La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 641 à 660 de 1287 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Fiche sanitaire n° 1 : Biosécurité = Santé-sécurité

Consulter le resumé

Fiche sanitaire n° 1

PDF icon techporc_fiche_sante-securite_n13.pdf
2013

Elevage de porcs et polyculture : de l’exploitation au territoire

Consulter le resumé

Avec 83 ha pour 1 200 porcs par exploitation en moyenne en 2010, la production porcine n’est pas « hors-sol » en France. Le lien entre production porcine et foncier varie entre systèmes d’exploitation et régions. Comparés aux autres pays européens, les élevages porcins spécialisés en France ont en moyenne un lien au sol plus fort.

PDF icon techporc_roguet_n13.pdf
2013

La biosécurité : L'Ifip vous accompagne

Consulter le resumé

2013

Mise en oeuvre et développement de la production française de «Porc Bio»

Consulter le resumé

Contrairement à d’autres filières agricoles biologiques, la production biologique de porcs n’a que faiblement progressé au cours des dernières années.
L’objectif du programme est d’analyser les freins à ce développement à l’échelon des élevages, des prescripteurs, de l’organisation des filières et de proposer des voies d’amélioration.
Ce travail s’appuie notamment sur :
- l’analyse des caractéristiques techniques et fonctionnelles des élevages de porcs biologiques,

PDF icon bilan_2012web_52.pdf
2013

Exploitations porcines en France : diversité de types et de tailles

Consulter le resumé

La France métropolitaine compte 22 300 exploitations ayant des porcs en 2010, contre 59 500 en 2000. En 10 ans, elle a perdu 7% de son cheptel porcin et 21% de ses truies. Mais la production est principalement réalisée par 11 500 élevages détenant plus de 100 porcs ou plus de 20 truies.
Les exploitations pratiquant l’élevage porcin sont diverses en France. Les exploitations spécialisées dans le porc sont très majoritaires. Cependant des exploitations associant des porcs et des bovins et des exploitations de polyculture-élevage sont très présentes dans certaines régions.

PDF icon 2013bpn435-roguet.pdf
2013

Résultats économiques 2012 des élevages de porcs en France

Consulter le resumé

Les élevages français ont atteint en 2012 leurs meilleurs résultats économiques depuis 2006. L’augmentation du prix du porc a permis une amélioration sensible des marges, malgré des coûts alimentaires très élevés. On reste loin cependant des «grandes» années comme 2001 ou 2006. La situation financière de nombreux élevages reste fragile après cinq années très difficiles.

PDF icon techporc_duflot_n13.pdf
2013

Suivi des usages d’antibiotiques à partir du Panel INAPORC

Consulter le resumé

L’Interprofession Nationale Porcine INAPORC a confié à l’Ifip la mise en place, avec l’appui technique de l’Anses, d’un panel d’élevages permettant de mesurer de manière fiable les quantités d’antibiotiques utilisées dans la filière porcine française, de préciser les modalités d’utilisation de ces antibiotiques (animaux concernés, voies d’administration, motifs de traitement, …) et de comparer les résultats aux autres données disponibles.

PDF icon bilan_2012web_53.pdf
2013

Évaluation des impacts environnementaux des élevages

Consulter le resumé

Les productions animales françaises se trouvent au coeur de nombreux enjeux et doivent à la fois combiner efficacité économique, efficience du travail et respect des attentes sociétales avec une amélioration de leur bilan environnemental. 

Ce dernier recouvre différents aspects : émissions d’ammoniac et de gaz à effet de serre, utilisation de l’énergie et de l’eau, rejets d’azote et de phosphore, qui pèseront de plus en plus sur les systèmes de production animale, surtout lorsqu’ils sont conduits de façon intensive.

PDF icon bilan_2012web_30.pdf
2013

Maîtrise des consommations d’eau en élevage : élaboration d'un référentiel, Identification des moyens de réduction, Construction d’une démarche de diagnostic

Consulter le resumé

L'eau, en tant que ressource naturelle, devient un enjeu environnemental de plus en plus important, compte-tenu d’un usage croissant et des disparités de disponibilité de la ressource. Les productions agricoles sont souvent mises en avant pour le prélèvement important qu’elles exercent sur cette ressource. Or, jusqu'à présent, peu de données de terrain étaient disponibles concernant les niveaux et les conditions d’utilisation de l'eau dans les élevages. Ce projet a permis d’obtenir les consommations d’eau par type d’élevage et par usage.

2013

Référentiel environnemental et socio-économique de systèmes d'élevage porcin conventionnels français - Base pour le pilotage d’une amélioration environnementale

Consulter le resumé

Pour aider les élevages porcins à améliorer leur bilan environnemental, cette étude vise à produire un référentiel à partir de 16 élevages porcins types : huit représentatifs des systèmes existants dominants en France, et huit systèmes évolués construits sur la base d’une optimisation environnementale. Le référentiel fournit pour chacun une estimation des impacts environnementaux d’un kilogramme de porc vif en sortie d’exploitation (par Analyse de Cycle de Vie (ACV)), et des indicateurs socio-économiques de l’atelier porcin.

2013

Insémination : les verrats plaident non coupables

Consulter le resumé

Une étude récente conduite dans un réseau d’élevages, confirme la faible contribution du verrat et de la qualité initiale de la semence aux variations de performances de reproduction.

De nombreux facteurs liés à la conduite d’élevage peuvent interférer avec la qualité de la semence livrée.

PDF icon techporc_boulot_n12_2013.pdf
2013

Elevage et environnement en Allemagne: Menaces de la Commission européenne

Consulter le resumé

Dans les Länder allemands à fortes densités animales, la teneur en nitrates des eaux augmente. La Commission européenne exige que l’Allemagne durcisse fortement sa réglementation sur les engrais organiques.

Les conséquences économiques sont potentiellement très lourdes pour les élevages. Conjuguées à une opposition sociétale croissante et à l’arrivée au pouvoir des Verts en Basse-Saxe, après la Rhénanie du Nord Westphalie et le Schleswig-Holstein, elles sont de nature à freiner la croissance du cheptel porcin dans le nord-ouest du pays, après 10 ans de forte progression.

PDF icon 2013bpn433-roguet.pdf
2013

Quels sont les élevages de porcs techniquement les meilleurs en France ?

Consulter le resumé

L’excellence technique est possible dans tous les modèles d’élevage de porcs, c’est d’abord une question d’hommes. Les éleveurs identifiés comme les meilleurs en 2010 l’étaient déjà pour la plupart il y a dix ans et l’écart se creuse. Pour le groupe des « suiveurs », la course est d’autant plus difficile que les premiers se trouvent engagés dans le cercle vertueux « performances → revenu → investissements → performances ». C’est ce que révèle une étude réalisée par l’Ifip en 2012.

PDF icon techporc_roguet02_n12_2013.pdf
2013

Growth performance and behaviour of entire male pigs under various management conditions

Consulter le resumé

Most literature data on growing entire males were obtained in ad libitum feeding conditions with diet supplied as pellets or mash (dry), and up to a slaughter body weight (sBW) below 120 kg. As a general ban on castration is expected in the EU by the year 2018, more knowledge was required in different management conditions, representative of those observed in the field . Six batches (b) were used to investigate the effect of six bi-modal factors on performance, behaviour (b 3, 4, 5, 6) and boar taint risk (not b 3): group (6/pen) vs. single housed pigs (b 1), ad libitum feeding with dry pellets or liquid feed (b 2), pigs fed ad libitum or restrictively with dry pellets (b 3) or liquid feed (b 4), standard or heavy sBW (119/134 kg, b 5). Boars from b 1 to 5 were obtained from Large White x Pietrain sires, those from b 6 were obtained either from Pietrain (PP) or crossbred Duroc x Pietrain (DxPP) sires. High growth rate and feed efficiency (G:F) are obtained under ad libitum fed pigs both in dry and liquid feeding systems, up to a heavy sBW, and with different types of crossbreeding. Feed efficiency was not influenced by a feed restriction of5% (b 4), whereas it increased with a feed restriction of9% (b 3). Neither feeding conditions nor sBW influenced sexual behaviour, which remained at a low level (<2.5% of the active behaviour). However, amount of negative social behavior (aggression, biting, head knocking) was more important in restrictively fed pigs , both in dry and liquid feeding systems. Lesion score tended to be higher in restricted than in ad libitum fed males with the dry feeding system where only 1 or 2 pigs have a simultaneous access to the feeder. The PP offspring presented a higher lesion score than DxPP ones. Based on performance and behaviour observations, entire males should be fed ad libitum , with attention paid to the sire in order to limit aggression and subsequent lesions.
However, when the boar taint risk is high , a small feed restriction could be pertinent.

PDF icon 2013quiniou-session49.pdf
2013

La semence de verrat à la loupe

Consulter le resumé

Des analyses de la qualité du sperme sont réalisées dans les centres d’insémination artificielle. Si la plupart des examens sont réalisés à l’aide d’un microscope, de nouvelles techniques automatisées se développent.

PDF icon techporc_boulot02_n12_2013.pdf
2013

Apporter la bonne quantité de lumière au bon endroit

Consulter le resumé

Dans un bâtiment d’élevage, un éclairage inadapté peut avoir des répercussions sur les conditions de travail des éleveurs et parfois des conséquences sur les résultats techniques.

PDF icon techporc_massabie_n12_2013.pdf
2013

Résultats 2012 des élevages : Une bouffée d’air au coeur de la crise

Consulter le resumé

2013

11 500 élevages de porcs en France métropolitaine en 2010

Consulter le resumé

La France métropolitaine compte au total 22 300 exploitations élevant des porcs en 2010 contre 59 500 en 2000. Mais la production est principalement réalisée par 11 500 élevages détenant plus de 100 porcs ou 20 truies. Leur taille moyenne est passée de 900 à 1 200 porcs en dix ans. Le modèle naisseur-engraisseur est largement dominant. En dix ans, la France a perdu 7 % de ses effectifs porcins.

PDF icon techporc_roguet_n12_2013.pdf
2013

La santé animale aux Journées de la Recherche Porcine

Consulter le resumé

Quatre publications sur la pathologie respiratoire du porc. Quatre également sur les usages d’antibiotiques et leurs alternatives nutritionnelles. Et enfin, une publication sur une zoonose. Ces thèmes, abordés aux dernières Journées de la Recherche Porcine, reflètent bien les problématiques sanitaires actuelles de la filière porcine.

PDF icon techporc_hemonic_n12_2013.pdf
2013

Le "syndrome de 2ème portée" dans les élevages français : prévalence de différents profils et facteurs de risque

Consulter le resumé

Poster. A l’issue du 1er sevrage, les troubles de reproduction sont fréquents : chaleurs retardées, infertilité, baisse de la taille de portée suivante. Cette étude évalue la fréquence des différentes composantes du « syndrome de 2ème portée » et étudie les facteurs associés à son apparition, au niveau des truies et des élevages.

PDF icon boulot_poster2013jrp.pdf 11,00 €
2013

Pages