La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 100 de 114 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Les enjeux et les travaux sur le traitement de l'air

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Nadine Guingand et Solène Lagadec, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : environnement, Quessoy, le 22 novembre 2016, 4 pages.

PDF icon Nadine Guingand et Solène Lagadec, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 4 pages
2017

Les litières en élevage : identification, test et évaluation des techniques ou des pratiques consistant à mieux gérer les litières avec moins de matériaux

Consulter le resumé

L’approvisionnement en litière devient de plus en plus une source d’inquiétude pour les ateliers d’élevage porcin et avicole. En effet, de nouvelles utilisations se développent pour les copeaux et la paille, les principaux matériaux utilisés pour les litières en Bretagne et Pays-de-la-Loire. Il est donc nécessaire de répondre à la question suivante : comment gérer mieux les litières avec moins de matériaux tout en maîtrisant les dégagements gazeux, le bien-être, les pathologies des animaux et la gestion du travail sur l’atelier. Ce projet CASDAR avait donc pour objectif de proposer des solutions techniques concrètes permettant une utilisation optimale des matériaux utilisés comme litière. Les gisements en paille et copeaux ne représentent pas des ressources inépuisables dans les bassins de production avicole et porcine de Bretagne et les Pays-de-la-Loire, bien que cet aspect ne soit pas un point critique pour tous les éleveurs. Des techniques et pratiques prometteuses ont pu être identifiées, testées et évaluées comme l’utilisation d’additifs biologiques, de matériaux « alternatifs » à la paille et aux copeaux (par exemple le miscanthus ou les menues pailles), le bétonnage des sols des poulaillers, la réduction des quantités de paille associée à l’augmentation de la fréquence de paillage en production porcine… Les principaux résultats obtenus dans le cadre de ce programme de recherche, ont été réunis sous forme de fiches afin de réaliser deux brochures complémentaires : «Élever des porcs sur litière. Comprendre le fonctionnement, améliorer les résultats » et « Vers une gestion efficace des litières, de l’approvisionnement aux techniques d’élevage avicole ».

2014

Lisier flottant : une technique simple pour réduire les émissions d’ammoniac et d’odeurs en porcherie

Consulter le resumé

FR

Les élevages de porcs doivent réduire leur impact environnemental sur l’air, l’eau et le sol. Les émissions gazeuses sont particulièrement visées dans les directives IED (2010/75/UE) et NEC (2001/81/CE). Plus généralement, les élevages porcins ont une image négative pour leur environnement proche, notamment du fait de nuisances olfactives. La technique du « lisier flottant » pourrait permettre de réduire les émissions d’ammoniac et d’odeurs des porcheries sans modifier radicalement les bâtiments ni réaliser d'investissements considérables en équipements. Deux salles abritant chacune 60 porcs ont été suivies au cours de deux bandes élevées (B1 et B2) en périodes climatiques contrastées. Les deux salles ne diffèrent que par la gestion des effluents. Pour la salle témoin (T), le lisier est stocké dans une préfosse sur toute la durée d’engraissement des animaux. Pour la salle sur lisier flottant (LF), 40 litres d’eau par porc sont déversés dans la préfosse avant l’entrée des porcelets, puis après la vidange de la préfosse lors du changement d’aliment. L’objectif de ce lit d’eau est d’empêcher la sédimentation de la fraction solide en fond de préfosse, mais aussi de faciliter l’évacuation des effluents lors des vidanges tout en permettant la solubilisation de l’ammoniac présent dans les urines et les fèces. Les performances zootechniques, les émissions gazeuses (ammoniac et GES, d’odeurs et de particules, ainsi que les volumes et compositions des effluents produits ont été mesurés sur l’ensemble des deux bandes. Aucun effet sur les performances zootechniques n'a été observé. La réduction d’émission d’ammoniac est respectivement de 21 et 24% pour B1 et B2. Aucun effet n’a été mesuré sur l’émission de N2O pour les deux bandes. L’émission d’odeurs est réduite de 25% pour B1 par rapport aux émissions de la salle Témoin. Cette technique s’avère donc efficace et présente l’intérêt d’être adaptable à l’ensemble du parc de bâtiments existants.

ENG

Slurry removal : a simple way to reduce ammoniac and odours emitted by piggeries

Several European directives (Industrial emission directive 2010/75/UE and National emission ceilings directive 1996/61/CE) are focused on the reduction of gaseous emissions, especially ammonia. Because of their impact on air quality, pigs and poultry farms are particularly concerned by these regulations. At the same time, a major issue of pig production is odour annoyance which can have a serious impact on its development in France. The aim of this study was to show that it is possible to reduce ammonia and odours emitted by piggeries with the implementation of a new slurry management technique based on the use of water. In two batches of fattening pigs (B1 and B2), measurements of ammonia, GHG and odours were carried out on the exhaust air of two rooms which only differed in manure management. In the first room (control room), the slurry was stored in the pit during the whole fattening period. In the second room (LF), a fine layer of water (40 l/pig) was discharged into the pit before pigs entered. The day of the feed change, the pit was emptied and an additional layer of water (40 l/pig) was discharged. No effect of the treatment was observed on animal performance. In the LF room, NH3 daily emission per pig was reduced by 21% (B1) and 24% (B2) in comparison to emissions from the reference room. No effect on N2O emission was measured. Amount of odour emitted by the LF room was 25% lower than from the reference room. In case of existing buildings, this technique allows ammonia and odour emissions to be reduced without any major modification to the building structure and with no economic impact.

PDF icon Nathalie Guingand et Alexandre Rigani, 48es JRP, 2-3 février 2016, Paris, p. 171-176
2016

L’élevage porcin a des atouts pour l’environnement

Consulter le resumé

Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 23-24

La maîtrise de la production réduit ses impacts environnementaux et optimise le cycle de l’azote. Des arguments à faire valoir face à l’image de modèle pollueur souvent renvoyée aux consommateurs.

PDF icon Sandrine Espagnol, Réussir Porc - Tech Porc (FRA), 2018, n° 257, avril, p. 23-24
2018

L’exposition des travailleurs à l’ammoniac et aux particules est-elle importante ?

Consulter le resumé

Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 25-27

Dossier : ammoniac et particules dans l'air : mieux connaître pour mieux prévenir

En élevage, les travailleurs, éleveurs et salariés, évoluent dans un air potentiellement chargé en gaz et particules. Cela peut avoir un impact sur leur santé. Connaître les niveaux d’exposition des travailleurs et identifier les facteurs de variabilité sont les bases pour prévenir au mieux du risque.

PDF icon Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 25-27
2017

Measuring gaseous emissions from stored pig slurry

Consulter le resumé

The study tested the use of dynamic floating chambers to measure emissions factors of ammonia (NH3), nitrous oxide (N2O) methane (CH4) and carbon dioxide (CO2) from stored pig slurry and measured the variations of the emissions in time and space. In 2006, dynamic floating chambers were used for the continuous measurement of gaseous emissions from two experimental tanks filled with fattening pig slurry stored for two summer months and in a pit filled repeatedly with mixed slurry between October and March.

PDF icon Measuring gaseous emissions from stored pig slurry
2008

Mesure des émissions gazeuses au stockage de lisier porcin

Consulter le resumé

L'étude a deux objectifs : valider l'utilisation de chambres dynamiques flottantes pour mesurer les émissions d'ammoniac (NH3), de protoxyde d'azote (N2O), de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2) au stockage de lisiers porcins, et mesurer les variations temporelles et spatiales des émissions en fonction des modalités de stockage.
PDF icon Mesure des émissions gazeuses au stockage de lisier porcin
2009

Mesure des émissions gazeuses au stockage de lisier porcin

Consulter le resumé

L’étude avait 2 objectifs: valider l’utilisation de chambres dynamiques flottantes pour mesurer les émissions d’ammoniac (NH3), de protoxyde d’azote (N2O), de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2) au stockage de lisiers porcins, et mesurer les variations dans le temps et l’espace des émissions en fonction des modalités de stockage.
PDF icon Mesure des émissions gazeuses au stockage de lisier porcin
2009

Mesurer les émissions gazeuses en élevage. Gaz à effet de serre, ammoniac et oxydes d'azote

Consulter le resumé

Cet ouvrage fait le point sur les méthodes de mesure utilisées en France pour quantifier les émissions de gaz à effet de serre, d’ammoniac et d’oxydes d’azote des systèmes d’élevages. Il guide l'utilisateur dans ses choix pour identifier les méthodes les plus adaptées à ses objectifs et moyens.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

Mise au point d'une méthode de mesure simplifiée des émissions d'ammoniac et de gaz à effet de serre (CH4, N20) d'un bâtiment de porcs à l'engrais

Consulter le resumé

L‘objectif de l‘étude est la mise au point d‘une méthode de mesure simplifiée des émissions d‘ammoniac et de GES d‘un bâtiment fermé en ventilation dynamique abritant des porcs à l‘engrais (Guingand et al., 2010; Guingand et al., 2011). La mise au point d‘une méthode simplifiée, basée sur des mesures ponctuelles doit permettre de combiner réduction du temps et coût de réalisation sans pour autant altérer la précision des données acquises.

2015

Mise au point d'une méthode de mesure simplifiée des émissions d'ammoniac et des gaz à effet de serre des bâtiments d'élevage de porc en engraissement

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est de mettre au point une méthode de mesures, simple et fiable, applicable à un grand nombre d’élevages porcins afin de contribuer à l’amélioration des connaissances sur les facteurs d’émissions pour l’ammoniac et les gaz à effet de serre. Des mesures ont été réalisées en continu sur deux bandes de porcs charcutiers tant sur le volet émissions gazeuses que sur les paramètres zootechniques et environnementaux.
PDF icon Mise au point d'une méthode de mesure simplifiée des émissions d'ammoniac et des gaz à effet de serre des bâtiments d'élevage de porc en engraissement
2011

Modelling of manure production by pigs and NH3, N2O and CH4 emissions. Part I: animal excretion and enteric CH4, effect of feeding and performance

Consulter le resumé

A mathematical model was developed from literature data to predict the volume and composition of pig’s excreta (dry and organic matter, C, N, P, K, Cu and Zn contents), and the emission of greenhouse gases (CH4 and CO2) though respiration and from the intestinal tract, for each physiological stage (post-weaning and fattening pigs and lactating and gestating sows). The main sources of variation considered in the model are related to animal performances (feed efficiency, prolificacy, body weight gain, etc.), to water and nutrient intakes and to housing conditions (ambient temperature).
2010

Modelling of manure production by pigs and NH3, N2O and CH4 emissions. Part II: effect of animal housing, manure storage and treatment practices

Consulter le resumé

A model has been developed to predict pig manure evolution (mass, dry and organic matter, N, P, K, Cu and Zn contents) and related gaseous emissions (methane (CH4), nitrous oxide (N2O) and ammonia (NH3)) from pig excreta up to manure stored before spreading. This model forms part of a more comprehensive model including the prediction of pig excretion.

2010

Modelling of manure production by pigs. Effect of feeding, storage and treatment on manure characteristics and emissions of ammonia and greenhouse gazes

Consulter le resumé

PDF icon Modelling of manure production by pigs. Effect of feeding, storage and treatment on manure characteristics and emissions of ammonia and greenhouse gazes
2007

Moins de paille e engraissement : quelles conséquences ?

Consulter le resumé

La production sur litière en porcs répond aux attentes sociétales en termes de bien-être. Les disponibilités en paille sont toutefois limitées. Réduire les quantités de paille par porc charcutier provoque une augmentation des émissions de gaz et d'odeurs.

PDF icon techporc_guingand_n14_2013.pdf
2013

Moins d’ammoniac et de particules dans l’air, comment faire ?

Consulter le resumé

Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 32-34

Dossier : ammoniac et particules dans l'air : mieux connaître pour mieux prévenir

Bien gérer l’ambiance dans les salles, évacuer fréquemment les déjections et limiter l’utilisation d’asséchants, telles sont les solutions identifiées dans l’étude AIR Éleveur pour réduire l’exposition des travailleurs à l’ammoniac et aux particules. Pour compléter ces résultats, voici d’autres techniques pour limiter la mise en suspension des particules ou réduire la teneur en ammoniac dans l’air.

PDF icon Solène Lagadec et al., Tech Porc (FRA), 2017, n° 37, septembre-octobre, p. 32-34
2017

Nitrogen and phosphorus consumption, utilisation and losses in pig production: France

Consulter le resumé

Although pig density in France (80 pigs produced/year/km2) is lower than on average in the European Union (140 pigs/year/km2), some regions with intensive animal production (720 pigs/year/km2) have to face environmental problems related to a surplus of animal manure. According to the legislation, the amount of nitrogen from animal manure should not exceed 170 kg/ha. The actual situation for nitrogen and phosphorus consumption, utilisation and losses in pig production in France is described in this paper.
1999

Optimisation de l’efficacité du lavage d’air en élevage porcin

Consulter le resumé

Le lavage d’air présente l’avantage d’agir à la fois sur les émissions d’ammoniac et sur les émissions d’odeurs. Cependant, il subsiste des interrogations sur l’optimisation de cette filière de traitement de l’air.

PDF icon bilan_2012web_33.pdf
2013

Petite méthanisation en élevage de porc : il faut encore réduire les coûts

Consulter le resumé

La petite méthanisation à la ferme permet de réduire de 20 à plus de 50 % les émissions directes de gaz à effet de serre d’une exploitation porcine. Les différents modèles simulés ne sont toutefois pas rentables dans les conditions économiques actuelles et hors situation particulière. Des efforts de réduction des coûts d’investissement sont notamment nécessaires.

PDF icon techporc_levasseur_n11_2013.pdf
2013

Prospective 2020-2030 sur les émissions gazeuses

Consulter le resumé

Fiche n° 20 : Réduction des impacts environnementaux

La réglementation européenne oblige les éleveurs soumis à la directive IED (directive 2010/75/UE), c’est-à-dire de plus de 2 000 places de porcs de plus de 30 kg ou 750 emplacements de truies, à déclarer leurs émissions annuelles d’ammoniac.

Pour cela, l’IFIP avait contribué en 2006 à la réalisation d’une grille de calcul permettant aux éleveurs de calculer simplement leurs émissions annuelles à partir de leurs effectifs et de certains itinéraires techniques. Ces déclarations sont utilisées par le CITEPA (Centre Interprofessionnel des Techniques d’Etudes de la Pollution Atmosphérique) qui est en charge de l’établissement des inventaires nationaux.

PDF icon fiche_bilan2013_20.pdf
2014

Pages