La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 4 de 4 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Traitement préventif par l’oxyde de zinc : impact sur la santé et les performances en post-sevrage

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 68

Le plan Ecoantibio a permis une diminution de 47 % des usages d’antibiotiques en filière porc entre 2010 et 2016. La phase de post-sevrage, avec des traitements réalisés majoritairement pour des motifs digestifs, notamment par la colistine, reste la plus utilisatrice, malgré la diminution de 74% observée au cours de ces 6 années. Cette évolution ne s’explique que partiellement par la baisse réelle des problèmes digestifs chez le porcelet. En effet, des modalités de traitement différentes y contribuent : moins de prémélanges, des traitements plus courts via l’eau de boisson et l’utilisation d’oxyde de zinc (16 % d’élevages utilisateurs en 2016). L’objectif de cette étude menée à la station expérimentale de l’Ifip est d’évaluer l’intérêt ou non de recourir à un traitement métaphylactique à la colistine, ou préventif à l’oxyde de zinc, dans des conditions d’élevage favorisant l’apparition de diarrhées.

PDF icon Isabelle Corrégé, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 68
2020

Oxyde de zinc : pas d’effet retard sur les diarrhées

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 279, juin, p.26

En présence d’E. coli pathogènes, l’oxyde de zinc diminue les troubles digestifs et améliore les performances pendant son administration. Mais ces effets ne sont plus visibles après.

PDF icon Isabelle Corrégé, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 279, juin, p.26
2020

Evaluation de l’intérêt d’un traitement métaphylactique à la colistine ou préventif à l’oxyde de zinc sur la santé et les performances en post-sevrage

Consulter le resumé

Isabelle Corrégé et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 261-266

Les mesures du plan Ecoantibio ont permis une diminution nette de 47% des usages d’antibiotiques entre 2010 et 2016. Le porc en post-sevrage reste la catégorie d’animaux la plus utilisatrice d’antibiotiques avec majoritairement des traitements à visée digestive et de la colistine. L’objectif de ce travail est d’évaluer l’intérêt ou non de recourir à un traitement métaphylactique à la colistine ou préventif à l’oxyde de zinc dans des conditions d’élevage favorisant l’apparition de diarrhée. L’essai est réalisé sur une bande de porcs d’une station expérimentale du sevrage (28 jours) à 70 jours d’âge, avec une circulation démontrée d’Escherichia coli entérotoxinogène (ETEC) K88(F4) et producteurs de shigatoxine (STEC) K85(F18). Trois groupes expérimentaux en conditions de vie dégradées sont constitués : sans traitement (Témoin), avec traitement métaphylactique à la colistine de 3 jours par l’eau de boisson (100 000 UI/kg/jour) et avec traitement préventif à l’oxyde de zinc de 14 jours en prémélange dans l’aliment 1er âge (3 100 ppm). Les mortalités sont suivies ainsi que la santé digestive par notation de l’intensité des diarrhées (scores fécaux) et mesures du taux de matière sèche des fèces. Les performances de croissance et de consommation en post-sevrage sont étudiées. Le traitement préventif à l’oxyde de zinc a permis une nette amélioration des signes cliniques et des performances sur la période de 1 er âge suivie d’une détérioration de la santé (diarrhées, mortalité) et des performances après l’arrêt du traitement. Le traitement métaphylactique à la colistine a également permis une amélioration des diarrhées et des performances par rapport au groupe témoin sur la période de 1er âge et un nombre de morts plus faible (mais non significatif). A la fin du post-sevrage, les performances de croissance sont identiques pour les trois traitements.

ENG

Impact of metaphylactic treatment with colistin or prevention with zinc oxide on piglet health and growth performance during post-weaning 

On farms, drinking water is frequently treated with a disinfectant to improve its bacteriological quality. This water can also be used to administer collective treatments for animals. However, verifying the compatibility between biocides and medicines is not required for marketing authorization. This study aimed to evaluate the impact of biocides on the stability of antibiotics. Ten veterinary medicinal products (MP) containing doxycycline, amoxicillin, sulfonamides-trimethoprim, tiamulin or colistin were tested with two biocides (hydrogen peroxide at 50 ppm and sodium hypochlorite at 0.5 ppm of active chlorine) in two standardized water: soft (6°f, pH = 6) and hard (35°f, pH = 8). Then, amoxicillin, tiamulin and doxycycline were diluted with H2O2 in well water rich in iron and manganese. Antibiotics were dosed by UV-liquid chromatography at different defined times in a stock solution and in a 1:20 diluted solution to simulate administration by a dosing pump or a tank. For each analysis, a substance was considered insufficiently stable if its mean concentration was more than 10% lower than that of the control sample without biocide and if the difference was significant (T-test, p <0.05). Hydrogen peroxide impacted the stability of both amoxicillin MPs in hard water, only one amoxicillin MP in soft water and one doxycycline MP in the well water. Chlorine degraded colistin in soft water and all MPs except sulfonamides in hard water. This study confirms the impact of disinfectants on the stability of some antibiotics in water and demonstrates the multifactorial and complex nature of this stability.

PDF icon Isabelle Corrégé et al., 52e Journées de la Recherche Porcine (FRA), 4 et 5 février 2020, Paris, p. 261-266
2020

Evaluation of Fe, Cu, Mn and Zn in manure of weaned pigs receiving high levels of organic or inorganic supplementation

Consulter le resumé

A 40 days experiment has been undertaken to evaluate the Fe, Cu, Mn and Zn excretion of piglets given the upper concentrations allowed by European legislation in compound feeds. 40 male and female piglets blocked at an average weight of 8.0 kg (28 days of age) received ad libitum up to 28.6 kg control or experimental diets formulated without phytase. Inorganic (sulfates and oxide) or organic sources were respectively used in control and experimental diets as a supplementation of 110, 150, 50 and 110 mg of Fe, Cu, Mn and Zn elements per kg.

PDF icon Evaluation of Fe, Cu, Mn and Zn in manure of weaned pigs receiving high levels of organic or inorganic supplementation
2009