La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 21 à 40 de 94 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Performances technico-économiques et environnementales des porcs quand la teneur en protéines des aliments biphase s'ajuste sous les normes CORPEN lors de la formulation

Consulter le resumé

Poster.

FR

Depuis la publication des travaux de Dourmad et al. (1993), Bourdon et al. (1995) et Canh et al. (1998), on sait qu’il est possible de réduire les rejets azotés des porcs en croissance en diminuant la teneur en matières azotées totales (MAT) de l’aliment. Pour une même teneur en acides aminés essentiels (AAe) et en énergie nette (EN), les performances de croissance et la valeur de la carcasse sont préservées. Ces résultats ont été repris partiellement par le Corpen (1996) pour fixer des teneurs maximales en MAT dans les aliments distribués suivant une séquence alimentaire biphase : 16,5% pendant la période de croissance et 15,0% pendant la période de finition. Depuis lors, des progrès ont été réalisés sur la caractérisation des valeurs nutritionnelles des matières premières, tant en termes de digestibilité des AAe que de teneur en EN (INRA-AFZ, 2002). Cela a permis, dans un contexte de prix élevé des sources de protéines depuis 2007, de faire évoluer profondément les pratiques de formulation en n’intégrant plus systématiquement de contrainte sur la teneur minimale en MAT mais sur les AAe, apportés en proportions relatives à la lysine digestible (LYSd) suivant le profil de la protéine idéale. L’essai a pour objectif de comparer les performances technico-économiques et environnementales obtenues quand la teneur en MAT correspond aux plafonds retenus par le Corpen (1996, lot CORPEN) ou quand elle s’ajuste à un niveau inférieur (lot Basse MAT) lors de la formulation au moindre coût.

ENG

Growth, economic and environmental performance of pigs when the crude protein content in growing-finishing diets is adjusted below the CORPEN reference levels during the low-cost formulation process

Decreasing the dietary crude protein (CP) content is considered to be a helpful solution to improve the sustainability of pig production. A trial was carried out with 96 group-housed and restrictively-fed growing pigs in order to compare growing-finishing diets whose CP contents corresponded to threshold values proposed by the French CORPEN group (1996, 16.5 / 15.0%) or were reduced to below these values (15.5 / 12.6%). Low cost diets were formulated for similar net energy and essential amino acid contents, based on ingredient prices available in Brittany in the spring of 2014. In agreement with the literature, no significant differences in growth performance or carcass characteristics were obtained between the treatments. The decrease in dietary CP content induced a reduction in measured N intake (-9%) and estimated N output (-17%) without any significant impact on the margin over feed cost. In addition, according to a partial calculation of the environmental impacts of feed intake, the reduction in dietary CP content was associated with a significantly lower impact on both climatic change (-7%) and eutrophication (-3%).

PDF icon Nathalie Quiniou et Charlotte Boutry, 48es JRP, le 2 et 3 février 2016, p. 141-142, poster
2016

Appui aux éleveurs fabriquant l’aliment à la ferme

Consulter le resumé

Fiche n° 063 : animation de réseaux partenariaux

L’IFIP participe à l’appui technique auprès des 8 associations régionales AIRFAF et de leur fédération nationale. L’objectif de ces associations est
d’apporter aux éleveurs adhérents une information technique et économique et de contribuer à la maîtrise de la qualité de l’aliment et du coût alimentaire. Les conseils d’administration de chaque association établissent chaque année un programme d’activité mis en oeuvre par un comité technique. Celui-ci est composé de techniciens des structures techniques et économiques des régions (unions régionales, groupements de producteurs, Chambres d’agriculture, ARVALIS, UNIP, IFIP…) et présidé par des éleveurs spécialisés.
Certaines actions sont également engagées par le bureau de la fédération nationale.
L’IFIP apporte un appui méthodologique dans la conduite de ces différentes actions et réalise des interventions dans des contextes régionaux variés et sur des thèmes concernant les matières premières, la conjoncture, la formulation, la technologie, les protocoles d’essais de validation sur le terrain…AIRFAF est un lieu d’échanges permanent pour les éleveurs, les techniciens des structures et les fournisseurs sur divers sujets (minéraux et complémentaires, matières premières, matériel de fabrication …). Les préoccupations des éleveurs et de leurs partenaires peuvent ainsi être abordées de manière concertée et prises en compte rapidement.

PDF icon fiche_bilan2015_063.pdf
2016

Améliorer les bilans environnementaux des élevages en optimisant les ressources alimentaires

Consulter le resumé

Fiche n° 042 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

Les intrants alimentaires des animaux d’élevage contribuent très significativement au bilan environnemental global des filières animales. On estime par exemple que l’alimentation des animaux représente 65 % des impacts environnementaux des élevages. Des objectifs ambitieux de réduction de ces émissions ont été adoptés, tel en 2008 le paquet climat-énergie de la Commission européenne qui prévoit une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20 % à l’horizon de 2020.
Des matières premières variées et aux impacts de production contrastés sont mobilisées lors de la formulation des aliments pour animaux d’élevage ; cependant, celle-ci ne prend en compte que des contraintes économiques ou nutritionnelles. Inclure, dans cette formulation, un objectif de réduction des impacts environnementaux nécessiterait (1) de disposer d’une base de données pertinente et complète des impacts propres à chacune de ces matières premières, puis (2) de mettre en oeuvre une méthode de formulation gérant conjointement les impacts environnementaux et
les coûts unitaires.
Le programme ECOALIM est un travail multipartenarial qui vise à répondre à ces objectifs pour les filières avicoles, porcines et bovines.

PDF icon fiche_bilan2015_042.pdf
2016

Réduire les rejets azotés en formulant les aliments sur l’équilibre en acides aminés

Consulter le resumé

Fiche n° 043 : maîtrise des impacts environnementaux des élevages

Les travaux de l’INRA ont montré depuis longtemps qu’il était possible de réduire les rejets azotés des porcs en croissance en diminuant la teneur en matières azotées totales (MAT) de l’aliment.
Sous réserve d’une même teneur en acides aminés essentiels (AAe) et en énergie nette (EN), les performances de croissance et la valeur de la carcasse sont préservées. Ces résultats ont été repris partiellement en 1996 par le Corpen pour proposer des teneurs maximales en MAT des aliments distribués selon une séquence biphase : 16,5% pendant la période de croissance et 15% pendant la période de finition.
Depuis lors, des progrès ont été réalisés sur la caractérisation des valeurs nutritionnelles des matières premières, tant en ce qui concerne la digestibilité des AAe que la teneur en EN. Dans un contexte de prix élevé des protéines depuis 2007, cela a permis de faire évoluer profondément les pratiques de formulation, en n’intégrant plus systématiquement de contrainte sur la teneur minimale en MAT mais sur les AAe, apportés dans des proportions conformes au profil de la protéine idéale (relativement à la lysine digestible, LYSd).
L’essai réalisé a pour objectif de comparer les performances technico-économiques et environnementales obtenues quand la teneur en MAT
correspond aux plafonds retenus par le Corpen de 1996 (lot CORPEN) ou quand elle s’ajuste à un niveau inférieur (lot Basse MAT) en appliquant les règles précédentes de formulation (Tableau).

PDF icon fiche_bilan2015_043.pdf
2016

Prix d'intérêt des matières premières

Consulter le resumé

Fiche alimentation n°4

PDF icon techporc_fiche_n4_2012.pdf
2012

Bien calculer le coût de fabrication à la ferme des aliments pour porcs

Consulter le resumé

Les coûts de fabrication d’aliment à la ferme sont très variables, et dépendent notamment de l’âge de la fabrique, du tonnage fabriqué et du type de fabrication. Chaque éleveur doit connaître son coût de fabrication d’aliment et l’enregistrer en GTE pour pouvoir comparer ses résultats à ceux des autres éleveurs et aux références.
PDF icon Bien calculer le coût de fabrication à la ferme des aliments pour porcs
2011

Interest of using synthetic amino acids, including L-Valine for formuling low crude protein pig diets based on rapeseed meal

Consulter le resumé

One hundred forty-four group-housed growing-finishing pigs were allocated to one of the three experimental feeding strategies. Diets S were formulated with soybean meal and teir dietary crude protein (CP) content averaged 15.9 and 15.0% respectively, and soybean meal was replaced partially or completely by rapeseed meal and balanced with L-Lysine, DL-Methionine, L-Threonine and L-Tryptophan. In diets CV, L-Valine was also incorporated (0.3 g/kg) allowing an additional reduction of CP content (14.5 and 13.2%, respectively).
PDF icon Interest of using synthetic amino acids, including L-Valine for formuling low crude protein pig diets based on rapeseed meal
2011

Des aliments pour porcs moins riches en protéines et en tourteau de soja fabriqués à base de tourteau de colza et d'acides aminés

Consulter le resumé

Trois stratégies de formulation sont appliquées à une bande de 144 porcs en croissance. Les aliments S sont à base de tourteau de soja et ont une teneur en MAT de 15,9 et 15,0%, respectivement en croissance et finition. La teneur en MAT est réduite à 15,0 et 14,1 respectivement pendant ces 2 périodes dans les aliments C, dans lesquels le tourteau de soja est remplacé partiellement ou totalement par du tourteau de colza et équilibrés à l’aide de L-Lysine, DL-Méthionine, L-Thréonine et L-Tryptophane.
PDF icon tp03quiniou11.pdf
2011

Des aliments porcs moins riches en protéines et formulés à base de tourteau de colza et d'acides aminés de synthèse, dont la L-Valine, permettent de réduire le recours au tourteau de soja

Consulter le resumé

Poster. L’étude s’inscrit dans un contexte de recherche d’alternative à l’utilisation du tourteau de soja dans les aliments pour porcs et de réduction des rejets azotés. L’essai consiste, d’une part, à mesurer les performances des porcs en croissance obtenues après substitution du tourteau de soja par du tourteau de colza dans les aliments à teneur réduite en MAT, en association ou non avec de la L-Valine et, d’autre part, à évaluer les rejets azotés qui y sont associés.
PDF icon Des aliments porcs moins riches en protéines et formulés à base de tourteau de colza et d'acides aminés de synthèse, dont la L-Valine, permettent de réduire le recours au tourteau de soja
2011

Teneur en énergie nette et consommation spontanée d'aliment du porc charcutier élevé en loge individuelle

Consulter le resumé

L'effet de la teneur en énergie nette (EN) de l'aliment est étudié chez 96 porcs mâles castrés de type maigre, élevés en loge individuelle et alimentés à volonté. Six niveaux d'EN (8,1, 8,7, 9,3, 9,9, 10,5 et 11,1 MJ/kg) sont formulés avec, pour les régimes les plus dilués, une incorporation de son de blé et tourteau de tournesol et, pour les aliments les plus concentrés, une incorporation d’huile végétale. Les rapports acides aminés digestibles/EN et minéraux/EN sont équivalents dans les six aliments.
PDF icon Teneur en énergie nette et consommation spontanée d'aliment du porc charcutier élevé en loge individuelle
2011

Exploitations porcines : État des lieux des bâtiments

Consulter le resumé

L’enquête de novembre 2008 du SSP a réalisé un état des lieux de l’état du parc des bâtiments porcins, des équipements et des pratiques. Elle mesure l’évolution qui s’est produite depuis 2001. Elle confirme la concentration et la spécialisation des exploitations porcines, le vieillissement des bâtiments et de la pyramide des âges des éleveurs. Certains aspects de mise aux normes sont bien engagés (environnement).
PDF icon bp2010n403.pdf
2010

Tourteau de colza

Consulter le resumé

2010

Note de Conjoncture Aliment, août 2010

Consulter le resumé

Note de Conjoncture Aliment, août 2010

PDF icon aout2010.pdf
2010

Consequence of extruded linseed incorporation in sows and/or pigs’ diets on performance

Consulter le resumé

Extruded linseed (exLIN) is used most often in pigs' diets in order to improve the ratio between ω6 and ω3 PUFA in pork meat. The aim of this trial was to investigate the effect of exLIN incorporation in sows' and/or pigs' diets on both performance of sows and their progeny. At each physiological stage, different diets were formulated on the same net energy bases (gestation: 9.3, lactation: 9.6, growing/ finishing periods: 9.3 MJ/kg) and amino acid bases (5.0, 8.5, 8.3 and 7.4 g digestible lysine, respectively).
PDF icon Consequence of extruded linseed incorporation in sows and/or pigs’ diets on performance
2010

Formuler sans soja : se passer du soja, des solutions au cas par cas

Consulter le resumé

Techniquement possible en engraissement. Laurent Alibert, ingénieur alimentation à l'Ifip, explique que la formulation d'aliments d'engraissement sans soja ne pose pas de problème technique. Il faut cependant étudier les solutions au cas par cas selon les possibilités de l'élevage et les prix respectifs des matières premières.

1/ Le pois : l'inappétence parfois signalée est avant tout un problème de rapport trytophane/lysine insuffisant,

2/ La féverole ; encore beaucoup d'a priori,
2010

La lettre Note de conjoncture Aliment - novembre 2009

Consulter le resumé

La lettre Note de conjoncture Aliment - novembre 2009

PDF icon novembre2009.pdf
2009

La lettre Note de conjoncture Aliment - octobre 2009

Consulter le resumé

La lettre Note de conjoncture Aliment - octobre 2009

PDF icon octobre09.pdf
2009

Note de conjoncture Aliment - septembre 2009

Consulter le resumé

Note de conjoncture Aliment - septembre 2009

PDF icon septembre09.pdf
2009

Note de Conjoncture Aliment - Août 2009

Consulter le resumé

Note de Conjoncture Aliment - Août 2009

PDF icon aout09.pdf
2009

Note de Conjoncture Aliment - juillet 2009

Consulter le resumé

Note de Conjoncture Aliment - juillet 2009

PDF icon juillet2009.pdf
2009

Pages