La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 21 à 33 de 33 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant
Référentiel de classification des pièces et parures de découpe en fonction de leurs taux de lipides et de collagène (volet 2)

Référentiel de classification des pièces et parures de découpe en fonction de leurs taux de lipides et de collagène (volet 2)

Consulter le resumé

Pièces de découpe de truie de réforme et mélanges standardisés de découpe de porc

La caractérisation de ces matières premières utilisées dans les charcuteries sèches et cuites (rillettes), selon leur taux de lipides, protéines et collagène apporte des réponses aux transformateurs pour l’étiquetage des produits carnés (liste des ingrédients et indication du QUID viande). La détermination du % de viande se calculant au stade du bol mélangeur (méthode CLITRAVI, QUID Viande), il est utile de caractériser les mélanges de gras issus des porcs charcutiers.

Édition 2009 - 12 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2009

Effect of dietary fat or starch supply during gestation and/or lactation on the performance of sows, piglets’ survival and on the performance of progeny after weaning

Consulter le resumé

Two trials were carried out to compare the effects of fat or starch inclusion in sow’s diet on sow and litter performance. In each trial, sows were assigned to one of two treatments. In trial 1, the sows were fed diets containing either soybean oil (5%, treatment GL5) or cornstarch (11.3%, GL0) from day 35 of gestation to weaning. Daily net energy and nutrient allowance were equalised during gestation. In trial 2, the same treatments were applied only after farrowing (treatments L5 and L0, respectively). Within each trial, a batch of piglets was studied until slaughter.
2008

Apport supplémentaire d'aliment ou de lipides pendant les 10 derniers jours de gestation et conséquences sur les performances de mise bas et de lactation

Consulter le resumé

L’effet d’un apport supplémentaire d’aliment ou de lipides pendant la fin de la gestation sur le déroulement des mises bas et les caractéristiques du porcelet à la naissance est étudié à partir de huit bandes de 24 truies. Les truies sont réparties entre quatre traitements. Du 104ème jour de gestation (G104) jusqu’à la mise bas, les truies du lot Témoin reçoivent 2,8 kg/j d’aliment standard. Les truies des autres lots reçoivent un supplément alimentaire correspondant à 1 kg d’aliment standard (KILO) ou à 150 (H150) ou à 300 (H300) g/j d’huile de colza.
PDF icon Apport supplémentaire d'aliment ou de lipides pendant les 10 derniers jours de gestation et conséquences sur les performances de mise bas et de lactation
2008

Quel est l'impact d'un apport d'énergie sous forme de lipides pendant la gestation et/ou la lactation sur les performances des truies allaitantes et celles des porcelets jusqu'à l'abattage ?

Consulter le resumé

L’effet de l’apport d’énergie sous forme de lipides ou d’amidon est étudié sur les performances de lactation des truies et de leur portée. Dans l’essai 1, les truies reçoivent un aliment de gestation ou de lactation enrichi en huile de soja (5 %, lot GL5) ou en amidon de maïs (11,3 %, lot GL0) du 35ème jour de gestation jusqu’au sevrage. Les apports quotidiens en énergie nette sont égalisés pendant la gestation. Dans l’essai 2, l’apport d’énergie sous forme d’huile ou d’amidon est réalisé seulement à partir de la mise bas (respectivement lots L5 et L0).
PDF icon Quel est l'impact d'un apport d'énergie sous forme de lipides pendant la gestation et/ou la lactation sur les performances des truies allaitantes et celles des porcelets jusqu'à l'abattage ?
2006

Impact de la longévité des truies sur la rentabilité

Consulter le resumé

La viande de truies de réforme est utilisée en frais, par les salaisonniers et en cuit, par les transformateurs. 2 lots de 15 truies de réforme de rang de portée < 2 et > 6 ont fait l’objet de mesures.
PDF icon Impact de la longévité des truies sur la rentabilité
2005

Les valeurs nutritionnelles de la viande de porc : analyse de 9 pièces UVC

Consulter le resumé

De plus en plus d’organisations professionnelles et économiques souhaitent disposer d’informations sur les valeurs nutritionnelles des produits carnés, notamment pour communiquer vers les consommateurs et les prescripteurs.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005

Influence de la nature de l'énergie allouée à la truie pendant la gestation et la lactation sur ses performances de lactation et celles de sa portée et sur la composition corporelle des porcs au sevrage et à l'abattage

Consulter le resumé

Une bande de 120 porcs charcutiers répartie en trois salles de 40 porcs chacune a été mise en expérimentation au sein de la station ITP de Villefranche de Rouergue. Deux niveaux d’apport d’acide benzoïque, 0,5 % et 1 %, ont été comparés à un témoin pour leur incidence sur les performances zootechniques et l’émission d’ammoniac. A l’entrée en engraissement, les porcs ont été mis en lots par poids et par sexe et pesés individuellement, ainsi que toutes les 6 semaines jusqu’au départ pour l’abattoir.
PDF icon Influence de la nature de l'énergie allouée à la truie pendant la gestation et la lactation sur ses performances de lactation et celles de sa portée et sur la composition corporelle des porcs au sevrage et à l'abattage
2005
Référentiel de classification des pièces et parures de découpe en fonction de leurs taux de lipide et de collagène (volet 1)

Référentiel de classification des pièces et parures de découpe en fonction de leurs taux de lipide et de collagène (volet 1)

Consulter le resumé

Teneurs de 25 pièces courantes et co-produits de découpe d'une carcasse de porc

Outil de travail pour les découpeurs et transformateurs qui répond à la réglementation en matière d’étiquetage des produits élaborés utilisant de la viande. Un arrêté rend obligatoire la détermination de la teneur en viande (taux de lipides et de collagène) dans les produits à base de viande.

Une grille permet de classifier 25 pièces de découpe selon leur taux de lipides et de tissu conjonctif et selon une TVM moyenne,

élevée, ou basse.



Édition 2004 - 12 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2004

Microstructure des émulsions et dispersions alimentaires (ACTIA RA 96-08)

Consulter le resumé

2001

Valeur nutritionnelle

Consulter le resumé

Composition globable et valeur énergétique

Consommation des charcuteries et équilibre alimentaire

Protéines

Lipides

Glucides

Sel

Fer

Vitamines

Minéraux et oligoéléments

Cholestérol
1999

Gras de bardière : la spectrométrie proche infrarouge pour évaluer la qualité

Consulter le resumé

La qualité du gras utilisé en charcuterie est primordiale pour obtenir un bon produit fini. La spectrométrie proche infrarouge permet de caractériser le gras de bardière. En effet, elle donne rapidement accès aux teneurs en eau, acides gras saturés, mono insaturés et poyinsaturés.
PDF icon Gras de bardière : la spectrométrie proche infrarouge pour évaluer la qualité
1998

Méthode rapide de caractérisation des tissus adipeux du porc pour un tri en fonction de leur aptitude à la transformation

Consulter le resumé

25,00 €
1998

Effets du taux de suif dans la ration sur la digestibilité des lipides et l’utilisation de l’énergie chez le porcelet entre le sevrage et 25 kg

Consulter le resumé

L’incorporation de 4 ou 8% de suif dans la ration de sevrage du porcelet n’améliore pas sensiblement les performances zootechniques; elle réduit la digestibilité apparente de l’énergie et augmente celle des lipides bien que la digestibilité des acides gras saturés baisse (NS) au taux de lipides le plus élevé. Elle entraîne de plus une augmentation du dépôt journalier d’énergie et de lipides en réduisant le dépôt de protéines corporelles. Le coût énergétique du gain de poids et du dépôt de protéines est augmenté (P<0,01).
PDF icon Effets du taux de suif dans la ration sur la digestibilité des lipides et l’utilisation de l’énergie chez le porcelet entre le sevrage et 25 kg
1997

Pages