La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 481 à 500 de 1287 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Gaseous emissions during storage of pig solid manure: what lessons for measurements in farms ?

Consulter le resumé

visuel d'intervention / workshop
PDF icon Gaseous emissions during storage of pig solid manure: what lessons for measurements in farms ?
2012

GBPH, retour positif sur les audits d econformité

Consulter le resumé

Porc Mag (FRA), 2017, n° 518, mars, p. 30, par Anne Hémonic

Sanitaire. Entre 2010 et 2013, des groupements ont réalisé des audits pour vérifier le niveau de conformité des élevages aux mesures préconisées dans le Guide de Bonnes Pratiques d'Hygiène (GBPH). Si les résultats sont  très encourageants, il reste encore une marge de progrès.

2017

GEEP : outil de gestion par l’éleveur des impacts environnementaux

Consulter le resumé

Fiche n° 041 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

La production porcine est l’enjeu de fortes attentes sur la question environnementale. Il est donc important de proposer aux éleveurs et à leurs conseillers, des outils de gestion des aspects environnementaux des élevages, capables de produire des indicateurs opérationnels de suivi des performances environnementales.
GEEP a ainsi vu le jour en 2014 et est aujourd’hui disponible, (1) à tout éleveur déjà impliqué dans le suivi de ses performances techniques (GTE) et souhaitant suivre en complément ses performances environnementales, et (2) à tout conseiller susceptible d’accompagner l’éleveur dans cette gestion (relais GEEP).
L’outil calcule 9 indicateurs de performance environnementale quantitatifs : consommation d’eau, d’énergie, émissions d’ammoniac et de gaz à effet
de serre, rejets d’azote et de phosphore, déchets.
Il s’agit d’indicateurs quantitatifs exprimés dans une unité commune permettant la comparaison entre élevages.
Un portail web donne accès à l’outil et à la base de données associée (http://geep.ifip.asso.fr/). Il permet annuellement le calcul des indicateurs environnementaux et l’identification de bonnes pratiques associées permettant d’améliorer ce bilan.
Le réseau est « fermé » : les données et résultats individuels sont confidentiels ; les résultats collectifs sont consultables par les seuls membres du
réseau.
Une partie des indicateurs de GEEP a été retenue dans la démarche professionnelle ID2 (Indicateurs de Développement Durable) menée par le CRP de
Bretagne.

PDF icon fiche_bilan2015_041.pdf
2016

GEEP : un outil pour la Gestion environnementale des elevages Porcins

Consulter le resumé

Fiche n° 17 : IRéduction des impacts environnementaux

La production porcine fait partie des activités fortement attendues sur la question environnementale.

Pour intégrer sa prise en compte dans les pratiques de gestion des éleveurs, il semble pertinent de proposer aux éleveurs des outils de gestion des aspects environnementaux produisant des indicateurs de suivi des performances environnementales. Ces derniers sont utiles aux éleveurs eux-mêmes, gestionnaires de leurs élevages, et à la filière, maillée par des organisations collectives impliquées dans le conseil comme les groupements de producteurs.

La notion de réseau s’avère utile pour observer la situation actuelle et contribuer à son amélioration.

Une analyse de résultats individuels traités collectivement permet d’identifier les techniques et les organisations les plus efficaces et de mesurer l’incidence d’évolutions  ;  à l’échelle individuelle, elles quantifient des marges de progrès.

Ces réseaux permettent également une comparaison internationale avec des concurrents au sein de l’UE ou ailleurs dans le monde.

L’objectif est donc double :

- (1) construire des indicateurs de performance environnementale destinés aux éleveurs et complémentaires des indicateurs de la Gestion Technico Economique (GTE) et de la Gestion Technique du Troupeau de Truies (GTTT),

- (2) alimenter des réseaux collectifs permettant la mutualisation et l’évaluation.

Ces indicateurs peuvent aussi alimenter des projets plus globaux de communication du secteur porcin vers son environnement pour promouvoir son acceptabilité, a l’instar du projet régional ID2 (conduit par le CRP de Bretagne) projet auquel l’Ifip apporte sa contribution technique.

PDF icon fiche_bilan2013_17.pdf
2014

Geep, le nouvel outil de gestion environnementale de l’élevage porcin

Consulter le resumé

Geep est un outil de gestion technique environnementale de l’atelier porcin, complémentaire de la GTE / GTTT. Il s’adresse aux éleveurs et à leurs conseillers.

PDF icon techporc_espagnol_n19_2014.pdf
2014

GEEP, outil de Gestion Environnementale des Elevages Porcins

Consulter le resumé

Fiche n° 028 : réduction des impacts environnementaux et des consommations d'énergie

La production porcine est très attendue sur la question environnementale.
Pour intégrer cette question dans les pratiques de gestion, un outil dédié, Geep, a été conçu pour l’analyse des « aspects environnementaux » (au sens de l’ISO 14 000) des élevages : des indicateurs de suivi des performances environnementales sont ainsi proposés, à destination des éleveurs, gestionnaires des élevages, et de leurs prescripteurs habituels, notamment des organisations collectives comme les groupements de producteurs.
Sur le modèle des outils de GTTT-GTE, GEEP s’inscrit dans un travail en réseau alimentant une base de données collective de références, très utiles pour analyser la situation d’un élevage et déterminer des pistes d’amélioration.
Une analyse de résultats individuels traités collectivement permet d’identifier les techniques et les organisations les plus efficaces et de mesurer l’incidence des évolutions techniques mises en oeuvre. Ces réseaux permettent également une comparaison internationale vis-à-vis de concurrents au sein de l’UE voire mondiaux.
La nécessité est donc de construire des indicateurs de performance environnementale destinés aux éleveurs et complémentaires des indicateurs du réseau de la Gestion Technico Economique (GTE) et de la Gestion Technique du Troupeau de Truies (GTTT). GEEP est ainsi interfacé avec les applications de gestion et réutilise pour l’analyse environnementale, en les complétant, les flux et indicateurs techniques déjà disponibles.

PDF icon fiche_bilan2014_028.pdf
2015

Gestion des animaux de fin de bandes

Consulter le resumé

Fiche n° 056 : réduction des coûts d'élevage

Le poids et le taux de muscle des pièces sont les deux composantes qui déterminent la plus-value technique perçue par l’éleveur lors de la vente de
ses porcs charcutiers. Cette plus-value est le principal levier à sa disposition pour améliorer son revenu, à côté de la réduction des coûts, notamment alimentaires. La forme de la grille de prix incite les éleveurs à mettre en oeuvre des pratiques favorisant l’homogénéité du poids des porcs abattus : homogénéité au sein de la bande tout au long du cycle de production, mais aussi gestion des départs (constitution des lots d’abattage par un tri au sein de plusieurs bandes d’engraissement).
Certains éleveurs choisissent de prolonger la durée d’engraissement des porcs les plus légers pour limiter les pénalités lors du paiement des carcasses.
Si aucune salle n’est dédiée à l’accueil des fins de bande, l’allongement de l’engraissement de ces porcs légers génère des charges alimentaires
supplémentaires (d’autant plus importantes qu’ils ne sont pas très performants), voire un risque sanitaire si un mélange de bandes est réalisé. L’objectif
de l’étude était de mieux connaître les pratiques mises en oeuvre sur le terrain et d’évaluer leur incidence économique pour améliorer le conseil à apporter aux éleveurs sur les possibilités d’optimiser ces pratiques.

PDF icon fiche_bilan2015_056.pdf
2016

Gestion des effluents, épandre ou traiter

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques agricoles et les réglementations, européennes et françaises, limitent l’épandage des déjections animales. En Bretagne, des seuils d’obligation de traitement et des plafonds de surface d’épandage ont été définis pour chaque canton classé en zone d’excédents structurels (ZES). Un même élevage sera donc soumis à des contraintes différentes selon le système d’exploitation dans lequel il s’insère (SAU, cultures…) et sa région d’implantation. Les solutions qu’il mettra en œuvre le seront également (épandage, exportation, traitement, engraissement à façon…).
PDF icon Gestion des effluents, épandre ou traiter
2006

Gestion des impacts environnementaux des élevages porcins (spécialisés ou mixtes) : construction d'un référentiel pour le pilotage de l'évolution des systèmes de production. Projet 2009-2011.

Consulter le resumé

PDF icon Gestion des impacts environnementaux des élevages porcins (spécialisés ou mixtes) : construction d'un référentiel pour le pilotage de l'évolution des systèmes de production. Projet 2009-2011.
2010

Gestion des risques de prix et de revenu en production porcine au Canada : quels enseignements pour la France ?

Consulter le resumé

La variabilité des prix du porc et des intrants qui vient régulièrement affecter leur revenu est un des principaux risques que courent les producteurs de porcs. Les outils publics pour y remédier se réduisent, alors que les risques augmentent. Le rétrécissement des marges et la spécialisation des activités amplifient la vulnérabilité des exploitations. Ces constats conduisent à s’intéresser à une meilleure gestion des risques, à l’échelle du producteur, de la filière, du marché et des Pouvoirs publics.
2008

Gestion des risques, l'assurance revenu au Canada

Consulter le resumé

Au Canada, les gouvernements fédéraux et provinciaux accordent une importance historique à la gestion des risques de l’entreprise agricole. De nombreux programmes associant les agriculteurs et l'État ont été conçus, en l’absence d’une politique de soutien telle que la PAC dans l’Union européenne.

L’ASRA au Québec, et le PCSRA pour tout le pays, sont accessibles aux éleveurs de porcs. Pour stabiliser ou soutenir le revenu des agriculteurs, ces dispositifs bénéficient de financements publics. Ils ont des objectifs et des modalités différents.
PDF icon Gestion des risques, l'assurance revenu au Canada
2005

Gestion environnementale des exploitations porcines : proposition d'indicateurs

Consulter le resumé

Face aux enjeux environnementaux auxquels la production porcine est confrontée, il est suggéré d'en intégrer la gestion dans les élevages en les dotant d'outils. 9 premiers indicateurs sont proposés pour les ateliers porcins qui permettent une gestion individualisée au niveau de l'exploitation et une mutualisation au sein d'un réseau (constitution de « références »). Ils quantifient les consommations (eau, énergie) et émissions (NH3, GES et odeurs) directes, les rejets (N, P2O5, Cu et Zn) et les déchets, ramenés au kilo de porc produit.
PDF icon Gestion environnementale des exploitations porcines : proposition d'indicateurs
2008

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction. Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.
PDF icon Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs
2005

Gestion pharmacologique de la reproduction : le point sur les pratiques des éleveurs

Consulter le resumé

Une enquête a été conduite en 2004 auprès de 200 troupeaux français, afin de préciser les pratiques en matière de gestion pharmacologique de la reproduction.

Ces élevages avaient un niveau d’efficacité technico-économique global élevé.

82 % des éleveurs pratiquent la synchronisation hormonale des cochettes lors de leur introduction, mais sans contrôle préalable de la puberté pour 40 % d’entre eux. Plus de 45 % des éleveurs utilisent occasionnellement des traitements hormonaux en cas de non venue en chaleur des cochettes ou truies sevrées.
2004

GES’TIM – des apports pour l’évaluation environnementale des activités agricoles

Consulter le resumé

Dans un contexte de forte préoccupation concernant le changement climatique et l’impact des activités humaines sur l’environnement, les instituts techniques agricoles animaux (Institut de l’élevage, IFIP, ITAVI) et végétaux (ARVALIS Institut du Végétal, CETIOM, ITB) ont souhaité fournir les moyens méthodologiques pour préciser la contribution de l’agriculture à l’effet de serre.
PDF icon GES’TIM – des apports pour l’évaluation environnementale des activités agricoles
2011

GIE Villefranche Grand Sud - Pôle de compétence interrégional porcin : des réponses au développement durable : l'échangeur de chaleur, le lavage d'air et la récupération des eaux de pluie

Consulter le resumé

PDF icon GIE Villefranche Grand Sud - Pôle de compétence interrégional porcin : des réponses au développement durable : l'échangeur de chaleur, le lavage d'air et la récupération des eaux de pluie
2009

Gie Villefranche Grand Sud : des réponses au développement durable

Consulter le resumé

- l'évacuation rapide des effluents (Guingand N) ;



- le traitement biologique (Levasseur P) ;



- la séparation de phases (Levasseur P).





- le traitement biologique (Levasseur P) ;



- la séparation de phases (Levasseur P).

PDF icon Gie Villefranche Grand Sud : des réponses au développement durable
2009

Gisements d’effluents d’élevage, biomasse végétale et déchets agro-alimentaires pour la méthanisation

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 56

La connaissance fine des ressources en biomasse est une nécessité pour faciliter le développement de la filière méthanisation agricole. A ce titre, deux projets sont en cours de finalisation (fin mi-2018) : l’un sur la biomasse agricole (ELBA), l’autre sur les déchets des industries agro-alimentaires (ValorMap). Tous deux avaient pour objectif principal de réaliser une base de données spatialisée des gisements et de leurs potentiels méthanogènes.

PDF icon Pascal Levasseur, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 96, fiche n° 56
2018

Global sensitivity analysis of a pig fattening unit model simulating technico-economic performance and environmental impacts

Consulter le resumé

Alice Cadéro et al., Agricultural Systems, volume 165, septembre, p. 221-229

Livestock farming system (LFS) models are used to produce key technical or economic outputs. Current models simulate multicriteria performance of LFS, i.e. technical, economic and environmental outputs. Therefore, conducting sensitivity analysis (SA) of these models is increasingly challenging. We developed a pig fattening unit model which is a stochastic, discrete-event mechanistic model with a one-day time step. An individual-based model is used to represent the pigs. Our objective was to perform a global SA of this model while accounting for effects of parameters on all outputs. Due to the model's long computational time, we first performed screening SA using the Morris method to identify and exclude non-influential parameters, and then performed variance-based SA of the influential parameters using metamodels. The most influential parameters were mainly pig characteristics and the disinfection period. This study provides a generic SA sequence adapted for models with a high computational cost and multiple outputs.

2018

Grandes portées : plus de risques à maîtriser

Consulter le resumé

Les grandes portées exposent les porcelets et les truies à des risques spécifiques qu'il faut bien connaître. La mise en oeuvre de bonnes pratiques est plus que jamais nécessaire, pour éviter les défauts de viabilité et valoriser le potentiel des truies.

PDF icon techporc_do_boulot_n9_2013.pdf
2013

Pages