La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 98 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Le porc fermier d'Argoat. Analyse de la filière

Consulter le resumé

Philippe Le Jossec, rapport d'études, novembre 2004, 8 pages

Ce document se propose de faire une analyse rapide des différents maillons de la chaîne de production du Porc Fermier d'Argoat.
La réunion du 27 novembre 1994 qui regroupait les différents responsables de ces maillons a permis de soulever un certain nombre de problèmes, pour lesquels il semble y avoir des solutions. Toutefois, certaines questions restent posées. 

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1994

Les marchés du porc français dans l’internationalisation et la montée en gamme

Consulter le resumé

Visuels d'intervention présentés par Boris Duflot, directeur du pôle Economie IFIP, à la 6ème Journée d’échanges de la filière porcine organisée par l’IFIP sur le thème : Evolutions des marchés et des attentes sociétales : quelles transitions dans les élevages et les filières ? Des attentes des marchés et de la société qui se diversifient, 3 décembre 2019, Paris

PDF icon Boris Duflot, directeur du pôle Economie IFIP, à la 6ème Journée d’échanges IFIP
2019

30 ans après : une filière compétitive

Consulter le resumé

Dans les années 60, avec l'ouverture du marché commun agricole, la production porcine française a été confrondée à des partenaires plus compétitifs. Le déficit apparaît et se creusera durant plusieurs années.

A partir de 1970, plan public et mobilisation professionnelle se mettent en place. Trente ans plus tard et après bien des efforts, la filière porcine de notre pays a progressé dans tous les secteurs. Elle exporte en Europe et dans le monde.

Histoire d'une reconquête...
PDF icon 30 ans après : une filière compétitive
1998

Adaptation de la conformation des pièces aux attentes de l’aval

Consulter le resumé

L’amélioration génétique de la composition corporelle des carcasses a progressé grâce à l’utilisation de techniques d’imagerie médicale depuis le début des années 80, notamment par des mesures d’épaisseur de lard dorsal et plus récemment l’épaisseur de noix de côtelette (Skjervold et al., 1981).

Jusqu’à présent, il n’existait pas d’outil permettant de caractériser de façon objective la conformation des carcasses ou le volume des certaines pièces spécifiques.
PDF icon Adaptation de la conformation des pièces aux attentes de l’aval
2010

Adaptation de l’offre à la demande des produits du porc en France : quelles voies d’action pour les opérateurs de l’aval de la filière ?

Consulter le resumé

L’examen des statistiques du commerce révèle un solde déficitaire en valeur pour les produits français du porc. Ce déficit alerte sur une forme d’inadéquation entre l’offre des abatteurs‐découpeurs et la demande des salaisonniers ou des distributeurs. Pour identifier d’éventuels cas de divergences entre offre et demande, des entretiens ont été menés avec des professionnels de l’aval de la filière porcine. Des cas‐types d’inadaptation ont été mis en évidence pour certains produits finis. L’inadaptation peut être liée à des écarts de compétitivité‐coût entre l’offre des abatteurs français et celle de concurrents européens, notamment espagnols dans le cas des muscles de jambon. Elle peut provenir du manque d’une certaine qualité de produits, par exemple d’offre de pièces grasses pour la salaison sèche. Des éléments de logistique ou de situation géographique peuvent aussi expliquer l’insatisfaction de certains clients pour respecter leur cahier des charges. Ces situations particulières ont révélé des défaillances importantes de la filière porcine française : manque de performance de l’industrie d’abattage‐découpe (état des usines et organisation du secteur), faible qualité des relations entre opérateurs, déficit de concertation portant sur les produits et leur qualité. Un groupe de travail interprofessionnel a élaboré des propositions de manière collective visant à uniformiser les modes de conditionnement, valoriser la coche en France, réduire la diversité de la demande de la distribution, contractualiser à terme les échanges à l’aval et instaurer une filière de porcs plus gras en France, avec un meilleur signal prix envers la production.

Supply adjustment to demand for pork products in France

The review of trade statistics reveals a deficit in value for French pork products. This deficit underlines the mismatch between the supply offered by the slaughter‐cutter industry and the demand from processors or retailers. To identify possible cases of discrepancies between supply and demand, interviews were conducted with professionals from downstream of the pig industry. Study cases of maladjustment were highlighted for some finished products. The inadequacy may be related to differences in cost competitiveness between supply from French slaughterers and that of their European competitors, particularly in the case of Spanish ham muscles. It may originate from lack of quality in some products, such as fatter cuts for dry curing for example. Elements of logistics or location may also explain the dissatisfaction of some customers to meet their specifications. These special situations revealed failings of the French pig sector, ranging from insufficient cost competitiveness, poor quality of relationship between operators, lack of consultation on products and their quality. A chain work group collectively developed proposals: standardizing packaging methods, creating added‐value for sow meat in France, reducing the diversity of distribution demands, offering futures marketing contracts downstream of production and introducing into France a heavy pig chain, with better price signals to production.

PDF icon jrp2015-economie-sociologie-rieu-1.pdf
2015

Allemagne, de la production au détail. Evolution des prix, caractéristiques des produits et fonctionnement de la filière

Consulter le resumé

A première vue, l’observation des niveaux et des évolutions des prix dans la filière porcine allemande laisse apparaître des différences sensibles avec la France. Le paiement reçu par les producteurs est supérieur outre-Rhin, alors que différents indicateurs montrent que les prix de détail y sont plus faibles (de 10 à 20% en fonction des produits, selon certaines sources).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2011

Analyse de la filière porcine biologique en France ; quels freins et leviers à son développement ?

Consulter le resumé

En complément d’une analyse de la production porcine biologique française à la lumière des productions de ses principaux concurrents européens, une étude de l’organisation de la filière française et de la consommation de porc biologique en France a été réalisée, permettant de dégager des pistes de réflexion pour la filière porcine biologique.

PDF icon legendre2013.pdf, PDF icon legendre2013-poster.pdf
2013

Analyse des performances énergétiques des opérations unitaires industrielles pour une meilleure maîtrise des impacts environnementaux sur la filière porcine aval.

Consulter le resumé

L'évolution du marché alimentaire se traduit par des attentes de plus en plus fortes de la part des consommateurs et des parties intéressées (distribution, administrations, Europe, investisseurs...) en matière d'environnement et de développement durable.Cette évolution va nécessiter, à court terme, la maîtrise des impacts environnementaux liés aux activités de production (opérations unitaires des procédés mis en oeuvre, utilités, transport...).

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Appui sanitaire à la filière porcine

Consulter le resumé

L’IFIP apporte un appui technique aux acteurs concernés par la santé animale et l’hygiène en élevage de porc. Cet appui prend essentiellement 2 formes : :

- l’animation ou la participation à des groupes de travail ou projets d’études concernant le sanitaire,

- l’apport direct de réponses à des sollicitations de partenaires sous forme d’interventions lors de séminaires, d’expertises ou de prestations de services.
PDF icon Appui sanitaire à la filière porcine
2011

Attentes en matière d'élevage des acteurs de la sélection animale, des filières de l'agroalimentaire et des associations

Consulter le resumé

Le projet COSADD a été conduit de 2007 à 2009 pour identifier, tester des objectifs de sélection animale compatibles avec une perspective de développement durable, et cohérents avec les attentes des acteurs concernés. Au cours des années 2008 et 2009 nous avons réalisé des entretiens semi-directifs auprès d'une soixantaine d'acteurs de la sélection animale, des filières, de la distribution et des associations (de consommateurs, de protection des animaux ou de l'environnement). Les priorités et attentes des différents types d'acteurs ont été identifiées, à la fois dans une perspective générale, et en focalisant l'approche autour du développement durable. Les acteurs du secteur économique partagent un certain nombre de points de vue autour de la priorité à accorder aux enjeux économiques et de marchés, autour de la nécessité de produire des animaux faciles à élever, robustes et résilients. L'environnement et le bien-être animal sont considérés comme des demandes «extérieures», mais importantes. Des spécificités existent bien entendu par rapport à chaque espèce. Pour les acteurs des associations, la perspective est inversée. Les enjeux économiques sont compris, mais l'accent est mis sur les enjeux sociétaux. En définitive deux paradigmes ou modèles productifs apparaissent, avec la possibilité d'une agriculture duale combinant les deux modèles. L'un que l'on peut qualifier «d'écologiquement intensif» autour d'un élevage productif, tourné vers des marchés de masse et de hauts niveaux de consommation, avec le respect de normes strictes ; et un «alternatif et extensif» où l'on accepte une diminution de la consommation de viande pour promouvoir des signes de qualité et des systèmes extensifs.

2011

Caractéristiques de la consommation des produits issus du porc : une comparaison des données du panel TNS avec celles de l’enquête « Budget de famille » de l’INSEE

Consulter le resumé

Une analyse des achats de produits issus du porc par les ménages est menée en utilisant deux sources de données : le panel « produits frais » de TNS et l’enquête « Budget de famille » (Bdf) de l’INSEE, avec pour objectif de confronter les résultats obtenus.

PDF icon Caractéristiques de la consommation des produits issus du porc : une comparaison des données du panel TNS avec celles de l’enquête « Budget de famille » de l’INSEE
2010

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs

Consulter le resumé

Entre les porcs sortis de l’élevage et les produits finis mis en marché, l’observation des niveaux de prix aux différents maillons des filières porcines française et allemande montrent à première vue des différences sensibles. En particulier, les prix de détail apparaissent nettement inférieurs en Allemagne.
PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs
2012

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs

Consulter le resumé

Poster. Entre les porcs sortis de l’élevage et les produits finis mis en marché, l’observation des niveaux de prix aux différents maillons des filières porcines française et allemande montrent des différences sensibles, notamment aux stades du porc à la production et de la vente au détail des produits finis.
PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande : prix, structures et relations entre opérateurs
2012

Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande et effets sur les prix

Consulter le resumé

L’observation des niveaux et des évolutions des prix dans la filière porcine allemande laisse apparaître des différences avec la France.

Le paiement reçu par les producteurs est supérieur outre-Rhin, alors que différents indicateurs montrent que les prix de détail y sont plus faibles.

Une étude a été conduite en 2011 pour étayer ce constat et trouver, au travers de l’analyse du fonctionnement de l’aval de la filière porcine allemande, des explications aux différentiels de prix observés.

PDF icon Caractéristiques de l’aval de la filière porcine allemande et effets sur les prix
2011

Cartographie des flux à l’aval de la filière porcine de la sortie des abattoirs à la mise à disposition du consommateur final

Consulter le resumé

Entre l’abattage et la mise à disposition du consommateur final, la viande de porc transite par différents opérateurs industriels et commerciaux, suivant de nombreux circuits, pour se retrouver sous forme de produits finis frais et transformés dans les circuits de vente au détail.

PDF icon Cartographie des flux à l’aval de la filière porcine de la sortie des abattoirs à la mise à disposition du consommateur final
2009

Cartographie des flux de viande à l'aval de la filière porcine : de la sortie des abattoirs à la mise à disposition du consommateur final

Consulter le resumé

Entre l'abattage et la mise à disposition du consommateur final, la viande de porc transite par des opérateurs par des opérateurs industriels et commerciaux, suivant de nombreux circuits, pour se retrouver sous forme de produits finis frais et transformés dans les circuits de vente au détail.Mieux maîtriser le commerce et la valorisation des produits porcins nécessite de bien identifier ces circuits. Le présent travail a pour objectif d'établir une cartographie des flux entre les opérateurs de l'aval de la filière porcine.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2008

Céréales, soja, aliment porc : une longue histoire

Consulter le resumé

Les évolutions brutales des cours de matières premières depuis 2007 ne sont pas nouvelles pour l’observateur de l’économie porcine sur le long terme. Après une baisse tendancielle forte dans les années 1970 et surtout 1980 et 1990, une rupture apparaît au mitan des années 2000. Retournement à la hausse après une longue période d’érosion ?

PDF icon techporc_marouby_n13.pdf
2013

Charcuterie-salaison sous le signe de la diversité

Consulter le resumé

La charcuterie salaison valorise 70 % de la carcasse du porc, offrant au consommateur des produits services, faciles à utiliser. Elle a beaucoup joué jusqu’alors la carte d’un approvisionnement diversifié sur le marché européen. Signe de changement, le développement récent de quelques IGP phares (jambon de Bayonne…) associe de plus en plus la transformation à l’origine géographique de la matière première. Signe d’ouverture, en 2003, l’industrie de la charcuterie salaison a franchi un nouveau pas en participant à l’interprofession nationale porcine.

PDF icon bp2004n325.pdf
2004

Circuits des viandes de porc dans la filière porcine : situations diverses

Consulter le resumé

La viande de porc transite par différents opérateurs industriels et commerciaux pour finalement être mise à la disposition des consommateurs sous forme de produits finis. Les artisans des métiers de bouche représentent 12% du commerce de détail.
2010

Compétitivité de la filière française :Points forts et points faibles

Consulter le resumé

Etat des lieux Boris Duflot, économiste à l’Ifip

PDF icon intervention journée IFIP d'échanges pour la filière porcine
2016

Pages