La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 561 à 580 de 1284 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Quels sont les motifs de traitement les plus utilisateurs d’antibiotiques ?

Consulter le resumé

visuel d'intervention.

PDF icon hemonic2014b.pdf
2014

Révision du BREF Elevages – les MTD

Consulter le resumé

Fiche n° 18 : Réduction des impacts environnementaux

Les élevages de porcs de plus de 2 000 places de porcs de plus de 30 kg ou 750 places de truies sont soumis à la directive 2010/75/UE (Industrial Emission Directive, dite directive IED) du 24 novembre 2010. Cette directive remplace la directive IPPC (96/91/CE) du 24 septembre 1996 dont une des premières applications concrètes a été l’obligation pour les élevages de porcs et de volailles de déclarer leurs émissions annuelles d’ammoniac (DEP).

Ainsi, depuis le 30 novembre 2007, les projets d’élevages relevant de la directive IED ont pour obligation d’intégrer les « Meilleures Techniques Disponibles » (MTD) pour réduire au maximum l’impact environnemental de leurs activités sur l’eau, l’air et le sol, en se référant a une liste de dispositions techniques reconnues comme telles dans le BREF Elevages. Le processus de révision du BREF Elevages (version 2003) a débuté en 2008 à la demande de la Commission Européenne.

L’IFIP a alors été sollicité, par la profession, pour participer au groupe d’experts en charge de cette révision, en tant que représentant (professionnel) français du secteur porcin, aux côtés de l’ADEME, de l’IRSTEA et du Ministère de l’Ecologie (représentants gouvernementaux).

Dans la version actuelle du BREF Elevages (2003), la majorité des MTD présente d’énormes difficultés de mise en œuvre dans les élevages, notamment français : ces difficultés sont à la fois d’ordre technique mais aussi économique.

Le statut nouveau du BREF Elevages dans la directive IED rend donc particulièrement important le choix des MTD dans la nouvelle version en cours d’élaboration.

Ainsi, l’objectif de l’IFIP, en participant à ce groupe d’experts est d’aboutir à une nouvelle liste de MTD plus compatible avec les réalités technico-économiques.

PDF icon fiche_bilan2013_18.pdf
2014

Animation du RMT Elevages & Environnement

Consulter le resumé

Fiche n° 19 : Réduction des impacts environnementaux

Le RMT « élevages et environnement » animé depuis  2008 par l’IFIP et la Chambre d’Agriculture Régionale de Bretagne propose des outils et des références pour l’évaluation, la maîtrise et la valorisation des impacts des élevages sur l’environnement.  Le réseau unit  12 organisations (IFIP, Institut de l’Elevage, ITAVI, ARVALIS, UNIP, CETIOM, INRA, Chambre d’Agriculture de Bretagne, Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire, ESA Angers, CREPA, Agrocampus Ouest) et rassemble une centaine de membres.

Ce réseau, par la mise en synergie de différentes compétences, permet de répondre  globalement à une thématique qui nécessite une approche multicritère, multi-échelle, en lien avec les productions animales et végétales, et sur des questions allant de la compréhension de processus jusqu’à la production d’outils pour le conseil et l’enseignement.

PDF icon fiche_bilan2013_19.pdf
2014

Introduction : quel est l'impact de l'usage des antibiotiques sur l'antibiorésistance ?

Consulter le resumé

Visuel d'intervention.

PDF icon hemonic2014a.pdf
2014

Coûts de revient et résultats des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Fiche n° 10 : Economlie de la filière

L’observation et l’analyse des résultats économiques des élevages français répondent à de nombreux enjeux. De la rentabilité des élevages dépendent leur capacité à maintenir et développer la production de porcs à l’échelle nationale et dans les différents territoires. La viabilité économique impacte fortement l’évolution des exploitations, en nombre et structures.

PDF icon fiche_bilan2013_10.pdf
2014

Réduire les émissions de gaz à effets de serre des élevages porcins en diminuant les apports protéiques: stratégies et perspectives

Consulter le resumé

Parmi les GES émis en production porcine, les émissions de N2O peuvent être réduites sans perte de performance animale en diminuant les apports en protéines dans les aliments. Pour cela, deux approches complémentaires peuvent être utilisées : améliorer la composition en acides aminés des aliments en apportant des acides aminés alimentaires, et ajuster en dynamique les apports en acides aminés à l’évolution des besoins des animaux. Dans cette étude, nous avons exploré deux options de réduction des émissions GES : l’utilisation accrue des acides aminés alimentaires avec soit une alimentation biphase des porcs à l’engrais (2PAA+), soit une alimentation multiphase (MPAA+). Ces options permettent de réduire les émissions sur l’exploitation de 510 kg CO2e/truie/an pour 2PAA+ et de 692 kg CO2e/truie/an pour MPAA+, soit respectivement une réduction de 29% et 40% par rapport à la situation initiale. Entre 2010 et 2030 et à l’échelle de la France, ces options réduiraient les émissions de 7,4 et 3,7 MTCO2e, pour 2PAA+ et MPAA+, respectivement, soit 22% et 11% relativement à la situation initiale. Avec les efforts de formation et d’aide à la décision engagés, la mise en oeuvre de ces pratiques devrait permettre de réduire les émissions de GES et les coûts d’alimentation, de même que les émissions de NH3 et NO3- associées à l’acidification et l’eutrophisation.

2014

Evaluation des impacts environnementaux des élevages porcins

Consulter le resumé

Fiche n° 16 : Réduction des impacts environnementaux

Les impacts environnementaux des élevages porcins couvrent différents aspects : émissions gazeuses (d’ammoniac et de gaz a effet de serre), utilisation de l’énergie et de l’eau, rejets d’azote et de phosphore.

Les réflexions autour de l’affichage environnemental du Grenelle de l’environnement renforcent la pression exercée en proposant de mettre à disposition des consommateurs des résultats de bilans environnementaux des produits de consommation pour éclairer leurs achats.

Des évolutions des systèmes de production porcins sont donc attendues.

Ce contexte rend nécessaire la production de références environnementales sur les systèmes porcins existants et sur des systèmes « améliorés » pressentis possibles pour demain.

PDF icon fiche_bilan2013_16.pdf
2014

GEEP : un outil pour la Gestion environnementale des elevages Porcins

Consulter le resumé

Fiche n° 17 : IRéduction des impacts environnementaux

La production porcine fait partie des activités fortement attendues sur la question environnementale.

Pour intégrer sa prise en compte dans les pratiques de gestion des éleveurs, il semble pertinent de proposer aux éleveurs des outils de gestion des aspects environnementaux produisant des indicateurs de suivi des performances environnementales. Ces derniers sont utiles aux éleveurs eux-mêmes, gestionnaires de leurs élevages, et à la filière, maillée par des organisations collectives impliquées dans le conseil comme les groupements de producteurs.

La notion de réseau s’avère utile pour observer la situation actuelle et contribuer à son amélioration.

Une analyse de résultats individuels traités collectivement permet d’identifier les techniques et les organisations les plus efficaces et de mesurer l’incidence d’évolutions  ;  à l’échelle individuelle, elles quantifient des marges de progrès.

Ces réseaux permettent également une comparaison internationale avec des concurrents au sein de l’UE ou ailleurs dans le monde.

L’objectif est donc double :

- (1) construire des indicateurs de performance environnementale destinés aux éleveurs et complémentaires des indicateurs de la Gestion Technico Economique (GTE) et de la Gestion Technique du Troupeau de Truies (GTTT),

- (2) alimenter des réseaux collectifs permettant la mutualisation et l’évaluation.

Ces indicateurs peuvent aussi alimenter des projets plus globaux de communication du secteur porcin vers son environnement pour promouvoir son acceptabilité, a l’instar du projet régional ID2 (conduit par le CRP de Bretagne) projet auquel l’Ifip apporte sa contribution technique.

PDF icon fiche_bilan2013_17.pdf
2014

Nouveaux défis de la qualité de l’air en élevages de porcs : Etat des lieux et perspectives

Consulter le resumé

visuel d'intervention.

PDF icon guingand2014-zoopole.pdf
2014

Des pistes pour sensibiliser les éleveurs à un usage raisonné des antibiotiques

Consulter le resumé

Un peu plus d’un quart des éleveurs (27 %) connaissent mal la cible des antibiotiques, selon les résultats d’une étude menée en 2011 et 2012, fondée sur le panel Inaporc, constitué de 171 élevages représentatifs. En effet, 6 % d’entre eux pensent que les antibiotiques agissent sur les virus, 13 % sur les bactéries et les virus, tandis que 8 % ne donnent aucune réponse. La majorité des éleveurs (73 %) sont cependant bien renseignés sur ce point, ce qui est supérieur à la moyenne des Français, qui, en 2009, étaient 42 % à penser que les antibiotiques tuent les virus1.

Toutefois, 12 % des éleveurs connaissent partiellement la différence entre un vaccin, un antibiotique et un anti-inflammatoire, et 8 % l’ignorent totalement. Enfin, 47 % des éleveurs déclarent arrêter le traitement antibiotique prescrit avant la fin de la durée prévue par l’ordonnance si les symptômes cliniques disparaissent (34 % systématiquement, 13 % de façon variable).

Ces résultats confirment la nécessité pour les vétérinaires de délivrer des conseils afin de sensibiliser les éleveurs aux risques d’échecs thérapeutiques et de développement de résistance si le protocole de soins n’est pas respecté. Le praticien doit également jouer un rôle pédagogique concernant l’utilisation des médicaments et leur mode d’action, et expliquer sa prescription en termes de posologie, de mode d’administration et de durée de traitement.

(1) Eurosurveillance editorial team 2010:15(5)

2014

Antibiotic use in French pig farms: Indications and therapeutic strategies

Consulter le resumé

The French EcoAntibio 2017 Plan (1) aims to reduce antibiotic use in veterinary medicine by 25 % in 5 years.

The aim of this study is to review the main reasons for antimicrobial treatments in pig farms. These data will help to develop strategies for reducing antibiotic use.

PDF icon hemonic-p.416-2014.pdf
2014

Recensement et analyse des controverses sur l’élevage en France : Regards croisés de différents acteurs de la société

Consulter le resumé

L’élevage français a connu au cours du temps des évolutions structurelles et fonctionnelles importantes. Ses impacts sur l’environnement naturel et humain, et la sensibilité croissante de la population aux conditions de vie des animaux, ont conduit à une critique de plus en plus radicale des modes d’élevage, émanant de différents acteurs de la société. Dans ce contexte, le GIS Elevages Demain a choisi de consacrer un de ses groupes de travail à l’étude de l’acceptabilité sociale des élevages en France. Cette étude a pour objectif d’offrir aux parties prenantes des débats sur l’élevage, en premier lieu les éleveurs et leurs partenaires, une meilleure connaissance de la diversité et de la robustesse des attentes de la société envers l’élevage, toutes filières considérées, et une compréhension des mécanismes sociaux des controverses et des mobilisations collectives. Il s’agit aussi, pour les organismes de conseil aux acteurs des filières, d’évaluer avec objectivité les écarts entre ce que souhaitent les acteurs économiques et ce que la société, dans toute sa complexité, leur permettra. De cette compréhension, il est attendu non pas la suppression de toutes les contradictions, mais l’identification de pistes d’évolution vers les consensus possibles et ainsi le maintien d’un mouvement d’adaptation indispensable des élevages au contexte économique et social.
Cet article présente le résultat du recensement et de l’analyse des controverses sur l’élevage en France, réalisé sur les principales filières animales.

PDF icon delanoue2014gis-ppt.pdf
2014

Recensement et analyse des controverses sur l’élevage en France : Regards croisés de différents acteurs de la société

Consulter le resumé

L’élevage français a connu au cours du temps des évolutions structurelles et fonctionnelles importantes. Ses impacts sur l’environnement naturel et humain, et la sensibilité croissante de la population aux conditions de vie des animaux, ont conduit à une critique de plus en plus radicale des modes d’élevage, émanant de différents acteurs de la société. Dans ce contexte, le GIS Elevages Demain a choisi de consacrer un de ses groupes de travail à l’étude de l’acceptabilité sociale des élevages en France. Cette étude a pour objectif d’offrir aux parties prenantes des débats sur l’élevage, en premier lieu les éleveurs et leurs partenaires, une meilleure connaissance de la diversité et de la robustesse des attentes de la société envers l’élevage, toutes filières considérées, et une compréhension des mécanismes sociaux des controverses et des mobilisations collectives. Il s’agit aussi, pour les organismes de conseil aux acteurs des filières, d’évaluer avec objectivité les écarts entre ce que souhaitent les acteurs économiques et ce que la société, dans toute sa complexité, leur permettra. De cette compréhension, il est attendu non pas la suppression de toutes les contradictions, mais l’identification de pistes d’évolution vers les consensus possibles et ainsi le maintien d’un mouvement d’adaptation indispensable des élevages au contexte économique et social.
Cet article présente le résultat du recensement et de l’analyse des controverses sur l’élevage en France, réalisé sur les principales filières animales.

PDF icon delanoue2014gis.pdf
2014

Ventilateurs économes : Les résultats sur le terrain

Consulter le resumé

Quelles sont les économies d'énergie réellement permises par les ventilateurs dits "économes" présents sur le marché ? L'Ifip a mis en place un suivi en élevages de trois modèles. Résultats : de 60 à 90% d'énergie épargnée et un investissement rentabilisé en trois ans.

2014

Rapid ultrasonographic examination of stillborn piglets can provide accurate diagnosis of true intra-partum death

Consulter le resumé

High perinatal mortality in modern pig farms has clear economic and ethical issues. Both stillbirths and post-partum mortality exhibit large increases, with variations according to herds. However due to poor supervision, and few necropsies, true stillborn are often misdiagnosed at farm level. The objective of this work was to investigate possible use ultrasonography as a rapid alternative to lung floatation test.

PDF icon boulot2014esphm.pdf
2014

Les motifs des traitements antibiotiques

Consulter le resumé

Dossier spécial : santé de porcs

Dans les élevages de porcs, une part importante des traitements antibiotiques cinble les motifs digestifs des porcs en croissance, les motifs respiratoires en post-sevrage et en engraissement, et les problèmes locomoteurs des porcelets en maternités. Chez la truie, la pathologie urogénitale domine.

PDF icon techporc_hemonicb_n16_2014.pdf
2014

Actes du colloque EMILI 2012 : Emissions of gas and dust from livestock

Consulter le resumé

Du 10 au 13 juin 2012 s’est tenu à St Malo le symposium sur les émissions de gaz et de particules des élevages (EMILI). Près d’une centaine de papiers ont été présentés sous forme de présentations orales ou de posters. Ce document représente la finalisation de ce colloque et regroupe l’ensemble des communications. Il a pour objectif de permettre leurs diffusions vers la communauté internationale scientifique et technique. 
 

PDF icon _bookemili_completweb.pdf
2014

Dépenses de santé : le poste curatif continue à diminuer

Consulter le resumé

Dossier spécial : santé de porcs

L'évolution des dépenses de santé dans les élevages naisseurs-engraisseurs et post-sevreurs-engraisseurs montre une diminution de plus de 40% des dépenses curatives de 2002 à 2012.

PDF icon techporc_correge_n16_2014.pdf
2014

Controverses relatives à l’élevage porcin en France : regards croisés

Consulter le resumé

Malgré ses évolutions, la filière porcine se heurte à des controverses, notamment de la part d’associations. Des entretiens auprès de professionnels de la filière (interprofessions, éleveurs, techniciens, syndicats, chambre d’agriculture) et d’associations militantes (pour l’environnement ou la protection animale) ont été réalisés dans le cadre du groupement d’intérêt scientifique Élevages demain1 afin de lister les sujets contestés.

2014

Contrôle d'ovulation simplifié : un appui dignostique précieux

Consulter le resumé

Guillaume Friocourt, vétérinaire chez Selvet, cabinet du groupe Chêne Vert Conseil, a testé l'intérêt d'un contrôle d'ovulation simplifié dans un élevage souhaitant améliorer ses performances de reproduction. Une expérience très positive.

PDF icon techporc_boulotb_n16_2014.pdf
2014

Pages