La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 101 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Les facteurs structurels dans le coût de production du porc charcutier : comparaison Danemark, France, Pays-Bas

Consulter le resumé

Cette étude, faisant suite à une comparaison des coûts de production effectuée en 1995, permet de mieux cerner la nature (technique, financière, réglementaire,...) des différences observées dans les principales charges de structure en France, aux Pays-Bas et au Danemark.

Ainsi l'analyse des sources micro-économiques disponibles, complétée par une expertise plus globale montre que :
PDF icon Les facteurs structurels dans le coût de production du porc charcutier : comparaison Danemark, France, Pays-Bas
1998

Systèmes d'approvisionnement en alimentation porcine aux Pays-Bas et au Danemark : conséquences de la réforme de la PAC

Consulter le resumé

La réforme de la PAC, à partir de 1993/94 a fortement accru l'utilisation des céréales en alimentation animale dans l'union européenne.
PDF icon Systèmes d'approvisionnement en alimentation porcine aux Pays-Bas et au Danemark : conséquences de la réforme de la PAC
1998

Approvisionnement en alimentation porcine : conséquences de la réforme de la PAC aux Pays Bas et au Danemark

Consulter le resumé

La réforme de la PAC, à partir de 1993/94 a fortement augmenté l’utilisation des céréales dans l’Union européenne.

Aux Pays-Bas, la compétivité des produits de substitution s’est affaiblie.

La consommation de manioc a fortement reculé. Ainsi, le nouveau contexte des marchés a apporté un relèvement des taux d’incorporation des céréales dans les aliments porcs mais leur niveau reste modeste par rapport aux autres bassins de production européens.
PDF icon Approvisionnement en alimentation porcine : conséquences de la réforme de la PAC aux Pays Bas et au Danemark
1998

Union Européenne : les grands de l'abattage

Consulter le resumé

Un tiers des abattages porcins de l'UE est réalisé par une quinzaine de sociétés. La concentration du secteur est plus développée au nord de l'Europe. L'organisation de l'abattage est différente selon les pays.

La rentabilité des entreprises d'abattage est meilleure dans les bassins exportateurs danois et néerlandais. Mais fusions et rapprochements pourraient changer rapidement ce paysage.
PDF icon Union Européenne : les grands de l'abattage
1998

Voyage d'étude ITP et LGPC au Danemark

Consulter le resumé

Les Livres Généalogiques Porcins Collectifs et l’Institut Technique du Porc ont organisé, en décembre dernier, un voyage d’étude au Danemark auquel ont participé différents représentants des Organisations de Sélection Porcine et des ingénieurs de l’ITP. Ce groupe de dix personnes, férues de génétique porcine, ont pu ainsi avoir en l’espace de quelques jours un aperçu de l’organisation de l’amélioration génétique porcine au Danemark. Les similitudes entre les dispositifs collectifs français et danois de sélection porcine ont conduit à de tels échanges à plusieurs reprises depuis 1990.
PDF icon Voyage d'étude ITP et LGPC au Danemark
1999

Voyage d'étude ITP-LGPC : dix spécialistes découvrent la génétique danoise

Consulter le resumé

1999

Commerce mondial 99 : échanges actifs

Consulter le resumé

Trois millions de tonnes de produits porcins sont échangés chaque année dans le monde. un volume en accroissement continu. L'Union européenne et l'Amérique du Nord réalisent deux tiers des exportations. Trois pays se partagent la moitié des achats. Les premières estimations du commerce extérieur de ces pays pointent sur un nouvel accroissement du commerce mondial des produits du porc en 1999.

PDF icon bp2000n279.pdf
2000

Les additifs antibiotiques en Suède et au Danemark

Consulter le resumé

Depuis les années 70, un débat animé s’est poursuivi en Suède sur l’élevage et l’alimentation humaine. Le plus grand quotidien suédois a publié une série d’articles concernant l’administration d’antibiotiques, même à des animaux sains dans le but d’accélérer leur croissance. Les agriculteurs suédois ont tenu compte de ces critiques et, en 1981, se sont déclarés en faveur d’un emploi restrictif et contrôlé des antibiotiques, et prêts à renoncer aux facteurs de croissance dans l’alimentation animale. L’interdiction a pris effet en janvier 1986.
PDF icon Les additifs antibiotiques en Suède et au Danemark
2000

Porc dans l'UE : diversité des prix perçus

Consulter le resumé

Bientôt exprimés dans une monnaie commune, l'euro, le prix de marché du porc publiés dans les pays de l'UE, ne sont pas directement comparables et ne permettent pas de connaître la rémunération. Aussi, l'ITP a réalisé une étude pour situer et comparer les prix réellement perçus dans les principaux bassins de l'UE, proposant un outil permanent d'observation.

Le prix de porc est le résultat de la confrontation de l'offre et de la demande, sur un marché européen, unique, libéral et ouvert aux échanges. Une hiérarchie apparaît toutefois entre les pays.

PDF icon bp2001n290.pdf
2001

La problèmatique salmonelles en filière porcine

Consulter le resumé

Les salmonelles posent des problèmes de santé publique dans toutes les filières de productions animales avec pour conséquences indirectes des contraintes environnementales,

réglementaires et commerciales.

La complexité de la problématique "salmonelles" repose sur

certaines particularités de cette bactérie.

Les sources de contamination tout au long de la filière porcine sont multiples et par voie de conséquence, les moyens de maîtrise complexes.
PDF icon La problèmatique salmonelles en filière porcine
2001

France : marché ouvert

Consulter le resumé

Après 15 années de croissance, la crise a imposé en 2000 une réduction de la production porcine française. La consommation a baissé au même rythme, stabilisant le taux d’auto approvisionnement au niveau de 1999. Les volumes d’importations

et exportations n’ont pas changé en 2000 : les principales variations portent sur les destinations et les fournisseurs.
PDF icon France : marché ouvert
2001

France 2001 : exportations en difficulté vers les pays tiers

Consulter le resumé

Les deux cas de fièvre aphteuse pèsent très lourd sur nos échanges. En effet, les

exportations vers les pays tiers ont été divisées par deux par rapport à 2000.

Néanmoins, les entreprises ont su développer les parts de marché dans l’Union

européenne, limitant ainsi l’effondrement des ventes.

A l’importation, les volumes diminuent aussi. L’Espagne a maintenu ses ventes et

a augmenté sa part de marché. Le Danemark s’est aussi renforcé. En revanche, les

Pays-Bas et la Belgique étaient moins présents en 2001 qu’en 2000.
PDF icon France 2001 : exportations en difficulté vers les pays tiers
2002

Production porcine dans l'UE : les évolutions se compensent

Consulter le resumé

Après la crise de 1998/99, la production porcine de l'UE s'est un peu repliée, tout en restant à un niveau élevé. L'amélioration de la conjoncture qui a suivi en 2000 et 2001 ne l'a pas relancée : les mesures de protection de l'environnement et les exigences de la société freinent son développement.

PDF icon bp2002n308.pdf
2002

Installation et fonctionnement des élevages de porcs face aux contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Bilan des contraintes et réglementations ayant trait à l’environnement, s’appliquant aux élevages de porcs dans les pays de l’UE, conditions pratiques de création et développement des élevages. Conséquences économiques, délais de réalisation et coût induits.

150 pages + annexes

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2002

Installations classées : disparités dans l'UE

Consulter le resumé

En France, il faut une autorisation à partir de 450 porcs à l’engrais, ou leur équivalent si le projet comporte des truies et des porcelets sevrés (législation sur les installations classées pour la protection de l’environnement, ICPE).

PDF icon bp2002n312.pdf
2002

Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001

Consulter le resumé

La production de l’UE a progressé régulièrement au cours de la dernière décennie, mais elle est assez stable ces dernières années. Cependant, on observe des

évolutions très diverses selon les pays : croissance de production en Espagne et au Danemark, fortes baisses aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni. Dans chaque pays, la consommation par habitant évolue peu. Les échanges entre les pays dépendent fortement de ces tendances.
PDF icon Union Européenne : bilan d'approvisionnement 2001
2002

Production porcine biologique au Danemark : compte-rendu d'un voyage d'étude

Consulter le resumé

Après avoir connu un fort développement dans les cinq dernières années, la production

biologique connaît un net tassement.

Le principal frein au développement de la viande biologique est un prix trop élevé par

rapport à la viande conventionnelle.

Toutefois, elle est à son juste prix au regard du coût des principaux facteurs de

production. Le regroupement de l’abattage de porcs biologiques dans un abattoir permet de mieux garantir la sécurité alimentaire.
PDF icon Production porcine biologique au Danemark : compte-rendu d'un voyage d'étude
2003

Conditions de développement des élevages de porcs en France - Analyse de 611 projets déposés entre 1997 et 2001

Consulter le resumé

La présente étude s’inscrit dans une approche plus globale destinée à apprécier les effets des contraintes d'environnement sur l'installation et le développement des élevages de porcs dans quelques bassins de production de l'Union européenne, et notamment en France, Espagne, Danemark et Pays-Bas.

Ce rapport constitue la partie française du travail. Il s’appuie sur les résultats d’une enquête menée en 2001 auprès de 23 groupements de producteurs de porcs. 611 dossiers d’investissements, menés entre 1997 et 2001, ont ainsi été traités avec le logiciel SPHINX 2000.
PDF icon Conditions de développement des élevages de porcs en France - Analyse de 611 projets déposés entre 1997 et 2001
2003

Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Les objectifs de l’étude étaient de faire le bilan des contraintes environnementales s’appliquant aux élevages de porcs dans l’UE, de décrire les conditions de développement des élevages en France, Pays-Bas, Danemark et Espagne, et estimer les conséquences économiques.

Des constats communs peuvent être mis en exergue :

- Il existe des effets de seuils liés à la réglementation.

- Les seuils sont différents.

Bas en France, ils qualifient les élevages de taille moyenne (50 à 250 truies NE).
PDF icon Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne
2003

Danemark : croissance et harmonie

Consulter le resumé

Le porc contribue pour un tiers à la production agricole du Danemark, le plus fort taux de l’UE. Six porcs sur sept produits sont vendus à l’extérieur.

L’importance de l’exportation représente une force pour la filière porcine française danoise, en terme de volume et d’organisation. Le contexte mondial actuel est cependant source de fragilité (valeur des monnaies, protectionnismes, émergence de nouveaux compétiteurs…).

Pourtant la croissance pourrait encore se poursuivre.

PDF icon bp2003n321.pdf
2003

Pages