La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 101 à 111 de 111 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Transport de porcs vivants : la biosécurité est essentielle

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Tech Porc (FRA), 2016, n° 27, janvier-février, p. 29-32

Le transport des porcs vivants est un des principaux risques de transmission de maladies entre pays, régions ou élevages. Or, à l’international, la diarrhée épidémique porcine et la peste porcine africaine sévissent. En France, seule une partie du territoire est indemne de SDRP. Un nombre très important de camions avec des porcs circulent sur notre territoire (transport nationaux et internationaux). Le renforcement des mesures de biosécurité liées à ces transports est nécessaire pour limiter le risque de propagation des maladies.

PDF icon Isabelle Corrégé, Tech Porc (FRA), 2016, n° 27, janvier-février, p. 29-32
2016

Transport des porcs : des mesures de biosécurité renforcées

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Porc Mag (FRA), 2019, n° 543, juin, p. 29

Dans la continuité des exigences de biosécurité définies au niveau des élevages, le nouvel arrêté du 29 avril 2019 fixe des mesures pour lutter contre la propagation des maladies dont la Fièvre porcine africaine, lors du transport des porcs.

2019

Utilisation d'un complexe bactérien pour orienter la flore bactérienne de surface des salles

Consulter le resumé

Fiche n° 35 : Maîtrise de l'hygiène des produits

Les périodes d’allaitement et de sevrage sont 2 phases délicates pour le jeune porcelet avec, notamment, des infections digestives et des arthrites.

La maîtrise de la pression d’infection par une hygiène rigoureuse des surfaces et par la lutte contre le biofilm fait partie des mesures préventives envisagées.

PDF icon fiche_bilan2013_35.pdf
2014

Utilisation des méthodes d'analyses sérologiques et interprétation des résultats

Consulter le resumé

La méthode d’analyse idéale doit permettre de repérer tous les sujets infectés, c’est-à-dire ne pas générer de faux négatifs, tout en détectant uniquement les infectés, c’est-à-dire ne pas générer de faux positifs. La fréquence de ces faux résultats va conditionner la validité du test, la fiabilité des réponses positives ou négatives obtenues et le plan d’échantillonnage.

Bien que les analyses de laboratoires, et tout particulièrement la sérologie, soient des outils de progrès dans la pratique vétérinaire actuelle, il convient de les utiliser de manière raisonnée.
PDF icon Utilisation des méthodes d'analyses sérologiques et interprétation des résultats
2004

Utilisation raisonnée de la flore naturelle de viande de porc fraîche pour améliorer sa qualité sanitaire

Consulter le resumé

La surface des viande est contaminée par des bactéries lors des différentes étapes de préparation. Les pertes économiques liées représentent 10 à 15% de la production totale.

L’objectif est d’aider les professionnels à connaître l’écosystème des viandes fraîches afin de mieux le maîtriser. L’utilisation de cultures protectrices comme agents naturels de bio-conservation serait une alternative aux méthodes chimiques et physiques.
PDF icon Utilisation raisonnée de la flore naturelle de viande de porc fraîche pour améliorer sa qualité sanitaire
2010

Validation de l’utilisation des éponges sur carcasses pour vérifi er le respect des critères d’hygiène des procédés et le pilotage de l’hygiène

Consulter le resumé

Alain Le Roux, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 85

De nombreuses études ont été publiées ces dernières décennies sur la comparaison des méthodes destructives et non destructives pour l’analyse de la contamination microbiologique de surface des carcasses. Le Règlement Européen 2073/2005 impose aux opérateurs de respecter les critères d’hygiène des procédés, définis pour les carcasses de bovins (BV), d’ovins (OV) et de porcins (PC) en termes de log moyen quotidien (LMQ) de nombre de colonies aérobies (FAM) et d’entérobactéries (ENT), calculé sur 5 carcasses prélevées le même jour. Bien que ces limites réglementaires
s’appliquent uniquement aux carcasses prélevées par excision, d’autres méthodes de prélèvement peuvent être utilisées s’il est démontré, à la satisfaction de l’autorité compétente, qu’elles fournissent des garanties au moins équivalentes. En France, depuis 20 ans, la méthode de prélèvement par excision est la méthode de référence. Les entreprises des filières viandes s’interrogent sur l’utilisation de cette méthode non destructive pour réaliser également les dénombrements de FAM et ENT. Cette étude a ainsi été conçue pour pouvoir évaluer sur carcasses de bovins, ovins et porcins, l’impact de la méthode par éponge sur le calcul des critères d’hygiène des procédés réglementaires, comparativement à la méthode de référence par excision.

PDF icon Alain Le Roux, bilan 2017, éditions IFIP, mai 2018, p. 85, fiche n° 47
2018

Validation des opérations de nettoyage et désinfection en IAA

Consulter le resumé

Dans le domaine agro-alimentaire, la validation de l’efficacité du nettoyage est rarement mise en place, les professionnels privilégiant plutôt un contrôle périodique de la qualité microbiologique des surfaces.

Un objectif qui fait appel à des méthodes simples d’échantillonnage. Les cartes de contrôle permettent néanmoins d’assurer un suivi et de déterminer d’éventuelles dérives du système en place.
2011

Valorisation des contrôles microbiologiques des carcasses et des pièces de découpe

Consulter le resumé

Les entreprises d’abattage-découpe mutualisent auprès de l’IFIP les résultats de leurs autocontrôles microbiologiques internes sur les carcasses et pièces de découpe de porcs charcutiers depuis 1995.

Cette mise en commun a permis l’accumulation de données harmonisées dans leur procédure de collecte, précaution indispensable pour leur exploitation et leur analyse individuelle et collective.

PDF icon Valorisation des contrôles microbiologiques<br /><br /><br /><br /><br />des carcasses et des pièces de découpe
2011

Vérification des systèmes de contrôle de la qualité microbiologique des aliments

Consulter le resumé

Le contrôle de la qualité microbiologique des aliments repose principalement sur des tests statistiques ; les plus utilisés sont des plans d'échantillonnage par attributs ; ils reposent sur des valeurs obtenues avec la loi binomiale.
1999

XIIth International Society for Animal Hygiene congress, Université d'Agriculture de Varsovie (Pologne) 4-8 Septembre 2005

Consulter le resumé

Le congrès annuel de l’ISAH s’est déroulé dans l’enceinte de la Faculté des Sciences Animales de l’Université d’Agriculture à Varsovie en Pologne du 04 au 08 septembre 2005.

Une session a été intégralement consacrée à la santé et l’environnement en production porcine avec 10 présentations orales et 9 posters. Quelques éléments sont brièvement rapportés dans cet article.
PDF icon XIIth International Society for Animal Hygiene congress, Université d'Agriculture de Varsovie (Pologne) 4-8 Septembre 2005
2005

¿Cuál es el impacto sobre los rendimientos técnico-económicos de la bioseguridad y el control sanitario en porcino?

Consulter le resumé

Las medidas relativas a bioseguridad, higiene y manejo pueden parecer, en contextos económicos como el actual, obligaciones adicionales que requieren inversiones y no implican mejoría de los resultados técnicoeconómicos de las explotaciones. Por ello, conviene determinar la repercusión de determinadas prácticas en los índices productivos y económicos.

2014

Pages