La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 21 à 40 de 45 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 024 : contribution aux politiques publiques

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) par un suivi de la variabilité génétique intra-race et de l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien technique pour le fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs).
Le LIGERAL est agréé par le Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des 6 races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2014_024.pdf
2015

Analyse de la variabilité génétique des 6 races locales porcines / Analysis of genetic variability in 6 regional-heritage pig breeds

Consulter le resumé

Les Cahiers de l'IFIP, 2(1), 19-25 - La revue R&D de la filière porcine française

L’analyse de la variabilité génétique des six races locales de porcs, réalisée à partir des informations généalogiques disponibles, a été étudiée selon deux approches : estimation de la consanguinité et des probabilités d’origine des gènes. Pour ces populations fermées, l’augmentation de la consanguinité est inéluctable. La consanguinité moyenne des races locales est comprise entre 10,2 % pour le Blanc de l’Ouest et 21,8 % pour le Bayeux. Les coefficients de consanguinité observés mettent en avant une gestion efficace des accouplements sur les 10 dernières années. L’analyse des probabilités d’origine des gènes montre une relative stabilité de la variabilité génétique des races Basque, Bayeux et Limousin entre 2000 et 2013. Le porc Gascon a perdu un peu de diversité génétique entre 2000 et 2010 mais s’est stabilisé depuis. Pour le Blanc de l’Ouest, les chiffres de 2013 sont inquiétants, cependant la diminution de la taille de la population de référence et le faible nombre de portées peuvent expliquer ces résultats ; un nouveau bilan en 2015 s’impose. Les résultats pour la race Nustrale sont à considérer avec précaution car, dans cette race, une large partie des naissances n’est pas enregistrée dans la base de données. La réalisation régulière de ce type de bilan permet de limiter les dérives.

PDF icon version_francaise.pdf, PDF icon english_version.pdf
2015

Races locales : la progression des effectifs est conditionnée par la valorisation

Consulter le resumé

Les six races locales porcines françaises, regroupées dans le programme de conservation au début des années 1980, sont aujourd’hui reconnues en tant que races à part entière.
Certaines d’entre elles se sont engagées dans des démarches d’Appellation d’Origine Protégée leur permettant de mettre en avant un savoir faire lié au territoire.

PDF icon techporc_lenoir_n20_2014.pdf
2014

L’Ecusson Noir, un exemple de mise en place d’une filière en race locale

Consulter le resumé

De type Ibérique, le porc Cul Noir Limousin est originaire de l’ouest du Massif Central et connu depuis le 16ème siècle. Désormais, il est élevé en région Limousin et sur deux départements limitrophes : la Dordogne et la Charente. Un collectif se construit actuellement pour mettre en place une filière de commercialisation.

PDF icon techporc_lenoirb_n20_2014.pdf
2014

Conservation des races locales

Consulter le resumé

Fiche n° 82 : Contribution aux politiques publiques

L’IFIP contribue au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale) notamment en veillant à la variabilité génétique intra-race et en limitant l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.
L’IFIP apporte son soutien à l’animation et au fonctionnement du LIGERAL (association des livres généalogiques collectifs des races locales de porcs). Le LIGERAL a reçu l’agrément du Ministère en charge de l’Agriculture pour la tenue des livres généalogiques des six races locales porcines : le Porc Pie Noir du Pays Basque, le Porc de Bayeux, le Porc Gascon, le Porc Cul Noir Limousin, le Porc Blanc de l’Ouest et le Porc Nustrale.

PDF icon fiche_bilan2013_82.pdf
2014

Cryobanque nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques par la gestion des animaux vivants et en adhérant au GIS Cryobanque Nationale.

PDF icon bilan_2012web_62.pdf
2013

Les races locales de porcs en France

Consulter le resumé

Plaquette du Ligeral sur les 6 races locales : porc blanc de l'Ouest, porc de Bayeux, porc cul noir du Limousin, porc basque, porc gascon, porc nustrale.

PDF icon plaquetteligeral.pdf
2013

Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

L’IFIP contribue au bon déroulement du programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale).

Ce programme a pour objectif de préserver la variabilité génétique intra-race et de limiter l’augmentation du taux de consanguinité des populations porcines en conservation et en sélection.

L’IFIP apporte également son appui à l’Association des Livres Généalogiques Collectifs des Races Locales de porcs (LIGERAL).
PDF icon Conservation des ressources génétiques : Cryobanque Nationale et appui aux races locales
2011

Les races porcines en France. Les races sélectionnées. Les races locales

Consulter le resumé

Affiche représentant les différentes races sélectionnées et les races locales

Poster
PDF icon Les races porcines en France. Les races sélectionnées. Les races locales
2010

Conservation des ressources génétiques : cryobanque nationale et appui aux races locales

Consulter le resumé

L’IFIP participe au programme de conservation des ressources génétiques in situ (gestion des animaux vivants) et ex situ (adhésion au GIS Cryobanque Nationale).

Ce programme vise à préserver la variabilité génétique intra-race et à limiter l’augmentation du taux de consanguinité tant pour les races locales que pour les races en sélection.
PDF icon Conservation des ressources génétiques : cryobanque nationale et appui aux races locales
2010

Bilan des effectifs, des performances de reproduction et de la variabilité génétique des 6 races locales

Consulter le resumé

Les données extraites de la base informatique du LIGERAL permettent de dresser un bilan sur les 10 dernières années tant sur les effectifs, les performances de reproduction que sur la variabilité génétique des 6 races locales porcines françaises agréées. Concernant les évolutions du cheptel, les races Gasconne et Basque se distinguent par leur fort développement alors que les races Bayeux, Limousine et Porc Blanc de l'Ouest affichent une légère baisse. La race Nustrale, récemment agréée, présente des effectifs intermédiaires.
PDF icon Bilan des effectifs, des performances de reproduction et de la variabilité génétique des 6 races locales
2008

Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine

Consulter le resumé

Le maintien de la variabilité génétique des races locales porcines repose sur une gestion rigoureuse des accouplements. Le stock de semences conservées dans la Cryobanque Nationale constitue une sauvegarde du patrimoine destiné à permettre la reconstitution d'une race en cas d'extinction. L’expérience concerne l’utilisation des stocks de la Cryobanque Nationale pour gérer la variabilité en élevage, montrant ainsi la complémentarité des outils de conservation in situ et ex situ.
PDF icon Première expérience d'utilisation de semence de la Cryobanque Nationale comme outil de gestion de la variabilité génétique en race locale porcine
2008

Le porc Blanc de l’ouest

Consulter le resumé

Les origines remontent au type du porc Celtique

qui peuplait l’Ouest de la France à la fin du

Moyen-Age. Porc de grande taille à tête camuse

et aux oreilles tombantes. Des Flandres à la Bretagne, il apparaît sous le nom de races

Flamande, Boulonnaise, Normande et Craonnaise.

PDF icon Le porc Blanc de l’ouest
2007

La valorisation des races locales porcines du sud de la France continentale

Consulter le resumé

Les logiques de valorisation en produits typiques influencent la gestion des races locales menacées.

De nouveaux partenaires sont associés au processus de reconnaissance et de mise en valeur des produits. Est-ce toujours compatible avec la conservation ?
2005

Le porc Gascon

Consulter le resumé

De type ibérique, le porc Gascon est entièrement noir et a son origine dans le Piémont Pyrénéen. Le berceau de la race se situe dans le Nébouzan enclavé entre

l’Armagnac, le Comminges et la Lomagne.

Selon le Professeur Girard (1921, Revue Vétérinaire), la race porcine gasconne représenterait le type de porc le plus ancien connu dans notre pays.

PDF icon Le porc Gascon
2003

Le porc de Bayeux

Consulter le resumé

Le porc de Bayeux provient de croisements,

réalisés au milieu du 19ème siècle, entre le

porc Normand et le porc noir de Berkshire

(Angleterre).Le Bessin (Calvados) est son berceau et, avant la dernière guerre, il est présent dans presque toutes les fermes de Normandie.

PDF icon Le porc de Bayeux
2003

Le porc cul noir limousin

Consulter le resumé

De type ibérique, la race porcine limousine

dite de St Yrieix, encore appelée “ Cul noir ”,

occupe depuis plusieurs siècles l’Ouest du Massif Central. Porc de taille moyenne, tête à

profil droit, oreilles droites.

PDF icon Le porc cul noir limousin
2003

Le porc Pie noir du pays basque

Consulter le resumé

La race porcine Basco-Béarnaise peuplait les

départements des Pyrénées occidentales, ainsi

que les provinces du Nord de l’Espagne.

PDF icon Le porc Pie noir du pays basque
2003

Effectifs et performances de reproduction des 5 races locales porcines françaises

Consulter le resumé

Les évolutions des effectifs de reproducteurs et du nombre d’élevages ainsi que leur répartition géographique sont décrites pour chacune des cinq races locales. Le Gascon et le Basque connaissent le développement le plus favorable, le Bayeux et le Limousin une situation intermédiaire, tandis que le Blanc de l’Ouest traverse une période difficile. Dans toutes les races, les améliorations doivent porter sur la conduite d’élevage et le choix des futurs reproducteurs afin d’accroître les performances de reproduction : pourcentage de truies productives, nombre
PDF icon Effectifs et performances de reproduction des 5 races locales porcines françaises
2002

Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales

Consulter le resumé

Cette étude confirme les faibles performances d’engraissement des races locales par rapport aux races améliorées Seul le Porc Blanc de l’Ouest se distingue par des performances zootechniques intermédiaires entre les trois autres races

locales et le Large White.

Cette situation est encore aggravée si l’on considère les performances de reproduction. Le Blanc de l’Ouest confirme sa position intermédiaire.

Pour toutes ces raisons, la valorisation de tels animaux n’est possible qu’en dehors des filières habituelles. La finition extensive
PDF icon Performances de croissance, carcasse et qualité de viande de 4 races locales
2002

Pages