La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 61 à 80 de 95 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Objets neutres ou attractifs : que choisir en post sevrage et en engraissement ?

Consulter le resumé

Poster. L’obligation de mettre à disposition de tous les animaux élevés en groupe des matériaux manipulables conduit à proposer des objets pour les phases successives d’engraissement. Faut-il maintenir le même objet au cours du temps ou en changer ?

Quelles sont les répercussions d’un changement sur le bien-être des animaux ?
PDF icon Objets neutres ou attractifs : que choisir en post sevrage et en engraissement ?
2008

Facteurs de risque associés aux niveaux de séroprévalence en salmonelles d'élevages de porcs naisseurs-engraisseurs et engraisseurs

Consulter le resumé

L'objectif de cette étude est de préciser et quantifier les facteurs de risque associés à différents niveaux de séroprévalence en Salmonella des porcs en fin d'engraissement en élevages naisseurs-engraisseurs et en élevages engraisseurs. Dans 123 élevages, dont 29 engraisseurs, le statut sérologique vis à vis des salmonelles a été établi sur jus de viande à partir de 40 à 60 prélèvements par élevage répartis sur 3 à 8 lots d'abattage, avec le kit sérologique IDEXX au seuil de positivité de 10 % de la valeur du % de DO.
PDF icon Facteurs de risque associés aux niveaux de séroprévalence en salmonelles d'élevages de porcs naisseurs-engraisseurs et engraisseurs
2008

Facteurs d'optimisation du protocole de nettoyage-désinfection en élevage : importance des modalités de trempage

Consulter le resumé

Poster. Afin d’optimiser encore l’efficacité et le coût du nettoyage-désinfection, l’augmentation de la durée de trempage et l’utilisation d’un agent mouillant dans l’eau de trempage restaient à évaluer.
PDF icon Facteurs d'optimisation du protocole de nettoyage-désinfection en élevage : importance des modalités de trempage
2008

2nd International symposium on energy and protein metabolism and nutrition, Vichy, 9-13 september

Consulter le resumé

Zoom sur quelques résultats récents de la recherche mondiale présentés au Symposium sur les métabolismes énergétique et protéique en nutrition animale organisé par l’INRA à Vichy en septembre 2007, plus particulièrement ceux relatifs à l’alimentation des porcs : gras intramusculaire, teneur en méthionine dans l’aliment post sevrage, iode et engraissement, énergie et insuline en fin de gestation, OMICS...
PDF icon 2nd International symposium on energy and protein metabolism and nutrition, Vichy, 9-13 september
2007

Diseño de un modelo experimental para estudiar las alternativas en la utilizacion de antibioticos frente a procesos digestivos en lechones destados.<br /><br />Mise au point d’un modèle d’études des alternatives à l’usage des antibiotiques à visée digestive en post-sevrage

Consulter le resumé

Se evalúa en este trabajo la incidencia de las unas deficientes condiciones de cría en dos estaciones experimentales (Romillé y Villefranche de Rouergue) sobre un efectivo total de 1775 lechones. Estos lechones son alojados desde el destete (28 días) en salas sucias, con malas condiciones sanitarias, ubicados en grupos de ensidad moderadamente elevada y privados de todo tipo de antibiótico. Estos lechones se comparan con animales similares alojados en óptimos condiciones ubicados en grupos de 4 lechones por sala.
2007

Mise au point d'un modèle d'études des alternatives à l'usage des antibiotiques à visée digestive en post-sevrage

Consulter le resumé

L’incidence de conditions d’élevage dégradées en post-sevrage est évaluée dans 2 stations expérimentales (Romillé et Villefranche de Rouergue) sur un effectif de 1775 porcelets. Les porcelets sont introduits dès le sevrage (28 jours) dans des locaux dont la préfosse n’a pas été nettoyée, mis en conditions de sur-densité animale modérée et privés de tout usage d’antibiotique. Ils sont comparés à des animaux logés dans des conditions optimales sur un ensemble de quatre bandes par station.

PDF icon Mise au point d'un modèle d'études des alternatives à l'usage des antibiotiques à visée digestive en post-sevrage
2007

Incidence zootechnique d'une augmentation modérée de la complémentation vitaminique de l'aliment distribué entre 12 et 30 kg de poids vif

Consulter le resumé

L’essai a consisté à comparer deux niveaux de complémentation vitaminique de l’aliment 2ème âge distribué entre 12 et 30 kg de poids vif. Le niveau témoin présente une composition vitaminique proche ou inférieure selon le cas aux recommandations de l’INRA proposées en 1984, alors que le niveau supplémenté couvre au minimum ces recommandations de référence, voire les dépasse pour un certain nombre de vitamines jugées d’un intérêt particulier (A, E, K, B1, B2, B5 et PP).
PDF icon Incidence zootechnique d'une augmentation modérée de la complémentation vitaminique de l'aliment distribué entre 12 et 30 kg de poids vif
2007

Le point sur les effets de la densité en post-sevrage et engraissement

Consulter le resumé

Cette synthèse présente l’ensemble des résultats obtenus par l’IFIP dans ce domaine.

Elle concerne principalement les aspects techniques (animaux, ambiance) et mais précise aussi à titre d’information des données concernant les temps de travaux et les coûts des bâtiments.

Les études complètes sont pour la plupart publiées dans les Journées de la Recherche Porcine ou la revue Techniporc, ou disponibles auprès des auteurs.
PDF icon Le point sur les effets de la densité en post-sevrage et engraissement
2006

Rôle de la photopériode sur la prise alimentaire du porcelet sevré

Consulter le resumé

336 porcelets sevrés à 26 jours d’âge moyen ont été placés dans deux salles. La température ambiante passe de 26°C au début à 24°C à la fin. Pour une salle, la lumière est mise en marche de 8 h à 18 h, alors que l’autre local est éclairé en permanence.

Sur la première semaine, les castrats n’ayant pas de période d’obscurité consomment

6 % d’aliment en plus.

Mais par la suite, cette différence s’atténue et pour l’ensemble des animaux, il n’y a pas de différence significative concernant les performances zootechniques sur l’ensemble de la période de post-sevrage.
PDF icon Rôle de la photopériode sur la prise alimentaire du porcelet sevré
2006

Système centralisé d'extraction d'air : bilan technique

Consulter le resumé

C’est depuis la fin des années 1990 qu’ont été construits en France la plupart des bâtiments porcins équipés d’extraction centralisée. Une enquête menée auprès de 27 éleveurs a permis de mettre en évidence plusieurs points techniques permettant une meilleure compréhension de ces systèmes. Des avantages sont clairement identifiés par les éleveurs : réduction du bruit dans les salles, couloir de service plus tempéré, possibilité de lavage d’air et de récupération de chaleur, …
PDF icon Système centralisé d'extraction d'air : bilan technique
2006

Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 10 kg de poids vif ?

Consulter le resumé

L’incidence zootechnique et environnementale de la réduction du zinc alimentaire en relation avec l’apport de 3-phytase microbienne est étudiée sur 379 porcelets et 160 porcs charcutiers. Les teneurs en zinc des aliments sont déterminées en utilisant l’équivalence de 23, 32 et 40 mg de zinc sous forme de sulfate pour respectivement 280, 500 et 750 FTU établie sur le porcelet sevré. Cette équivalence est utilisée en engraissement en adoptant une marge de sécurité de 20 %.
PDF icon Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 10 kg de poids vif ?
2006

Intérêt zootechnique d'une zéolite micronisée par procédé tribomécanique sur le porcelet sevré

Consulter le resumé

L'influence de la substitution de 2 % (MZ2) ou 4 % (MZ4) de l'aliment en post-sevrage par une zéolite micronisée (MZ) est testé sur les performances de porcelets sevrés.

Ces effets sont comparés à ceux obtenus avec (AFC) ou sans (Témoin) antibiotiques facteurs de croissance. L’utilisation de MZ permet d'améliorer l'homogénéité des porcs dans les cases, l'écart-type du poids intra-case étant significativement plus faible pour les lots MZ2 et MZ4 que pour les lots Témoin et AFC.
PDF icon Intérêt zootechnique d'une zéolite micronisée par procédé tribomécanique sur le porcelet sevré
2005

Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières

Consulter le resumé

La gestion de la litière nécessite une adaptation des pratiques pour favoriser le confort des porcs (niche et pied de cuve).

En terme de performances, les croissances sont similaires entre les systèmes caillebotis et paille, en post sevrage comme en engraissement.

La dégradation de l’indice de consommation apparaît, surtout en hiver, du fait de besoins d’entretien élevés.

Les TVM baissent également en hiver (dépôt de gras). La qualité hygiénique des carcasses est identique. En hiver, le pH24 est plus bas d’où des rendements inférieurs en jambons cuits.
PDF icon Post-sevrage et engraissement sur litière paillée accumulée : 6 années d'expérience à la station porcine des Trinottières
2005

Oléo-protéagineux : quels taux d'incorporation en post-sevrage et engraissement ?

Consulter le resumé

Le taux maximum d’incorporation des oléagineux, du tourteau de colza et des protéagineux en remplacement du tourteau de soja dans des régimes à base de blé a été étudié à la station ITP de Villefranche de Rouergue lors de plusieurs essais sur porcelets et porcs charcutiers.Le tourteau de colza et le pois protéagineux peuvent être utilisés respectivement à 15 et 35 % en 2ème âge, à 18 et 40 % en engraissement.
PDF icon Oléo-protéagineux : quels taux d'incorporation en post-sevrage et engraissement ?
2005

Relation entre maîtrise de l'ambiance et performances en post sevrage et engraissement - Résultats d'une enquête de terrain

Consulter le resumé

Deux séries d’enquêtes ont été menées auprès d’éleveurs par la Chambre d’Agriculture du Lot. Les performances techniques ont été mises en relation avec différentes mesures concernant la maîtrise de l’ambiance. Pour chaque élevage, outre les éléments concernant l’aire de vie, il a été fait un relevé de la qualité de l’isolation, des puissances de chauffage et du diamètre des ventilateurs.

En engraissement, comme en post sevrage, les meilleures performances sont associées, en premier lieu, au maintien d’une température ambiante correcte.
PDF icon Relation entre maîtrise de l'ambiance et performances en post sevrage et engraissement - Résultats d'une enquête de terrain
2004

Température élevée et hygrométrie : incidence sur le post-sevrage

Consulter le resumé

Cet essai a pour but de déterminer l’effet d’un stress thermique sur les performances des animaux (prise alimentaire et croissance). 360 porcelets sevrés à 26 jours d’âge moyen ont été placés dans deux salles. Dans l’une, la température ambiante passe de 26 °C au début à 24 °C à la fin, pour l’autre salle la température est maintenue à plus de 30 °C. Sur les quatorze premiers jours, il n’y a pas d’incidence du traitement thermique sur les performances des animaux. Par la suite, la prise alimentaire est réduite pour les porcelets placés à 31 °C.
PDF icon Température élevée et hygrométrie : incidence sur le post-sevrage
2003

Traitement thermique de l'aliment 2ème âge - Incidence sur les performances zootechniques en post-sevrage

Consulter le resumé

L’essai a pour objectif de mesurer l’incidence du procédé sur les performances en post-sevrage. 725 porcelets répartis en 3 bandes sont mis en lots au sevrage afin de comparer 2 modes de présentation de l’aliment 2ème âge : le granulé ou la farine traitée thermiquement par une injection de vapeur. La formule identique est équilibrée sur le plan des acides aminés indispensables et présente un rapport de 1,2 g de lysine digestible par MJ EN. La farine traitée conduit dans tous les cas à une détérioration de l’indice de consommation, de 6,1 % en moyenne par rapport au granulé.
PDF icon Traitement thermique de l'aliment 2ème âge - Incidence sur les performances zootechniques en post-sevrage
2003

Utilisation du lupin bleu (Lupinus angustifolius) et du lupin blanc (Lupunus albus) par les porcelets en post-sevrage

Consulter le resumé

Cette expérimentation a pour objet d’étudier les limites d’emploi de différents lupins - bleu et blanc - dans les aliments de 2e âge chez le porcelet de 12 à 25 kg. Elle comprend 3 essais, dans lesquels 4 taux d’incorporation de lupin ont été comparés et porte sur un total de 1032 animaux. Le premier essai concerne un lupin blanc (variété Arès) aux taux de 0,5, 10, et 15 %, le deuxième un lupin bleu (variété Boltensia) aux mêmes taux. Dans le troisième, la variété de lupin bleu Bora a été testée à des taux plus élevés : 0, 10, 20, et 30 %.
PDF icon Utilisation du lupin bleu (Lupinus angustifolius) et du lupin blanc (Lupunus albus) par les porcelets en post-sevrage
2003

Incidence d'un traitement thermique par injection de vapeur de l'aliment 2ème âge sur les performances zootechniques en post-sevrage

Consulter le resumé

Le traitement thermique des farines appliqué aux aliments pour porcelets est utilisé afin de réduire ou de prévenir l’apparition de pathologies digestives chroniques en post-sevrage. L’essai conduit a pour objectif de mesurer l’incidence de ce procédé sur les performances zootechniques des porcelets en post-sevrage. Ainsi, 725 porcelets répartis en 3 bandes sont mis en lots au sevrage (à 28 jours d’âge) afin de comparer deux modes de présentation de l’aliment « 2ème âge » : le granulé (4 mm de diamètre) ou la farine traitée thermiquement par une injection de vapeur (à 90°C pendant 3 mn).
PDF icon Incidence d'un traitement thermique par injection de vapeur de l'aliment 2ème âge sur les performances zootechniques en post-sevrage
2003

Effets de la concentration énergétique de l'aliment 2ème âge sur les performances zootechniques en post-sevrage

Consulter le resumé

Dans le cadre du 23ème test de contrôle des produits terminaux, 1151 porcs provenant de huit types génétiques différents ont été notés pour le défaut « viande déstructurée » (VDS) après examen du jambon frais désossé à 48 h post mortem.
PDF icon Effets de la concentration énergétique de l'aliment 2ème âge sur les performances zootechniques en post-sevrage
2002

Pages