La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 101 à 111 de 111 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

La relation phosphore et technologie du jambon cuit

Consulter le resumé

PDF icon 8es JSMTV, 21-22 novembre 2000, Paris, par Bruno Boutten et al., p. 31-34
2000

Influence du taux de sucres dans la technologie du jambon cuit

Consulter le resumé

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2000

Effets des caractéristiques de l'animal et du muscle sur le collagène et conséquences pour la fabrication du jambon. Effects of animal and muscle characteristics on collagen and consequences for ham production.

Consulter le resumé

The effect of biological and technological factors on ham production were studied by analyzing collagen pyridinoline cross-linking and the thermal stability of type I collagen. The type of muscle affected hydroxylysylpyridinoline (P>0.01) and lysylpyridinoline (P<0.001) cross-linking, total intramuscular collagen concentration (P<0.0001), and the slope of type I collagen solubility as a function of time. pH (P<0.05) and genetic line (P<0.0001) affected lysylpyridinoline cross-linking.

2000

Effets des caractéristiques animales et musculaires sur le collagène et conséquences pour la production de jambon

Consulter le resumé

La teneur en collagène affecte les caractéristiques de découpe et la texture du jambon. Les effets de la lignée génétique, de l'âge au moment de l'abattage et du pH sur les caractéristiques du collagène intramusculaire (évaluées par les teneurs en hydroxylysylpyridinoline (HP) et en lysylpyridinoline (LP) et par la solubilité du collagène de type I) sont étudiés. Seul le type de muscle affecte la teneur en collagène de la viande. La teneur en pyridinoline est également dépendante du type de muscle. La LP diffère significativement avec le pH et la lignée génétique.
2000

Qualité des jambons secs salés : sélectionner les matières premières pour le rendement

Consulter le resumé

Le marché du jambon sec est tiré par l'accroissement de la demande liée aux produits tranchés et commercialisés en libre-service. En libre-service, le consommateur prend le temps d'observer les produits. Sa décision d'achat tient compte de la présentation, des défauts apparents et du prix. Pour un industriel, l'objectif reste l'obtention du meilleur rendement au tranchage et d'une bonne qualité gustative, surtout en évitant un goût salé trop prononcé. Or, selon le type de matière première et si elle a ou non subit une congélation, le rendement va grandement varier.
PDF icon Qualité des jambons secs salés : sélectionner les matières premières pour le rendement
2000

Cuisson sous vide et prétranchage du jambon cuit : deux moteurs de l'évolution technique

Consulter le resumé

Pour le jambon cuit, le développement de la cuisson sous vide et celui des jambons prétranchés exigent une maîtrise importante des procédés. La fabrication de ces produits impose une sélection précoce des matières premières. Les améliorations intervenues au niveau des opérations unitaires classiques, salage, malaxage, moulage, traitement thermique, démoulage et tranchage, sont rapportées.
PDF icon Cuisson sous vide et prétranchage du jambon cuit : deux moteurs de l'évolution technique
1999

Sélection pour un abaissement du potentiel glycolytique du muscle chez le porc Large White. II. Réponses corrélatives pour la qualité de la viande et la composition du muscle.<br /><br />Selection for reduced muscle glycolytic potential in Large White pigs. II. Correlated responses in meat quality and muscle compositional traits.

Consulter le resumé

Sélection pour un abaissement du potentiel glycolytique du muscle chez le porc Large White. II. Réponses corrélatives pour la qualité de la viande et la composition du muscle. Une expérience de sélection a été conduite sur six générations dans une population de porcs de race pure Large White français, présumée indemne des allèles HALn et RN-.
1999

Effet de facteurs zootechniques et technologiques sur les caractéristiques rhéologiques de la tranche de jambon

Consulter le resumé

Poster. 7es journées des sciences du muscle et technologies des viandes, 1-2 octobre 1998, Rodez . Clermont-Ferrand : ADIV, FRA, 1998, P. 1 p., 3 réf., par Bruno Boutten et al.

Etude de l'effet de 4 facteurs zootechniques (lignée génétique, âge à l'abattage, pH24 et muscle) et de 4 facteurs technologiques (concentration en sel nitrité, vitesse de montée en température, valeur pasteurisatrice et épymisium) sur les caractéristiques de résistance du jambon cuit. Résumé de travaux de recherche.

PDF icon 7es JSMTV, 1-2 octobre 1998, Rodez, Clermont-Ferrand, poster, par Bruno Boutten et al.
1998

Tranchage du jambon cuit : un test rhéologique simple pour comprendre le rendement technologique

Consulter le resumé

Le jambon cuit est la première production en volume (20,2 %) et en valeur du marché des produits de charcuterie-salaison. Le tranchage du jambon cuit est donc une étape importante pour les industriels de la salaison. Le comportement rhéologique de la tranche de jambon par le module de Reichert sur une machine de traction-compression Instron 6022 est évalué. Les différents paramètres (pH, taux de sel, âge à l'abattage, type de muscle...) qui influencent le rendement technologique sont présentés.
PDF icon Tranchage du jambon cuit : un test rhéologique simple pour comprendre le rendement technologique
1998

Découpe des jambons et des longes : la découpe à tiède est possible

Consulter le resumé

Réalisée dans de bonnes conditions, la découpe à tiède des jambons et des longes n'est pas incompatible avec une bonne qualité hygiénique. Il faut éviter de mélanger pièces tièdes et froides sur les balancelles, pendant le transport et, d'une façon générale, permettre une réfrigération satisfaisante des pièces.
PDF icon Découpe des jambons et des longes : la découpe à tiède est possible
1998

Les différents muscles de la cuisse de porc entrant dans la composition du jambon

Consulter le resumé

Cet article étudie la liaison entre trois lignées génétiques mâles (LW x P ; P ; P76), l'âge des porcs à l'abattage, le pH et les caractéristiques anatomiques pondérales des tissus et de différents muscles du jambon.

La lignée génétique a une influence sur les caractéristiques pondérales de la couenne, du gras de couverture, des parures internes, des os et de la sous-noix. La liaison pH48 couleur est observée au niveau du semi-membraneux et des fessiers.
PDF icon Les différents muscles de la cuisse de porc entrant dans la composition du jambon
1998

Pages