La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 48 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Effet de l'augmentation des apports alimentaires en méthionine, thréonine et tryptophane au moment du sevrage sur les performances et l'état de santé de porcelets élevés dans des conditions d'élevage très dégradées

Consulter le resumé

Des travaux récents indiquent que la méthionine, la thréonine et le tryptophane peuvent influencer favorablement la santé digestive, la réponse à l’inflammation et le statut anti-oxydant des porcelets au sevrage. Dans cette optique, l’enrichissement en méthionine, thréonine et tryptophane de l’aliment de sevrage est testé dans cet essai mené à partir de porcelets élevés en conditions très dégradées d’élevage.

PDF icon Effet de l'augmentation des apports alimentaires en méthionine, thréonine et tryptophane au moment du sevrage
2021

Nettoyage & désinfection : formation aux bonnes pratiques de biosécurité

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 65

La biosécurité et les bonnes pratiques de conduite d’élevage ont un impact positif sur le statut sanitaire et donc sur l’usage des antibiotiques. Les audits biosécurité réalisés par l’Ifip dans le cadre du pan Ecoantibio ont montré que les marges de progrès sont encore importantes concernant l’observance par les éleveurs des mesures de biosécurité. Les précédentes formations pratiques Ifip réalisées dans le cadre du plan Ecoantibio (audit biosécurité et audit de la qualité d’eau d’abreuvement) ont montré que les conseillers d’élevage sont demandeurs de ce type d’accompagnement pour se former et améliorer leurs pratiques. Par ailleurs, il est ressorti lors de ces formations que l’encadrement technique maitrisait mal les aspects liés au nettoyage-désinfection. Coté éleveurs la marge de progrès est encore importante pour optimiser les opérations de nettoyage-désinfection.

PDF icon Isabelle Corrégé, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 65
2021

An efficient cephalosporin stewardship programme in French swine production

Consulter le resumé

Fabien Verliat (Inaporc) et al., Veterinary Medecine and Science, 2021, n° 2, mars, p. 432-439

By 2010, systems set up to monitor the antimicrobial resistance of pathogenic bacteria and antimicrobial usage identified a sustained increase regarding third- and fourth-generation cephalosporin resistance in French pig production. This sector mobilised and collectively committed to responsible action in the following months. This led to a multi-professional voluntary stewardship programme that was started in 2011. A consensus of veterinary opinion led to the definition of restrictive rules on the prescription of the third- and fourth-generation cephalosporins targeted by the antimicrobial stewardship programme (ASP). All pig sector professionals, including farmers, were informed. Existing monitoring systems for usage and resistance were supplemented by data from the records of veterinarians' cephalosporin deliveries and from individual pig farm surveys investigating antimicrobial usage. The second step, from 2014, entailed regulatory measures that consolidated the programme by setting quantitative reduction objectives and specifying the terms and conditions for prescribing and dispensing a list of critical antimicrobial molecules including cephalosporins. All the data sources confirmed a significant fall of more than 90% in cephalosporin usage in the French pig production sector between 2010 and 2016. Monitoring systems recorded that the resistance of commensal and pathogenic Escherichia coli isolates also tended to decrease over the same period. The stewardship programme proved highly effective in reducing usage and containing resistance, illustrating the efficiency of a well-defined multi-professional strategy.

source : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/vms3.377

2021

Démédication : élevage 1

Consulter le resumé

Fiche pratique EVALPORC 1/6 : évaluation rétrospective de plan d’intervention de réduction de l’usage des antibiotiques – Appel à Projet 2018 du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour Plan Ecoantibio 2

PDF icon evalporc_demedication_01.pdf
2020

Démédication : élevage 6

Consulter le resumé

Fiche pratique EVALPORC 6/6 : évaluation rétrospective de plan d’intervention de réduction de l’usage des antibiotiques – Appel à Projet 2018 du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour Plan Ecoantibio 2

PDF icon evalporc_demedication_06.pdf
2020

Démédication : élevage 4

Consulter le resumé

Fiche pratique EVALPORC 4/6 : évaluation rétrospective de plan d’intervention de réduction de l’usage des antibiotiques – Appel à Projet 2018 du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour Plan Ecoantibio 2

PDF icon evalporc_demedication_04.pdf
2020

Démédication : élevage 2

Consulter le resumé

Fiche pratique EVALPORC 2/6 : évaluation rétrospective de plan d’intervention de réduction de l’usage des antibiotiques – Appel à Projet 2018 du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour Plan Ecoantibio 2

PDF icon evalporc_demedication_02.pdf
2020

Démédication : élevage 5

Consulter le resumé

Fiche pratique EVALPORC 5/6 : évaluation rétrospective de plan d’intervention de réduction de l’usage des antibiotiques – Appel à Projet 2018 du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour Plan Ecoantibio 2

PDF icon evalporc_demedication_05.pdf
2020

Démédication : élevage 3

Consulter le resumé

Fiche pratique EVALPORC 3/6 : évaluation rétrospective de plan d’intervention de réduction de l’usage des antibiotiques – Appel à Projet 2018 du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour Plan Ecoantibio 2

PDF icon evalporc_demedication_03.pdf
2020

Impact de la désinfection de l’eau d’abreuvement sur les antibiotiques

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 67

L’eau d’abreuvement est fréquemment traitée, pour améliorer sa qualité bactériologique, par un biocide désinfectant (chlore, peroxyde d’hydrogène, dioxyde de chlore…). Cette eau peut également être utilisée comme vecteur de médicament pour le traitement collectif des animaux (antibiotiques, vermifuges…). Or, la compatibilité entre biocide et médicament n’est pas exigée dans les dossiers d’Autorisation de Mise sur le Marché. Cette étude vise à évaluer la stabilité de sept antibiotiques au contact du peroxyde d’hydrogène et de l’hypochlorite de sodium (chlore) dans trois types d’eau : douce (acide) ; dure (basique) ; riche en fer et manganèse (eau de puits).

PDF icon Anne Hémonic, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 67
2020

Traitement préventif par l’oxyde de zinc : impact sur la santé et les performances en post-sevrage

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 68

Le plan Ecoantibio a permis une diminution de 47 % des usages d’antibiotiques en filière porc entre 2010 et 2016. La phase de post-sevrage, avec des traitements réalisés majoritairement pour des motifs digestifs, notamment par la colistine, reste la plus utilisatrice, malgré la diminution de 74% observée au cours de ces 6 années. Cette évolution ne s’explique que partiellement par la baisse réelle des problèmes digestifs chez le porcelet. En effet, des modalités de traitement différentes y contribuent : moins de prémélanges, des traitements plus courts via l’eau de boisson et l’utilisation d’oxyde de zinc (16 % d’élevages utilisateurs en 2016). L’objectif de cette étude menée à la station expérimentale de l’Ifip est d’évaluer l’intérêt ou non de recourir à un traitement métaphylactique à la colistine, ou préventif à l’oxyde de zinc, dans des conditions d’élevage favorisant l’apparition de diarrhées.

PDF icon Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 68
2020

Caractéristisation des élevages forts utilisateurs d’antibiotiques

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 65

Par la connaissance des dépenses de santé, la base de données de GTE permet un suivi annuel indirect de l’usage des antibiotiques dans un réseau conséquent d’élevages et d’investiguer les caractéristiques de ces élevages. Mener des actions dans les élevages forts utilisateurs d’antibiotiques doit permettre de poursuivre la baisse de leur usage. Ainsi, l’objectif de cette étude est de réaliser une analyse approfondie de ces élevages forts utilisateurs à partir de l’enregistrement des dépenses de santé curatives dans la base de GTE.

PDF icon Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 65
2020

PorcProtect : application web d’évaluation du niveau de biosécurité d’un élevage de porcs

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé et al., 52e Journées de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, p. 311-312, poster

Poster.

La biosécurité impacte la santé en prévenant l’introduction ou la propagation des maladies en élevage (Corrégé et Hémonic, 2018). Un bon niveau de biosécurité permet dans la majorité des cas de réduire ou de maîtriser l’usage des antibiotiques. Le renforcement du niveau de biosécurité des élevages est également un enjeu majeur pour prévenir la propagation de la Fièvre Porcine Africaine. L’application web PorcProtect réalisée par l’Ifip et financée par le Plan Ecoantibio vise à mettre à disposition des éleveurs et de leurs conseillers un outil d’évaluation des mesures de biosécurité d’un élevage pour faire évoluer favorablement les pratiques.

ENG

PorcProtect: an online assessment tool of the biosecurity level on pig farms

Poster.

Biosecurity is essential to reduce use of antibiotics on pig farms and to decrease the risk of African swine fever. However, application of biosecurity measures varies considerably among farms, and room for improvement remains large. A biosecurity audit is an effective tool with measures to help farmers increase the biosecurity level of their farms. In the framework of the French Ecoantibio plan, IFIP has created a free on-line tool, PorcProtect, to evaluate a farm’s biosecurity level and help pig farmers change their practices. PorcProtect performs either a rapid assessment of farm biosecurity using an audit based on 30 questions or a detailed evaluation of the external and internal biosecurity level. A scoring system matches each answer to three situations of application of a biosecurity measure (Good, Medium and At risk) with a color system so that Good situations can be seen easily. The tool identifies which biosecurity themes must be improved using visual representations of percentages of Good answers and percentages of answers At risk. The biosecurity measures to be followed are presented on technical sheets. The tool also has a database that shows the average biosecurity level of other pig farms so farmers can compare their level of application of biosecurity measures to those of other farms. 

PDF icon Isabelle Corrégé et al., 52e Journées de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, p. 311-312, poster
2020

PorcProtect : application web d’évaluation du niveau de biosécurité d’un élevage de porcs

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé et al., 52e Journées de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, poster

Poster.

La biosécurité est essentielle dans les démarches de maîtrise de l’usage des antibiotiques et pour prévenir la propagation de la Fièvre Porcine Africaine. PorcProtect réalisé dans le cadre du Plan Ecoantibio est un outil d’évaluation des mesures de biosécurité d’un élevage pour faire évoluer favorablement les pratiques.

PDF icon Isabelle Corrégé et al., 52e Journées de la Recherche Porcine, 4 et 5 février 2020, Paris, poster
2020

PorcProtect by Ifip : An assessment of the farm biosecurity level on-line

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé et Anne Hémonic, 11th European Symposium of Porcine Management (ESPHM), 22-23-24 mai 2019, Utrecht, Pays-Bas, poster

Biosecurity is an essential step for any sustainable approach to reducing the use of antibiotics. In the framework of the French Ecoantibio plan, IFIP has created a tool which objective is to evaluate biosecurity level of a farm and help pig farmers to change their practices.

PDF icon Isabelle Corrégé et Anne Hémonic, 11th ESPHM, 22-23-24 mai 2019, Utrecht, Pays-Bas, poster, PDF icon Isabelle Corrégé, ESPHM, Utrecht, Pays-Bas
2019

Evolutions des usages d’antibiotiques entre 2010 et 2016 : variabilité inter- et intra- élevages

Consulter le resumé

Anne Hémonic, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 106

Entre 2010 et 2016, l’exposition des porcs aux antibiotiques a baissé de 52%. Ce résultat est issu des panels INAPORC successifs, qui rassemblent les enquêtes réalisées auprès d’échantillons représentatifs d’élevages. A chaque édition du panel, un tirage de novo des élevages est réalisé, afin de ne pas biaiser le dispositif par une accoutumance des éleveurs qui seraient suivis pendant 6 ans consécutifs et seraient ainsi moins représentatifs de la population générale. Pour cette raison, ce dispositif ne permet pas de mesurer intra-élevage l’évolution des usages d’antibiotiques entre deux périodes. L’objectif était donc ici de suivre, en 2016, les usages d’antibiotiques dans les mêmes élevages que ceux déjà enquêtés en 2010 et en 2013, afin de décrire et d’analyser leur trajectoire individuelle sur 6 ans.

PDF icon Anne Hémonic, Bilan 2018, éditions IFIP, avril 2019, p. 106
2019

Evolution des usages d’antibiotiques dans les élevages de porcs en France entre 2010 et 2016 au travers des panels Inaporc

Consulter le resumé

51es Journées de la Recherche Porcine, 5 et 6 février 2019, Paris, p. 277-282, par Anne Hémonic et al.

Le plan Ecoantibio a été un succès : la baisse de l’exposition des porcs aux antibiotiques a atteint 41% entre 2012 et 2016 pour un objectif initial de -25%. Le but de cette étude est de comprendre quels ont été les principaux postes de réduction des usages d’antibiotiques au travers des panels INAPORC. Il s’agit d’enquêtes dans des échantillons représentatifs d’élevages, menées en 2010, 2013 et 2016. En 2016, le panel INAPORC est basé sur 143 élevages tirés au sort dans la base BDPORC. Entre 2010 et 2016, les baisses d’ALEA (Animal Level of Exposure to Antimicrobials) estimées par l’Anses-ANMV (-47%) et le panel INAPORC (-52%) sont similaires. Par contre, les valeurs d’ALEA estimées par les panels INAPORC en 2010, 2013 et 2016 sont toujours inférieures à celles publiées par l’Anses-ANMV : ces dernières, basées sur la répartition des ventes d’antibiotiques par espèce, laisse supposer une surestimation des volumes attribués au porc. En six ans, le nombre moyen de jours de traitement chez les truies a stagné (-7%). Par contre, il a significativement baissé chez les porcs en maternité (-28%), post-sevrage (-70%) et engraissement (-71%). Les autres résultats majeurs sont les fortes baisses d’usage des antibiotiques d’importance critique (à réserver en priorité pour la médecine humaine), des prémélanges et de la colistine. Cela ne s’est pas traduit par une hausse d’usage des autres antibiotiques à visée digestive ni par un recours massif à l’oxyde de zinc (16% d’élevages utilisateurs d’oxyde de zinc en 2016). Le panel INAPORC contribue à fournir des références détaillées sur les usages d’antibiotiques en production porcine et témoigne des efforts engagés par la filière pour améliorer les pratiques.

Evolution of antimicrobial use on French pig farms from 2010 to 2016 through the INAPORC panels

The Ecoantibio plan was a success: the exposure of pigs to antibiotics decreased by 41% from 2012 to 2016, while the initial target was -25%. The purpose of this study was to understand the major areas of reduction in antibiotic use through the INAPORC panels, which were surveys of representative samples of farms performed in 2010, 2013 and 2016. In 2016, the INAPORC panel was based on 143 farms, randomly selected from the BDPORC database. From 2010 to 2016, the decrease in ALEA (Animal Level of Exposure to Antimicrobials) estimated by Anses-ANMV (-47%) and the INAPORC panels (-52%) was similar. However, the ALEA estimated by the INAPORC panels in 2010, 2013 and 2016 were always lower than those of Anses-ANMV, suggesting overestimation of the volume allocated to pigs during the stratification of sales by species. Over the six years, the mean number of treatment days for sows remained stable (-7%). In contrast, it significantly decreased for suckling piglets (-28%), weaned piglets (-70%) and fatteners (-71%). Other major results included a considerable decrease in the use of critically important antibiotics (kept in priority for human medicine), premixes and colistin. This did not result in increased use of other digestive antibiotics or in a massive use of zinc oxide (16% of farms using zinc oxide in 2016). The INAPORC panel contributes to providing detailed references on antibiotic use in pig production and demonstrates the continued commitment to improving current practices.

PDF icon Anne Hémonic et al., 51es JRP, 5 et 6 février 2019, Paris, p. 277-282
2019

Porcprotect : outil web d'évaluation du niveau de biosécurité en élevage de porcs

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Anne Hémonic et Nicolas Joukoff, Congrès de l'Association française de médecine vétérinaire porcine (AFMVP), 13-14 décembre 2018, Paris

Les niveaux de biosécurité tant externe qu’interne impactent la santé en élevage, les performances technico-économiques et l’usage des antibiotiques (3). La biosécurité est donc un pré requis indispensable à toute démarche durable de réduction de l’usage des antibiotiques. Elle est pourtant peu citée spontanément par les éleveurs interrogés sur les solutions qui pourraient leur permettre de réduire certains traitements antibiotiques dans leur élevage. Par ailleurs, de nombreuses études réalisées en France ont montré que le niveau de mise en oeuvre des mesures de biosécurité pouvait être amélioré dans une forte proportion d’élevages (2) (3). Il est donc essentiel de poursuivre les actions visant à promouvoir les audits biosécurité.
L’outil web PorcProtect réalisé par l’Ifip et financé par le Plan Ecoantibio vise à mettre à disposition des éleveurs et des intervenants en élevage un outil d’audit de la biosécurité. L’évaluation des mesures de biosécurité mises en place dans un élevage, accompagnée du rappel des préconisations en la matière, peut être un moyen pour les éleveurs ou leur encadrement technique de cibler leurs points forts et leurs axes de progrès. Associé à une base de données avec des références nationales, l’outil Web permet également à l’éleveur de se comparer par rapport à la situation des autres élevages. Cette base de données permet aussi de cerner les mesures les moins bien respectées et de mettre en place des actions de communication et/ou de formations plus ciblées. Elle permet enfin de suivre dans le temps l’évolution du degré de mise en oeuvre des mesures de biosécurité.

PDF icon Isabelle Corrégé et al., AFMVP, 13-14 décembre 2018, Paris
2018

Qualité de l’eau de boisson en élevage et incidences sur les traitements administrés par pompe doseuse

Consulter le resumé

Anne Hémonic, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 103

La qualité de l’eau d’abreuvement fait partie des mesures de biosécurité essentielles pour maîtriser l’état sanitaire d’un cheptel. En effet, une mauvaise qualité bactériologique et/ou physico-chimique de l’eau peut impacter le statut sanitaire des élevages, soit de façon directe (transmission d’agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement), soit de façon indirecte : présence d’éléments comme le fer, le manganèse ou le calcium pouvant réduire la solubilité des médicaments, altérer la qualité de la désinfection par chloration ou entretenir le dépôt d’un biofilm susceptible d’héberger des agents pathogènes. Pour aider les acteurs à identifier les pratiques à risque en élevage, l’IFIP propose des formations et des grilles d’audit portant sur les qualités bactériologiques et physico-chimiques de l’eau d’abreuvement, sur la gestion des abreuvoirs ou encore sur l’administration des traitement par pompe doseuse. Ces formations, en salle ou en élevage, comprennent des mises en situation concrètes.

PDF icon Anne Hémonic, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 103, fiche n° 60
2018

Antimicrobial usage evolution between 2010, 2013 and 2016 in a group of French pig farms

Consulter le resumé

Anne Hémonic et al., 10th European Symposium of Porcine Health Management, 9-11 mai 2018, Barcelone, Espagne

In France, the Ecoantibio plan is a success: pig exposure to antimicrobials declined by 41 % during the Plan’s fi ve years (2012-2016),
which is far beyond the initial -25 % objective. But a question arises: is this evolution similar in all pig farms ?
The objective of this study was to analyse the individual trajectory of each farm concerning antimicrobial usage between 2010, 2013 and 2016.

PDF icon Anne Hémonic et al., 10th European Symposium of Porcine Health Management, 9-11 mai 2018, Barcelone, Espagne
2018

Pages