La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 641 à 660 de 1287 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

La pesée par visio 3D : bientôt possible ?

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière et Michel Marcon, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 43

L’une des bases du suivi technique des élevages de porcs est l’analyse des performance de croissance. Pour ce faire, il est nécessaire de peser régulièrement les animaux. Traditionnellement, cette opération est réalisée à l’aide de plateaux peseurs ou de cages de contention collective dotées de jauges de contrainte. La pénibilité de cette tâche ainsi que les ressources à y consacrer (financières, de main d’oeuvre…) sont les principaux freins à la généralisation de la pesée en élevage. Il s’agit d’une opération accidentogène et stressante, à la fois pour les employés et pour les animaux : bruit, contention, manipulation et déplacement des porcs… Depuis plusieurs années, des systèmes de pesée utilisant des technologies d’imagerie ont fait leur apparition sur le marché afin de simplifier cette tâche. Cependant leur taux de pénétration sur le marché reste modeste malgré l’affichage par les constructeurs d’un niveau de précision élevé (proche de 97 %).

PDF icon Yvonnick Rousselière et Michel Marcon, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 43, fiche n° 15
2018

La place de l'éleveur sur la question du bien-être animal

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, par Valérie Courboulay, 14e Journée Régionale Porc, le 21 novembre 2017, Pontivy (Bretagne, France), thème : du bien-être pour les animaux et les éleveurs

PDF icon Visuels d'intervention présentés, par Valérie Courboulay, 14e Journée Régionale Porc, le 21 novembre 2017, Pontivy
2017

La Pologne sur un fil, entre potentiels et menaces ?

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés par Elisa Husson et Boris Duflot, à Space 2018 (Les Matinales de l'Ifip), le 11-14 septembre 2018, Rennes

PDF icon Visuels d'Elisa Husson et Boris Duflot, Matinales au Space IFIP, le 11-14 sept 2018, Rennes
2018

La problèmatique salmonelles en filière porcine

Consulter le resumé

Les salmonelles posent des problèmes de santé publique dans toutes les filières de productions animales avec pour conséquences indirectes des contraintes environnementales,

réglementaires et commerciales.

La complexité de la problématique "salmonelles" repose sur

certaines particularités de cette bactérie.

Les sources de contamination tout au long de la filière porcine sont multiples et par voie de conséquence, les moyens de maîtrise complexes.
PDF icon La problèmatique salmonelles en filière porcine
2001

La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Les Pays-Bas réalisent, en 2011, 8 p. cent de la production porcine européenne, presque autant que le Danemark (8.4 p. cent), derrière la France (10 p. cent), l'Espagne (15,7 p. cent) et l'Allemagne (22,1 p. cent).

Après une chute brutale de production de 1997 à 2003, comment ce pays a-t-il pu renouer avec la croissance de sa production alors que l'environnement reste un défi.

Quels types d'élevages se sont imposés, pour quelles raisons et avec quelles conséquences ?
2012

La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Aux Pays-Bas, la production porcine a connu une croissance très rapide dans les années 60 à 801. Puis, pendant 10 ans, elle s'est stabilisée sous l'effet des premières mesures environnementales. La peste porcine de 1997 a brutalement enclenché une diminution qui s'est poursuivie jusqu'en 2003 sous l'autorité du gouvernement. Depuis 2003, le cheptel est reparti nettement à la hausse, +13% en 7 ans. Cet article analyse comment les Pays‐Bas ont renoué avec la croissance de la production porcine alors que la protection de l'environnement reste un challenge.
PDF icon La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance
2012

La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Poster. Depuis 2003, le cheptel porcin croît aux Pays-Bas (+ 13% sur 7 ans). La restructuration spectaculaire des élevages suscite de vifs débats de société.
PDF icon La production de porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance
2012

La production de porcs Label Rouge, une perspective dans le contexte 2015 ?

Consulter le resumé

Brigitte Badouard, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 9-11

Les performances techniques des élevages Label Rouge en bâtiment sont proches en moyenne des références nationales. En porc fermier Label Rouge, les contraintes techniques supplémentaires entraînent des résultats inférieurs.

PDF icon Brigitte Badouard, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 9-11
2016

La production de porcs lourds en Italie

Consulter le resumé

La production de porcs lourds traditionnelle, représente environ 7,5 millions de porcs produits par an. La valorisation des jambons représente à elle seule 50 % de la valeur totale de la carcasse, le reste étant valorisé en charcuterie. Le prix de base de la rémunération des éleveurs est fixé chaque semaine et correspond à un prix de base classe R, pour un poids vif de 160 kg. A ce prix de base, s’ajoutent des plus-values fixées pour l’année par un contrat signé entre l’éleveur et l’abattoir.
PDF icon La production de porcs lourds en Italie
2004

La production des porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance

Consulter le resumé

Aux Bas-Bas, le cheptel porcin est contingenté par des « droits » (ou quotas), instaurés en 1997 et appelés à disparaître en 2015.

Pourtant depuis 2003, le cheptel porcin est reparti à la hausse (+13 %), après un recul imposé par le gouvernement (réduction de 18% des droits).

C’est pourquoi, l’IFIP a conduit une étude en 2011 afin de :

• décrire la croissance de la production porcine aux Pays-Bas depuis 2003 et le processus de transformation des élevages

• comprendre les raisons du retour à la croissance dans ce pays sous fortes contraintes.
PDF icon La production des porcs aux Pays-Bas : comprendre le retour à la croissance
2011

La production et les flux de porcelets en France

Consulter le resumé

L’étude vise à décrire et analyser les conditions de production et d’échanges des porcelets en France.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

La production et les flux de porcelets en France : volumes, acteurs et prix

Consulter le resumé

Une récente étude de l'IFIP offre un éclairage approfondi sur les flux de porcelets en France. Sur 27 millions de porcelets produits, 9 millions changent d'élevage. 40% sont mis en pension, essentiellement par des naisseurs-engraisseurs après le post-sevrage, 60% vendus, en majorité à 8 kg. Trois références de prix de vente (prix indexé, cotation, coût de revient) correspondent à trois modes de commercialisation (marché, lien direct, cession par les maternités collectives).Les naisseurs-engraisseurs vendent autant de porcelets que les naisseurs spécialisés.
PDF icon La production et les flux de porcelets en France : volumes, acteurs et prix
2009

La production porcine en Espagne. Structures, coûts et résultats

Consulter le resumé

Vingt ans après l'entrée de l'Espagne dans la Communauté économique européenne, la production porcine espagnole a doublé et le pays est devenu un acteur important sur le marché européen de la viande porcine.

Depuis 2004 toutefois, des changements se sont produits, année à partir de laquelle la production s'est stabilisée, tandis que la consommation manifeste des signes de faiblesse.

Dans le même temps, les coûts de revient du porc à la production se sont renchéris. Proches de 1 euro par kg vif en moyenne, ils sont devenus du même ordre de grandeur qu'en France.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2006

La production porcine en Pologne : diagnostic et perspectives de développement

Consulter le resumé

Expertise et devenir de la production porcine en Pologne. Analyse d’élevages et d’entreprises. Rencontres d’éleveurs, gestionnaires, chercheurs, conseillers techniques, banquiers.

PDF icon rap_production porcine_pologne_1997 18,00 €
1997

La production porcine face aux règles environnementales, dans quelques pays de l'Union européenne

Consulter le resumé

L'organisation commune du marché du porc (OCM) dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC), est très légère. Cette production ne béneficie ni d'un prix garanti, ni d'aides publiques. Sa production n'est pas contingentée, ni régulée par un dispositif public de gestion. Le soutien apporté au marché de porc par le budget européen est très faible. A l'exception de mécanisme de protection vis-à-vis des pays tiers, le marché commun du porc est donc entièrement soumis à la loi de l'offre et de la demande.
PDF icon La production porcine face aux règles environnementales, dans quelques pays de l'Union européenne
2006

La production porcine française face à ses défis

Consulter le resumé

La production porcine française fait face à des enjeux importants : la compétition internationale s’accroît, les effets de la réforme de la PAC sont difficiles à cerner, l’élargissement de l’Union européenne a ouvert des marchés mais peut faire surgir de nouvelles concurrences...

Dans ce contexte d'incertitude, les élevages français resteront-ils compétitifs par rapport à leurs principaux concurrents européens ? L’analyse des structures de production constitue un préalable indispensable pour répondre à cette question, sous l'éclairage récent des dernières données de 2003.
PDF icon La production porcine française face à ses défis
2005

La prolificité des truies françaises en 1995-1996 : un spectaculaire bond en avant

Consulter le resumé

1998
La protection sanitaire en élevage de porcs

La protection sanitaire en élevage de porcs

Consulter le resumé

Limiter les risques d’introduction d’un contaminant dans l’élevage et garantir la santé des animaux par des mesures de conduite d’élevage et d’hygiène. Voies de contamination et de propagation des germes pathogènes. Règles à respecter lors de l’implantation de l’élevage et de sa conception générale. La quarantaine, les entrées et sorties des animaux, des hommes et des véhicules, et la gestion des lisiers.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

La qualité de l’eau en élevage : cas pratiques, retours d’audits

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Colloque de l’Association française de médecine vétérinaire (AFMVP), session : la biosécurité : l’alpha et l’oméga, courtes communications, cas pratiques, 30 novembre et 1er décembre 2017, Rennes

La qualité de l’eau d’abreuvement fait partie des mesures de biosécurité essentielles pour maîtriser l’état sanitaire d’un cheptel. En effet, une mauvaise qualité bactériologique et/ou physico-chimique de l’eau peut impacter le statut sanitaire des élevages, soit de façon directe (transmission d’agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement), soit de façon indirecte (présence d’éléments interférents, comme le fer, le manganèse ou le calcium qui peuvent réduire la solubilité des médicaments solubles, diminuer l’efficacité désinfectante de la chloration ou entretenir le dépôt d’un biofilm hébergeant des agents pathogènes).
Dix formations, pris en charges par le Plan Ecoantibio, ont été réalisés par l’Ifip sur les 12 derniers mois. Le programme portait sur l’eau d’abreuvement (la qualité bactériologique et physico-chimique de l’eau, la gestion des abreuvoirs) et l’administration de traitement par pompe doseuse. 77 vétérinaires et techniciens ont suivi la formation en salle qui s’est prolongée, à cinq reprises, par un audit en élevage. L’objectif de cet article est de présenter quelques retours d’expérience sur les audits réalisés (constats et recommandations formulées).

PDF icon Anne Hémonic, colloque de l'AFMVP, 30 novembre et 1er décembre 2017, Rennes
2017

La question de la douleur en élevage

Consulter le resumé

Fiche n° 022 : contribution aux politiques publiques

Parmi les questions posées à l’élevage figure celle de la prise en compte de la douleur infligée aux
animaux.
Largement débattue lors des rencontres « animal et société » en 2008, elle fait l’objet d’un projet CasDAR autour des pratiques d’écornage chez les bovins et de caudectomie chez le porc.
Afin de mieux connaître la manière dont elle est prise en compte en élevage, des entretiens ont été menés auprès d’éleveurs de plusieurs régions
françaises. Ils ont permis de cerner la diversité des points de vue sur la question suivante : Comment les éleveurs perçoivent–ils la douleur de leurs animaux et comment la prennent-ils en charge ?

PDF icon fiche_bilan2014_022.pdf
2015

Pages