La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 26 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Rôle du nitrite de sodium dans la composition phospholipidique du jambon cuit. Relation avec la flaveur. Role of sodium nitrite on phospholipid composition of cooked cured ham. Relation to its flavor.

Consulter le resumé

The role of sodium nitrite on phospholipid composition was studied during the processing of cooked cured ham. Evolution of the different classes of phospholipids in raw meat, cured meat with brine injected at 0, 50 and 100 mg of sodium nitrite/kg meat, and cooked meat, was determined as well as fatty acid content of phosphatidyl choline and phosphatidyl ethanolamine in raw and cooked meat. The major effect of sodium nitrite was observed on phosphatidyl ethanolamine whose content was significantly lowered in the presence of this salt.

1998

Les différents muscles de la cuisse de porc entrant dans la composition du jambon

Consulter le resumé

Cet article étudie la liaison entre trois lignées génétiques mâles (LW x P ; P ; P76), l'âge des porcs à l'abattage, le pH et les caractéristiques anatomiques pondérales des tissus et de différents muscles du jambon.

La lignée génétique a une influence sur les caractéristiques pondérales de la couenne, du gras de couverture, des parures internes, des os et de la sous-noix. La liaison pH48 couleur est observée au niveau du semi-membraneux et des fessiers.
PDF icon Les différents muscles de la cuisse de porc entrant dans la composition du jambon
1998

Utilisation des déchets de restauration collective dans l'alimentation du porc : moyenne et variabilité de la composition chimique du co-produit

Consulter le resumé

Utilisation des déchets de restauration collective dans l’alimentation du porc : moyenne et variabilité de la composition chimique du co-produit.

Moyennant dérogation préfectorale, les déchets de restauration collective

stérilisés peuvent être utilisés dans l’alimentation des porcins.

Leur composition chimique reste cependant peu connue.

Cette courte note descriptive présente, dans un premier temps, les principales caractéristiques du co-produit, issues de l’analyse de 18 échantillons prélevés sur une année entière, permettant de tester
PDF icon Utilisation des déchets de restauration collective dans l'alimentation du porc : moyenne et variabilité de la composition chimique du co-produit
1998

Composition et volume de lisier produit par le porc - Données bibliographiques

Consulter le resumé

Cet article constitue un recueil de références bibliographiques sur les quantités

d’éléments minéraux, les volumes et les concentrations de lisier produit par type de porc et pour un élevage naisseur-engraisseur. Les volumes sont donnés avant et après lavage des bâtiments. Pour les concentrations, la majorité des constituants minéraux sont référencés: macroéléments primaires (azote, phosphore, potassium), secondaires (calcium, magnésium, sodium), oligo-éléments (cuivre, zinc, manganèse, fer, soufre, bore, molybdène) et quelques éléments en trace.
PDF icon Composition et volume de lisier produit par le porc - Données bibliographiques
1998
Mieux connaître les lisiers de porc

Mieux connaître les lisiers de porc

Consulter le resumé

Compositions, volumes et analyses des lisiers

Les constituants minéraux, références de volume et de composition, facteurs de variation de la composition et des volumes, échantillonnage et méthodes d’analyses.



Édition 1999 - 32 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1999

Etude des composés de l'arôme du jambon cuit

Consulter le resumé

Différents produits expérimentaux sont fabriqués afin d'étudier l'influence de la matière première sur la flaveur du jambon cuit. Les produits sont évalués par dégustation et les composés volatils responsables de l'arôme sont analysés en parallèle à la composition en matière première. Les phospholipides semblent avoir une influence sur la formation de la flaveur.
PDF icon Etude des composés de l'arôme du jambon cuit
2000

Analyse des phénols dans les produits fumés : utilisation de la microextraction en phase solide (SPME)

Consulter le resumé

Le fumage apporte des composés phénoliques qui participent à l'arôme du produit et parmi lesquels on distingue le phénol, le guaïacol et le syringol, en quantités variables selon la nature du bois utilisé, la température de pyrolyse et la technique de fumage. Une méthode d'extraction des phénols, utilisant la micro-extraction en phase solide (SPME) est développée et appliquée à l'étude de la composition des saucisses de Francfort fumées par fumage traditionnel ou par revaporisation de fumée liquide. La cinétique d'absorption des phénols est également étudiée.
PDF icon Analyse des phénols dans les produits fumés : utilisation de la microextraction en phase solide (SPME)
2000

Sensibilité à l'halothane : un effet négatif sur les qualités sensorielles

Consulter le resumé

Quarante-huit porcs mâles castrés issus d’une F2 Large White x Piétrain ont été répartis selon un plan d’expérience factoriel (3 x 2) afin d’étudier les effets interactifs du génotype pour la sensibilité à l’halothane (NN, Nn et nn) et des conditions de pré-abattage ("Stress minimal" et "Stress normal") sur les qualités de la viande. Le traitement ‘Stress normal’ est censé se rapprocher des conditions commerciales : transport court avec mélange d’animaux non familiers, abattage immédiatement après le transport.
PDF icon Sensibilité à l'halothane : un effet négatif sur les qualités sensorielles
2001

Détermination de la composition en acides gras de la graisse de porc par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier.<br /><br />Determination of fatty acid composition of pork fat by Fourier transform infrared spectroscopy.

Consulter le resumé

La spectroscopie IR-TF est évaluée sur la graisse de porc (poitrine et lard), par des mesures effectuées directement sur les échantillons non transformés et sur des extraits de graisse. La validité de la spectroscopie infrarouge pour l'estimation des teneurs en acides gras saturés, acides gras monoinsaturés, acides gras polyinsaturés, C16:0, C18:0, C18:1 et C18:2, dans les extraits de graisse, est démontrée.
2001

Composition and classification of carcasses

Consulter le resumé

2002

Composition chimique de la cuisse de porc : influence de l'âge, du pH ultime et du type génétique

Consulter le resumé

La composition chimique du tissu musculaire de la cuisse de porc avant transformation influence la qualité du jambon cuit. La composition de deux muscles de la cuisse, semimembranosus et biceps femoris, provenant de 12 populations de porcs variant selon 3 paramètres (type génétique, âge à l'abattage et classe de pH ultime) est analysée. Des différences importantes, concernant les protéines, le collagène et les matières grasses sont observées. Le taux de sucres solubles totaux est significativement lié à la classe de pH ultime, et le taux de protéines est influencé par le type génétique.
PDF icon Composition chimique de la cuisse de porc : influence de l'âge, du pH ultime et du type génétique
2002

Les fumiers de porcs sur litière de paille accumulée : composition, production et rejets entre le sevrage et l'abattage

Consulter le resumé

Cette étude compare des rejets d’azote, phosphore et potassium de porcs engraissés selon deux modes de collecte des effluents (lisier ou fumier). En poids, les quantités de lisier produites sont deux à trois fois supérieures aux quantités de fumiers obtenues. Exprimés en volume, les rejets par porc varient du simple au double entre les fumiers et les lisiers (0,2 et 0,4 m3/porc respectivement). La comparaison des deux types de déjections, lisier ou fumier, montre que l’épandage d’une tonne de fumier apporte 60 à 70 % d’azote de plus qu’un mètre cube de lisier.
PDF icon Les fumiers de porcs sur litière de paille accumulée : composition, production et rejets entre le sevrage et l'abattage
2004

Production et composition des fumiers de porcs engraissés sur sciure, copeaux ou écorce

Consulter le resumé

Cet article apporte, comparativement aux fumiers pailleux, des références de production, de composition et de rejets de porcs engraissés sur sciure ou autres déchets de bois. Des sciures sèches ou fraîches, des copeaux secs et des écorces fraîches ont été testés. Les résultats d’une enquête réalisée par l’IDF en collaboration avec l’ITP, auprès de techniciens de Chambres d’agriculture et Groupements de producteurs sont analysés.
PDF icon Production et composition des fumiers de porcs engraissés sur sciure, copeaux ou écorce
2004

Quel impact de l'acidification de l'aliment sur la composition des carcasses et les ulcères gastriques ?

Consulter le resumé

Un essai sur 144 porcs de 24,8 kg à l’abattage a permis de comparer l’incidence de trois traitements : témoin, phosphate de tylosine, complexe acidifiant, sur la composition des carcasses et sur les ulcères gastriques. Deux aliments, croissance puis finition, ont été distribués en soupe. Le rendement des carcasses, la teneur en viande maigre et les autres critères de composition des carcasses ne diffèrent pas entre les régimes. La note d’ulcères est faible et identique pour les trois traitements.
PDF icon Quel impact de l'acidification de l'aliment sur la composition des carcasses et les ulcères gastriques ?
2004

Selection for carcass composition and meat quality in the national breeding program in France

Consulter le resumé

With 25 million slaughter pigs each year, France is one of the leading pig
PDF icon Selection for carcass composition and meat quality in the national breeding program in France
2008

Détermination de la teneur en maigre des carcasses de porc. Determining the lean content of pork carcasses.

Consulter le resumé

Un rendement en viande maigre de la carcasse est défini comme la proportion de tissus d'intérêt d'une carcasse obtenu selon une méthode de référence. Le rendement en viande maigre des carcasses est associé à la valeur de la carcasse commerciale. Ce chapitre passe en revue la définition de tous les pays de la carcasse de porc, le rendement en viande maigre, les technologies qui sont disponibles aujourd'hui pour les deux, la détermination en ligne de ces rendements maigre et la mesure précise du poids des tissus d'intérêt.

2009

Comparaisons Inter-Laboratoires d’analyses de composition de produits carnés

Consulter le resumé

L’IFIP propose aux laboratoires d’entreprises,

publics, ou privés, un circuit de

comparaison, soit 2 campagnes, concernant

les analyses de composition des

produits à base de viandes.
PDF icon Comparaisons Inter-Laboratoires d’analyses de composition de produits carnés
2011

De nouveaux capteurs pour maîtriser la qualité des viandes de porc / New sensors for pork quality control

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(1), 71-76 - La revue R&D de la filière porcine française

Les abattoirs font le lien technologique et économique entre les attentes des marchés et la production de l’élevage. Des technologies nouvelles apparaissent dans l’industrie de la viande et sont expérimentées dans plusieurs directions.
La tomographie X détermine la composition d’une carcasse dans ses trois tissus principaux, le maigre le gras et l’os. Elle est déjà utilisée pour réaliser des dissections virtuelles afin de calibrer les appareils de classement. Cette technologie RX est expérimentée en ligne sur des chaînes de désossage où elle sert à programmer les robots selon la conformation individuelle des pièces.
Des caméras en lumière visible installées dans les abattoirs pour classer les carcasses selon des épaisseurs de maigre et de gras permettent la répartition des plus-values aux éleveurs.
Les spectres NIRS (Near Infra Red Spectroscopy) de réflexion ou de réfraction sont utilisés pour mesurer la composition en gras et maigre de mêlées. Leur utilisation est en cours de validation en substitution du pH pour prédire au stade abattoir la qualité technologique des jambons et des longes. 
L’analyse hyperspectrale (incluant les ondes visibles et infra rouges) devient possible grâce aux vitesses des calculateurs aujourd’hui disponibles. Elle devrait renforcer la précision de l’analyse NIRS et améliorer la qualité de caractérisation des viandes porcines.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015
Composition des effluents porcins et de leurs coproduits de traitement

Composition des effluents porcins et de leurs coproduits de traitement

Consulter le resumé

Analyse de 10 types d’effluents porcins et de 14 coproduits de traitement. Prévoir le plan de fumure et les ouvrages de stockage ou de traitement. Comparer les valeurs de l'élevage de porc à des teneurs moyennes. Obtenir des références sur des éléments coûteux. Comparer les familles de produits. Effectuer des simulations... 28 pages 21 X 29.7 (Edité par l'institut du porc en 2005).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2017

Suivi de l’évolution de la composition des aliments

Consulter le resumé

Didier Gaudré, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 71

L’évolution des cours des matières premières induit des changements réguliers de la composition des aliments qu’il est utile d’appréhender.

Des matières premières peuvent se substituer à d’autres et modifier ainsi la composition nutritionnelle de l’aliment.

Ce peut être le cas par exemple, des teneurs en protéines et en phosphore des aliments au regard de leur incidence sur le plan environnemental.

Elles permettent dans ce cas de nous éclairer sur le besoin de connaissance qu’il est nécessaire de développer pour pouvoir réduire encore les rejets des animaux (protéine idéale, utilisation des phytases…).

Ce suivi permet également de mesurer la dépendance aux protéines d’importation (soja et tournesol) et d’informer sur le bilan d’utilisation des ressources protéiques métropolitaines, une fois réalisé l’effort nécessaire à la caractérisation de leur valeur nutritionnelle (tourteau de colza, drèches d’éthanol).

La Note de Conjoncture Aliment de l’IFIP est établie à partir de prix de matières premières rendues en Ille et Vilaine.

Outre les prix des céréales et des tourteaux, sont également répertoriés les prix des coproduits de céréales, des protéagineux, des graines d’oléagineux, des huiles et graisse, des minéraux et des acides aminés.

8 aliments porcs charcutiers sont formulés, avec des variations de concentrations énergétique et protéique.

PDF icon Didier Gaudré, Bilan 2016, mai 2017, p. 71, fiche n° 35
2017

Pages