La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 60 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Etats-Unis : croissance et exportations

Consulter le resumé

Au cours de ces dernières années, la production porcine américaine s’est accrue régulièrement. Des sociétés de capitaux, détenant un cheptel important, sont montées en puissance au détriment des fermes indépendantes. Elles ont créé les conditions d’une meilleure compétitivité.

Cette évolution a inversé la situation des échanges : les États-Unis sont exportateurs depuis 1995. Avec un solde positif de plus de

200 000 tonnes en 1997, ils commencent à jouer un rôle important dans le commerce mondial de la viande porcine.
PDF icon Etats-Unis : croissance et exportations
1998

Etats-Unis : le porc en crises

Consulter le resumé

Aux Etats-Unis aussi, le marché du porc est en crise.

Mais le prix n'est pas la seule difficulté à laquelle est confronté le secteur.

Depuis dix ans environ, la croissance de la production a été très forte dans certains états. A tel point que leur réglementation en vient désormais à limiter voire à interdire tout nouveau développement.

La troisième crise se traduit par une interrogation : comment les firmes géantes, qui se sont imposées ces dernières années face à la production traditionnelle, passeront-elles ces difficultés synonymes de pertes financières ?
PDF icon Etats-Unis : le porc en crises
1998

Compétitivité de la production porcine - Comparaisons entre les Etats-Unis et la France

Consulter le resumé

Vers le milieu des années 80, la production porcine aux États-Unis, traditionnelle et située dans le Corn Belt, s'est révélée incapable de satisfaire la demande. Des firmes ont alors investi lourdement pour développer de nouveaux systèmes de production dans le sud-est du pays. Très rentables, ceux-ci ont progressé rapidement, gagné d'autres régions et poussé certains éleveurs à s’adapter. On observe actuellement
PDF icon Compétitivité de la production porcine - Comparaisons entre les Etats-Unis et la France
1999

Forte augmentation de la production porcine en Espagne et aux Etats-Unis

Consulter le resumé

1999

Union Européenne : exportations record en 1998

Consulter le resumé

Les exportations européennes ont continué d'augmenter en 1998, sous l'effet des disponibilités et des aides à l'exportation, bienvenues.

La moitié des ventes concerne de la viande, fraîche ou congelée. Les produits transformés représentent un quart des tonnages.

La dynamique du secteur s'exprime par le nombre croissant de pays destinataires, et une offre de plus en plus segmentée. En 1998, les marchés asiatiques ont gagné de l'importance, malgré les difficultés économiques et financières qui les ont affectés.
PDF icon Union Européenne : exportations record en 1998
1999

Les exportations européennes de porc en 1998

Consulter le resumé

L'Union Européenne a exporté 1,2 million de tonnes de produits porcins vers les pays-tiers en 1998, soit 16% de plus qu'en 1997.

Ses ventes ont doublé depuis 1990. Depuis plusieurs années, les importations sont stables, autour de 50 000 tonnes (graphique 1).
PDF icon Les exportations européennes de porc en 1998
1999

Commerce mondial 99 : échanges actifs

Consulter le resumé

Trois millions de tonnes de produits porcins sont échangés chaque année dans le monde. un volume en accroissement continu. L'Union européenne et l'Amérique du Nord réalisent deux tiers des exportations. Trois pays se partagent la moitié des achats. Les premières estimations du commerce extérieur de ces pays pointent sur un nouvel accroissement du commerce mondial des produits du porc en 1999.

PDF icon bp2000n279.pdf
2000

L'ALENA : l'autre grand du commerce international

Consulter le resumé

En 1989, les Etats-Unis et le Canada ont signé un accord de libre échange, élargi au Mexique en 1994 : l'ALENA (Accord Libre Echange Nord Américain).

Depuis quelques années, la croissance de la production porcine de la région se traduit par une augmentation des exportations vers les pays tiers. Le Japon est la première cible, suivi par la Russie et les autres pays d'Asie orientale. La concurrence avec l'Union européenne se fait dans un premier temps sur ces marchés...
PDF icon L'ALENA : l'autre grand du commerce international
2000

Le porc américain est-il compétitif ?

Consulter le resumé

La production porcine américaine est souvent présentée comme un concurrent inéluctable sur le marché européen, capable de produire à très bas prix. En dernier ressort, la concurrence réelle dépend du prix des produits rendus, dans la monnaie du pays. A ce stade, la valeur du dollar a plus d'effet que l'avantage de coût entre les zones de production. Depuis deux ans le billet vert est redevenu cher, ce qui handicape fortement les exportations américaines.

Pour combien de temps ?

PDF icon bp2001n293.pdf
2001

Exportations de l'UE stables sans restitutions

Consulter le resumé

Les échanges sont devenus un élément indispensable de l'équilibre des marchés dans le secteur porcin, garants aussi de la sécurité des approvisionnements.

En 2000, les exportations porcines de l'Union européenne ers les pays tiers sont restées stables, très proches du haut niveau atteint l'année précédente. Malgré l'annulation courant 2000 de la plupart des restitutions.

PDF icon bp2001n295.pdf
2001

Compétitivité de la production porcine : coûts, prix et contraintes

Consulter le resumé

Dans un marché concurrentiel et peu soutenu, la dynamique de la production porcine dépend de sa compétitivité. Celle-ci repose sur les coûts de production et sur la valorisation du porc payé au producteur. Mais de plus en plus d'éléments externes, réglementaires notamment, exercent maintenant une influence déterminante. Un tour d'horizon de la compétitivité de la production porcine européenne avec l'édition 2001 de l'Observatoire de l'ITP.

PDF icon bp2001n296.pdf
2001

Produire en France à faible coût ?

Consulter le resumé

En production porcine, la compétition est européenne depuis quarante ans et prend des dimensions mondiales. Une étude de l'ITP analyse la position de la France. Malgré les évolutions, la disparité des coûts entre élevages y reste importante. Les coûts les plus faibles résultent de causes et conditions multiples, plus ou moins reproductibles.

Mais en moyenne, les élevages espagnols et américains sont mieux placés. D'autres concurrents performants apparaissent, et aussi des charges nouvelles. La recherche d'économies des coûts français reste nécessaire.

PDF icon bp2002n309.pdf
2002

Etats-Unis : le poids des firmes

Consulter le resumé

L'arrivée des intégrateurs en Caroline du Nord, à la fin des années 80, a crée une nouvelle dynamique de production porcine aux Etats-Unis. Compétitif, ce modèle a été reproduit par la suite dans d'autres Etats. L'intégration détient en 2002 la moitié des truies américaines.

Pour assurer leur continuité, les producteurs individuels ont rénové leurs outils et méthodes de production, fortement inspirés par ceux de l'intégration.

La filière modernisée est tournée vers l'exploitation.

PDF icon bp2002n311.pdf
2002

Echanges mondiaux de viande porcine : situation 2002 et évolutions récentes

Consulter le resumé

Les échanges mondiaux de viandes et produits issus du porc recouvrent des marchés et des produits variés. Les principaux acteurs du commerce mondial, l’Union Européenne et l’Amérique du nord, sont confrontés à la montée en puissance du Brésil.
PDF icon Echanges mondiaux de viande porcine : situation 2002 et évolutions récentes
2003

Le Programme Canadien d'Amélioration Génétique des Porcs

Consulter le resumé

Sur les marchés d’exportation, le Canada jouit d’une bonne réputation au niveau du sanitaire mais aussi de la qualité du produit. La génétique terminale Duroc confère au porc canadien une excellente qualité de viande, notamment en terme de gras intramusculaire.

Le système de production canadien doit aussi sa force à un schéma d’amélioration génétique reconnu et efficace.

Les progrès importants permis par l’amélioration génétique ont eu, au cours des dernières décennies, un impact considérable sur la productivité des élevages de porcs canadiens.
PDF icon Le Programme Canadien d'Amélioration Génétique des Porcs
2005

Les exportations et les exportateurs canadiens de porc sur le marché mondial

Consulter le resumé

Le Canada a fortement augmenté ses exportations de viande de porc approchant 1 million de tonnes en 2004. Au Québec,
PDF icon Les exportations et les exportateurs canadiens de porc sur le marché mondial
2005

Canada organisé pour exporter

Consulter le resumé

Avec une production porcine comparable à celle de la France, le Canada vise explicitement l'exportation : 6 porcs sur 10 sont vendus à l’extérieur. Producteur de céréales, de pois et de colza, son bas coût alimentaire le situe en bonne place dans la compétition internationale.

A l'aval, l’organisation de la commercialisation permet à ses entreprises d'aller chercher la valeur ajoutée. Un exemple, qu'une étude récente de l’ITP analyse en détail.
PDF icon Canada organisé pour exporter
2005

Etats-Unis, la filière porc en ordre de bataille

Consulter le resumé

Après une forte restructuration dans les années 1990, la production porcine américaine est aussi portée par la dynamique de l’ALENA. La filière entière se renforce.

Les exportations des États-Unis s’accroissent sur les grands marchés mondiaux. Ils pourraient vendre prochainement à l’UE, s’ils bénéficient de la baisse des protections à l’importation,

en cas d’accord à l’OMC.
PDF icon Etats-Unis, la filière porc en ordre de bataille
2005

Abaissement des protections à l'importation par l'OMC : quels risques pour le marché du porc en France ?

Consulter le resumé

L’étude vise à apprécier le potentiel de compétitivité des principaux concurrents de l’UE et à évaluer les possibilités d’importation et les effets sur le marché du porc et la production française. Premier exportateur mondial de viande porcine, l’UE est confrontée à une présence accrue des autres grands compétiteurs. A l’exportation, le Brésil très dépendant du marché russe, cherche à diversifier ses débouchés.
PDF icon Abaissement des protections à l'importation par l'OMC : quels risques pour le marché du porc en France ?
2005

Abaissement des protections à l'importation à l'OMC : quels risques pour le marché du porc ?

Consulter le resumé

A HongKong, dans le cadre des négociations commerciales de l’OMC, l’Union européenne a accepté de renoncer aux restitutions à l’exportation. Les négociations se poursuivront en 2006. La question de la protection à l’importation sera au centre des débats. L’Union européenne propose des baisses sensibles des droits d’entrée pour les produits agricoles. L’ITP a analysé la compétitivité des fournisseurs potentiels de l’UE, l’impact d’une moindre protection et ses enjeux pour le marché du porc.
PDF icon Abaissement des protections à l'importation à l'OMC : quels risques pour le marché du porc ?
2006

Pages