numérique pour le porc, s’agissant de l’UMT DIGIPORC. Celle-ci mobilise un partenariat approfondi entre : IFIP, Inra et Agrocampus Ouest
La labellisation implique, d’une part, de motiver des chercheurs sur des questions de développement et de recherche finalisée et, d’autre part, d’impliquer les ingénieurs d’institut technique dans des logiques de recherche.
Le développement d’une culture commune et la montée en compétences des équipes partenaires sont deux attendus majeurs, qui doivent se traduire par la co-construction d’innovations en réponse aux besoins des acteurs économiques.
PDF icon Nathalie Quniou (Ifip) et Ludovic Brossard (Inra), Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 121
2019

Une vidéo 3D pour illustrer l’élevage de précision

Consulter le resumé

Porc Mag (FRA), 2017, n° 522, juillet-août, p. 39, par Michel Marcon

Outils. L’élevage de précision s’appuie sur de nouvelles technologies qui prennent en compte les besoins de chaque animal. L’Ifip vous propose de visiter virtuellement, grâce à une vidéo 3D, un bâtiment porcin qui intègre ces équipements connectés.

2017

Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001

Consulter le resumé

La production de l’UE a progressé régulièrement au cours de la dernière décennie, mais elle est assez stable ces dernières années. Cependant, on observe des

évolutions très diverses selon les pays : croissance de production en Espagne et au Danemark, fortes baisses aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni. Dans chaque pays, la consommation par habitant évolue peu. Les échanges entre les pays dépendent fortement de ces tendances.
PDF icon Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001
2002

Union européenne : bilans en retrait

Consulter le resumé

L’année 2009 marque un certain nombre de ruptures dans l’évolution du secteur porcin de l’Union européenne. Elles résultent des crises successives sur le coût de production et le marché, et des difficultés financières mondiales. La production, les échanges et la consommation ont été affectés, dans presque tous les pays.
PDF icon bp2010n398.pdf
2010

Union Européenne : exportations record en 1998

Consulter le resumé

Les exportations européennes ont continué d'augmenter en 1998, sous l'effet des disponibilités et des aides à l'exportation, bienvenues.

La moitié des ventes concerne de la viande, fraîche ou congelée. Les produits transformés représentent un quart des tonnages.

La dynamique du secteur s'exprime par le nombre croissant de pays destinataires, et une offre de plus en plus segmentée. En 1998, les marchés asiatiques ont gagné de l'importance, malgré les difficultés économiques et financières qui les ont affectés.
PDF icon Union Européenne : exportations record en 1998
1999

Union Européenne : l'abattage se concentre

Consulter le resumé

La restructuration de l'abattage s'accélère dans l'Union européenne. Les 30 entreprises qui traitent plus d'un million de porcs dans l'année représentent 44% du total de l'UE. En 1997, elles atteignaient 39%. Jusqu'à maintenant, les regroupements sont restés nationaux, avec des niveaux de concentration très différents selon les pays. De plus en plus de partenariats vont se nouer avec l'étranger.

PDF icon bp2001n300.pdf
2001

Union Européenne : les grands de l'abattage

Consulter le resumé

Un tiers des abattages porcins de l'UE est réalisé par une quinzaine de sociétés. La concentration du secteur est plus développée au nord de l'Europe. L'organisation de l'abattage est différente selon les pays.

La rentabilité des entreprises d'abattage est meilleure dans les bassins exportateurs danois et néerlandais. Mais fusions et rapprochements pourraient changer rapidement ce paysage.
PDF icon Union Européenne : les grands de l'abattage
1998

Union Européenne : production et échanges de viande porcine en 1998 - Sous le signe de la croissance

Consulter le resumé

La production porcine de l'union européenne a connu une forte croissance en 1998 (+8 % en un an). Elle devrait encore progresser de 3 à 4 % en 1999.

Dans les états membres, la production et les échanges ont évolué de manière contrastée.
PDF icon Union Européenne : production et échanges de viande porcine en 1998 - Sous le signe de la croissance
2000

Union européenne : Quels modèles d'élevage porcin ?

Consulter le resumé

Les types d'élevages diffèrent entre pays en fonction de leurs caractéristiques physiques et agricoles et de leur choix et contraintes propres. Au delà des différences, ils sont soumis à des contraintes communes, économiques et réglementaires qui se traduisent par des évolutions structurelles dans le même sens : concentration, agrandissement, spécialisation.
2009

Union Européenne, exportations en vif, un regain

Consulter le resumé

Assez stables jusqu'en 2002, les échanges de porcs vivants dans l'UE se sont fortement développés durant les 3 dernières années. Cela traduit d'une part les effets des réglementations environnementales dans les pays expéditeurs, d'autre part, la montée des besoins des pays destinataires. Souvent, ils s'établissent entre pays voisins, parfois au sein des mêmes bassins de production.
PDF icon Union Européenne, exportations en vif, un regain
2006

Union Européenne, une nouvelle configuration

Consulter le resumé

Le 1er mai, l’Union européenne est passée à 25 membres.

Au-delà des problèmes d’organisation politique que le changement d’échelle impose, c’est l’élargissement le plus important de l’Histoire de l’UE, par l’importance des nouveaux entrants, leur vécu, leurs cultures, les fondements et la nature même de leurs économies.

Une nouvelle configuration pour le marché euorpéen du porc.
PDF icon Union Européenne, une nouvelle configuration
2004

Usages des antibiotiques en élevage

Consulter le resumé

Fiche n° 76 : Contribution aux politiques publiques

L’IFIP apporte un appui technique aux différents acteurs concernés par la question de la réduction des usages des antibiotiques en élevage. Cet appui s’exerce de différentes façons : animation ou participation à des groupes de travail ou projets d’études, expertise de projets ou de dossiers, intervention, formation, élaboration d’outils d’audit et de mesure des usages antibiotiques en élevage.

PDF icon fiche_bilan2013_76.pdf
2014

Usages d’antibiotiques en élevage

Consulter le resumé

Fiche n° 071 : plan ECOANTIBIO

L’IFIP apporte un appui technique aux acteurs concernés par la question de la réduction des usages des antibiotiques en élevage. Cet appui
s’exerce de différentes façons : animation ou participation à des groupes de travail ou projets d’études, expertise de projets ou de dossiers, interventions,formations, élaboration d’outils d’audit et de mesure des usages antibiotiques en élevage.

PDF icon fiche_bilan2015_071.pdf
2016

Use of a bacterial complex on the surfaces of farrowing and post-weaning rooms: impact on digestive health and growth performance of piglets

Consulter le resumé

Use of a bacterial complex (Lactic acid bacteria and Bacillus ; Cobiotex ®) in farrowing and post-weaning units and benefits on digestive health and growth performance of piglets.

Suckling and weaning are difficult periods for piglets; they are more prone to infections e.g. diarrhea and arthritis. Therefore, room hygiene and the management of biofilm are essential, however, they are not always easy to control. The use of a bacterial complex (Lactic acid bacteria and Bacillus; Cobiotex ®) was studied in farrowing and post-weaning units. Two farrowing rooms and two post-weaning rooms with the same configuration were used in an experimental farm, one treated and
the second as control. The complex was applied on the surfaces of the rooms after cleaning, disinfecting and drying and it was repeated regularly (each week) during the life cycle of the animals. The piglets' performances during lactation and after weaning were measured and the health criteria were estimated: mortality, digestive health by scoring the consistency of faeces, arthritis and observations of clinical signs. Results in farrowing stage - The percentage of weaned piglets did not differ between the 2 groups. The percentage of arthritis, although lower in the treated room was not significantly different. Fecal scores were significantly lower in the treated group at 4 days: 17% of the treated group piglets with diarrhea against 41% in the control group. This difference is not confirmed at 21 days, perhaps due to the very low prevalence of diarrhea at this stage in the two groups (less than 2%). Weight gain per litter in the treated room was higher (100 g / day) than in the control room, but this difference was not significant. Results in post-weaning stage - The percentages of mortality between the two groups were not significantly different. Fecal scores 7 days after weaning showed significantly less diarrhea in piglets of the room treated: 56% of piglets had "normal" faeces against 45% in the control room. Fecal scores 14, 21 and 28 days after weaning were not significantly different. During the first fourteen days post weaning, the average daily gain and feed conversion ratio were
significantly improved. They were not different for the period from 14 to 35 days after weaning. Conclusion - The bacterial complex, after its spraying in the whole surface of a livestock building, promoted optimal digestive health (assessed by fecal score) during the suckling and post-weaning periods. The post-weaning growth performances during the first age (ADG and FCR) were significantly improved.

PDF icon esphm_correge_2014.pdf
2014

Pages