La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 4 de 4 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Utilisation de bactériophages pour le contrôle de Listeria durant la conservation de charcuteries cuites

Consulter le resumé

Bastien Frémaux, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 56

L’utilisation de bactériophages virulents pour la maîtrise du danger L. monocytogenes dans les aliments suscite un intérêt grandissant. Certaines solutions de bactériophages anti- L. monocytogenes, telle que le Listex P100™ (Micreos), ont récemment été approuvées par la « Food and Drug Administration (FDA) » et « l’US Department of Agriculture (USDA) » pour leur utilisation dans les aliments. Leur utilisation dans le domaine de l’agroalimentaire est actuellement débattue au sein de l’Union Européenne. L’EFSA a notamment souligné le besoin de multiplier les études scientifiques avant de pouvoir émettre un avis objectif sur le sujet.

PDF icon Bastien Frémaux, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 56
2020

Les bactériophages, un moyen de maîtrise supplémentaire des bactéries indésirables dans les aliments ? / Bacteriophages—ready to join the arsenal of measures for controlling unwanted bacteria in food?

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 6(1), 37-45 - La revue R&D de la filière porcine française

La qualité et la sécurité microbiologique des aliments sont des prérequis indispensables à leur mise sur le marché, et constituent une préoccupation constante des entreprises de l’agroalimentaire. A cette fin, l’utilisation de bactériophages virulents pour le bio-contrôle de bactéries indésirables suscite un intérêt croissant. Ces virus bactériens présentent de nombreux avantages, à savoir leur caractère naturel, leur innocuité vis-à-vis de l’homme (statut GRAS des solutions de phages commerciales), leur spécificité d’hôte, leur remarquable stabilité dans les aliments sans en altérer leurs propriétés organoleptiques. L’efficacité lytique des phages vis-à-vis de leur hôte bactérien dans les aliments a été évaluée au travers de nombreux travaux. Cette efficacité est conditionnée par de multiples facteurs inhérents aux phages et à la bactérie cible, les conditions d’application et les caractéristiques de l’aliment traité. Ce travail de synthèse a été réalisé dans l’optique d’éclairer le lecteur quant au potentiel des bactériophages comme moyen de maîtrise de bactéries pathogènes ou d’altération dans les aliments. Sont exposés dans cette synthèse quelques généralités relatives aux bactériophages, leurs mécanismes d’action et les principaux facteurs pouvant influencer leur efficacité dans les aliments. Le cadre réglementaire actuel est également présenté.

35,00 €
2020

Procédés de bio-préservation

Consulter le resumé

La biopréservation ou bioprotection est une méthode de conservation des aliments faisant appel à des microorganismes ou des à «composés naturels» en opposition à l’utilisation de conservateurs dits « chimiques » classiquement utilisés dans les IAA. Cette thématique a fait l’objet de nombreux travaux ces deux dernières décennies.
PDF icon Procédés de bio-préservation
2008

Procédés de biopréservation alilmentaire.

Consulter le resumé

La biopréservation est une méthode « naturelle » de conservation des aliments, destinée à contrôler la croissance des germes pathogènes et/ou bactéries d'altération tout en préservant les qualités sensorielles et nutritionnelles. Il existe différentes techniques de biopréservation, comme l'utilisation de bactéries lactiques ou de métabolites bactériens (acide lactique, peroxyde d'hydrogène ou encore des bactériocines...). Des systèmes enzymatiques naturels tels que le système lactoperoxydase peuvent également être utilisés en biopréservation.
2008