La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 33 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant
L’abreuvement des porcs

L’abreuvement des porcs

Consulter le resumé

Recommandations et facteurs de variation de la consommation. Systèmes d’abreuvement, diagnostic et entretien des installations.



Édition 2001 - 6 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2001

Abreuvoirs économiseurs d'eau utilisés au Québec : comparaison des performances en engraissement

Consulter le resumé

Dans cette étude, la consommation d’eau et les performances des porcs en engraissement ont été analysées en comparant les quatre types d’abreuvoirs.

Il n’y avait pas de différence significative pour le gain moyen quotidien entre les abreuvoirs. La réduction de l’utilisation d’eau avec le bol avec couvercle correspond à une réduction du gaspillage d’eau et des volumes de lisiers dans la fosse.
PDF icon Abreuvoirs économiseurs d'eau utilisés au Québec : comparaison des performances en engraissement
2005

Local d'embarquement : abreuver c'est gagner

Consulter le resumé

L'IFIP a montré que le rendement carcasse pouvait être significativement affecté quand les porcs ne sont pas abreuvés sur l'aire d'embarquement.
2007

Abreuvement des porcs avant embarquement : impact sur le rendement de carcasse, la qualité de la viande et l'aptitude à la transformation.

Consulter le resumé

Le premier objectif de cette étude est de quantifier la consommation d’eau des porcs abreuvés dans le local d’embarquement selon 2 modalités : temps de présence et 2 modes d’alimentation actuellement majoritaires.

Le second objectif est d’évaluer la perte de poids de carcasse des porcs selon qu’ils sont abreuvés ou non, afin de mesurer l’intérêt de l'abreuvement.

Le troisième objectif est de mesurer l’effet de l’abreuvement sur la qualité de la viande.
PDF icon Abreuvement des porcs avant embarquement : impact sur le rendement de carcasse, la qualité de la viande et l'aptitude à la transformation.
2007

Quelles sont les pratiques d'utilisation des pompes doseuses en élevages de porcs ?

Consulter le resumé

Parmi les différentes voies d'administration des médicaments, l'administration par voie orale via l'eau de boisson permet de traiter précocement et efficacement une pathologie dès l'apparition des premiers symptômes. Cependant, elle nécessite que les élevages soient équipés d'un matériel adapté et que les éleveurs maîtrisent les bases de l'utilisation et de l'entretien de ce matériel. Afin de faire un premier bilan de la situation deux enquêtes ont été menées dans des élevages équipés de pompe doseuse. Le modèle de pompe le plus répandu est la pompe hydraulique.
PDF icon Quelles sont les pratiques d'utilisation des pompes doseuses en élevages de porcs ?
2008

Homogénéité d'une solution d’oxytétracycline administrée via l’eau de boisson par pompe doseuse

Consulter le resumé

Poster. En élevage porcin, les traitements collectifs peuvent être réalisés via l’eau de boisson par des pompes doseuses. Un facteur clé de la réussite thérapeutique est l’homogénéité de la solution médicamenteuse disponible à l’abreuvoir, qui garantit que des animaux consommant la même quantité d’eau reçoivent la même posologie.
PDF icon Homogénéité d'une solution d’oxytétracycline administrée via l’eau de boisson par pompe doseuse
2010

Impact de l’acidification par l’eau de boisson en engraissement sur la prévalence en salmonelles en élevages

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est d’évaluer, dans des élevages à fortes séroprévalences, l’influence sur la prévalence salmonelles de l’incorporation de Bicidal dans l’eau de boisson en engraissement.

Le Bicidal est un acidifiant composé d’acides organiques (formique, lactique et propionique) et de bioflavonoïdes.

L’incorporation du Bicidal dans l’eau de boisson à 1 litre pour 1000 litres d’eau pendant toute la durée de l’engraissement conduit à une diminution de la prévalence salmonelles pendant le traitement dans les 3 élevages testés.
PDF icon tp1correge10.pdf
2010

Précision du dosage des pompes doseuses : influence du type de pompe et de la maintenance. Accuracy of dosing pumps: influence of type and maintenance.

Consulter le resumé

PDF icon Précision du dosage des pompes doseuses : influence du type de pompe et de la maintenance.<br /><br /><br />Accuracy of dosing pumps: influence of type and maintenance.
2010

Homogénéité d'une solution d'oxytétracycline administrée via l'eau de boisson par pompe doseuse.

Consulter le resumé

Poster.
PDF icon Homogénéité d'une solution d'oxytétracycline administrée via l'eau de boisson par pompe doseuse.
2010
Utilisation des pompes doseuses en élevage de porcs : recommandations pratiques

Utilisation des pompes doseuses en élevage de porcs : recommandations pratiques

Consulter le resumé

Cette brochure apporte aux prescripteurs et éleveurs des informations sur une utilisation optimale du médicament et du matériel lors de traitement via l'eau de boisson par pompe doseuse.

Etapes chronologiques de la préparation d'un traitement médicamenteux via l'eau de boisson - Prix indicatifs de matériels et pratiques recommandées - Fiches techniques des étapes en images du traitement par pompe doseuse et de l'entretien du matériel.

48 pages couleurs

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2010

Les toxi-infections alimentaires collectives en France entre 2006 et 2008

Consulter le resumé

Dans le contexte actuel où la sécurité des aliments est très présente, il paraît intéressant de reprendre dans cette synthèse les grandes lignes d’un article paru dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de juillet 2010 relatifs aux foyers de toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) déclarés en France entre 2006 et 2008. Parmi les Tiac à Salmonella, les aliments les plus fréquemment mis en cause sont les oeufs et les préparations à base d’oeufs peu cuits (41 %).
PDF icon tp5correge10.pdf
2010

Bonnes pratiques d’utilisation des pompes doseuses

Consulter le resumé

En élevage porcin, les traitements médicamenteux collectifs peuvent être réalisés via l’eau de boisson par des pompes doseuses.

Cette solution présente un certain nombre d’avantages (meilleure maîtrise de la posologie, l’abreuvement des animaux malades étant moins perturbé que l’alimentation).
PDF icon Bonnes pratiques d’utilisation des pompes doseuses
2010

Traitement via l’eau de boisson par pompe doseuse. Une affaire de méthode

Consulter le resumé

L’utilisation des pompes doseuses nécessite de respecter un ensemble de bonnes pratiques, indispensables pour optimiser la réussite thérapeutique. Elles permettent aussi de réduire les consommations d’antibiotiques, limiter les risques d’antibiorésistance et de respecter les limites maximales de résidus dans la viande.
PDF icon Traitement via l’eau de boisson par pompe doseuse. Une affaire de méthode
2011

Influence de l’administration d’une spécialité composée d’acides organiques, de sels de sodium et de bioflavonoïdes sur l’excrétion de salmonelles par les truies

Consulter le resumé

Poster.
PDF icon Influence de l’administration d’une spécialité composée d’acides organiques, de sels de sodium et de bioflavonoïdes sur l’excrétion de salmonelles par les truies
2012

Comparaison de deux modalités d’apport d’eau pour des porcs à l’engrais alimentés en soupe

Consulter le resumé

La législation sur le bien‐être animal impose que tous les porcs âgés de plus de 2 semaines aient accès en permanence à de l’eau en quantité suffisante. Or, dans le cadre d’une alimentation en soupe, l’eau est apportée en même temps que l’aliment. Pour respecter la réglementation, la machine à soupe est utilisée pour apporter de l’eau aux porcs entre les repas. Mais aucune donnée objective n’a démontré que cette technique permet de respecter la législation.
PDF icon Comparaison de deux modalités d’apport d’eau pour des porcs à l’engrais alimentés en soupe
2012

Comparaison de deux modalités d’apport d’eau pour des porcs à l’engrais alimentés en soupe

Consulter le resumé

Poster.
PDF icon Comparaison de deux modalités d’apport d’eau pour des porcs à l’engrais alimentés en soupe
2012

Quel apport d'eau pour les porcs à l'engrais alimentés en soupe ?

Consulter le resumé

Dans nos conditions expérimentales, en dehors des périodes de forte chaleur, la distribution d'un repas d'eau entre les deux repas suffit pour assurer un abreuvement comparable à la mise en place d'un abreuvoir.

PDF icon techporc_masabie_n4_2012.pdf
2012

Consommation d'eau : un indicateur de suivi de l'élevage

Consulter le resumé

L'abreuvement représente 94% de l'eau consommée dans un atelier porcin. Pour tous les stades physiologiques, la consommation se concentre autour des repas. Une baisse de l'abreuvement peut signaler un épisode pathologique.

PDF icon techporc_massabie_n8_2012.pdf
2012

Maîtrise des consommations d’eau en élevage : élaboration d'un référentiel, Identification des moyens de réduction, Construction d’une démarche de diagnostic

Consulter le resumé

L'eau, en tant que ressource naturelle, devient un enjeu environnemental de plus en plus important, compte-tenu d’un usage croissant et des disparités de disponibilité de la ressource. Les productions agricoles sont souvent mises en avant pour le prélèvement important qu’elles exercent sur cette ressource. Or, jusqu'à présent, peu de données de terrain étaient disponibles concernant les niveaux et les conditions d’utilisation de l'eau dans les élevages. Ce projet a permis d’obtenir les consommations d’eau par type d’élevage et par usage.

2013

L’administration de médicaments via l’eau de boisson par pompe doseuse : motivations, freins et pratiques d’utilisation

Consulter le resumé

Poster

FR

Les traitements oraux administrés via l’aliment, largement prédominants il y a 15 ans, diminuent régulièrement (36% des traitements antibiotiques chez le porc en 2013 contre 67% en 1999). L’eau de boisson devient la principale voie d’administration orale, avec 51% des traitements antibiotiques sous forme de poudres et solutions orales en 2013 contre 22% en 1999 (Anses-ANMV, 2014). Majoritairement administrés par pompe doseuse, la fiabilité de ces traitements implique que les élevages soient équipés d’un matériel adapté et que les éleveurs maîtrisent les bases de son utilisation (IFIP, 2010). Cette étude a pour objectif de dresser un état des lieux de la motivation, des équipements et des pratiques d’utilisation de la pompe doseuse en 2014 dans un échantillon d’élevages équipés. Elle vise aussi à comprendre les freins dans les élevages non équipés.

ENG

Medication via drinking water by a dosing pump : motivations, restraints and use practices

While treatments administered via the feed were prevalent 15 years ago, drinking water is now the main route of oral administration, with 51% of antibiotics in the form of powders and oral solutions in 2013 as against 22% in 1999 (ANMV, 2014). Mostly administered by dosing pump, the reliability of these treatments requires appropriate equipment and good use practices.
This phone survey aims to compile an inventory of motivations, equipment and practices in the use of the dosing pump in 116 equipped farms located throughout France. It also seeks to understand the restraints in 46 unequipped farms. For 46% of farmers, the main reasons for using a dosing pump were greater efficiency and responsiveness of treatment by water compared to feed. Some practices have improved since 2007: the complete rinsing of the circuit and the presence of an agitator in the tank concerned respectively 90% and 69% of farms in 2014 as against 62% and 52% in 2007. However, improvements are expected particularly in equipment maintenance which is implemented in less than 25% of farms, and on flow adjustment of drinkers, checked in only 47% of farms. For 43% of non-equipped farmers, the main obstacle is the constraint related to equipment: cost, settings, use.
This study underlines the importance of training farmers to optimise the reliability of treatments administered by drinking water.

PDF icon Hémonic et al., 48es Journées de la Recherche Porcine (FRA), 2-3 février 2016, p. 357-358, poster
2016

Pages