La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 181 à 200 de 348 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Comment limiter la douleur liée à la castration ?

Consulter le resumé

Deux techniques simples permettent de limiter la douleur liée à la castration : l'utilisation d'un anesthétique local ou celle d'un analgésique de type AINS (anti inflammatoire non stéroïdien). La réglementation interdisant l'utilisation d'un anesthésique par les éleveurs, le choix s'est porté en France sur l'analgésie. Cet article illustre les avantages et inconvénients de ces deux techniques au regard de la problématique.

PDF icon techporc_courboulay_n5_2012.pdf
2012

Prendre en compte la douleur lors de la castration

Consulter le resumé

La révision 9 du cahier des charges VPF diffusée dès janvier 2011 avait introduit l'utiisation d'un analgésique lors de la castration afin de réduire la douleur chez le porcelet. Cette mesure est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2012. Une décision assumée par la profession. Henri de Thoré, éleveur chargé du bien-être animal pour les organisations professionnelles porcines (UGPVB, FNP, Inaporc, Coop de France), s'en explique.

PDF icon techporc_courboulay01_n5_2012.pdf
2012

Impact of an azaperone treatment of sows at parturition on sow condition and pre-weaning diarrhea

Consulter le resumé

Recent studies show that the use of azaperone in sows at the end of parturition may improve piglet performances (1,2). The increase of litter weight at weaning suggets a better miilk production throughout the lactation and/or a better turnover of the milk by the piglets. This raises questions on the impact of the treatment on sow condition loss during lactation and on the gut health of the piglet.

In this trial, the effect of azaperone treatment of the sow at parturition on sow condition and piglet diarrhea was investigated.
PDF icon Impact of an azaperone treatment of sows at parturition on sow condition and pre-weaning diarrhea
2012

La variabilité des performances animales en élevage porcin : description et implications pratiques

Consulter le resumé

La variabilité de la prolificité est maîtrisable par l'éleveur tant que le nombre de porcelets nés vivants n'excède pas le nombre de tétines fonctionnelles dans la maternité : des adoptions entre portées permettent alors d'ajuster le nombre de porcelets allaités aux capacités laitières des truies. Quand la prolificité est très élevée, la gestion des porcelets devient plus compliquée et la variabilité de leurs poids de naissance pénalise les chances de survie des individus les plus petits. S’ensuit aussi une variabilité accrue des performances de croissance.
2012

Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies

Consulter le resumé

La production laitière des truies a fortement augmenté au cours de ces dernières années. Etienne et al. (2000) estiment ainsi qu'elle a doublé depuis 30 ans. La connaissance de la production laitière des truies est importante pour la détermination de leurs besoins nutritionnels, comme c'est le cas par exemple dans le logiciel InraPorc® (Dourmad et al., 2008). La production laitière des truies est par ailleurs très variable (Etienne et al., 2000).
PDF icon Influence du rang de portée et du nombre de porcelets allaités sur la production laitière des truies
2012

Niches intelligentes en post-sevrage

Consulter le resumé

Dans un contexte où le prix du pétrole atteint des records et où le prix du kWh électrique continue son ascension, les acteurs de la filière doivent plus que par le passé intégrer la problématique de l’énergie comme nouveau facteur de compétitivité.

Dans ce contexte, les équipementiers proposent des innovations pour diminuer la facture énergétique des élevages et des solutions diversement prometteuses sont proposées aux éleveurs.
PDF icon Niches intelligentes en post-sevrage
2011

Amélioration génétique des qualités maternelles

Consulter le resumé

L’accroissement de la prolificité des truies constaté depuis 30 ans a permis d’augmenter le nombre de porcelets par portée.

En contrepartie, la survie des porcelets en allaitement n’a pas été améliorée et la compétition alimentaire au sein de la portée s’est accrue.

Les lignées femelles doivent prendre en compte dans leurs objectifs de sélection, non seulement la prolificité, mais également la capacité des animaux à tous se développer de manière homogène et efficiente.
PDF icon Amélioration génétique des qualités maternelles
2011

Influence de la stratégie de mise en lots sur l’agressivité et les performances des porcelets sevrés

Consulter le resumé

Le mélange des portées au sevrage est une pratique courante afin de réduire l’hétérogénéité de poids dans les cases.

Or, il vient perturber l’ordre social qui détermine la priorité d’accès aux ressources vitales (aliment, eau, espace..).

Un essai a étudié les effets de la stratégie de regroupement au sevrage sur les performances de croissance et le comportement social de porcelets sevrés à 28 jours.

Des cases en sexes mélangés contenant 15 porcelets de même poids provenant de 12,7 portées par case (soit
PDF icon Influence de la stratégie de mise en lots sur l’agressivité et les performances des porcelets sevrés
2011

Incidence de la dégradation des conditions d'élevage sur le besoin en lysine du porcelet

Consulter le resumé

La teneur en lysine est le principal critère alimentaire déterminant la performance des porcs en post-sevrage.

Le taux habituellement recommandé dans l’aliment de 2ème âge (entre 12 et 25 kg de poids vif ) est de 1,2 g de lysine digestible par unité d’énergie nette (EN).

Ce niveau de recommandation est souvent remis en question, car on considère que, lorsque les conditions d’élevage se dégradent, les porcs sont moins en capacité de valoriser des teneurs élevées en acides aminés dans l’aliment.
PDF icon Incidence de la dégradation des conditions d'élevage sur le besoin en lysine du porcelet
2011

Feeding hyperprolific sows to improve piglet vitality

Consulter le resumé

Litter size numbers of weaned piglets from hyperprolific sows differ a lot. A reduction in young piglet mortality requires better sow feeding and management prior as welle as post-farrowing.
2011

Le syndrome de 2ème portée au 1er plan des préoccupations

Consulter le resumé

Avec des manifestations plus ou moins marquées, le syndrome de deuxième portée est présent dans 80 % des élevages français. Guilhem Poudevigne, de Technivet, Sylvie Chastant-Maillard, de l’ENV Toulouse, Sylviane Boulot, de l’Ifip, et Nicoline Soede, de l’université de Wageningen, précisent les manifestations de ce syndrome et les moyens de l’éviter.
PDF icon Le syndrome de 2ème portée au 1er plan des préoccupations
2011

Influence of mixing strategy on post weaning performances and agonistic behaviour of piglets

Consulter le resumé

Poster. Mixing litters at weaning in order to reduce the within-pen variability in body weight can be associated with aggressive behaviour during the post regrouping period. An experiment was undertaken to study the effects of grouping strategy after weaning on social behaviour and growth performance of piglets.
PDF icon Influence of mixing strategy on post weaning performances and agonistic behaviour of piglets
2011

GTTT 2010 en Bretagne : près d'un élevage sur cinq au-délà de 30 porcelets sevrés

Consulter le resumé

Avec 28,6 porcelets sevrés par truie productive et par an, les résultats en maternité poursuivent leur progression en Bretagne. Et ce n'est pas fini ! De nouvelles avancées sont prévisibles pour les cinq années à venir.
2011

Les résultats des élevages de porcs français en 2010

Consulter le resumé

Les performances techniques des élevages s’améliorent sur tous les plans en 2010 : davantage de porcelets sevrés par truie productive et par an en GTTT, meilleures efficacité alimentaire et croissance des porcs entre le sevrage et la vente, pertes stabilisées. Au final les truies des naisseurs-engraisseurs produisent 22,2 porcs en 2010 (+0,3 porc en un an).
PDF icon tp03aubry11.pdf
2011

Une soupe chaude est-elle meilleure ? : Synthèse

Consulter le resumé

Chauffer la soupe présente-t-il un intérêt ?

Cette pratique ancienne a été délaissée, l’isolation et le chauffage de la porcherie assurant le confort thermique du porc.

A l’exception des soupes très diluées à base de lactosérum brut ou de coproduits, l’intérêt du réchauffement de la soupe en engraissement se limite à éviter les températures très basses.

En post-sevrage, le réchauffage peut favoriser la consommation du porcelet, l’efficacité alimentaire restant inchangée.
PDF icon tp03royer11.pdf
2011

Effects of glucosinolates and fibre resulting from rapeseed meal inclusion in phase 2 diet on piglet feeding behaviour and performance

Consulter le resumé

Poster. Glucosinolates (GSL) and fibre from rapeseed may play a key role in the palatability of rapeseed meal (RSM) for pigs. Therefore, a high RSM inclusion in pig diets could lead to a lower feed intake or modify feeding behaviour, especially when competition is high. Two experiments were conducted to evaluate the eff ects of GSL and fi bre resulting from RSM, and of the competition degree at feeding, on feed intake and performance of piglets during the post-weaning period from 12 to 30 kg (phase 2).
PDF icon Effects of glucosinolates and fibre resulting from rapeseed meal inclusion in phase 2 diet on piglet feeding behaviour and performance
2011

Dietas de gestación y lactación en cerdas : efecto de los ácidos grasos en el parto y en la supervivencia de los lechones

Consulter le resumé

El aumento de las bajas que se producen antes del destete desde que las piaras son hiperprolíficas ha motivado la búsqueda de soluciones nutricionales que permitan mejorar la vitalidad de los lechones. Una de ellas es la incorporación de materias grasas a los alimentos que ingieren las cerdas.
2011

Incidence du débit à l’abreuvoir sur les quantités d’eau ingérées et gaspillées par des porcs du sevrage à l’abattage

Consulter le resumé

Deux expériences ont été menées afin de déterminer l’influence du débit de l’abreuvoir sur la consommation et le gaspillage d’eau par les porcs en croissance-finition.

Le premier essai a impliqué deux lots de 200 porcelets sevrés (9-24 kg).

Dans le second essai, deux lots de 96 porcs en croissance-finition (33 à 112 kg) ont été étudiés.

Pour chaque essai, deux traitements ont été comparés: un débit de 1 l / min (D1) ou un débit de 2 l / min (D2).
PDF icon tp2massabie11.pdf
2011

Castration sans traitement de la douleur : quelles alternatives ?

Consulter le resumé

La castration chirugicale des porcs mâles sans anesthésie/analgésie est aujourd'hui remise en cause car douloureuse pour l'animal. Petit tour d'horizon des alternatives possibles.
2011

Traitement de la douleur lors de la castration : des effets différents selon les traitements

Consulter le resumé

L'anesthésie locale de l'animal, plus simple à réaliser qu'une anesthésie générale, réduit fortement la douleur lors de la castration. Cependant, le coût, la chaarge de travail supplémentaire et les problèmes règlementaires restent des freins à la mise en place de cette solution technique.
2011

Pages