La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 41 à 42 de 42 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Evaluation des contributions respectives de l'androsténone et du scatol à la manifestation des odeurs sexuelles des viandes de porcs mâles entiers - Résultats préliminaires d'une étude menée dans 7 pays européens

Consulter le resumé

L'objet du présent travail était d'essayer d'arriver à un consensus Européen sur la contribution respective de l'androsténone et du scatol à la manifestation des odeurs sexuelles.

Un total de 4536 animaux ont été élevés dans 6 pays au cours de 2 répétitions. Des mesures rapides des teneurs en androsténone et en scatol ont été effectuées. Sur l'ensemble des pays, on observe que 26% et 11% des animaux présentent des teneurs en androsténone >1 ppm et en scatol >0,22 ppm, respectivement. Il n'y a pas de différences entre répétitions, mais il existe de fortes disparités entre pays.
PDF icon Evaluation des contributions respectives de l'androsténone et du scatol à la manifestation des odeurs sexuelles des viandes de porcs mâles entiers - Résultats préliminaires d'une étude menée dans 7 pays européens
1998

Evaluation de l'acceptabilité et caractérisation de l'odeur de cuisson de longes et de lardons issus de porcs comprenant différents taux d'androsténone et de scatol - Comparaison de deux méthodes de cuisson

Consulter le resumé

Deux méthodes de cuisson, cuisson au four et cuisson à la poêle, ont été utilisées pour évaluer l'odeur de cuisson de lardons et de longes de porcs femelles et appartenant à 3 classes de concentrations d'androsténone et de scatol. L'odeur de cuisson a été caractérisée par un jury entraîné allemand et un jury entraîné français et évalué sur le plan hédonique par un panel de consommateurs français.
PDF icon Evaluation de l'acceptabilité et caractérisation de l'odeur de cuisson de longes et de lardons issus de porcs comprenant différents taux d'androsténone et de scatol - Comparaison de deux méthodes de cuisson
1998

Pages