La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 81 à 92 de 92 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Impact de la durée de mise à jeun, du mode d'alimentation et d'élevage sur la qualité technologique des jambons cuits

Consulter le resumé

Un intervalle de 24 heures d’ajeunement entre le dernier repas et l’abattage semble être optimum pour les pH ultimes moyens du jambons, sans pénaliser financièrement l’éleveur en terme de rendement carcasse.

Dans ces essais, le % de jambons au pHu compris entre 5,6 et 6,2 est optimal pour des animaux mis à jeun 24 h.
PDF icon Impact de la durée de mise à jeun, du mode d'alimentation et d'élevage sur la qualité technologique des jambons cuits
2006

Impact de la taille du dispositif de contrôle de performances en station sur l'efficacité du schéma national de sélection en France

Consulter le resumé

L’effet du nombre de porcs contrôlés dans les stations de contrôle de performances sur l’efficacité du schéma national de

sélection en France a été étudié par simulation dans les quatre populations porcines y participant : les Large White

lignée femelle et lignée mâle, le Landrace Français et le Piétrain. Deux approches complémentaires ont été utilisées :

l’une basée sur l’estimation de la précision (coefficient de détermination) des valeurs génétiques estimées des jeunes verrats
PDF icon Impact de la taille du dispositif de contrôle de performances en station sur l'efficacité du schéma national de sélection en France
2006

Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions

Consulter le resumé

La variabilité génétique est un paramètre important à prendre en considération par les schémas de sélection. Cette diversité est à la base du progrès génétique à long terme et sa perte augmente la fréquence des anomalies génétiques et dégrade les performances techniques. Auparavant la variabilité était analysée annuellement au sein des quatre races collectives porcines. Depuis 2005, de nouveaux outils comme les bilans de consanguinité par élevage et les notes d’intérêt génétique (NIG) ont été mis en place. Ces outils permettent aux acteurs de la sélection un suivi et une maîtrise plus
PDF icon Gestion de la variabilité génétique au sein des populations collectives porcines : nouveaux outils et premières actions
2006

Diversité génétique des populations porcines françaises dans les régions chromosomiques soumises à la sélection : projet DIVQTL

Consulter le resumé

Le projet DIVQTL avait pour but d'analyser la diversité génétique de la quasi-totalité des populations porcines françaises présente au sein de 8 régions du génome contenant des QTL ou des gènes majeurs. Une première phase a été réalisée sur 1 000 animaux avec 10 marqueurs microsatellites, suivie d'une deuxième phase où une sélection de 300 individus représentatifs des différentes races a été analysée sur 27 microsatellites complémentaires ainsi qu'un premier jeu de 29 SNP.
2006

Verrats Piétrain ou Large-White*Piétrain : comparaison des performances de croissance, carcasse et qualité de viande de porcs charcutiers soumis à diverses durées de jeûne

Consulter le resumé

Cette étude a mis en évidence la grande proximité des deux types génétiques pour la croissance et l’efficacité alimentaire. Elle a confirmé l’avantage significatif des animaux issus de verrats Piétrain au niveau de la qualité de carcasse. Elle a permis de montrer que les deux types génétiques sont également très proches pour la qualité de viande. Les résultats obtenus au cours de la transformation des jambons devraient lever les doutes des opérateurs de l’aval de la filière, cars ils démontrent l’avantage des issus de verrats Piétrain sur le rendement final de fabrication.
PDF icon Verrats Piétrain ou Large-White*Piétrain : comparaison des performances de croissance, carcasse et qualité de viande de porcs charcutiers soumis à diverses durées de jeûne
2003

Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique

Consulter le resumé

L’analyse généalogique de quatre races porcines en sélection (Large White lignée femelle, Large White lignée mâle, Landrace français et Piétrain) et de cinq races locales en conservation (Basque, Gascon, Blanc de l’Ouest, Limousin et Bayeux) a été réalisée à partir de l’étude des pédigrees.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique des races porcines collectives et des races locales en conservation à partir de l'information généalogique
2001

Bilan d'activité 1999 des CIA porcins

Consulter le resumé

PDF icon Bilan d'activité 1999 des CIA porcins
2000

Comparaison de porcs charcutiers NN et Nn pour les performances de croissance, carcasse et qualité de viande, et l'aptitude à produire du jambon cuit

Consulter le resumé

Une expérimentation à grande échelle a été menée pour étudier l’effet du gène de sensibilité à l’halothane et sa possible interaction avec le type sexuel sur les performances zootechniques des porcs, et leur aptitude à produire du jambon cuit supérieur pré-tranché.
PDF icon Comparaison de porcs charcutiers NN et Nn pour les performances de croissance, carcasse et qualité de viande, et l'aptitude à produire du jambon cuit
2000

Les Centres d'Insémination Artificielle porcine en France - Bilan 1998

Consulter le resumé

PDF icon Les Centres d'Insémination Artificielle porcine en France - Bilan 1998
1999

Feed intake behaviour of group-housed Piétrain and Large White growing pigs. Consommation alimentaire de porcs Piétrain et Large White élévés en groupe.

Consulter le resumé

Comportement alimentaire de porcs en croissance Piétrain et Large White élevés en groupe. À l'aide d'automates d'alimentation « Acema 48 », sept caractères de comportement alimentaire (quantité consommée et durée de consommation par jour, nombre quotidien de visites à l'automate et de repas, taille et durée des repas, vitesse d'ingestion) ont été étudiés chez des mâles entiers Large White (n = 210) et Piétrain (n = 114) contrôlés entre 35 et 95 kg. Les animaux étaient élevés en loges collectives monoraciales (taille du groupe variant de 8 à 13) et avaient accès 24 h sur 24 à l'automate.

1999

Sélection collective : bilan des performances pour l'année 1998

Consulter le resumé

Les trois Populations Animales Sélectionnées (P.A.S.) collectives (Large White, Landrace Français et Piétrain) représentent plus des deux tiers des truies en sélection en France. Depuis 1995, les effectifs de contrôle en ferme sont relativement stables si l’on excepte une réduction de la

base de sélection Piétrain liée à une chute du nombre de sélectionneurs. L’amélioration des performances mesurées en ferme et en station se poursuit à un rythme constant, notamment sur la croissance et la prolificité.
PDF icon Sélection collective : bilan des performances pour l'année 1998
1999

Analyse de la variabilité génétique des races porcines Large White, Landrace Français et Piétrain sur la base de l'information généalogique

Consulter le resumé

Les données généalogiques des races françaises Large White (LW), Landrace Français (LF) et Piétrain (PI), rassemblées entre 1962 et 1996, ont été utilisées pour étudier l'évolution récente de la variabilité génétique de ces trois populations.
PDF icon Analyse de la variabilité génétique des races porcines Large White, Landrace Français et Piétrain sur la base de l'information généalogique
1998

Pages