La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 44 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

L'abreuvement des porcs

Consulter le resumé

• L’eau est un nutriment essentiel pour le porc au même titre que l’énergie, les

protéines, les minéraux et les vitamines.

Son rôle vital est très important puisque la perte d’un dixième de l’eau corporelle

peut conduire à la mort de l’animal alors que le porc peut vivre en ayant

perdu presque toutes ses graisses et plus de 50 % du tissu musculaire.

• L’eau intervient dans de nombreux phénomènes.

C’est l’environnement liquide qui assure les mouvements des nutriments, des déchets et des hormones dans tout le corps.
PDF icon L'abreuvement des porcs
2001
L’abreuvement des porcs

L’abreuvement des porcs

Consulter le resumé

Recommandations et facteurs de variation de la consommation. Systèmes d’abreuvement, diagnostic et entretien des installations.



Édition 2001 - 6 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

Comparaison de différents systèmes d’abreuvement et analyse du comportement des porcs sur un transport de 24h

Consulter le resumé

Aujourd’hui, la présence d’un système d’abreuvement en cours de transport dépend de la durée du trajet. Ainsi, la durée ne doit pas dépasser 8 heures dans un camion non équipé en dispositif d’abreuvement. Cependant, si le lieu de destination est à proximité au terme des 8 heures, la durée du trajet peut être prolongée de 2 heures soit un maximum de 10 heures de temps de transport (Directive 29/95 CE, Arrêté du 5 Novembre 1996, Arrêté du 24 Novembre 1999).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Systèmes d'abreuvement et comportement des porcs lors d'un transport de 24 h

Consulter le resumé

L’étude a pour objectif de déterminer la quantité d’eau utilisée par les porcs au cours d’un transport de 24 heures selon quatre types d’abreuvement (auge/ pipette/ bol/ rien) ainsi que le niveau de déshydratation des porcs et leur comportement lors du transport. Globalement, la présence d’un système d’abreuvement durant un transport de longue durée (24 heures) sans nourriture n’a pas un impact marqué sur l’ensemble des critères physiologiques et éthologiques. En conditions extrêmes, la présence d’eau est cependant souhaitable à la vue des consommations d’eau et des pertes de poids vif.
PDF icon Systèmes d'abreuvement et comportement des porcs lors d'un transport de 24 h
2002

Point réglementaire sur le bien-être des porcs

Consulter le resumé

L’objet de cet article est de présenter les principaux éléments des directives bien-être. Les textes complets sont publiés au journal officiel (JO des 27/01/94, 15/04/00 et 22/01/03).
PDF icon Point réglementaire sur le bien-être des porcs
2006

Local d'embarquement : abreuver c'est gagner

Consulter le resumé

L'IFIP a montré que le rendement carcasse pouvait être significativement affecté quand les porcs ne sont pas abreuvés sur l'aire d'embarquement.
2007

Abreuvement des porcs avant embarquement : impact sur le rendement de carcasse, la qualité de la viande et l'aptitude à la transformation.

Consulter le resumé

Le premier objectif de cette étude est de quantifier la consommation d’eau des porcs abreuvés dans le local d’embarquement selon 2 modalités : temps de présence et 2 modes d’alimentation actuellement majoritaires.

Le second objectif est d’évaluer la perte de poids de carcasse des porcs selon qu’ils sont abreuvés ou non, afin de mesurer l’intérêt de l'abreuvement.

Le troisième objectif est de mesurer l’effet de l’abreuvement sur la qualité de la viande.
PDF icon Abreuvement des porcs avant embarquement : impact sur le rendement de carcasse, la qualité de la viande et l'aptitude à la transformation.
2007

Abreuvement des porcs avant embarquement : impact sur le rendement de carcasse, la qualité de la viande et l'aptitude à la transformation

Consulter le resumé

La France présente des particularités de préparation des porcs à l’élevage en Europe en matière de recommandations pratiques d’ajeunement et d’équipements. Le temps d’ajeunement recommandé est de 22 à 26 heures entre le dernier repas et l’abattage et la majorité des éleveurs (60 %) sont équipés d’une aire de préparation avant chargement (local d’embarquement) où les porcs se reposent de 2 h minimum à parfois 18 heures selon les pratiques des éleveurs (heures de tri et de sortie des porcs).
PDF icon Abreuvement des porcs avant embarquement : impact sur le rendement de carcasse, la qualité de la viande et l'aptitude à la transformation
2009

Conditions d'élevage des porcs et séroprévalence en salmonelles en fin d'engraissement

Consulter le resumé

Cette étude a précisé les conditions d'élevages associées à la prévalence salmonelles des porcs dans 208 élevages naisseurs-engraisseurs et 109 engraisseurs. Des questionnaires ont permis de collecter les informations relatives aux facteurs pouvant influer sur la prévalence.
PDF icon Conditions d'élevage des porcs et séroprévalence en salmonelles en fin d'engraissement
2009

Conditions d'élevage associées à la séroprévalence salmonelles des porcs en fin d'engraissement

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est de préciser les conditions d’élevage associées à la séroprévalence salmonelles des porcs en élevages naisseurs-engraisseurs et engraisseurs. Le statut sérologique « salmonelles » a été établi à partir de « jus de viande » avec le coffret sérologique IDEXX. Des questionnaires ont permis de collecter les informations relatives aux facteurs de risque potentiels. L’analyse statistique a été effectuée par régression logistique pour les deux types d’élevages.
2009

Maîtrise des consommations d'eau en élevage : élaboration d'un référentiel, identification des moyens de réduction, construction d'une démarche de diagnostic

Consulter le resumé

PDF icon Maîtrise des consommations d'eau en élevage : élaboration d'un référentiel, identification des moyens de réduction, construction d'une démarche de diagnostic
2010
Utilisation des pompes doseuses en élevage de porcs : recommandations pratiques

Utilisation des pompes doseuses en élevage de porcs : recommandations pratiques

Consulter le resumé

Cette brochure apporte aux prescripteurs et éleveurs des informations sur une utilisation optimale du médicament et du matériel lors de traitement via l'eau de boisson par pompe doseuse.

Etapes chronologiques de la préparation d'un traitement médicamenteux via l'eau de boisson - Prix indicatifs de matériels et pratiques recommandées - Fiches techniques des étapes en images du traitement par pompe doseuse et de l'entretien du matériel.

48 pages couleurs

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2010

Maîtrise de la consommation d’eau dans les élevages

Consulter le resumé

L’objectif du projet est la construction d’un référentiel sur la consommation d’eau en élevage, s’appuyant sur :

- la connaissance des niveaux de consommation en élevage et de leurs facteurs de variation

- des enquêtes en élevage et un suivi dans les stations expérimentales des partenaires du projet, pour quantifier les consommations d’eau.

- Une identification des techniques, équipements et pratiques en place pour la gestion du poste eau.

- La détermination des moyens d’action à développer pour économiser l’eau et valoriser de nouvelles ressources.
PDF icon Maîtrise de la consommation d’eau dans les élevages
2010

Consommation d'eau : un indicateur de suivi de l'élevage

Consulter le resumé

L'abreuvement représente 94% de l'eau consommée dans un atelier porcin. Pour tous les stades physiologiques, la consommation se concentre autour des repas. Une baisse de l'abreuvement peut signaler un épisode pathologique.

PDF icon techporc_massabie_n8_2012.pdf
2012

Maîtrise des consommations d’eau en élevage : élaboration d'un référentiel, Identification des moyens de réduction, Construction d’une démarche de diagnostic

Consulter le resumé

L'eau, en tant que ressource naturelle, devient un enjeu environnemental de plus en plus important, compte-tenu d’un usage croissant et des disparités de disponibilité de la ressource. Les productions agricoles sont souvent mises en avant pour le prélèvement important qu’elles exercent sur cette ressource. Or, jusqu'à présent, peu de données de terrain étaient disponibles concernant les niveaux et les conditions d’utilisation de l'eau dans les élevages. Ce projet a permis d’obtenir les consommations d’eau par type d’élevage et par usage.

2013

La consommation d’eau en élevage de porcs. Des leviers pour réduire la consommation d’eau en élevage de porcs

Consulter le resumé

L’eau est un enjeu de société car sa disponibilité n’est pas sans limite. Certains épisodes particulièrement chauds comme l’été 2003 ainsi que le réchauffement climatique mettent en évidence la compétition entre l’usage agricole de l’eau et les besoins humains. L’agriculture est alors parfois accusée d’être forte consommatrice d’eau, que ce soit en cultures (comme le maïs dans certaines régions) ou en élevage. Or concernant les différentes productions animales, la consommation d’eau est souvent mal connue.

PDF icon la brochure de 16 pages à télécharger
2014

Détection précoce des pathologies porcines : faites parler l'eau qu'ils boivent

Consulter le resumé

Outil innovant pour le diagnostic sanitaire, le relevé des consommations individuelles d'eau - en cours d'études à l'Ifip - devrait permettre d'améliorer la prise en charge des animaux en cas de pathologies.

2015

Détection précoce et automatisée des problèmes sanitaires

Consulter le resumé

L’IFIP travaille sur le développement d’alertes à partir de différents signaux: sur l’eau (Gestantes, Engraissement, Post-sevrage), sur l’aliment (Gestantes, Engraissement) et sur l’activité (Gestantes, engraissement) : RFID, activité ... pour améliorer le suivi technique et sanitaire.

PDF icon visuels d'intervention de Michel Marcon Space 2015
2015

Sanitaire 2.0 pour les truies gestantes

Consulter le resumé

Michel Marcon, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 40-41

Dossier Santé animale : maîtrise sanitaire : des fondamentaux aux techniques de pointe

Dac de précision, abreuvoirs connectés, accéléromètres mesurant l’activité, etc. : de nombreux capteurs permettent de mieux connaître le comportement des truies et d’identifier les «accidents de parcours». La détection précoce des maladies demande de croiser plusieurs sources de données.

PDF icon Michel Marcon, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 40-41
2016

L’abreuvement, des informations qui coulent de source

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 42-43

Dossier Santé animale : maîtrise sanitaire : des fondamentaux aux techniques de pointe

La collecte d’informations sur la consommation d’eau et sur le comportement d’abreuvement individuel des porcs se présente comme un nouveau levier pour mieux appréhender l’état de santé des animaux. Le développement d’un automate capable d’enregistrer ces données ouvre de nouvelles perspectives, notamment sur la détection précoce de pathologie.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Tech Porc (FRA), 2016, n° 29, mai-juin, p. 42-43
2016

Pages