La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 317 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant
Conduite alimentaire du porcelet

Conduite alimentaire du porcelet

Consulter le resumé

Couverture : matières premières et limites d'emploi

Fiche 1 : porcelet avant sevrage

Fiche 2 : porcelet sevré

Fiche 3 : caractéristiques des aliments 

Fiche 4 : conduite alimentaire

Editions 1995 (?) - 11 pages

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1995

Influence de l’abaissement de la température ambiante et du poids vif sur le comportement alimentaire des porcs en croissance élevés en groupe

Consulter le resumé

Le comportement alimentaire individuel de porcs en croissance croisés Piétrain x Large White élevés en groupe est étudié à partir d’informations enregistrées à l’aide d’une auge équipée d’une antenne de reconnaissance de chaque animal et placée sur un capteur de poids. Les données sont obtenues à partir de groupes de 3 ou 4 porcs étudiés à deux stades de croissance (S1 et S2) correspondant respectivement à des poids vifs moyens de 47 et de 74 kg. La photopériode est de 12 h de jour et 12 h de nuit.
PDF icon Influence de l’abaissement de la température ambiante et du poids vif sur le comportement alimentaire des porcs en croissance élevés en groupe
1997

Utilisation d’aliments pour porcelets sevrés contenant 40 % de pois

Consulter le resumé

Dans un premier essai réalisé avec du pois protéagineux distribué à des porcelets entre 8 et 25 kg, quatre aliments comportant 0 - 40% de pois cru - 40% de pois préalablement granulé puis rebroyé ou 40% de pois extrudé puis rebroyé ont permis des gains de croissance de 480 - 497 - 501 et 498 g/j avec des indices de consommation de 1,71 - 1,70 - 1,70 et 1,66.

PDF icon Utilisation d’aliments pour porcelets sevrés <br /><br /><br /><br />contenant 40 % de pois
1997

Mesure de la contamination résiduelle dans les locaux de sevrage du porcelet et facteurs de variation

Consulter le resumé

Les conditions d’hygiène à l’accueil des porcelets en local de sevrage sont un élément décisif pour le bon démarrage de la phase post-sevrage. Une étude épidémiologique est entreprise dans un groupe de 129 élevages dans le but d’appréhender le niveau de contamination résiduelle des salles de sevrage au moment de l’entrée des porcelets. La méthode utilisée résulte d’une série de travaux préalables ayant porté sur les milieux de culture, les temps et températures d’incubation, les techniques de prélèvement et le plan d’échantillonnage.
PDF icon Mesure de la contamination résiduelle dans les locaux de sevrage du porcelet et facteurs de variation
1997

Influence d’une exposition aux poussières sur la composition cellulaire des liquides de lavage nasal et broncho-alvéolaire chez le porc

Consulter le resumé

Afin de rechercher les effets de l’inhalation chronique de poussières sur l’appareil respiratoire, des porcelets ont été exposés pendant 6 jours à des poussières de farine mises artificiellement en suspension dans l’air dans une chambre d’inhalation. Les effets biologiques des poussières ont été recherchés par l’analyse de la composition cellulaire des liquides de lavage nasal et broncho-alvéolaire dans 4 groupes d’animaux soumis à différents niveaux de concentrations en poussières.
PDF icon Influence d’une exposition aux poussières sur la composition cellulaire des liquides de lavage nasal et broncho-alvéolaire chez le porc
1997

Composition minérale, qualités mécaniques et histomorphométrie osseuses chez le porcelet carencé en calcium

Consulter le resumé

Plusieurs paramètres (biochimiques, mécaniques et histologiques) relatifs au métabolisme osseux ont été étudiés chez des porcelets ayant reçu 3 régimes différant par leur seul apport de calcium: régimes témoin (0,9%), bas calcium (BCa; 0,4%) et sans calcium (0Ca; 0,1%). L’essai a duré 32 jours. Seuls les porcs du lot 0Ca avaient une hypocalcémie déjà très marquée au 23e jour. Les réactions hormonales des porcs étaient intenses et précoces (dès le 9è jour pour la PTH).
PDF icon Composition minérale, qualités mécaniques et histomorphométrie osseuses chez le porcelet carencé en calcium
1997

Évolution des cellules somatiques et germinales au cours de l’établissement de la spermatogenèse chez le porcelet Large White

Consulter le resumé

Le testicule comprend deux tissus correspondant à deux fonctions, l’une exocrine et l’autre endocrine. La fonction exocrine est assurée par les tubes séminifères où se déroule la spermatogenèse; ils sont composés de cellules de Sertoli (somatiques pérennes) et de cellules germinales qui en se multipliant continuellement et en se différenciant donnent naissance aux spermatozoïdes. Entre les tubes séminifères se trouvent un réseau vasculaire important et les cellules de Leydig dans lesquelles se fait la synthèse des stéroïdes sexuels et qui assurent la fonction endocrine.
PDF icon Évolution des cellules somatiques et germinales au cours de l’établissement de la spermatogenèse chez le porcelet Large White
1997

La «fièvre chez la truie» : un indicateur des problèmes de lactation en néonatalogie porcine ?

Consulter le resumé

Le but de ce travail était de comparer, en période post-partum, la qualité du lait et la température rectale des truies entre celles qui ont des portées normales et celles qui ont des «portées-problèmes». Ces dernières sont définies comme celles qui ont plus de 40% des porcelets avec soit une faible croissance ou des mortalité pendant les 5 premiers jours après la parturition. Cent onze (111) truies (57 nullipares et 54 pluripares) provenant de deux élevages ont été suivies. La température rectale des truies a été mesurée aux jours -5, 0, 1, 2 et 5.
PDF icon La «fièvre chez la truie» : un indicateur des problèmes de lactation en néonatalogie porcine ?
1997

Effets du taux de suif dans la ration sur la digestibilité des lipides et l’utilisation de l’énergie chez le porcelet entre le sevrage et 25 kg

Consulter le resumé

L’incorporation de 4 ou 8% de suif dans la ration de sevrage du porcelet n’améliore pas sensiblement les performances zootechniques; elle réduit la digestibilité apparente de l’énergie et augmente celle des lipides bien que la digestibilité des acides gras saturés baisse (NS) au taux de lipides le plus élevé. Elle entraîne de plus une augmentation du dépôt journalier d’énergie et de lipides en réduisant le dépôt de protéines corporelles. Le coût énergétique du gain de poids et du dépôt de protéines est augmenté (P<0,01).
PDF icon Effets du taux de suif dans la ration sur la digestibilité des lipides et l’utilisation de l’énergie chez le porcelet entre le sevrage et 25 kg
1997

Étude des conséquences sur les performances de croissance et d’abattage d’un sevrage à 21 jours comparativement à un sevrage à 28 jours

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude expérimentale est de déterminer si le sevrage à 21 jours diffère ou non du sevrage à 28 jours sur les performances de croissance et d’abattage depuis 21 jours d’âge jusqu’à la vente. 202 porcelets sont mis en essai à 21 jours d’âge et 6,3 kg de poids vif (deux bandes de 98 et 104 porcelets). Pour chaque bande, la moitié des porcelets est sevrée à 21 jours et l’autre moitié à 28 jours. Les porcs sont abattus vers 105 kg de poids vif, leur croissance et leurs caractéristiques de carcasse sont enregistrées. Les consommations d’aliment par case sont relevées.
PDF icon Étude des conséquences sur les performances de croissance et d’abattage d’un sevrage à 21 jours comparativement à un sevrage à 28 jours
1997

Estimation de la valeur énergétique des aliments et des matières premières chez le porcelet en post-sevrage et chez le porc charcutier

Consulter le resumé

Le but de ces travaux est de comparer chez le porcelet en post-sevrage et chez le porc charcutier 1/ les modèles de prédiction de la valeur énergétique des aliments à partir de leur composition analytique, 2/ l’utilisation digestive des matières grasses, 3/ la valeur énergétique de quelques matières premières (en situation de régime complexe).
PDF icon Estimation de la valeur énergétique des aliments et des matières premières chez le porcelet en post-sevrage et chez le porc charcutier
1997

L’hypoxie de parturition, fréquence et incidence sur la viabilité du porc nouveau-né

Consulter le resumé

Les relations entre le degré d’hypoxie, la viabilité à la naissance et la vitalité postnatale précoce estimée par l’intervalle naissance-premier contact avec la mamelle, la température rectale à 24h de vie, le gain de poids et la survie jusqu’à 10j, sont étudiées sur 117 porcelets. Le degré d’hypoxie à la naissance est évalué par la mesure de la pCO2, du pH et de la lactatémie du sang ombilical.
PDF icon L’hypoxie de parturition, fréquence et incidence sur la viabilité du porc nouveau-né
1997

Performances de croissance du porcelet en post-sevrage obtenues avec des régimes à base de pois et de manioc

Consulter le resumé

Le but de cette étude, menée chez le porcelet en post sevrage, est

1/ de déterminer si la teneur en énergie digestible du pois est déprimée lorsque ce dernier est associé à du manioc (essai de digestibilité),

2/ de vérifier si les performances de croissance obtenues avec des aliments comportant l’association pois-manioc sont équivalentes à celles obtenues avec du pois seul ou du manioc seul (essai de croissance). Les aliments expérimentaux de l’essai de croissance ont été formulés à partir des valeurs énergétiques déterminées lors de l’essai de digestibilité.
PDF icon Performances de croissance du porcelet en post-sevrage obtenues avec des régimes à base de pois et de manioc
1997

Contrôle des pertes avant le sevrage : savoir-faire dans le Finistère

Consulter le resumé

1998

Les pertes en porcelets avant sevrage : la rançon d'une prolificité croissante

Consulter le resumé

1998

Comportement thermorégulateur du porcelet nouveau-né

Consulter le resumé

Nos observations ont été réalisées sur 5 portées durant les 24 premières heures de vie des porcelets. La case de mise-bas est conçue avec truie bloquée sur caillebotis fonte et caillebotis en matière plastique pour les porcelets. Une dalle chauffante est placée à l'avant. Lors de la mise-bas et dans les 7 heures qui suivent deux lampes à infra-rouge sont placées à l'arrière de la loge, puis une lampe est placée sur le côté.
PDF icon Comportement thermorégulateur du porcelet nouveau-né
1998

Les cotations 2ème semestre 1997

Consulter le resumé

A la mi-juin 1997, les cotations du porc ont subi des changements, qui ont déjà été présentées dans cette rubrique (Techni Porc n° 4-1997):

un nouveau système de classement des carcasses selon la teneur en viande maigre estimée (TVME) et non plus le pourcentage de muscle,

la présentation de la carcasse sans panne, rognon et diaphragme.

Les cotations du deuxième semestre de 1997 sont entièrement établies sur ces bases et donc homogènes dans le temps.
1998

Effet du rapport lysine / énergie sur les performances du porcelet. Incidence d'une distribution de l'aliment post-sevrage jusqu'à 40 kg

Consulter le resumé

Trois cent soixante porcelets sevrés, d'un poids moyen de 7,5 kg, sont mis en lots pour déterminer le rapport lysine digestible/énergie nette (lys. d/EN) optimum. Quatre traitements sont comparés dans un essai factoriel 2 x 2 : deux niveaux d'énergie nette 2300 et 2200 kcal/kg x 2 niveaux de lys. d./EN, 4,9 et 5,3 g. Les régimes sont à base de maïs, blé, orge et tourteau de soja. La consommation d'aliment n'est influencée ni par l'énergie ni par le taux de lysine.
PDF icon Effet du rapport lysine / énergie sur les performances du porcelet. Incidence d'une distribution de l'aliment post-sevrage jusqu'à 40 kg
1999

Le comportement maternel de la truie primipare élevée en plein air. Conséquences sur les risques d'écrasement de porcelets sous la mère

Consulter le resumé

Le comportement maternel de la truie en liberté dans une cabane plein air standard (demi-lune) n’a jamais été étudié en dehors de la présence d’un observateur, et particulièrement les événements comportementaux liés aux écrasements de porcelets.

Dans cette pré-étude exploratoire, on a cherché à mettre en relation les comportements de la truie primipare et, soit les écrasements, soit les événements qui présentent un risque d’étouffement ou d’écrasement.
PDF icon Le comportement maternel de la truie primipare élevée en plein air. Conséquences sur les risques d'écrasement de porcelets sous la mère
1999

Résultats nationaux GTTT : plus de 24 porcelets par truie en 1998

Consulter le resumé

1999

Pages