La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 37 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Analyse environnementale d'installations de méthanisation agricole en élevages bovins

Consulter le resumé

A. Gac (IDELE) et al., Journées 3R, 5 et 6 décembre 2018, Paris

Dans le cadre d’une évaluation de la performance environnementale de la production de biogaz agricole, quatre scénarios de méthanisation impliquant des effluents d’élevage bovin ont été étudiés : en production laitière et allaitante, en micro-méthanisation (50 kW de puissance installée) ou méthanisation à la ferme avec co-substrats (200 kW), avec ou sans traitement du digestat. Leurs bilans environnementaux ont été évalués par Analyse de Cycle de Vie au regard de deux objectifs distincts : la production d’énergie renouvelable et la réduction des impacts environnementaux des élevages. Les résultats confirment l’intérêt de la méthanisation comme source d’énergie verte comparativement au mix électrique français. En ce qui concerne les effets sur les bilans environnementaux des élevages, les résultats sont moins tranchés. Sur les situations étudiées, les installations de 200 kW sont plus performantes pour produire de l’énergie, mais peuvent engendrer des impacts supplémentaires par rapport à un élevage sans méthanisation, du fait d’étapes supplémentaires dans la gestion des déjections (traitement des digestat). La micro-méthanisation, technologie plus récente est encore peu optimisée. Des ouvertures sont proposées sur les leviers d’amélioration et sur des développements méthodologiques futurs.

Environmental assessment of agricultural biogas plants in cattle systems

Within the framework of an environmental assessment of the agricultural biogas production, four scenarios of methanation involving cattle manure were studied, coupling dairy and suckler beef systems, micro-methanation (50 kW of installed power) and on-farm plants with co-substrates (200 kW), with or without treatment of the digestate. Their environmental balance were estimated by Life Cycle Assessment with regard to two different objectives: the renewable energy production and the reduction of the environmental impacts of the farms. The results confirm the interest of the methanation as a green source of energy compared with the French electric mix. Concerning the effects on environmental balance of the farms, results are less clear. On the studied situations, the 200 kW plants are more efficient to produce energy, but can engender additional impacts compared with livestock production without biogas plant, because of additional stages in the manure management. The micro-methanation units, a new technology, are still few efficient. Openings are proposed on the levers of improvement and on future methodological developments.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Bâtiments et paysages agricoles : positionnement dans l’espace paysager des bâtiments d’élevage

Consulter le resumé

L’avenir du paysage rural, dont le bâti agricole fait partie, devient ainsi un enjeu majeur pour l’ensemble des habitants d’un territoire. Ces demandes d’ordre paysager et architectural peuvent constituer un atout pour les éleveurs. Ces travaux devraient aider leurs conseillers à trouver des réponses en cohérence avec leurs impératifs économiques et agronomiques.


2010

Bonnes pratiques au transport pour le respect du bien-être animal : nouveaux guides européens porcin, bovin et volaille

Consulter le resumé

Visuels de Patrick Chevillon (IFIP), Béatrice Mounaix (IDELE) et Laura Warin (ITAVI) au Space 2017, le 13 septembre 2017, à Rennes

PDF icon Visuels de Patrick Chevillon et al. au Space 2017, 13 septembre 2017, à Rennes
2017

Bonnes pratiques environnementales d'élevage : une nouvelle version du guide

Consulter le resumé

Nadine Guingand, Porc Mag (FRA), 2019, n° 546, octobre, p. 31

Co-rédigée par l'Ifip, l'Itavi t l'Idèle, une nouvelle version du guide des Bonnes Pratiques Environnementales d'Elevage a été présentée à l'occasion du Space. Plus de 100 fiches techniques seront à disposition.

2019

Bonnes pratiques environnementales en productions avicole, bovine et porcine

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques environnementales d'élevage (BPEE) regroupent l'ensemble des techniques et des équipements qui peuvent contribuer à réduire l'impact environnemental des élevages de porcs, volailles et bovins. Les auteurs ont voulu regrouper dans un texte de synthèse, agrémenté de tableaux récapitulatifs, les principaux éléments techniques disponibles permettant au lecteur d'avoir une vision globable des moyens susceptibles d'être mis en oeuvre dans un contexte réglementaire européen et national en pleine évolution.
2010

Conception de bâtiments d’élevage innovants à énergie positive

Consulter le resumé

Michel Marcon et al., Innovations agronomiques (FRA), 2016, volume 49, mars, p. 377-388

En conformité avec les conclusions du « Grenelle de l’environnement », il est demandé au secteur agricole de réduire l’impact environnemental des exploitations. La diminution des consommations d’énergie directes constitue l’une des réponses à cet objectif ; or, le concept de bâtiment d’élevage à énergie positive est une voie possible pour améliorer notablement le bilan énergétique des élevages. Ainsi, l’objectif de cette étude est triple : (i) proposer une définition commune d’un bâtiment à énergie positive pour les trois principales filières d’élevage, (ii) fournir les éléments techniques pour la réalisation de ce type de bâtiments, (iii) évaluer l’intérêt économique de ce concept. Après avoir défini le concept du BEBC1, trois guides techniques ont été publiés (un pour chaque filière). Ils présentent, sous la forme de fiches techniques l’ensemble des technologiques et des pratiques d’élevage, permettant de réduire les consommations d’énergie. De plus, ces guides proposent un descriptif des solutions de production d’énergie renouvelable. Enfin, chaque filière a réalisé une synthèse économique sur un bâtiment à énergie positive virtuel dans le but d’évaluer l’intérêt économique de ce concept.

ENG

Design of innovative livestock buildings positive energy

In accordance with the conclusions of the "Grenelle de l'environnement", agricultural sector is due to reduce environmental impact of farms. Direct energy consumption reduction is one answer to this objective. However, the concept of barn positive energy is a possible way to significantly improve the energy balance of the farms. Thus, the objective of this study was threefold: (i) to provide a common definition of a building positive energy for the three main sectors of farming, (ii) to provide the technical elements for the construction of this type of buildings, (iii) to evaluate the economic interest of this concept. After defining the concept of the BEBC, three technical guides were published (one for each sector). They presented, in the form of sheets all technologies and breeding practices, to reduce energy consumption. In addition, these guides provided a description of the production of renewable energy solutions. Finally, each sector produced an economic synthesis on a virtual building positive energy to assess the economic impact of this concept.

2016

Développement des biocarburants : conséquences économiques pour la production porcine

Consulter le resumé

Après avoir fixé à 5,75% le taux de biocarburants dans les carburants en 2010, l'UE vise désormais un seuil de 6% en 2020 pour les biocarburants de 1ère génération. Avec une part de 7% en 2010, la France s'est dotée d'un objectif volontariste. La part des importations par rapport aux productions européennes est une inconnue majeure. La production de biocarburants dans l'UE aura un effet modéré sur la demande de céréales ; elle stimulera la production de colza mais s'appuiera sur un recours aux importations de graines et huiles.
PDF icon Développement des biocarburants : conséquences économiques pour la production porcine
2009

Dossier projet CASDAR ACCEPT 2014-2017 : acceptabilité des élevages par la société en France

Consulter le resumé

Dossier projet ACCEPT , édité le 15 décembre 2016, comprenant plusieurs articles différents sous forme de visuels d’intervention, 26 pages :

1. Les controverses sur l’élevage. Signe d’un débat nécessaire avec la société, par Christine Roguet (IFIP)

2. Les controverses sur l’élevage en France, par Elsa Delanoue et Christine Roguet (IFIP)

3. Acceptabilité des élevages par la société en France : cartographie des controverses, mobilisations collectives et prospective, par Christine Roguet (IFIP)

4. Enquête quantitative sur la perception des élevages par le grand public et ses attentes à leur égard, par Charlotte Dockès, Elsa Delanoue, Delphine Neumeister, Aurore Philibert et Alizée Chauteau

5. Perception et prise en compte par les éleveurs du regard de la société sur l’élevage, par Christine Roguet (IFIP), Marie-Laurence Grannec, Delphine Neumeister et 3 étudiantes d’Agrocampus Ouest

6. Défendre la cause animale : trajectoires et modes d’action des militants, par Véronique Van Tilbeurgh

7. Les controverses sur l’élevage au sein de l’UE, par Christine Roguet (IFIP), Delphine Neumeister, Pascale Magdelaine et Charlotte Dockès

PDF icon Dossier projet ACCEPT et les participants IFIP IDELE ITAVI UNIVERSITE DE RENNES....15 décembre 2016
2017

Energie et gaz à effet de serre liés à la construction des bâtiments d'élevage

Consulter le resumé

Dans le cadre du projet de recherche "Eco-construction et bâtiments d’élevage", l’impact environnemental de la construction de différents types de bâtiments d’élevage a été calculé pour les filières de production animale (ruminants, porcs, volailles). Le cœur de l’étude a consisté à agréger les impacts de l’ensemble des matériaux de construction pour exprimer celui du bâtiment sur la totalité de sa durée de vie.


2010

État des lieux de la filière et du marché du porc Bio en France et en Europe

Consulter le resumé

PDF icon État des lieux de la filière et du marché du porc Bio en France et en Europe
2010

Flux de matières premières en alimentation animale

Consulter le resumé

Manon Sailley, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 39

Ce projet mené durant un peu plus de deux ans (octobre 2017- février 2020) est porté par le GIS Avenir Élevages en collaboration avec l’ensemble de ses parties prenantes (instituts de recherche, organismes d’enseignement, interprofessions). Après une première année axée sur l’étude des flux des matières végétales dans le feed system français, la seconde année a permis de déterminer la segmentation des utilisations pour chaque filière animale.

Les attentes sociétales autour de l’alimentation des animaux d’élevage (sans OGM, sans déforestation importée) s’intensifient et apparaissent de plus en plus comme une condition d’accès au marché pour certaines productions d’élevage. Par ailleurs, les marges des élevages étant directement liées au coût alimentaire, tout choc sur une ou plusieurs matières premières (prix, climat, géopolitique, …) peut avoir des conséquences économiques importantes. Dans ce contexte, il est apparu utile de disposer d’un panorama complet des flux de matières premières utilisées en alimentation animale en France (grains, coproduits et fourrages) : depuis leurs disponibilités sur le territoire français jusqu’à leurs différentes utilisations alternatives (alimentation animale, alimentation humaine, énergie…). Si les volumes et la typologie des matières premières incorporées par les fabricants d’aliments du bétail sont connus (21,3 Mt en 2015 d’après Agreste), il n’existe aucun recensement pour celles qui sont utilisées directement par les élevages (autoproduites ou achetées à l’état brut). L’objectif de cette étude a ainsi été d’estimer une segmentation détaillée des consommations par filière animale pour construire une vision globale et partagée de la fourniture de matières premières et des débouchés en alimentation animale. La méthode de réconciliation des données avec optimisation sous contraintes (développée par l’Inria) a été utilisée pour quantifier les flux du bilan matière. Le recensement et l’analyse critique des différentes données disponibles en entrée du modèle ont également été une étape centrale de la méthodologie.

PDF icon Manon Sailley, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 39
2020

Groupes et outils d’abattage dans l’UE : Restructurations et concentrations

Consulter le resumé

L’abattage porcin européen change à grand pas. Les investissements des 10 dernières années, les reprises et fusions réalisées ont conduit à la création de grands groupes, souvent multi-espèces, travaillant à partir de plusieurs sites d’abattage, et sur plusieurs pays. Ils intégrent souvent une activité de transformation. La taille des abattoirs a fait un bond remarquable : les dernières constructions ou rénovations ont poussé les capacités au-delà des trois millions de porcs à l’année.
PDF icon bp2010402.pdf
2010

La production porcine et la réforme de la PAC. Effets sur les systèmes de production en France et les marchés

Consulter le resumé

Les exploitations porcines spécialisées sont peu concernées par la réforme compte tenu du poids réduit des aides directes dans leurs revenus. Les exploitations avec bovins lait et porcs recevront une aide découplée qui leur ouvre des possibilités d'ajustement des systèmes de production. Le maintien d'un couplage des aides pour les exploitations bovins viande et porcs limitera leurs réorientations. Des enquêtes montrent un certain attentisme des agriculteurs. Dans les systèmes laitiers, un changement pourrait intervenir à la reprise de l'exploitation.
PDF icon La production porcine et la réforme de la PAC. Effets sur les systèmes de production en France et les marchés
2008

Le bien-être animal : positionnement et rôle des Instituts techniques agricoles auprès des filières et des pouvoirs publics

Consulter le resumé

Depuis le début des années 90, les citoyens européens se montrent de plus en plus sensibles à la question du bien-être des animaux d’élevage. Cette préoccupation est reprise au niveau communautaire par le Conseil de l’Europe qui établit des recommandations, et l’Union Européenne qui produit les Règlements et Directives fixant des normes applicables aux élevages.

Au sein de ces textes, un processus auto-évolutif est défini en prévision de leur propre révision, instruite par la rédaction de rapports d’experts scientifiques relativement aux différentes thématiques liées au bien-être.
PDF icon Le bien-être animal : positionnement et rôle des Instituts techniques agricoles auprès des filières et des pouvoirs publics
2010

Le phosphore, une contrainte réglementaire, même en zone à faible densité porcine

Consulter le resumé

Pascal Levasseur, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 287, avril, p. 28-29

Dossier : Massif Central

Le lisier de porc sur les prairies est un échange gagnant-gagnant entre les productions porcines et bovines. Des spécifi cités doivent cependant être prises en compte.

PDF icon Pascal Levasseur, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 287, avril, p. 28-29
2021

Le phosphore, une contrainte réglementaire, même en zone à faible densité porcine

Consulter le resumé

Pascal levasseur, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 287, avril, p. 29

Dossier : Massif Central

Bien que le Massif central dispose d’une faible densité porcine,...

PDF icon Pascal levasseur, Réussir Porc/Tech Porc (FRA), 2021, n° 287, avril, p. 29
2021

Les controverses sur l'élevage en Europe

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés, le 28-29 novembre 2016, à Dijon, aux Rencontres Nationales Charte des Bonnes Pratiques d'Elevage, 16 pages, par Chrsitine Roguet

PDF icon visuels d'intervention des 28-29 novembre 2016, aux Rencontres Nationales, à Dijon, 16 pages, par Christine Roguet
2017

Les débats de société sur l'élevage en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

Consulter le resumé

visuels présentés le 15  septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.

Dans un contexte d’interpellations sociales fortes adressées à l’élevage, une analyse des controverses sur l’élevage a été réalisée en France en 2013. Un travail similaire a été mené en 2015 dans cinq pays de l’UE (Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Italie). L’objectif était d’observer si les controverses différaient entre pays et, dans un marché unique, d’appréhender leur impact sur l’évolution des modes d’élevage et la segmentation des marchés.

PDF icon visuels d'intervention du 15 septembre 2016, au Space 2016, 13 pages, par Christine Roguet et al.
2017

Les enjeux et les travaux sur le traitement de l'air

Consulter le resumé

visuel d'intervention présenté par Nadine Guingand et Solène Lagadec, aux 3es Journées Tech Porc, « Actualités de la recherche-développement pour l’élevage porcin »,  session : environnement, Quessoy, le 22 novembre 2016, 4 pages.

PDF icon Nadine Guingand et Solène Lagadec, 3es Journées Tech Porc, Quessoy (France), le 22 novembre 2016, 4 pages
2017

Les méthodes de maîtrise de la reproduction disponibles chez les mammifères d'élevage et leur intérêt en agriculture biologique

Consulter le resumé

La maîtrise de la reproduction contribue à optimiser la productivité de l’exploitation. La réglementation de la production biologique n’impose pas de conduite de reproduction spécifique, mais limite les pratiques autorisées parmi l’ensemble des stratégies disponibles pour les éleveurs. Les conséquences de ces limitations sont plus ou moins pénalisantes selon l’espèce animale considérée. Ainsi, l’interdiction des traitements hormonaux représente le principal obstacle pour la maîtrise de la reproduction en agriculture biologique (AB) chez les petits ruminants et les porcins.
2009

Pages