La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 16 de 16 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 54-55

Dans le cadre du suivi de la gestion des ressources génétiques, l’IFIP veille à la mise en place et à la réalisation du programme de conservation des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.
Ce programme est axé sur la gestion des animaux vivants mais possède également une orientation ex situ avec l’adhésion au GIS Cryobanque Nationale. Par ailleurs, l’IFIP apporte sa contribution pour évaluer la gestion de la variabilité génétique intra-race des populations et calculer l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.

L’IFIP anime le Ligéral qui est l’association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs. Le Ligéral est l’organisme de sélection porcine qui a été agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour tenir les livres généalogiques des six races locales porcines.

PDF icon Herveline Lenoir, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 54-55, fiche n° 25
2018

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque et appui aux races locales

Consulter le resumé

Herveline Lenoir, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 104

L’IFIP participe à l’encadrement du programme de conservation des ressources génétiques : gestion des animaux vivants et adhésion à la Cryobanque Nationale.

L’IFIP suit et gère la variabilité génétique intra-race des populations et l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection. L’IFIP anime le Ligéral, livres généalogiques des races locales.

Le Ligéral, agréé par le Ministère de l’Agriculture, détient les livres généalogiques des 6 races locales porcines : Pie Noir du Pays Basque, Bayeux, Gascon, Cul Noir Limousin, Blanc de l’Ouest et Nustrale.

PDF icon Herveline Lenoir, Bilan 2016, mai 2017, p. 104, fiche n° 64
2017

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 024 : contribution aux politiques publiques

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) par un suivi de la variabilité génétique intra-race et de l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien technique pour le fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs).
Le LIGERAL est agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2014_024.pdf
2015

Les races locales de porcs en France

Consulter le resumé

Plaquette du Ligeral sur les 6 races locales : porc blanc de l'Ouest, porc de Bayeux, porc cul noir du Limousin, porc basque, porc gascon, porc nustrale.

PDF icon plaquetteligeral.pdf
2013

Les races porcines en France. Les races sélectionnées. Les races locales

Consulter le resumé

Affiche représentant les différentes races sélectionnées et les races locales

Poster
PDF icon Les races porcines en France. Les races sélectionnées. Les races locales
2010

Carte des races locales

Consulter le resumé

Localisation sur le territoire français des races locale format A3.
PDF icon Carte des races locales
2009

Bilan des effectifs, des performances de reproduction et de la variabilité génétique des 6 races locales

Consulter le resumé

Les données extraites de la base informatique du LIGERAL permettent de dresser un bilan sur les 10 dernières années tant sur les effectifs, les performances de reproduction que sur la variabilité génétique des 6 races locales porcines françaises agréées. Concernant les évolutions du cheptel, les races Gasconne et Basque se distinguent par leur fort développement alors que les races Bayeux, Limousine et Porc Blanc de l'Ouest affichent une légère baisse. La race Nustrale, récemment agréée, présente des effectifs intermédiaires.
PDF icon Bilan des effectifs, des performances de reproduction et de la variabilité génétique des 6 races locales
2008

Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine

Consulter le resumé

Le maintien de la variabilité génétique des races locales porcines repose sur une gestion rigoureuse des accouplements. Le stock de semences conservées dans la Cryobanque Nationale constitue une sauvegarde du patrimoine destiné à permettre la reconstitution d'une race en cas d'extinction. L’expérience concerne l’utilisation des stocks de la Cryobanque Nationale pour gérer la variabilité en élevage, montrant ainsi la complémentarité des outils de conservation in situ et ex situ.
PDF icon Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine
2008

Le porc Blanc de l’ouest

Consulter le resumé

Les origines remontent au type du porc Celtique

qui peuplait l’Ouest de la France à la fin du

Moyen-Age. Porc de grande taille à tête camuse

et aux oreilles tombantes. Des Flandres à la Bretagne, il apparaît sous le nom de races

Flamande, Boulonnaise, Normande et Craonnaise.

PDF icon Le porc Blanc de l’ouest
2007

Diversité génétique des populations porcines françaises dans les régions chromosomiques soumises à la sélection : projet DIVQTL

Consulter le resumé

Le projet DIVQTL avait pour but d'analyser la diversité génétique de la quasi-totalité des populations porcines françaises présente au sein de 8 régions du génome contenant des QTL ou des gènes majeurs. Une première phase a été réalisée sur 1 000 animaux avec 10 marqueurs microsatellites, suivie d'une deuxième phase où une sélection de 300 individus représentatifs des différentes races a été analysée sur 27 microsatellites complémentaires ainsi qu'un premier jeu de 29 SNP.
2006

Effectifs et performances de reproduction des 5 races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Les évolutions des effectifs de reproducteurs et du nombre d’élevages ainsi que leur répartition géographique sont décrites pour chacune des cinq races locales. Le Gascon et le Basque connaissent le développement le plus favorable, le Bayeux et le Limousin une situation intermédiaire, tandis que le Blanc de l’Ouest traverse une période difficile. Dans toutes les races, les améliorations doivent porter sur la conduite d’élevage et le choix des futurs reproducteurs afin d’accroître les performances de reproduction : pourcentage de truies productives, nombre
PDF icon Effectifs et performances de reproduction des 5 races locales porcines françaises
2002

Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales

Consulter le resumé

Cette étude confirme les faibles performances d’engraissement des races locales par rapport aux races améliorées Seul le Porc Blanc de l’Ouest se distingue par des performances zootechniques intermédiaires entre les trois autres races

locales et le Large White.

Cette situation est encore aggravée si l’on considère les performances de reproduction. Le Blanc de l’Ouest confirme sa position intermédiaire.

Pour toutes ces raisons, la valorisation de tels animaux n’est possible qu’en dehors des filières habituelles. La finition extensive
PDF icon Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales
2002

Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique

Consulter le resumé

L’analyse généalogique de quatre races porcines en sélection (Large White lignée femelle, Large White lignée mâle, Landrace français et Piétrain) et de cinq races locales en conservation (Basque, Gascon, Blanc de l’Ouest, Limousin et Bayeux) a été réalisée à partir de l’étude des pédigrees.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique
2001

Comparaison au Large White de quatre races locales porcines françaises pour les performances de croissance, de carcasse et de qualité de viande

Consulter le resumé

Le but de cette étude est de comparer les performances de croissance, carcasse et qualité de la viande de quatre races porcines locales (Gasconne, Basque, Limousine et Blanc de l’Ouest) par rapport à un témoin Large-White. Cette comparaison a été effectuée dans deux conditions d’élevages différentes et pour deux poids d’abattage (100 et 150 kg).

Après engraissement, un tiers des animaux ont été abattus à 100 kg. Les autres ont été répartis entre deux types de finition - semi-claustration ou extensive - et ont été abattus vers un poids de 150 kg.
PDF icon Comparaison au Large White de quatre races locales porcines françaises pour les performances de croissance, de carcasse et de qualité de viande
2000

Etude des performances de reproduction de 5 races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Les données de 6031 portées des cinq races locales porcines françaises (Basque, Bayeux, Gascon, Limousin et Blanc de l’ouest) ont été analysées pour étudier deux variables de taille de portée (nombres de porcelets nés vivants ou sevrés par portée). Les résultats soulignent la nécessité de pratiquer un minimum de sélection sur la taille de portée puisque ce caractère est en train de se dégrader (-0,036 porcelet né vivant par an et -0,029 porcelet sevré par an).
PDF icon Etude des performances de reproduction de 5 races locales porcines françaises
2000

Premier bilan annuel des performances de reproduction des cinq races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Depuis 1996, une base de données informatisée a été mise en place à l’ITP pour la gestion des informations concernant les 5 races locales porcines françaises : Basque, Bayeux, Gascon, Limousin et Blanc de l’Ouest. Le fonctionnement de cette base de données est présenté en détail au travers des informations récoltées et stockées,

du schéma de transmission des données et des documents diffusés.

L’informatisation de ces informations rend possible la valorisation de ces données sous forme d’un bilan annuel des performances de
PDF icon Premier bilan annuel des performances de reproduction des cinq races locales porcines françaises
1999