La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 91 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Analyse descriptive du niveau d'hygiène microbiologique de la machine à soupe dans neuf élevages. 1. Influence des différents maillons du circuit

Consulter le resumé

L’hygiène des machines à soupe (MAS) apparaît une composante importante de l’hygiène générale de l’élevage porcin. Afin de mieux comprendre la nature et les évolutions de la contamination des différents maillons de l’installation : soupière, canalisations principales, descentes, une étude a été réalisée sur les MAS de cinq élevages à problèmes associés au syndrome «entérotoxémies» en engraissement et quatre élevages sans problème.

Le degré d’hygiène microbiologique pré- et post-nettoyage-désinfection de la MAS a été évalué sur l’eau mise en contact avec chacun des maillons.
2004

Analyse descriptive du niveau d'hygiène microbiologique de la machine à soupe dans neuf élevages. 2. Influence des soupes résiduelles et des aliments

Consulter le resumé

Depuis plusieurs années, les machines à soupe permettent une séparation des menus par bouchon ou par eau, ce qui limite les quantités de soupes résiduelles du fonds de cuve ou de la canalisation principale. Entre les repas, celle-ci est remplie d’eau de séparation. La présente investigation porte sur l’influence des eaux de séparation et/ou des soupes résiduelles sur la contamination microbiologique finale ainsi que sur le rôle éventuel de l’eau et des aliments.
2005

Analyse du risque lié à Escherichia coli O157:H7 et aux Escherichia coli verotoxiques (VTEC) dans les abattoirs et les découpes de porc

Consulter le resumé

Aujourd’hui, les Escherichia coli verotoxiques (VTEC), et plus particulièrement le sérotype O157:H7, sont des agents pathogènes d’origine alimentaire considérés comme importants en santé publique.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

Appréciation de la qualité sanitaire du CORAMI®, co-produit de l'amidonnerie du blé utilisé en alimentation porcine

Consulter le resumé

La présente étude propose une appréciation de la qualité sanitaire (l’ensemble des paramètres caractérisant la qualité de conservation, la contamination chimique et microbiologique) du CORAMI®, co-produit issu de l'amidonnerie du blé provenant de la récolte 1997. Le co-produit est étudié dès son origine (entreprise productrice) jusqu'à sa destination (l'animal) dans le but d’identifier les points critiques de contamination.
PDF icon Appréciation de la qualité sanitaire du CORAMI®, co-produit de l'amidonnerie du blé utilisé en alimentation porcine
1999

Ateliers de découpe et chambre froide : pas d'intérêt pour une désinfection par voie aérienne

Consulter le resumé

L'intérêt d'une désinfection par voie aérienne n'est pas évident dans les ateliers de produits peu élaborés de type ateliers de découpe et chambre froide. Une désinfection classique réalisée dans de bonnes conditions, c'est-à-dire après un nettoyage efficace, apparaît tout à fait suffisante pour diminuer la contamination de l'air et des surfaces accessibles. Pour les zones inaccessibles, un traitement d'ambiance n'apporte rien de plus qu'une désinfection classique.
PDF icon Ateliers de découpe et chambre froide : pas d'intérêt pour une désinfection par voie aérienne
1998

Campylobacter et viande de porc : respecter les règles d'hygiène et maîtriser la chaîne du froid

Consulter le resumé

Le genre Campylobacter est un germe très présent au niveau de l'intestin des porcs. Ce germe est fortement retrouvé dans les prélèvements de fèces, en élevage ou à l'abattoir. Les carcasses, la viande et les produits transformés sont peu contaminés, notamment en raison de la fragilité des Campylobacter à la dessication, au froid et à la cuisson. Cependant, le pouvoir pathogène de Campylobacter peut s'exprimer par l'absorption d'une dose infectieuse faible, ce qui justifie l'importance des mesures préventives mises en oeuvre au cours de l'abattage.
PDF icon Campylobacter et viande de porc : respecter les règles d'hygiène et maîtriser la chaîne du froid
2000

Campylobacter hazard in the pork food chain : a quantitative and qualitative approach

Consulter le resumé

Campylobacteriosis is the most frequently reported zoonotic disease in humans in EU with 175,561 reported confirmed cases in 2006. Pigs are known to be largely contaminated by Campylobacter in farms, but few data exist about the status of the pork food chain.
PDF icon Campylobacter hazard in the pork food chain : a quantitative and qualitative approach
2008

Chumbo e cádmio, um risco controlado no gado suíno

Consulter le resumé

Eric Royer, Albéitar (ESP), 2016, n°5, septembre-octobre, p. 58-63, en version portugaise

Os riscos de contaminação por metais pesados que superam os valores máximos regulamentados para o consumos humano são escassos, mas a legislação torna-se mais rigorosa.

2016

Cinétique de la contamination microbiologique de la machine à soupe après nettoyage-désinfection

Consulter le resumé

Une étude conduite dans 2 élevages, a évalué l’influence du nettoyage désinfection sur la contamination microbienne de la machine à soupe et son évolution. Toutes les 4 semaines, un nettoyage désinfection de la soupière, des canalisations et descentes a été effectué. Une évaluation de la contamination due au circuit a été réalisée à partir de mesures d’ATP et d’analyses bactériologiques sur de l’eau d’empreinte propre au départ et mise en circulation.

PDF icon Cinétique de la contamination microbiologique de la machine à soupe après nettoyage-désinfection
2003

Comparaison des propriétés de surface des cellules et des caractéristiques de croissance de Listeria monocytogenes et Listeria innocua

Consulter le resumé

Les propriétés de surface des cellules étant corrélées au phénomène de bioadhérence, cette étude compare les propriétés microbiologiques et physicochimiques de surface (hydrophobicité, caractéristiques acide-base de Lewis, et potentiel de surface) de Listeria monocytogenes L028 avec une souche non virulente de Listeria innocua. De plus, elle détermine si l'atténuation d'une souche virulente modifie les propriétés de surface de la souche.
2002

Comportement des Salmonelles au cours du procédé de fabrication et de la conservation des saucissons secs de ménage

Consulter le resumé

En 2006/2007, la prévalence des salmonelles en surface des carcasses de porcs se situait aux environs de 17,6 % (intervalle de confiance à 95 % égal à 11,8- 25,4 %).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2009

Contaminants chimiques : pas d'inquiétude pour la viande de porc

Consulter le resumé

La contamination chimique des aliments fait l'objet d'une surveillance permanente, que la Direction Générale de l'Alimentation concrétise par la réalisation de plans de surveillance. Les résultats de ces plans, de 1992 à 1997, pour la recherche des résidus dans la viande de porc en France sont présentés dans cet article. Les seuls contaminants régulièrement présents sont des subsxtances anti-microbiennes et plus particulièrement des sulfamides. Les taux de contamination sont limités. Ce sont les derniers résultats obtenus à partir d'un échantillonnage effectué de manière aléatoire.
PDF icon Contaminants chimiques : pas d'inquiétude pour la viande de porc
1999

Contamination : Les micro-organismes pathogènes en agro-alimentaire

Consulter le resumé

Provoquant des dégradations organoleptiques ou nutritionnelles des aliments ou, plus grave, des intoxications ou intoxinations, les micro-organismes influant de manière négative sur les aliments sont nombreux et variés.

Tour d'horizon des bactéries, virus et autres micro-organismes pathogènes ou d'altération.
2009

Contamination en Salmonella et facteurs de risque des aliments FAF

Consulter le resumé

Poster. La relation entre la fabrication à la ferme (FAF) et le risque d’introduction de Salmonella en élevage de porc est mal connue.

Une enquête a été effectuée afin d’évaluer la situation des ateliers de FAF au regard du risque salmonelles.

PDF icon jrp2014-sante-royer-poster.pdf
2014

Contamination en salmonelles des camions de transport de porcs charcutiers et des porcheries d'attente à l'abattoir

Consulter le resumé

La totalité des camions de transport de porcs charcutiers et près de la moitié des travées des porcheries d’attente à l’abattoir sont contaminées en salmonelles après le passage de porcs. Ils sont donc des

sources potentielles de contamination en salmonelles des animaux indemnes.

Des procédures de nettoyage-désinfection des camions, efficaces contre les Salmonelles et compatibles avec l’activité des chauffeurs, ont été définies.

Leur application après toute livraison à l’abattoir permet d’éviter les contaminations

croisées entre lots.
PDF icon Contamination en salmonelles des camions de transport de porcs charcutiers et des porcheries d'attente à l'abattoir
2002

Contamination par Campylobacter coli en élevage porcin

Consulter le resumé

2004

De la source de contamination au produit : méthodes pour quantifier le transfert

Consulter le resumé

visuel de Catherine Jondreville et al. aux 6èmes Rencontres du RMT Quasaprove « Recherche appliquée, Formation & Transfert», Paris, le 8 mars 2016.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2016

Design of control charts to monitor the microbiological contamination of pork meat cuts

Consulter le resumé

The microbiological contamination of pork meat cuts was characterized from Enterobacteriaceae and Pseudomonas counts obtained by 9 French cutting plants on 14 different meat cuts from 1999 to 2003. Contaminations were lognormally distributed with Enterobacteriaceae mean log counts ranging from 0.6 to 2.2 log10 cfu cm2 and Pseudomonas log counts ranging from 1.1 to 4.4 log10 cfu cm2 depending on the year of processing, the type of meat cut and mainly on the cutting plant.
2008

Désinfection du petit matériel en cours d'activité

Consulter le resumé

Viandes & Produits carnés (FRA), 2018, 6 mars, 7 pages, par Brice Minvielle et al.

Les abattoirs et les ateliers de découpe doivent réglementairement « disposer d’installations pour la désinfection des outils avec de l’eau chaude d’une température d’au moins 82°C ou d’un autre système ayant un effet équivalent ». Cette étude avait pour objectif principal d’identifier et d’évaluer la performance de méthodes alternatives aux stérilisateurs utilisant de l’eau à 82°C, matériels qui posent depuis de nombreuses années des problèmes de maintenance, de coût et de sécurité, sans que leur efficacité réelle ne soit établie. Plusieurs combinaisons de température d’eau (60 à 75°C) et de durée de traitement (10 à 60 secondes), et de conditions d’application (immersion et aspersion) ont été testées. L’efficacité de ces combinaisons a été évaluée dans des conditions maîtrisées, sur des couteaux contaminés avec des matrices de type viande ou fécal d’origine bovine ou porcine, naturellement enrichies en bactéries indicatrices d’hygiène. Les efficacités ont été comparées à celles obtenues avec la température minimale de référence (82°C), dont la durée de traitement par immersion a été fixée à 10 secondes pour les essais (durée non définie dans la réglementation). Les résultats d’immersion des couteaux à 75°C/15s et 70°C/30s, ou d’aspersion à 75°C/10s, 70°C/20s, et 65°C/60s, ne sont pas statistiquement différents des réductions bactériennes observées pour la méthode de référence. Ces combinaisons ont été validées par la DGAL comme méthodes physiques alternatives, et peuvent être intégrées dans le Plan de Maitrise Sanitaire des établissements d’abattage et de découpe. Cette étude a par ailleurs contribué à la révision par la DGAL des conditions de reconnaissance des méthodes de désinfection des outils alternatives à l'utilisation de l'eau à au moins 82°C en abattoir et en atelier de découpe de viandes d'animaux de boucherie, de gibier d'élevage, de volailles ou de lagomorphes et en atelier de traitement de gibier sauvage.

http://viandesetproduitscarnes.com/phocadownload/vpc_vol_34/3416_minvielle_desinfection_petit_materiel.pdf

Disinfection of small equipment during the processing

According to EU regulations, slaughterhouses and cutting plants “must have facilities for disinfecting tools with hot water supplied at not less than 82 °C, or an alternative system having an equivalent effect”. This study was designed to identify and assess in controlled conditions, the effectiveness of alternative systems to the disinfection of tools with water at 82 °C. These disinfection systems have been causing problems for several years of maintenance, cost and security, without their real efficacy being proven. Several of the tested different combinations of water temperatures (60 to 75°C) and treatment times (10 to 60 seconds), and application conditions (immersion and spraying) were tested. The efficacy of these combinations were evaluated in controlled conditions, on knives contaminated with meat or bovine or porcine faecal matter, naturally enriched in bacteria and acting as indicators of hygiene. The efficacies were compared to those obtained with the minimal reference temperature (82°C; fixed treatment time of 10s for trial assays) (length of treated not defined in EU regulations). The results of immersing the knives in 75°C/15s and 70°C/30s, or spraying at 75°C/10s, 70°C/20s, and 65°C/60s, are not statistically different from bacterial reductions observed with the reference method. These combinations were validated by the DGAL as alternative physical methods and may be included in the health regulations of slaughtering and meat processing establishments. This study contributed to the DGAL review of the conditions recognized as alternative tool disinfection methods as compared to the use of water at 82°C minimum in slaughterhouses and meat processing factories treating slaughtered livestock, farmed game, poultry or lagomorphs and wild game.

http://viandesetproduitscarnes.com/phocadownload/vpc_vol_34/3416_minvielle_desinfection_petit_materiel.pdf

2018

Détection de Salmonella spp. dans deux usines d'abattage-découpe de porcs par sérotypage et génotypage à macrorestriction.<br /><br />Tracing of Salmonella spp. in two pork slaughter and cutting plants using serotyping and macrorestriction genotyping.

Consulter le resumé

Aims : The origin of Salmonella contamination of pork products is not well established. In order to further this knowledge, the transmission of Salmonella spp. from live pigs to pork cuts was investigated in two pork slaughter and cutting plants.
2001

Pages